Livres
523 669
Membres
541 461

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Abbygael : Mes envies

Je déteste tellement t'aimer ! Je déteste tellement t'aimer !
Anna Premoli   
Le titre m'intriguait et je m'imaginais quelque chose de très classique. Grande surprise! Une super roman humoristiquement très bien écrit: les échanges entre les deux personnages principaux (Jenny et Ian) sont de pures dialogues délirants. Deux êtres intelligents, deux collègues de bureau qui se détestent depuis plus de 7 ans. Un événement les met sur une collaboration forcée. Une guerre verbale intelligemment menée commence alors. Mais l'inattendu est également au rendez vous! Deux ennemis qui ne se détestent pas tant que ça! Un vrai bonheur ce roman où se mêlent humour, famille, différences classes sociales et détermination. Une fois lancée, il est dure de laisser le livre! Bonne lecture à ceux qui tenteront l'aventure!

par BIBIDVHCL
Beelzebub, Tome 25 Beelzebub, Tome 25
Ryuhei Tamura   
La partie baston se termine temporairement sans grande saveur malgré la véirté qui se dévoile sur els actes de Himekawa. Heureusement, le tome est sauvé ensuite par ce cher Furuichi, qui se retrouve dans une situation aussi délirante qu'embêtante, et où Ryuhei Tamura se fait un plaisir d'exploiter les différentes facette de son personnage, même s'il étire clairement le truc. La soeur d'Oga est excellente aussi, de même que Nene et son trac face à elle ! Et la dernière page marque un retour très attendu :-D

par Vincenzo
Her Royal Highness Her Royal Highness
Rachel Hawkins   
J’avais de grandes attentes pour ce livre ; malheureusement, aucune d’entre elles n’a été satisfaite.

En lisant le résumé, on pourrait penser qu’il a du potentiel: il y semble un avoir une romance saphique mignonne avec la dynamique « ennemie à amies à amantes », les thèmes de la royauté, la pension et les colocataires, avec une plume fluide et facile à lire, et il semble être une histoire simple mais divertissante. C’est prometteur.

Cependant, même si les thèmes sont présents comme la romance légère, le style est vraiment mauvais et l’intrigue n’est pas mieux. Le style d’écriture est vraiment, vraiment très stéréotypé et les dialogues ne sont en rien naturels. Les personnages exposent le contexte dans leurs conversations pour que le lecteur comprenne, et ce même s’il n’a pas assisté aux évènements dont ils parlent, mais personne ne ferait ça dans la vraie vie, et ils parlent de leurs sentiments et pensées intimes avec beaucoup trop de facilité. L’auteure choisit de rendre les propos explicites alors qu’elle aurait dû suivre la règle du « montre mais ne dis pas ».
Les personnages sont eux aussi des stéréotypes (de même que leurs interactions et relations) et je ne peux même pas dire qu’ils sont en deux dimensions au lieu d’en avoir trois car ce ne serait pas leur rendre justice: ils n’ont qu’une seule dimension. Ils sont loin d’être intéressants.
Enfin, l’intrigue ne l’est pas non plus et, parfois, des évènements arrivent -trop rapidement, d’ailleurs- mais ne sont pas crédibles. Par exemple, Jude trompe Millie, mais pourquoi ? Pour que cette dernière ait le coeur brisé et qu’elle déménage en Ecosse et vive sa propre histoire d’amour ? Jude est juste l’ex odieuse qui brise le coeur du personnage principal, mais rien de plus. Je suis à nouveau en train de débattre à propos des personnages, mais c’est parce qu’ils semblent seulement respirer autour de la vie de Millie. On ne sait absolument rien d’eux, même quand il s’agit de ses soit-disant meilleurs amis. Peut-être le livre aurait-il dû être plus long pour contenir davantage d’informations sur les personnages secondaires et une histoire plus crédible.

En conclusion, ce livre était une déception totale pour moi et m’a fait perdre mon temps. Le lire donnait l’impression de regarder une mauvaise série Disney Channel avec des personnages et une intrigue sans profondeur. Le seul point que j’ai apprécié était la fascination de Millie pour la géologie ; on voir rarement cette caractéristique dans des romans (et particulièrement des romans pour jeunes adultes), mais rien de plus.
C’est bien dommage.
L'Homme le plus sexy L'Homme le plus sexy
Julie James   
Dans ce roman, nous découvrons Taylor Donovan, brillante avocate carriériste très sûre d'elle. C'est une femme de caractère, très douée dans son domaine, un brin sarcastique, mais toujours professionnelle.
Aussi, lorsque son patron lui annonce qu'un acteur de cinéma a fait appel à leur cabinet pour être "coaché", Taylor s'insurge. Pourquoi elle ? Pourquoi cette star montante veut-elle tellement qu'elle le guide sur ce terrain ? Et quelle est cette star déjà ?
Jason Andrews. L'homme dont la presse parle quatre fois par jour, glorifiant son talent et ses frasques, faisant de lui une icône incontournable aux yeux de la gent féminine au grand dam de l'avocate.
Car c'est vrai, Jason est sexy, beau, charismatique, séduisant, sexy... ça a déjà été dit ?
Taylor accepte le job à contre-cœur, persuadée d'aller au-devant d'une mascarade truffée de caprices de star. Quant à Jason, il fait cette démarche avec un réel besoin de s'immerger dans cet univers qu'est le milieu juridique car son prochain film pourrait le propulser au sommet de la gloire grâce à cette interprétation.

Bref, dès leur rencontre, ces deux-là s'électrisent. Lui parce que, incurable séducteur et consommateur, est attiré par les charmes de la belle avocate. Elle, parce qu'elle vient de divorcer et qu'elle a beau trouver Jason irrésistible, elle refuse de le voir autrement que comme un client.
Vous l'aurez compris, un chassé-croisé amoureux se met en place dès les premiers chapitres et nous entraîne tout au long de l'histoire vers une issue prévisible, mais non dénuée de sympathiques rebondissements.

Julie James a su créer des personnages crédibles, attachants et drôles. Sa plume est très souple, franche, caustique parfois, ce qui donne lieu à de nombreux sourires au cours de notre lecture et même à quelques francs éclats de rire. Cependant, l'intrigue n'est pas de celle qui transporte le lecteur dans un univers euphorisant où le sentiment d'urgence attise notre besoin de tourner les pages à toute vitesse. Non. C'est une histoire plaisante, certes, qui se lit agréablement c'est certain, mais qui, une fois la dernière page tournée, ne nous empêche nullement de prendre le livre suivant.

Une lecture divertissante donc, conforme au style dont l'auteur nous a habitués et qui permet de passer un bon moment au coin du feu lorsque la météo est exécrable.

par Christy
So charming ! Tome 1 So charming ! Tome 1
Kazune Kawahara   
https://jukeboxcornerblog.wordpress.com/

La mangaka Kazune Kawahara a droit à une seconde chance d'édition en France. Après son très frais Koko debut qui a malheureusement été abandonné en cours de route (14 tomes sur 15 édités seulement, si c'est pas rageant lol), elle nous revient avec sa série So charming. Je n'ai pas reconnu son style immédiatement, car il a bien évolué depuis 2004, mais il y a quelque chose dans les visages, les profils et le trait d'encrage qui trahit sa patte.
L'histoire m'a fait peur au début. Vu le nombre de fois où "petit ami" est prononcé par l'héroïne Nonoka et par le héros Naoya, juste dans les deux premiers chapitres, je craignais de m'être lancée dans une série qui vire à la quête obsessionnelle phagocyte.
Mais finalement, au fur et à mesure que les deux personnages se rapprochent, cette quête laisse un peu de place au reste.
Prise à part, Nonoka a tout pour être ennuyeuse et agaçante: naïve, crédule, déconnectée de la réalité, pleine d'idées reçues et de fantasmes... Mais en compagnie de Noaya, ces défauts deviennent presque des qualités, car les caractères et personnalités des deux se mettent bien en valeur. La vision très terre-à terre de ce dernier rappelle l'héroïne dans la réalité et sa franchise à toute épreuve trouve matériel à s'exprimer librement quand il est avec elle. En contrepartie, la naïveté agaçante de Nonoka devient de la candeur et les propos perçus comme blessants se transforment dans la tête de l'héroïne en autant de conseils et d'encouragements à s'améliorer et ne pas perdre son objectif de vue.
On a clairement une relation équilibrée où les deux personnages s'expriment spontanément et sans filtre, ce qui prête à sourire et rire bon nombre de fois et fait oublier la réaction épidermique naturelle qui se produit chaque fois que "petit ami" est prononcé de trop (je n'ai pas compté mais je vous jure que ça tape très vite sur le système).
Si on sait immédiatement où se place Nonoka, car tout ce qui traverse son cerveau est spontanément et fidèlement restitué par sa bouche et, les 3/4 du temps on sait ce qu'elle ressent avant même qu'elle l'ait réalisé elle-même, Naoya, lui, est un vrai mur insondable. Avec ses yeux de renard, son sourire indélébile et son petit rire de toutes circonstances, il offre peu de prise au lecteur qui devra certainement attendre un moment avant de pouvoir le sonder.
Quoi qu'il en soit, mine de rien, l'air de tout, So charming se pose en petit guide amoureux à l'attention des adolescents. Par l'interaction de ses personnages il prodigue des conseils de rapprochement entre les sexes et invite le lecteur à remettre en question l'idée de l'amour et du partenaire idéal, en le poussant à réfléchir à ce qu'ils représentent plus personnellement pour lui. C'est probablement dans cet aspect que cette série parvient à tirer son épingle du jeu.
Royal House of Shadows, Tome 1 : Dans les Bras du Vampire Royal House of Shadows, Tome 1 : Dans les Bras du Vampire
Gena Showalter   
Du Gena Showalter typique : un « mâle » très virile, une pauvre « femelle » pas si fragile que ça, un peu d’action et une bonne dose d’érotisme. Les habitués des « Seigneurs de l’Ombre » reconnaitront son style, mais je dois dire qu’autant j’aime beaucoup la série des Seigneurs, autant là je me suis plutôt ennuyée et pourtant tous les ingrédients habituels y étaient… sauf la petite étincelle. J’ai trouvé les personnages insipides (à la hauteur des dialogues), leur histoire m’a laissée de marbre et j’ai eu l’impression que l’auteure avait juste fourni le service minimum.
Ah et petite surprise, je précise au cas ou ne voudriez pas commencer une série, j’ai bien l’impression que ce livre n’est en fait que le tome 1 et qu’il y aura une suite - bien que rien ne soit mentionné nulle part ; et si ce n’est pas le cas alors ça signifie que la fin est franchement pas terrible.

Voisins, Amis et Rien de Plus Voisins, Amis et Rien de Plus
Anna Premoli   
Un moment agréable, avec pour une fois une héroïne plus âgée que d'habitude. Mais le bémol c'est que du coup elle rumine un peu trop souvent leur différence d'age. Cela reste une lecture sympa.

par cicrane
Remnant : Jujin Omegaverse, Tome 1 Remnant : Jujin Omegaverse, Tome 1
Hana Hasumi   
https://lapommequirougit.com/2020/02/17/remnant-junjin-omegaverse-1-%e2%80%a2-hana-hasumi/

Je remercie les éditions Taifu comics pour cette lecture. Un manga yaoi dans un univers omegaverse. Une chose est sure, l’histoire est sympa, mais c’est la deuxième fois que je test un yaoi de ce genre et je peux dire avec certitude maintenant, que je ne suis pas fan du genre omegaverse. Donc ça sera ma dernière tentative.

Dahto et Bella sont deux jeunes Omega. Dans ce monde, il existe les humains et les bestials. Les bestials sont des animaux, qui ont des jambes et se comporte comme les humains. Dans cet univers, il y a différentes classes sociales. Les alphas, qui sont les nobles, les personnes au-dessus de tous. Les betas, la population de base. Puis les omega. Plutôt faibles, physiquement, ils sont en bas de l’échelle sociale et n’ont qu’un but : attendre que leur chaleur vienne pour ensuite porter un enfant.

Sauf que Dahto ne veut pas de cette vie-là pour lui et sa sœur. Il souhaite autre chose qu’être seulement enceinte et mettre au monde un enfant. Il veut vivre comme les autres. Du coup, il prend des médicaments, pour essayer de reculer ses chaleurs, le plus possible. Malheureusement, cela ne suffit pas et sa sœur va les avoir.

Pour empêcher cela, il va courir essayer d’acheter d’autre pilule, pour retarder les chaleurs. C’est ainsi qu’il rencontrera en chemin Judas, un homme-loup alpha. Cette rencontre va changer beaucoup de choses pour Dahto, beaucoup plus qu’il ne l’aurait imaginé.

Cette histoire n’était pas mauvaise, au contraire, je trouvais les personnages et surtout celui de Dahto très intéressant. Je pense simplement qu’après ce deuxième yaoi de type omegaverse que je lis, que je ne suis pas faite pour ce genre, qui me met trop mal à l’aise.

En bref, une histoire, plutôt intriguant et sympathique à lire. Si vous aimez ce genre, je pense que vous l’apprécierez beaucoup plus que moi. Les personnages y sont attachants et l’histoire est bien détaillée.
Denver Meyers n'est pas sortie de l'auberge Denver Meyers n'est pas sortie de l'auberge
G.A River   
Pour Denver Meyers, râleuse professionnelle et solitaire aguerrie, rien ne vaut une bonne journée passée sans histoires, sans problèmes et si possible, sans voir de monde. Difficile cependant d’avoir sa tranquillité quand on travaille dans un supermarché et qu’on vit non loin d’une boîte de nuit pour métamorphes gérée par une tribu de félins.
Néanmoins, quand la voisine de Denver disparait, la jeune femme décide d’agir, quitte à sacrifier sa sérénité durement gagnée.
Dès lors, les ennuis ne font que commencer… D’autant que Warren Baker, second de la tribu du Colorado, n’a pas l’intention de la laisser affronter seule le danger, au grand dam de celle-ci !
Entre règlements de comptes, disparitions inquiétantes et trafics sordides, Denver n’est pas au bout de ses peines ! Elle devra s’armer de courage et de patience pour affronter les épreuves qui l’attendent, et qui menaceront de faire voler en éclats le peu de savoir-vivre qui lui reste.
Une chose est sûre : elle n’est pas sortie de l’auberge !

À un détail près À un détail près
Kristan Higgins   
Un avis + détaillé sur http://wp.me/p6618l-3st

{Jenni} : Une couverture très girly qui m’a tapée dans l’oeil et un résumé intéressant et intrigant, qui présage une jolie romance à l’horizon.

[...]

Entre révélation, secret, partage, amitié, amour, larmes et sourires… « A un détail près », vous entraîne dans une romance agréable, le temps de quelques heures.

Un avis mitigé pour cette lecture mignonne mais longuette, à cause de trop de longueurs sur certaines choses et d’un manque de profondeur. Des précisions sur certains détails ne sont pas forcément nécessaires et ils ont eu tendance à plomber le récit.

Je n’ai pas pour autant décroché car les personnages sont sympathiques et intéressants. Je suis parvenue à me perdre avec tous ces personnages, au point de ne plus savoir par moment « qui était qui et qui faisait quoi » !

L’attente de voir le rapprochement entre Lévi et Faith est ce qui m’a fait poursuivre la lecture. On tourne les pages rapidement, tout en espérant à chaque fois en apprendre davantage sur eux.

On sait d’entrée de jeu la finalité, mais l’auteure est parvenue par sa plume délicate et légère à nous transporter. L’intrigue tient la route et les personnages sont sympathiques.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode