Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
727 993
Membres
1 065 289

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

À la croisée des destins



Description ajoutée par Velandra 2019-10-23T18:42:51+02:00

Résumé

La souffrance des uns ne peut exister en dehors du regard des autres.

Des portes closes, des greniers cadenassés, des coups que l’on étouffe, des cris que l’on muselle, des existences que l’on nie. C’est le destin de ces milliers d’êtres qui souffrent de la violence des hommes sans que personne ne leur tende la main. Parce que les autres ne savent pas, ne voient pas. Ou ne veulent ni voir ni savoir.

Ce destin, c’est celui de Raiden – Rage – qui tente de noyer sa souffrance dans celle des combats clandestins. Pour oublier la violence d’un père, la lâcheté d’une mère et les yeux d’un petit frère.

C’est aussi celui de Kian, l’enfant du grenier. Kian qui n’a ni âge, ni nom, ni passé. Il n’est personne. Il n’est rien, si ce n’est trente années d’horreurs à jamais gravées dans sa chair.

Mais il arrive que les destins se croisent et que, de l’avanie humaine, surgisse la plus pure des amitiés. Quand deux âmes perdues se rencontrent derrière les portes d’un hôpital psychiatrique et tentent, avec cette rage de vivre qui est tout ce qu’il leur reste, de se reconstruire. Ou peut-être seulement de se construire autrement…

Source : Page Facebook de l'éditeur

Afficher en entier

Classement en biblio - 52 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Girafe-Morfale 2020-07-26T10:56:33+02:00

Il y a des êtres qui ont la force de se battre pour survivre.

Il y a des êtres qui ont la force de vouloir mourir.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par alex-et-son-monde 2024-05-20T16:58:49+02:00
Diamant

Alerte coup de cœur émotionnel 2024 ❤

Cette chronique elle est pour mon Noah, cet être que j'aime et couve d'un regard sincère, attendrissant et puissant. Mais elle est également pour tous ces Noah, Kian et Raiden qui se sont battus, qui se battent et qui se battrons encore et toujours contre les diables humains.

Comme pour chaque lecture qui me prends aux tripes il m'est difficile de rédiger une chronique. Toujours peur d'oublier quelque chose de primordial, de ne pas trouver les mots justes et donc de ne pas rendre justice à ces merveilleux titres. Qui méritent de voir la lumière qu'ils méritent.

La peur qui m'habite, elle a été la faucheuse, un père, une mère, un grenier et plus précisément un démon aux mille visages pour 3 être hors du commun qui ont bouleversés mon monde. Des êtres, que j'ai suivie avec passion, douleur, fébrilité, rage et espoirs. Ces panels d'émotions aux différents antipodes m'ont fait frissonner et surtout pleurer tant la douleur était intense ! Mais j'en suis ressorti grandi avec une nouvelle lueur dans le regard, celle de l'espoir.

En ouvrant cette histoire, vous laisser tomber les œillères, les mensonges et vous laissez place à la vérité et aux douleurs intenses mais au final une même flamme brillera au fond de vos yeux, l'espoir.

Cette histoire, ce n'est pas une romance. Oui c'est vrai. Et alors ? Ouvrez ce titre, lisez-le et osez me dire droit dans les yeux que cela a manqué à votre expérience.

Car oui, entre ces pages il est question d'une incroyable et puissante histoire d'amour ! Celle de deux frères, de deux inconnus, d'enfants, d'un procureur, d'infirmiers et d'infirmières. Un amour si intense et si pur qu'il n'a pas d'adjectifs ou de barème pour le décrire ou le noter.

Laurence a comme toujours se pouvoir de manier les mots, de percuter ses lecteurs par sa vision du monde et pour sa faculté de mettre en lumière tout ces oubliers qui nous entourent. Merci Laurence !

Vous parler plus en détails de l'intrigue ? Mais je l'ai déjà fait. Avez-vous jetés vos œillères ? Peu importe, vous trouverez toutes vos réponses coucher sur les pages encrées de ce livre.

Raiden, cet homme a la rage qui dévore tout sur son passage. Cet homme désorienté qui a déjà tellement perdu.

Kian, cet enfant ? Cet homme ? Cet être humain sans âge ni passé qui nous parle au travers de son regard. Noah, ce petit garçon a l'existence brisée qui avait le plus beau des sourires et qui voulait devenir médecin, celui qui a eu la force de reprendre son destin.

En conclusion, c'est une lecture qui se ressent, qui se vie et qui s'ancre en nous par la douleur, les perspectives d'un avenir et par l'amour dans tous ses aspects. Impossible donc pour moi de vous en dire plus, c'est à vous maintenant, de vivre aux travers de ses yeux et de ses destins croisés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ch0upi 2024-05-08T22:01:01+02:00
Or

On suit Raiden qui risque de retourner en prison à cause de son tempérament destructeur. La seule solution pour retrouver le droit chemin est de passer 6 mois dans un institut psychiatrique en tant que technicien de surface. L’auteure a su raconter son terrible vécu avec dureté mais aussi, à contrario, montrer une belle évolution psychologique et une rédemption tellement à la hauteur de ce personnage au grand cœur. J’ai trop aimé son entourage qui le fera tirer vers le haut et lui montrer tout l’amour qui le mérite.

J'ai aussi adoré la construction du personnage de Kian. Je ne suis pas resté insensible à la maltraitance subie et qu’on ne peut imaginer toute l’horreur. On a souvent ses pensées qui m’ont serré le cœur tout du long et les détails de son parcours affreux. Comme les protagonistes, j’étais en apnée et pleine d’espoir sur son avancée tout du long de l’histoire. Je regrette un peu que la fin du livre ait été rapide à son sujet. Il m’a manqué des détails sur l’avenir de Kian que j’aurai aimé en voir plus, même si les messages sur celui-ci et la conclusion reste parfaite en soit.

J’ai beaucoup aimé toute la beauté qui se dégage de cette histoire qui malgré les multiples thèmes très difficiles qui sont exposés, on a de magnifiques émotions qui sont au rendez-vous avec des protagonistes hauts en couleurs qui se mélangent aux héros et font la force de récit. Mon seul reproche c’est la redondance de certaines situations que j’ai ressenti en milieu de ma lecture. Parfois, il y a aussi des chapitres décousus avec des scènes flashbacks et de celles aux présents mélangeaient de façon assez curieusement.

C'est un livre dans le milieu psychiatrique, presque un huis clos car l’action se situe en grande partie là-bas, qui rend magnifiquement justice a ses victimes qui méritent tellement de pouvoir se reconstruire dignement. Malgré quelques petites choses que j’aurai aimé différentes, j’ai apprécié ma lecture de cette belle histoire d’amitiés et de reconstruction.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celine-857 2024-02-04T19:06:17+01:00
Lu aussi

C'est une histoire poignante, triste mais aussi pationnante que nous conte l'auteur. Le vécu des personnage est terrible et leur reconstruction vraiment bien décrite.

Parcontre, la plume de l'auteur laisse à désirer. Les phrases sont bien écrites, peu de coquille. Par contre cela part dans tous les sens, aussi bien chronologiquement avec des retour arrière décousu permanent, mais aussi de saut de point de vu des personnages, qui combinant au retour arrière rendent la lecture pénible. C est dommage.

Un peu trop de répétition aussi.

Ces trois éléments donnent l'impression d'un scénario et d'une histoire non maîtrisée.

Aussi des coquille, l'auteur avait visiblement voulu à l'origine fixer son histoire en France, et avec un frère qui s'appelait Dean et non Noha. Et du coup, cela rajoute au sentiment d'inachevé du roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-369 2023-11-30T20:42:09+01:00
Diamant

Un vrai coup de coeur pour un livre très différent des romances qui sont, avouons-le, mes péchés mignons. Mais il y a ces ingrédients magiques qui m'attirent : de vrais personnages, tout en profondeur et en nuances, qui vivent, évoluent, échouent et se relèvent, se brisent et se reconstruisent...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Magdala-2 2023-11-04T19:32:34+01:00
Or

Ce livre m'a brisé, j'ai pleuré pour deux petits garçons, deux frères perdus et livrés à eux mêmes, j'ai pleuré pour ce commerçant qui a un moment leur à tendu la main mais que la mort leur a tout de même arraché. J'ai pleuré l'ultime action d'amour du petit frère et le fait pour qu'eux deux il n'a pas pu y avoir de fin heureuse. J'ai aimé la seconde chance du grand frère d'être a nouveau un grand frere même si en moi j'aurai préféré que ce roman soit une histoire d'amour entre deux hommes. Je regrette profondément que l'autre n'a pas pu avoir une vie, j'aurai préféré qu'il connaisse la douceur d'une caresse faite avec amour et la chaleur d'un baiser. Mais l'auteur en a décider autrement, mais il n'en reste pas moins que ce livre est une ode à l'amour, au courage et à l'entre aide. C'est une histoire bouleversante qui présente le côté le plus bestiale de l'être humain mais aussi ce qu'il y a de bon et de meilleur en l'humanité. Vivement je vous recommande ce roman mais attention gardez vos mouchoirs à côté de vous, car vous allez hurler de douleur, de colère, d'indignation mais aussi de joie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nano-noel 2023-04-27T21:35:23+02:00
Diamant

Difficile d’écrire une chronique lorsqu'on est encore secoué par une lecture qui vous a tordu les tripes, serré le cœur et remué jusqu’à l’âme ! Quand on se trouve encore au seuil de cette chambre 14 qui aura laissé une trace indélébile dans votre esprit ! J’en ai encore des frissons et les larmes aux yeux…

Mon dieu, mais quelle histoire !! Je pleurais déjà à la première page (ou la deuxième mais ça ne fait guère de différence, me direz-vous !) Il faut avouer que le récit déchirant et bouleversant de ces enfances déchiquetées ne laisse pas indifférent. Et l’auteur a su manier sa plume à la perfection, nous plongeant dans les orbes bleues ou vertes, afin que nous puissions lire au fond d’abysses criant leur douleur ou leur rage. Une douleur qui explose à coups de poings ou à coups de silences. Une rage qui brûle et dévaste tout. Et au milieu de ce tourbillon, une lumière qui en entraîne d’autres, jusqu’à ce que le bleu percute le vert, réunissant deux âmes et deux cœurs. Deux souffrances indicibles qui allument une étincelle d’espoir… Deux âmes sœurs à la force inouïe, unies pour essayer de se reconstruire ou, comme le dit si bien l’auteur dans son résumé, se construire autrement.

Ce roman traite d’un sujet grave et terriblement dur. Un récit qui hurle comme autant de cris de tous ces enfants qui souffrent derrière les murs de silence.

Il y a Raiden, Noah, Kian et les autres… Ces enfants du malheur, nés dans une prison de violence. Ces adultes qui, malgré la mort de leurs bourreaux, restent emmurés derrière les horreurs qu’ils ont vécues. Et je dois dire que Barjy a admirablement construit cette histoire intense, qui oscille entre passé et présent, ombre et lumière, désolation et espoir, dégoût et confiance. Une histoire dans laquelle les personnages secondaires, nombreux, ont une place essentielle et un vrai rôle à jouer. C’est ce qui en fait sa force, je crois. Comme si chacun mettait prudemment sa petite pierre à l’édifice pour essayer d’apaiser ces âmes détruites.

Il y a Raiden, Kian, Noah et les autres… Et il y a un procureur, des infirmiers, des médecins, des techniciens de surface… autant de personnages qui apportent de la lumière là où plus un seul rayon n’arrivait à percer. Et c’est magnifique. Émouvant, dramatique et bouleversant. Un sublime et douloureux hommage à toutes les victimes des monstres. Pas ceux dans le placard, non ! Les vrais. Ceux du quotidien. Un père, une mère et tous ceux qui ont fait semblant de ne rien voir…

Il y a Raiden, Kian, Noah et les autres… Et il y a ce récit qui ébauche pas à pas un avenir meilleur. La démarche n’est pas assurée et parfois les personnages trébuchent ou se trompent de chemin. C’est ce qui en fait un récit réaliste, tout en prudence et délicatesse, à la manière de cette magnifique auteure. Mais c’est aussi ce qui le rend si bouleversant et tragique.

Nous sommes le jour d’après et je ressens encore dans mes tripes cet amour infini et pur, cette amitié hors du temps qui s’est épanouie par delà les coups et les traumatismes, portée par un regard infiniment bleu dans lequel s’envolent des nuées d’oiseaux…

Il y avait Raiden, Kian, Noah et les autres… et grâce cette plume merveilleuse, ils resteront à jamais gravés dans mon cœur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CharlieSogny 2022-10-12T17:56:25+02:00
Diamant

Nous entrons dans le monde Raiden et kian.

Wouha, les mots sont durs à trouver pour exprimer ce que je ressens en referment ce roman.

Nous avons ici la rencontre de deux âmes, bousillées par la vie et la cruauté. Deux cœurs déchirés, qui se percutent et qui s’accrochent pour tenter de remonter à la surface.

Ce n’est pas une histoire d’amour, ça va au-delà. Le lien qui unit ces deux êtres est indissociable.

Raiden est amour et empathie. Il se pense démuni de sentiment mais il va apprendre que ces derniers existent et qu’ils attendent de renaître.

Kian et son regard hanté, son regard qui délivre tout. Il essaye de remonter à la surface, de revenir à la réalité, lui qui s’est retranché dans un autre monde afin de survivre.

Une lueur d’espoir dans un monde froid et cruel. Un regard qui peut les sauver.

Une famille de cœur qui fait un pas puis deux dans leur direction, qui leur tend la main et les attires petit à petit vers la lumière.

Ce livre est une ode à l’amour, à la vie. Une rencontre, un regard, un lien, peut tout changer.

Une plume addictive et belle, notre cœur saigne, mais l’espoir nous fait tenir jusqu’à la dernière ligne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Karine89 2022-09-09T14:18:00+02:00
Diamant

Je crois que je n'ai jamais autant pleurer pendant une lecture. Un récit tellement violent, dur et bouleversant, un vrai déchirement, mais un très gros coup de cœur, je me suis prise un claque magistrale.

Raiden et Kian, deux êtres brisés et extraordinaires qui ont connus les pires horreurs, mais que la vie va réunir, et là on a envie de dire merci au destin et à ces personnes qui croient en nous. J'ai eu mal en lisant leur calvaire, les flash-back m'ont anéantis, mais le lien qui les unis est si beau et si pur et cette relation particulière et hors du commun est juste incroyable. Et il y a ce bonheur qui vous prend aux tripes à chaque pas en avant, ce petit geste qui vous donne de l'espoir, ces mains tendues si bienveillantes et exceptionnelles, ces mots qui vous aident à avancer et vous reconstruire, ce droit d'être heureux malgré les traumatismes...

J'ai adoré la construction et la mise en forme de ce roman, avoir les pensées des personnages secondaires apporte un vrai plus et il y a cette plume magnifique qui vous happe, vous hante, vous malmène et vous étouffe par moment, mais qui vous enveloppe aussi d'un amour incommensurable.

Un grand merci à l'auteure pour cette histoire percutante et indélébile, qui m'a touchée au plus haut point.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kochka94 2022-03-03T17:22:23+01:00
Diamant

Raiden Killingan bouillonne de rage et de colère, il en veut à la terre entière et il tente de se défaire de tout ça dans des combats clandestins d'une violence inouïe, dans la Cage, ou il enchaine les victoires et encaisse les gains en s'en fichant, comme il se fiche de tout. Quand il se retrouve une énième fois face au procureur Milegraw, il est furieux de ce que lui impose le magistrat : un stage rémunéré obligatoire de 6 mois à St Gerry Hall, l'hopital psychiatrique de la ville. Ce stage, c'est pour Milegraw une façon d'offrir une dernière chance à Raiden de surmonter les traumatismes qu'il a vécu durant ses 30 premières années, une dernière chance avant de partir à la retraite. Raiden n'a pas vraiment le choix, il ne sait pas encore que ce qui l'attend derrière les portes de l'institut va bouleverser une nouvelle fois sa vie.

St Gerry Hall, aile est, 3ème étage, chambre 14.

Bien qu'il soit adulte, l'occupant de cette chambre est le tristement célèbre enfant du grenier. Quelques mois plus tôt, il a été découvert dans le grenier d'une maison dont l'occupante venait de mourir. Il était affamé, effrayé, traumatisé, muet, plein de cicatrices. Après un passage traumatisant à l’hôpital, pour les blessures physiques les plus visibles, il a fini dans cet institut, où il passe ses journées à regarder par la fenêtre, sans parler, en pyjama, où le personnel le nourrit et s'occupe de lui avec dévotion et beaucoup de patience. Cet homme a passé les 30 dernières années de sa vie, brutalisé, affamé, enfermé dans un grenier, sans mettre un pied dehors... Le personnel l'a nommé Kian, personne ne sait d'où il vient, personne ne sait son nom, son histoire, ce qu'il a vécu.

Et quand Raiden fait un remplacement dans l'aile est de l'institut, qu'il entre dans la chambre 14, c'est un petit miracle qui semble se produire. Les regards des deux hommes se croisent, se percutent, semblent trouver une résonance à la douleur, au traumatisme, à l'horreur. Et cette connexion va permettre non seulement à l'équipe un peu atypique de l'institut de trouver un début d'espoir de thérapie pour Kian, mais finalement aussi pour Raiden. Kian qui va petit à petit dévoiler les horreurs qu'il a vécues et qui l'ont fait s'enfermer dans son monde et Raiden qui va devoir faire face à Noah, son jeune frère, à sa culpabilité, à la promesse qu'il lui a faite.

Le roman permet de suivre le très lent éveil de Raiden et de Kian, mais aussi, avec de nombreux flash-backs, de plonger dans l'horreur de leurs passés respectifs. J'ai le cœur serré en pensant à eux, à Noah, à ces années de souffrance, d'indifférence, de silence.

C'est assez paradoxal en fait d'avouer que j'ai adoré ce roman qui montre ce que l'humanité peut avoir de plus ignoble et de plus abject. Mais en même temps, la relation entre Raiden et Kian est tellement belle, tellement forte, tellement magique, tellement porteuse d'espoir. Ils sont entourés d'une équipe absolument formidable, dévouée, pleine de bon sens, prête à faire passer l'instinct avant les protocoles.

Ce roman n'est pas une romance, avec une fin où par miracle tout se répare et où les deux protagonistes partent main dans la main dans le soleil couchant. Ce roman est une histoire d'amour au sens le plus noble et le plus fort du terme et il m'a littéralement retournée. C'est le premier roman de Barjy L. que je lis et ce n'est certainement pas le dernier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2021-10-29T12:01:22+02:00
Diamant

Je remercie la maison d'éditions ainsi que Babelio pour cette lecture.

C'est lors d'une masse critique que j'ai eu la chance de pouvoir découvrir ce titre, qui d'ailleurs était le seul que j'avais noté. le résumé me semblait assez fort pour donner un récit qui devait l'être tout autant. en fait, il est plus que cela, mais vous comprendrez en lisant ma chronique en entier. Déjà le livre en lui-même est un beau pavé, avec une couverture à la fois douce et qui représente très bien la majeure partie du livre. Une couverture douce qui montre ce qu'elle veut, mais en faisant défiler les pages, c'est bien autre chose. Comme la façade d'une maison qui parait belle et on peut imaginer le bonheur à l'intérieur, mais la réalité est bien différente. Lorsque la porte est refermée, personne ne peut vraiment savoir ce qui se passe, à l'intérieur. Il suffit parfois de prendre le temps de regarder les gens pour voir que quelque chose ne va pas, mais le nombril est bien trop important pour la majeure partie des personnes et voir la peur, la tristesse ou la violence n'est pas ce qui les intéressent.

Raiden est lié à la Cage, un lieu qui l'aide à expulser sa RAGE, ce qui est également son surnom. Il en a besoin depuis des années de se battre, de donner des coups, de se venger, de tenter le tout pour le tout pour ne plus ressentir cette colère qui ne le lâche plus depuis des années. Son passé n'est pas reluisant, un père qui ne voulait pas d'enfant et qui n'a cessé de le reprocher à sa mère qui a osé avoir Raiden et Noah son petit frère. Alcool pour les parents, drogue au passage, la violence des coups est aussi forte que celle des mots. Les os brisés, les arcades en sang, les bleus, la privation de nourriture, les mots qui n'ont cessés d'entrer dans la tête des deux frères et tout le reste... Des années à survivre dans une "famille" ou plutôt sous un toit qui n'en porte que le nom, des années pour Noah et Raiden à ne compter que sur eux-même. Et puis tout a basculé : oui il y a eu pire en un sens, menant à un choix, un but, un avenir qui a rendu Raiden encore plus amer et surtout plus solitaire que jamais. Si TJ, celui qui l'a mené à la Cage et Milegraw le procureur bientôt à la retraite n'avait pas mis leur nez dans son histoire, où serait-il réellement ?

Suivre ce personnage, c'est entrer dans sa vie, dans ce qu'il a vécu, dans ce qui est son présent peuplé de cauchemars et d'avenir qu'il ne voit pas. Il n'a plus qu'une chance avant de se retrouver en prison et va devoir accepter un poste dans un asile. Lui qui se sait tout sauf fou, va devoir les côtoyer, mais au final il a connu pire, pas vrai ? Et puis la rencontre, celle qui va bouleverser la vie de nombreux personnages en plus de Raiden. Il n'y a pas que lui qui est dans la partie, même s'il est le personnage principal, tous ceux qui l'entourent et avec qui il a un semblant de relation vont voir leur vie changer. Lorsque je dis semblant de relation, je dois bien avouer que l'auteur a su rester dans la logique et ne pas faire devenir Raiden qui a vécu un enfer devenir un bisounours qui adore tout le monde. Il reste avec ses peurs même s'il avance, il ne connait pas l'amour et ne va pas plonger les deux pieds dans une relation amoureuse passionnelle, vu qu'il ne connait pas, ce n'est pas possible. Les étapes ne sont pas brûlées pour lui comme pour les autres et cela fait du bien de ne pas avoir des événements qui seraient de trop.

Bref, revenons à cette rencontre qui va tout chambouler. Un regard, un seul et le lien se fait. Voir l'enfer dans le regard de l'autre, se reconnaitre dans les cauchemars de l'autre, c'est tel un coup de foudre pour un frère, celui qu'il a perdu ou n'a pas connu. Kian ne parle pas/plus depuis des années. C'est un homme/enfant qui a été retrouvé des jours après que son bourreau est décédé. Je n'en dirais pas plus sur son histoire, elle est dure à lire, avec les poings qui se serrent lorsque nous comprenons ce qu'il a subit depuis tout petit jusqu'à maintenant. La manipulation, la folie humaine qui est mise en avant nous montre des êtres totalement prêts à tout pour pervertir et faire subir tout ce qu'ils désirent. Kian qui ne réagit qu'un minimum avec une seule personne du personnel de cet institut. Kian qui est "intrigué" par Raiden lorsqu'il le voit du haut de sa fenêtre. Perçoit-il la colère qui émane de son corps ? La violence qu'il a reçu également ? Peu importe, le lien se fait sans le vouloir et il devient impossible de ne pas plonger dans son désarroi, son traumatisme afin de vouloir l'en sortir. Oui, mais comment ? C'est la question que se pose Raiden une fois qu'il a compris comment fonctionne Kian d'une certaine façon.

C'est une rencontre qui va bouleverser aussi bien Kian qui va sortir de sa bulle, de son univers à son rythme et comprenez bien que ce n'est pas en une journée qu'il va pouvoir accepter certains gestes, que Raiden qui va retrouver son frère en quelque sorte. Ange gardien ou non, il va être celui qui réussira à ouvrir une voie qui semblait perdue pour tous. Les personnages gravitent autour d'eux : ceux qui veulent changer le quotidien de Kian et ceux qui préfèreraient laisser comme avant par peur de le perdre encore plus. Être capable d'aider un autre c'est voir plus loin que son nombril, c'est chercher à comprendre ce qui peut aider l'autre en s'oubliant. L'auteur nous entraine dans un monde qui ne devrait pas exister et pourtant, pourtant cela arrive malheureusement et nous ne le voyons pas toujours, ou trop tard. Les personnages sont bien construits autant par leur mentalité que par leur physique. J'ai adoré suivre le présent de ces protagonistes avec à leurs côtés Lynn, Andy, Lorena, Phil, Suzanne, Melvin, Noah et Lorena et tous les autres qui ont permis l'évolution de chacun d'entre eux.

C'est un récit poignant qui ne m'a absolument pas laissé indifférente. le passé se mêle au présent sans avoir besoin de prévenir "attention nous revenons en arrière", c'est la logique même de comprendre vite et bien tout ce que ces deux-là ont vécu. Les enfers sont différents, mais ils sont bien présents dans leur corps, dans leur mémoire. Si Raiden a réussi à trouver une solution qui n'est pas idéale, Kian a choisi de ne plus apparaitre dans ce monde qui l'a oublié. Une indifférence qui lui a fait énormément de mal, n'étant qu'un objet que l'on prend et que l'on jette à outrance. Des regards détournés, des non-dits, tout ce qui peut exister pour laisser de côté la souffrance dans la douleur sans chercher à comprendre. Un peu de Nora, de Gardini ou de musique pour échapper à son quotidien, tandis que d'autres n'avaient rien de tout cela. La musique est importante dans le récit, elle apaise les douleurs, ces souffrances qui sont dans la tête des patients. Un son, une mélodie, quelques murmures chantonnés, une main qui gratte une guitare, il suffit de peu pour réveiller ce qui est de bon en chacun. Les mots choisis sont poignants apportant le ton mélancolique, ou au contraire l'espoir dans chacun des gestes des acteurs. Pas besoin de rebondissements impensables dans ce récit qui a déjà tout pour lui.

En conclusion, l'histoire est bouleversante. Je ne m'attendais pas à ça, à cette force de l'un pour l'autre, ce partage des enfers pour essayer d'en ressortir plus fort, plus ouvert sans pour autant oublier. Gagner va devenir un but à atteindre, celui de pouvoir redevenir un être humain d'une certaine manière, de laisser les cauchemars dans une boite loin de soi. Se réapproprier son corps, son esprit... Être comme tout le monde ne sera pas possible, cela reviendrait du miracle, mais réussir à enterrer les bourreaux tout en restant dans le cadre de l'institut et de petits à-côté vis-à-vis de Raiden. Une amitié que rien ne pourra balayer au vu du caractère de notre boxeur et c'est tant mieux. Merci pour cette lecture !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/a-la-croisee-des-destins-barjy-l-a210769326

Afficher en entier

Date de sortie

À la croisée des destins

  • France : 2019-12-12 (Français)

Activité récente

petsa l'ajoute dans sa biblio or
2024-05-25T09:25:13+02:00
Ch0upi le place en liste or
2024-05-06T18:52:22+02:00
KimGale l'ajoute dans sa biblio or
2023-03-23T21:42:38+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 52
Commentaires 20
extraits 8
Evaluations 25
Note globale 8.92 / 10