Livres
473 129
Membres
446 615

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

À toi, pour toujours, ta Marie-Lou



Description ajoutée par marianne17 2014-04-13T04:43:34+02:00

Résumé

Les quatre personnages de cette cantate du désespoir sont les instruments d'une partition musicale parlée. Seuls leurs mots entremêlés, tricotés les uns aux autres, nous parviennent du fond de leur abîme, écorchés comme leurs vies et lyrique comme leurs âmes. Quand monte cette musique de chambre douloureuse, traversée par un malström de passions destructrices, on prend la mesure de la misère de Marie-Lou: entre la prison du travail qui abrutit son mari Léopold et l'enfer qu'est devenu leur couple, que lui reste-t-il?

Afficher en entier

Classement en biblio - 75 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par 1swan1 2015-10-24T15:38:01+02:00

LÉOPOLD — Ça fait vingt-sept ans que J'travaille pour c't'écoeurant-là… Pis j'ai rien que quarante-cinq ans… C'est quasiment drôle quand tu penses que t'as commencé à travailler pour un gars que t'haïs à l'âge de dix-huit ans pis que t'es t'encore là, à le sarvir… Y'en reste encore trop des gars poignés comme moé… Aujourd'hui, les enfants s'instruisent, pis y vont peut-être s'arranger pour pas connaître c'que j'ai connu… Hostie ! Toute ta tabarnac de vie à faire la même tabarnac d'affaire en arrière de la même tabarnac de machine ! Toute ta vie ! T'es spécialisé, mon p'tit gars ! Remercie le bon Dieu ! T'es pas journalier ! T'as une job steadée ! Le rêve de tous les hommes : la job steadée ! Y'a-tu quequ'chose de plus écoeurant dans'vie qu'une job steadé ? Tu viens que t'es tellement spécialisé dans ta job steadée, que tu fais partie de ta tabarnac de machine ! C'est elle qui te mène ! C'est pus toé qui watches quand a va faire défaut, c'est elle qui watche quand tu vas y tourner le dos pour pouvoir te chier dans le dos, sacrement ! Ta machine, tu la connais tellement, tu la connais tellement, là, que c'est comme si t'étais v'nu au monde avec ! C'est comme si ç'avait été ta première bebelle, hostie ! Quand j'me sus attelé à c'te ciboire de machine-là, j'étais quasiment encore un enfant ! Pis y me reste vingt ans à faire ! Mais dans vingt ans, j'srai même pus un homme… J'ai déjà l'air d'une loque… Dans vingt ans, mon p'tit gars, c'est pas toé, c'est ta machine qui va prendre sa retraite ! Chus spécialisé ! Chus spécialisé ! Ben le bon Dieu, j'le r'mercie pas pantoute, pis je l'ai dans le cul, le bon Dieu ! Pis à part de ça, c'est même pas pour toé que tu travailles, non c'est pour ta famille ! Tu prends tout l'argent que t'as gagné en suant pis en sacrant comme un damné, là, pis tu la donnes toute au grand complet à ta famille ! Ta famille à toé ! Une autre belle invention du bon Dieu ! Quatre grandes yeules toutes grandes ouvertes, pis toutes prêtes à mordre quand t'arrives, le jeudi soir ! Pis quand t'arrives pas tu-suite le jeudi soir parce que ça te tentait d'avoir un peu de fun avec les chums pis que t'as été boire à'taverne, ta chienne de famille, à mord pour vra, okay ! Cinq minutes pis y te reste pus une crisse de cenne noire dans tes poches, pis tu brailles comme un veau dans ton lit ! Pis ta famille a dit que c'est parce que t'es saoul ! Pis a va conter à tout le monde que t'es t'un sans-cœur ! Ben oui, t'es t'un sans-cœur ! Y faut pas te le chacher, t'es T'un sans-cœur !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

j'ai adoré lire cette pièce. On veut rire mais à la fois tout est tellement triste, et l'usage du langage "parlé à la 60s" nous ramène en arrière. Dans mon édition usagée, les dialogues Léopold/Marie-lou et Manon/Carmen sont surlignés de couleurs respectives, ce qui m'a permis de lire le dialogue comme un tout qui se suivait.

Afficher en entier
Or

J'ai bien aimé cette pièce, y compris la traite des sujets parfois lourds de la pauvreté et de la misère. On voit de façon claire et imagée la rupture des liens familiaux, d'une part dans le couple, et d'autre part avec les enfants de ce couple et même entre les deux soeurs. La pièce est juste de la bonne longueur pour faire état de cette détérioration.

Afficher en entier
Lu aussi

Petite pièce quand même difficile à lire étant donné qu'il faut lire tout le livre avec Léopold et Marie-Louise et après le recommencer pour lire que les deux personnages restant c'est assez intense. Pièce très négative.

Afficher en entier
Or

Je n'ai pas vraiment aimé lire cette pièce de théâtre de Michel Tremblay. Elle est très courte et peu sembler difficile à comprendre au départ. Surtout, il faut lire cette pièce d'une traite, car on se perd facilement. J'ai bien aimé l'originalité et les personnages, mais au final, cela ne m'a pas vraiment marqué et l'histoire reste, somme toute, assez banale, quoique intéressante tout de même. J'aurai préféré voir la pièce de théâtre.

Afficher en entier
Or

Moi je l'ai trouvé super bonne sa pièce!! c'est seulement 53 pages avec pas vraiment d'action, mais 53 pages touchantes!

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai dû livre cette pièce pour l'école et franchement, ce doit être la pire pièce que j'ai lu en classe. La langue est très désagréable à lire. Même si je suis québécoise, je n'aime pas pour autant ce genre de livre où les personnages sacrent et parlent affreusement mal.

De plus, on a tellement de mal à comprendre l'histoire au début ! Suivre deux dialogues à la fois de quatre personnages et parfois pas au même temps est très déroutant... Il est dure de comprendre et d'apprécier l'histoire dans ces conditions.

Et même l'histoire en soit n'est pas intéressante et la fin est très sec et incomplète.

Alors désolé, mais ce n'est vraiment pas une histoire que j'ai apprécié.

Afficher en entier
Pas apprécié

Étant moi-même québécoise, c'est un livre difficile à lire à cause du niveau de langue.

Afficher en entier
Bronze

Je viens tout juste de terminer cette pièce pour mon cours de littérature. On en a pas fait l'analyse encore, donc peut-être que les explications fournies me permettront de mieux comprendre ma lecture. Les personnages sont intrigants et intéressants (surtout Léopold), et à ma grande surprise, je n'ai pas été dérangé par le joual. À l'inverse, il me semblait approprié et presque nécessaire à ces personnages qui m'ont frappé par leur désespoir. Malgré tout, au fil des pages, j'ai eu un peu de mal à suivre les deux conversations qui se déroulaient à deux époques différentes et qui, pourtant, s'entremêlaient. Je suis ressortie de ma lecture à la fois satisfaite et déçue que la pièce se soit résumé à deux longues engueulades. Quoiqu'elles restent fascinantes, en raison de ce qu'elles dévoilent des personnalités, ça me laisse quand même cet arrière-goût de « c'était juste ça ».

Afficher en entier
Argent

Quelle tristesse! Chacun est prisonnier en lui-même. Prisonnier de sa condition sociale, prisonnier de son ignorance, prisonnier de son incapacité à communiquer.

Cette petite pièce de théâtre est déprimante, comme la plupart des oeuvres de Michel Tremblay. Toutefois, ce qui la rend intéressante, c'est que la vie de Marie-Louise et Léopold reflète une époque (1960)où les francophones du Québec étaient encore obnubilés par la religion catholique qui prônait la soumission et la résignation.

Quand leur fille Carmen décide de sortir de ce milieu et de prendre sa vie en main, on est rendu en 1971 soit après les Événements d'octobre(encore un parallèle avec la société) alors qu'une partie des Québécois manifeste de plus en plus violemment son ras le bol de l'ordre établi.

Ce que Tremblay essaie peut-être de nous dire par l'entremise du personnage de Carmen, c'est que lorsqu'on veut s'en sortir, il faut se mettre en mouvement plutôt que de chercher à s'évader ou à s'apitoyer sur son sort.

Afficher en entier
Lu aussi

Cette oeuvre de Tremblay n'est pas ma favorite, mais je l'ai tout de même appréciée. Contrairement à certains, le joual ne m'a pas dérangée au contraire, à mes yeux il donnait à la pièce toute son authenticité!

Afficher en entier

Date de sortie

À toi, pour toujours, ta Marie-Lou

  • France : 2008-02-06 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 75
Commentaires 12
Extraits 2
Evaluations 19
Note globale 7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode