Livres
554 021
Membres
598 805

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Kate-16 2020-05-07T19:50:17+02:00

Une fois ma victoire pour le premier tour annoncé, je retourne vers Dylan pour prendre une gorgée d’eau.

– T’es pas obligé de continuer, me dit-il tandis qu’il me tend un bout de tissu pour éponger le sang qui coule de ma lèvre supérieure fendue.

Normalement, les combats l’amusent. Mais cette fois, je peux voir qu’il n’en raffole pas.

– Fais pas cette tête, tu viens déjà de faire quelques mille, lui dis-je.

– Penses-tu vraiment que j’en ai besoin ? me lance-t-il.

– Moi oui, et j’espère que le prochain sera un peu plus coriace.

– Tu ne risques pas d’être déçu, me dit-il en me faisant signe de regarder plus loin.

Merde ! L’affaire avec les combats clandestins, c’est qu’il n’y a pas de règle, même sur la taille des participants. Je viens de trouver l’heureux propriétaire de King Kong. Ce type fait deux têtes de plus que moi et est tellement baraqué que des rivières de veines couvrent ses bras et son torse. Je regarde mon ami et je lui décoche un sourire à la fois inquiet et insouciant.

– Génial ! Ça va faire du bien !

Dylan plisse les yeux et me redonne la bouteille pour que je boive à nouveau avant de me placer devant le monstre, prêt à me faire défaire en deux. Même lui semble mal à l’aise devant notre différence de taille, mais il garde calmement son objectif en tête. Pour ma part, je n’ai pas vraiment de plan, si ce n’est de penser à autre chose. On appelle ça changer le mal de place.

La foule hurle et je suis prêt à mettre ma main au feu que la majorité a parié sur le colosse.

Afficher en entier
Extrait ajouté par bellajessica 2020-05-06T04:15:25+02:00

— Sur la boîte de somnifères ? demandé-je.

— Non, ça je te l’ai envoyé dès que j’ai réussi à avoir une prescription de John, justement. J’avais laissé un mot à l’accueil pour te dire que je serais de retour ce soir… Dylan et moi avions du boulot à l’extérieur.

Je le regarde et je me mords la lèvre dans une multitude de réflexions qui m’aideront à me faire une idée générale de la situation.

— Tu penses vraiment que je te ferais l’amour pour foutre le camp juste après ?!

Je soulève une épaule. Faire l’amour… La façon dont il vient de le dire me donne chaud même si ça devrait m’effrayer. Reste concentrée, Norah…

— Je sais pas… Je ne te connais pas et on a quand même été clairs dès le départ.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode