Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
<< Voir tous les extraits
Par chica07 le 30-12-2012 Editer
À toi jusqu'à l'aube
— Dites-moi, Beckwith, à quoi ressemble notre Mlle Wickersham ? Je n'arrive pas à imaginer l'aspect de cette tracassière créature. La seule image qui me vienne à l'esprit est celle d'une vieille femme desséchée, ricanante, penchée sur un chaudron fumant.
Samantha s'immobilisa, paniquée. Elle effleura ses lunettes de la main, puis ses cheveux d'un triste châtain qu'elle avait noués en chignon sévère sur la nuque.
Prise d'une brusque inspiration, elle se mit dans le champ de vision de Beckwith, un doigt sur les lèvres, le suppliant en silence de ne pas révéler sa présence.
Le majordome essuya son front moite, visiblement déchiré entre sa loyauté vis-
à-vis de son maître et le regard implorant de Samantha.
— Je suppose qu'on pourrait la décrire comme... indéfinissable.
— Allons, Beckwith, vous pouvez mieux faire. Ses cheveux sont-ils blond-blanc ?
Ou gris terne ? Ou encore noirs comme la suie? Les porte-t-elle courts? Ou en tresses attachées autour de la tête ? Est-elle aussi ratatinée et osseuse qu'elle en donne l'impression ?
Beckwith lança un regard éperdu à Samantha. En réponse, elle gonfla les joues et dessina un large cercle avec ses mains.
— Oh, non, monseigneur! C'est plutôt une femme... corpulente.
Gabriel fronça les sourcils.
— Jusqu'à quel point ?
— Oh, environ...
Samantha montra deux fois dix doigts.
— Environ... cinq cents kilos.
— Cinq cents kilos ! Seigneur, j'ai monté des poneys moins lourds que ça !
Samantha leva les yeux au ciel.
— Non, pas cinq cents, monseigneur, se reprit Beckwith. Cent kilos.
Gabriel se frotta le menton.
— C'est curieux. Elle a le pas léger pour une personne aussi lourde. Et quand je lui ai pris la main, j'aurais juré...
Il secoua la tête.
— Et son visage? reprit-il.
— Eh bien, fit Beckwith, tentant de gagner du temps tandis que Samantha posait les doigts sur son petit nez en faisant mine de l'allonger, elle a un grand nez pointu.
— Je le savais ! triompha Gabriel.
— Et des dents comme...
Beckwith ouvrit de grands yeux tandis que Samantha pliait deux doigts au-dessus de son crâne.
— Un âne ? risqua-t-il.
Elle secoua la tête et fit avec ses mains de petits mouvements imitant le saut.
— Un lapin !
Pris par le jeu, le majordome faillit applaudir.
— Elle a des dents comme un lapin, répéta-t-il. Gabriel eut un petit reniflement satisfait.
— Qui doivent aller particulièrement bien avec son visage chevalin.
Samantha désigna son menton.
— Et sur le menton, continua Beckwith qui s'amusait de plus en plus, elle a une grosse verrue avec...
Samantha agita trois doigts.
— ... trois énormes poils frisés. Gabriel frissonna.
— C'est encore pire que ce que je craignais. Je ne sais pas pourquoi j'imaginais...
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.