Livres
628 194
Membres
736 719

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

À un cheveu



Description ajoutée par PatateB4 2022-02-06T16:12:13+01:00

Résumé

Un grand bain d'humour et d'empowerment

À 17 ans, Emma aime la natation, son frère presque jumeau, le chocolat et dessiner dans les marges de ses cahiers. Elle serait à un cheveu de la belle vie si elle n’avait pas perdu les siens, de cheveux, deux ans plus tôt (tandis que le reste de ses poils a continué à pousser, merci bien !). Affublée d’une d’une perruque avec laquelle elle entretient une relation d’amour-haine quasi mystique, Emma décide de profiter du déménagement de sa famille pour repartir de zéro. Nouvelle vie, nouveaux amis... et peut-être un premier amour !

Un roman lumineux sur l’acceptation de soi et de son corps, résolument féministe et universel !

Afficher en entier

Classement en biblio - 31 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par love-and-hate-du-24 2022-05-10T12:01:50+02:00

Oui.

La vie se présente bien…

Dire que j’étais à un cheveu de passer à côté.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Misslectrice24 2022-11-28T20:50:32+01:00
Or

J'ai apprécié lire ce livre, je connaissais déjà l'alopécie (grâce aux réseaux sociaux) mais ce livre m'a permis d'en savoir plus sur l'alopécie, le fait de vivre avec. Dès que j'avais lu le résumé, je savais déjà que j'allais beaucoup rire. Et oui, c'est vrai. Les personnages sont drôles, attachants.

De ma vie, je n'ai jamais vu un livre aborder l'alopécie ni ce que pouvaient vivre les streameuses dans le gaming.

On en apprend plus sur le calvaire que peut vivre une personne atteinte de l'alopécie. Lorsque le sujet du harcèlement a été abordé, j'avais tellement de peine pour le personnage !

Les passions que ressentent les personnages envers un sport, une activité comme l'art sont si bien expliqués !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Misslectrice24 2022-11-28T20:47:13+01:00
Or

J'ai apprécié lire ce livre, je connaissais déjà l'alopécie (grâce aux réseaux sociaux) mais ce livre m'a permis d'en savoir plus sur l'alopécie, le fait de vivre avec. Dès que j'avais lu le résumé, je savais déjà que j'allais beaucoup rire. Et oui, c'est vrai. Les personnages sont drôles, attachants.

De ma vie, je n'ai jamais vu un livre aborder l'alopécie ni ce que pouvait vivre les streameuses dans le gaming.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par celia_cat 2022-09-12T19:14:30+02:00
Argent

Fortement recommandé par une abonnée, je me suis laissée séduire par cette jolie couverture et ce doux résumé qui promettaient une histoire toute fraîche et relaxante. En ce début de septembre, j'étais clairement dans le mood pour me lancer dans cette lecture.

Ce qui m'interessait essentiellement dans ce livre, est son sujet peu représenté en littérature. Je ne connaissais pas la maladie de l'alopécie (perte de cheveux). J'ai pu en apprendre davantage sur le mal-être des victimes et sur les conséquences au sein d'une famille et du cadre scolaire. Cependant, l'intrigue ne se concentre pas uniquement sur cette thématique et j'ai adoré cela. L'histoire nous narre la reconstruction de notre protagoniste suite à un harcèlement à cause de sa maladie. Le fait de se concentrer sur le "après", nous la voyons s'émanciper progressivement. Ainsi, la narration se concentre sur les centres d'intérêts de l'adolescente.

J'ai aimé sa passion pour la natation et le dessin qui rendent le protagoniste authentique. Les personnages sont en effet extrêmement bien travaillés. Ils sont tout en nuance. Chacun a ses failles, ses douleurs et ses forces. Ils m'ont tous touchés à leur manière. J'ai été notamment émue par Anis. Je crois que son style hors-norme m'a beaucoup plu. Je me suis aussi laissée séduire par son caractère mordant et tordant. Cette fille a vraiment beaucoup de classe.

Par ce panel de personnalités, l'intrigue véhicule de beaux messages qui ne laissent pas indifférent le lecteur. C'est un appel à la tolérance et à l'ouverture d'esprit écrit tout en finesse et en justesse. Certaines pensées de notre protagoniste ont résonné en moi comme un cri du cœur. C'est vraiment un livre qui transmet de la joie, de l'espoir et de la confiance en soi. Je dirais qu'il aide à accepter notre différence pour en faire une force. Une lecture doudou qui fait tellement du bien !

Alors, oui, ici, on ne va pas avoir des rebondissements à couper le souffle. Ce n'est pas le but de ce genre d'histoire. Je le conçois parfaitement. Cependant, j'aurai aimé que l'intrigue soit moins lisse. Disons que je n'ai eu aucune surprise sur la chute du récit. Tout se suit un peu trop facilement sans embûches. Je m'attendais à un peu plus de péripéties. Spoiler(cliquez pour révéler)Toutes ses peurs, toutes ces angoisses pour au final être acceptée en un claquement de doigts. J'ai trouvé la fin vraiment trop clichée pour une trame qui se veut quand même novatrice. Je m'attendais à avoir une touche d'originalité à la dernière page. Sur ce point-là, je suis restée sur ma faim.

Cela ne change pas que le plaisir de la lecture est resté présent. J'ai apprécié suivre ce quatuor haut en couleur. L'humour qui se dégage entre eux, rend le livre très agréable à suivre. La complicité entre Emma et Christopher est tellement touchante. C'est bien la première fois que je suis attendrie par une relation frère/sœur. J'ai eu la petite larme à l'œil. L'amitié entre Emma et Anis est également une mine d'or. Je rêverai vivre une relation amicale comme celle-ci. Quant à la romance, elle est un peu clichée par endroit mais elle est reste émouvante tant Emma et Jacob traversent de dures épreuves.

En bref, une lecture qui manque de complexité mais qui m'a emportée. Je vous conseille donc vivement ce titre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TPKLLBOOK_95 2022-09-04T15:24:31+02:00
Lu aussi

Emma est une jeune fille qui devrait être considérée comme toutes les autres.

Seulement un petit détail vient gâcher sa vie.

Elle est atteinte d'alopécie, une maladie qui lui fait perdre ses cheveux, au point où elle les rasent et met une perruque pour essayer de ressembler "à quelque chose".

Dans son ancien établissement elle a été moquée, insultée, humiliée.

Alors quand ses parents ont décidés de les embarquer son frère et elle dans une nouvelle ville, loin de tout cela, elle y a vu un moyen de tout reprendre à zéro.

En ne dévoilant à personne qu'elle porte une perruque par exemple...

Sauf que se cacher n'est pas si simple que ça. Et qu'elle pourrait bien gâcher son bonheur en refusant de s'assumer...

Dans cet avis il y aura forcément un bout de moi. Parce que ce que vit Emma, je le vis aussi depuis mon adolescence.

Le mal être, la pression, le regard des autres, la fatigue ressentie de se dissimuler souvent (tout le temps)... Je sais ce que c'est.

Et pourtant je n'en suis pas encore au stade de me raser la tête. Ce qui viendra peut-être un jour.

Alors oui, Emma m'a plus touchée que n'importe quel autre personnage de romans lu jusqu'ici.

Parce qu'à travers elle, je me voyais moi.

Parce que dans ses pages il y aussi beaucoup de Maëlle Desard, qui a écrit ce livre. Parce qu'elle est concernée, parce qu'elle sait de quoi elle parle.

Et ce genre d'ouvrage pourrait permettre à d'autres ados de déculpabiliser d'une chose qu'ils/elles n'ont pas choisi. Parce que oui, on ne choisit pas de perdre des cheveux, d'avoir des "trous" sur le crâne.. et quand on est jugés pour ça, le mal être que l'ont ressent est grand, très grand, croyez moi. La pression sociale veut que l'on ait toutes une chevelure fourni et parfaite, lisse comme des baguettes ou de belles bouclettes soyeuses. Sauf que des fois la nature ben elle en décide autrement et que tu peux toujours essayer de limiter les dégâts, des fois c'est peine perdue.

Les moqueries directes je ne les ai jamais vraiment vécue au collège-lycée, mais les regards suffisaient. Et encore aujourd'hui.

Alors une fois de plus, le quotidien d'Emma, je le comprend.

Et donc elle aura une place particulière dans ma vie de lectrice. Parce que c'est aussi la première fois que je lis un livre qui aborde ce thème sans tabou, sans jugement.

Une ado qui va jusqu'à se priver des choses qu'elle aime pour ne pas risquer qu'on apprenne son secret. Par honte mais aussi par crainte de revivre le harcèlement...

Puis on rencontrera son frère, protecteur et drôle.

Sa nouvelle meilleure copine, qui aura elle aussi son lot de problèmes. Avec qui on abordera le harcèlement virtuel, dans un monde où les hommes se croient tout permis. C'était là aussi abordé avec justesse et une pointe d'humour. D'ailleurs le passage de discussion entre la mère d'Emma et Emma sur le sujet, était d'une maturité incroyable. Il faudrait plus de personnes avec ce discours. La vie n'en serait que plus simple.

Et il y a aussi ce garçon, plutôt charmant, qui tapera dans l'œil d'Emma et qui pourrait bien devenir sa première amourette.

Et cette ex meilleure amie qui permettra de mettre en lumière les relations toxiques même en amitié.

Vous voyez, ce livre c'est bien plus qu'une histoire de nana qui rase sa tête et enfile un pansement comme elle cacherait une blessure.

C'est bien écrit, c'est plein d'humour, d'autodérision aussi et ça fait un bien fou. Vraiment. J'ai éclaté de rire à plusieurs reprises. Maëlle Desard ne fait pas dans le larmoyant mais dans le courage, l'acceptation, le nouveau départ.

Et nous montre que perdre ses cheveux n'est pas une fin de la féminité mais un début de quelque chose de plus grand, et de plus fort.

En bref un roman qui aborde des sujets forts avec une héroïne mature et drôle, entourée de personnes tout aussi sympa qu'elle !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par themusik 2022-07-20T09:53:16+02:00
Diamant

Diversité: Ps bi

TW: Harcèlement, cyber-harcèlement, amitié toxique, partage de données personnelles, envoi de dick pick

Merci à Netgalley & Slalom de m’avoir permis de lire ce roman

Si vous connaissez déjà un peu le blog, vous savez à quel point j’aime la plume de Maëlle Desard depuis que je l’ai découverte avec Esther Parmentier, sorcière malgré elle. Elle a ce petit grain de folie et d’humour sarcastique que personnellement j’adore et qui est bien entendu également présent ici.

A un cheveu est un énorme coup de cœur et je pense pouvoir avancer qu’il sera dans mon top de l’année 2022. Ce roman exceptionnel aborde beaucoup de thématiques importantes (sur lesquelles je reviendrais après) mais place surtout au cœur du sujet un thème très peu connu, surtout en littérature YA, l’alopécie. Personnellement, je ne connaissais pas du tout avant ce roman, j’ai pu en apprendre plus sur cette maladie et rien que pour ça, je suis ravie d’avoir lu ce roman. Mais outre ça, Maëlle Desard parle aussi d’harcèlement, d’amitié toxique, des dangers d’internet et elle a vraiment réussi à laisser une place à chaque sujet si importants, surtout dans un roman destiné à des ados. C’est notamment le sujet de l’amitié toxique qui m’a touché parce que je trouve que l’on n’en parle pas assez et j’ai vraiment trouvé que c’était très bien traité.

Mais que serait un roman de Maëlle sans son humour sarcastique très caractéristique. Parce que oui, rassurez-vous, ce roman est bourré d’humour, c’est un régal à lire et c’est aussi ce qui fait le sel de cette histoire puisque tous ces sujets sont certes sérieux, mais ce n’est pas une raison pour ne pas en parler avec un soupçon de légèreté.

Je me suis beaucoup attachée à Emma, à cette jeune fille qui a déjà vécu des choses pas facile malgré son jeune âge mais qui va tenter de sortir la tête de l’eau grâce au soutien de son entourage notamment, à savoir sa famille mais aussi ses amis et un certain Jacob. J’ai énormément aimé la relation qu’a Emma avec son frère. Je suis rarement satisfaite des relations fraternels dans les romans, mais ici je l’ai trouvé extrêmement juste dans sa construction et son développement, j’en ai eu les larmes aux yeux par moment. Et j’ai également aimé les liens qu’elle noue avec des personnes de sa nouvelle école, ainsi que la romance évidemment.

En bref, si je dois vous recommander qu’un seul livre sur ce début 2022, c’est bien celui-ci. C’est un immense coup de cœur, mon préféré de Maëlle Desard et ça se passe à Strasbourg, je ne sais pas quoi vous dire de plus pour vous convaincre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LuCioLe79 2022-06-18T18:04:37+02:00
Or

J’ai entendu de ce roman même avant sa sortie et puis après j’en ai entendu que du bien. Je me suis donc dit qu’il fallait que je découvre ce roman à tout prix et je dois dire que j’en suis ravie parce que c’est clairement un roman à ne pas passer à côté. Ce qui m’a marqué dès le début c’est cet excellent ton que prend l’autrice et dès les premières pages je savais que j’allais le dévorer à vitesse grand V. Emma a 17ans, elle déménage suite à de très mauvaises expériences dans son ancienne ville, qui a malheureusement touché son existence mais aussi celle de ses parents et de son frère. Elle s’en veut beaucoup mais en même temps la vie l’a touché assez durement avec une maladie qui lui fait perdre ses cheveux. Difficile à cet âge d’accepter cela d’autant plus quand on est une femme. Et puis surtout elle a subit du harcèlement scolaire. C’est donc une période difficile de sa vie qu’elle espère refermé et surtout repartir à zéro dans une nouvelle vie. Elle décide surtout de se cacher avec une perruque, se refaire une vie où elle n’est pas sur le devant de la scène et où elle parait être une jeune fille normale même si elle sacrifie ce qu’elle aime pour le faire comme la natation. Pas évident de se reconstruire, elle vit quand même dans la peur, la peur d’être découverte, la peur qu’on la prenne en grippe, la peur que son frère la protège de nouveau. Pourtant cette jeune fille est forte, elle arrive à surmonter ce nouveau départ et surtout à se faire de nouveaux amis qui la soutiendront. J’ai adoré cette héroïne, elle n’était pas bien entourée dans son ancienne ville, là elle découvre de nouvelles choses et surtout finit par s’accepter. Une histoire aussi poignante que belle. Difficile de rester insensible face à tout cela. J’ai adoré tout sur ce roman, une petite pépite comme j’aurais aimé en avoir quand j’étais plus jeune, c’est le genre de bouquin qui nous regonfle le moral.

En résumé, A un cheveu est un roman qui ne vous laissera pas indifférent, qui vous fera passer par tout type d’émotions mais surtout qui vous reboostera à fond les ballons ! Quelle histoire touchante, encore plus quand elle s’appuie sur un passé déjà vécu. Je ne connaissais pas cette autrice même si j’ai déjà entre aperçu son ancien roman je ne savais pas qu’il s’agissait de cette autrice et je compte bien lire ce qu’elle a écrit avant et ses prochains romans ! Une belle découverte et surtout un roman à ne pas manquer tellement il est génial !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Im-a-Sassenach 2022-06-14T09:31:59+02:00
Argent

Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique du roman À un cheveu de Maëlle Desard. Je remercie infiniment les éditions Slalom pour ce très bel envoi.

J'étais extrêmement curieuse à l'idée de découvrir ce livre ainsi que la plume de son autrice qui s'annonçait croustillante et à l'humour décapant à souhait au vu des extraits dévoilés du roman et de tous les bons échos que j'avais pu entendre de ses précédents écrits. Et effectivement, à ce niveau là, je n'ai pas été déçue : chaque page est une invitation au rire plutôt qu'aux larmes et on finit le livre avec un grand sourire malgré les sujets sérieux qui y sont abordés.

Maëlle Desard sait notamment manier l'autodérision à la perfection et s'en servir comme la meilleure des armes pour affronter tous les tourments de l'existence. Le personnage d'Emma en a connu des souffrances dont peu se seraient relevés, surtout à son âge. Mais elle va savoir les combattre avec toute l'émouvante vulnérabilité et spontanéité d'une adolescente qui cherche sa place et apprend petit à petit à s'aimer. Les autres protagonistes de ce livre, tout aussi touchants et hauts en couleur, vont grandement l'aider à parcourir ce chemin de l'acceptation de soi qui dure toute une vie.

Personnellement, j'ai admiré le courage de l'autrice de parler de sa maladie avec autant de sincérité, de bienveillance et de sagesse. À un cheveu est un très joli roman ado empreint d'humanité et d'un brin de folie qui ne manquera pas de séduire son public. C'est peut-être le seul bémol que je retiendrai : ce titre est résolument adressé à des adolescents. Je ne peux absolument pas le lui reprocher ; simplement, je sens que j'ai grandi et que je m'éloigne progressivement de cette mentalité insouciante (à laquelle je ne me suis jamais vraiment identifiée, pour être honnête). Cette prise de conscience a provoqué en moi un sentiment doux-amer de profonde nostalgie mais aussi de fierté à l'idée que je sois devenue une adulte qui a su se libérer de certains de ses démons de jeunesse. Je souhaite sincèrement à Emma la même chose mais heureusement, elle est en très bonne voie.

Pour conclure, je dirais qu'À un cheveu fût une lecture aussi pétillante que poignante. Selon moi, ce roman s'adresse clairement plus aux ados qu'aux adultes et ce n'est pas plus mal in fine car j'aurais adoré avoir un tel livre à cet âge là pour me rappeler à quel point il est important que je m'aime moi-même avant de laisser les autres m'aimer. Si vous avez besoin d'une lecture lumineuse et remplie de positivité en ce moment alors ce titre est fait pour vous !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eleanara 2022-06-11T10:23:50+02:00
Bronze

A un cheveu est un titre qui m’intriguait en raison de son sujet. En effet, je savais peu de choses sur l’alopecie (une maladie qui a pour grande conséquence la perte de cheveux), notamment chez les femmes. L’autrice étant concernée, j’étais doublement curieuse de découvrir ce roman. J’ai passé un bon moment de lecture et je le conseille si vous êtes curieux de le découvrir à votre tour.

On suit donc le parcours d’Emma, une jeune fille atteinte d’alopecie qui a été harcelée dans son ancienne école à cause de sa maladie et qui a dû déménager avec sa famille à Strasbourg. Elle atterrit dans un nouvel établissement dans une ville qu’elle ne connaît pas avec l’espoir d’être mieux intégrée. Fort heureusement, elle peut s’appuyer sur deux atouts : son frère, Christophe, et sa perruque. Tout d’abord, ce roman s’avère réellement intéressant parce qu’il traite d’un sujet trop peu traité encore, d’une maladie méconnue et de ce que cela implique dans la vie d’une femme (où la féminité est très normée et que les cheveux font partie des critères importants de la féminité). J’ai également apprécié la narration qui se place du point de vue de l’héroïne avec une touche humoristique qui fait parfois sourire. Le ton est souvent sarcastique et cela rend le récit très fluide et agréable à lire. C’est un roman qui se dévore facilement grâce au style d’écriture de l’autrice.

Certains éléments peuvent paraître irréalistes (je pense à l’épisode où Emma manque de se noyer et que lorsqu’elle sort de l’eau, elle ne songe même pas à respirer … alors que c’est instinctif), mais ça ne m’a pas gêné dans ma lecture.

Si j’ai beaucoup apprécié la relation fraternelle entre Emma et son frère (et par extansion l’importance du grand frère dans le récit et dans la vie de l’héroïne), j’ai été moins convaincue par ses autres relations. Le livre est marketté comme « féministe », sûrement à cause des thématiques abordées (la maladie et la perte de cheveux chez une femme, les attentes sur le physique des femmes, les dick pick, le harcèlement sexuel, le sexisme, …), mais j’ai été déçue des personnages féminins. Emma, en premier lieu, fait une remarque sexiste sur les autres filles dès le début du roman, comme quoi les filles de son âge ne voient pas d’intérêt dans le sport hormis « pour se faire un joli cul ». Ce que je trouve condescendant, sexiste et réducteur. Ce n’est pas non plus réaliste étant donné qu’elle a sûrement fréquenté d’autres filles nageuses et d’autres filles sportives (mais son passé de nageuse n’est que rarement évoqué hormis pour parler de sa passion). J’aurais préféré suivre une héroïne dans une autre dynamique : qu’au contraire, elle veut démonter les clichés et s’agace des gens qui pensent que les filles de son âge font du sport seulement pour avoir un beau corps.

Si je suis en accord avec la plupart des messages du roman, je n’ai pas été convaincue parfois de leur exécution. En effet, j’ai été surprise de voir qu’Emma a des réflexions trop matures pour son âge (sur l’envoi des dickpick par exemple). Elle utilise le terme d’agression alors qu’à son âge, on n’a pas forcément ce niveau de déconstruction. Certes, les jeunes ont de plus en plus conscience de certaines choses, mais dans ce cas-là, ce n’est pas cohérent avec la remarque qu’elle a faite au début du récit et que j’ai évoqué un peu plus tôt. Il y avait un décalage trop important selon moi entre ces deux réflexions. J’ai plus eu le sentiment que c’était l’autrice qui parlait et non Emma. Celle-ci trouve ses mots facilement face à sa mère, une femme plus âgée, en sachant exactement quoi lui répondre, j’ai trouvé que ça manquait de naturel.

Tout ceci m’amène à parler du personnage de la mère d’Emma. J’aurais également préféré qu’elle soit différente, une mère plus solidaire et bienveillante, et non une mère qui répond aux même mécanismes du patriarcat en ayant des réflexions sexistes. Les deux mères présentes dans le récit réagissent mal face aux propos de leurs filles quand leurs maris réagissent bien. C’est sûrement réaliste d’un certain point de vue, mais j’aurais aimé qu’au moins l’une d’entre elles ait le bon comportement. Au lieu de ça, on a l’impression que ce sont les pères les meilleurs et qu’on ne peut pas compter sur le soutien des mères.

En plus de l’héroïne, des mères du roman et de la grand-mère (décédée et qui avait une passion pour le ménage, c'est tout ce qu'on sait), on a aussi droit à la nouvelle meilleure amie punk mais classe, la grande rivale et l’ancienne meilleure amie superficielle. Si le personnage de Charlotte permet d’aborder les amitiés toxiques (ce qui est une excellente chose), j’ai regretté son manque de nuances et de son côté stéréotypé de fille superficielle. On ne voyait que ses mauvais côtés sans nuancer sa personnalité. Pour avoir connu des amitiés toxiques, il y avait toujours des raisons qui faisaient qu’on reste attaché aux personnes concernées même si celles-ci nous font du mal. Dans le cas d’Emma, c’est justifié, mais on ne le comprend pas réellement.

Toutefois, malgré les points que j’ai relevé, il y a de nombreux aspects du roman que j’ai grandement apprécié. On parle des règles, de la pilosité féminine, de regarder des pornos en tant qu’adolescente, le récit normalise le consentement avant d’embrasser ou d’approcher quelqu’un … Ce sont des aspects que j’ai adoré retrouver dans le récit et qui rendent l’histoire d’Emma plus authentique et vraie, en plus de délivrer des messages importants aux lecteurs et lectrices.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rinne 2022-06-02T20:45:20+02:00

https://tempsdemots.wordpress.com/2022/06/02/a-un-cheveu-maelle-desard/

Vous voyez ces romans-soleils qui, lorsque vous ouvrez la première page, vous obligent à continuer jusqu’au bout et vous mettent du baume au cœur malgré les évènements qui s’y passe à l’intérieur ? A un cheveu est de ceux-là, de ceux qu’on prend plaisir à relire et conseiller.

Malgré des sujets tels que la maladie et le harcèlement (scolaire mais également sur internet), le ton n’est jamais lourd ou moralisateur mais emporte son lecteur dans une tranche de vie qui fait autant rire que réfléchir. Car c’est là l’un des traits de l’écriture de Maëlle Desard que j’adore : l’humour qu’elle arrive toujours à distiller dans ses titres, notamment à travers ses héroïnes aussi fortes qu’attachantes, alors qu’elles n’ont pas toujours conscience de leurs forces.

Emma souffre d’alopécie, une maladie que je ne connaissais pas mais dont souffre pourtant entre 16 à 20% des femmes. Dans un monde où la féminité dépend de tous un tas de critères surfaits dont la chevelure fait partie, perdre ses cheveux demande une acceptation, de la même façon qu’être malade, peu importe la maladie, en demande une. D’autant plus dans ce moment de l’adolescence où tout change, où les repères sont bousculés et où on se trouve finalement en pleine construction de soi-même.

Aucun des personnages que nous croisons n’est parfait mais chacun apporte au roman une douceur particulière et une manière différente de voir les choses. Si la famille a une place importante, l’amitié l’est tout autant et j’ai beaucoup aimé la façon dont elle se construit au fil des pages. Il est autant question du regard que l’on pose sur nous-mêmes que de la réaction qu’on peut avoir à celui que les autres posent sur nous et à ce qu’on peut ou non accepter d’eux.

En vérité, il y a beaucoup trop à dire sur ce roman car les réflexions qu’il amène lors de la lecture sont aussi intéressantes qu’actuelles mais jamais assenée ou d’un seul de point de vue. Je ne peux donc que vous conseiller de le lire. Et puis c’est drôle, doux et ultra bien ?

En bref si vous aimez les bonbons doux à l’extérieur et acidulé à l’intérieur, ce roman est clairement fait pour vous !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ZAYALA 2022-05-16T18:10:49+02:00
Diamant

Très belle lecture !!! Un sujet complexe et difficile fort bien analysé et traité. Une histoire émouvante racontée avec justesse et fraicheur. Une écriture pétillante, des personnages attachants, un récit vivant. Merci à Maëlle Desard pour cette belle découverte.

Afficher en entier

Date de sortie

À un cheveu

  • France : 2022-04-28 (Français)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 31
Commentaires 13
extraits 4
Evaluations 13
Note globale 8.38 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode