Livres
381 084
Comms
1 332 962
Membres
266 144

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Abri d'urgence



Description ajoutée par theo-kosma 2016-06-04T11:27:26+02:00

Résumé

Une adolescente riche, deux sans-abris à la rue. Elle les connait depuis toute petite, de loin, sans jamais avoir véritablement échangé avec eux. Noël approche... L'espace d’une nuit, deux mondes que tout oppose vont se transcender l’un l’autre. Trois corps vont faire connaissance comme ils ne l'avaient jamais rêvé... pour le meilleur ou pour le pire ?

Un soir de fin décembre, dans un appartement parisien de luxe…

À l’aube de sa majorité, Agathe bataille en elle-même entre des soupçons de candeur enfantine et des désirs d’adultes. Libertine par conformisme et un peu par ennui, elle se demande bien ce qui pourrait encore la surprendre. Mais aussi et surtout, elle voudrait s'extirper de la banalité de son quotidien et de la superficialité de son entourage. Une nouvelle fois peut-être, vivre encore une expérience extrême... à moins qu'elle ne soit pas si « extrême » que cela. À moins qu'elle ne s'avère plutôt unique.

Afin d’affronter son cafard de Noël, la jeune fille décide d’offrir le plus beau des cadeaux à Jarod et Benny, deux sans-abris vivant à quelques rues d'ici.

Et si les fantasmes de Chloé sont peu avouables, rien ne va se dérouler comme elle l’avait prévu.

Cette nuit va lui faire découvrir des sentiments et sensations qu’elle n’aurait jamais soupçonnés… et qui la changeront pour toujours. Après tout, Noël peut-être une nuit magique pour tout un chacun.

Page Amazon : http://www.amazon.fr/-/e/B00J24BSXI

Site de l'auteur : plume-interdite.com

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 lecteurs

Or
1 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par theo-kosma 2016-06-04T10:19:31+02:00

— Benny ! Je t’en prie, viens nous voir ! Lançai-je entre deux souffles.

La porte était restée ouverte. Le vieil homme était-il en colère, tétanisé, ou bien trop ivre ? Sans lui, ce moment ne serait pas réussi et mon cadeau n’en serait qu’une moitié. Heureusement, je m’en faisais pour rien. Quelques instants plus tard, j’eus la joie d’entendre de lourds pas franchir à leur tour ces escaliers qui nous séparaient. Benny entra, ne sachant trop que faire, mais sans déplaisir face à cette belle vue, sans surprise non plus, ma respiration haletante lui ayant déjà sans doute fait deviner, d’en bas, que ma promesse d’être à eux serait tenue jusqu’au bout de la nuit.

Il s’assit près de nous, l’œil toujours plus attendri qu’excité, bien que son excitation commençait enfin à se voir. Quant À Jarod, il était tant accaparé par mes formes que je ne sais même pas s’il s’était aperçu de la présence de son ami. Ses mains écartèrent mes cuisses, sorte de signal somme toute attentionné pour me prévenir que son infiltration était imminente. Son majeur plongea, et ressortit tout humide. Oui, Jarod avait eu l’élégance de relever la température avant de s’aventurer, renonçant ainsi au désir sauvage de jouer à la brute et de me faire mal… mon scénario, tout doucement, était en train de s’inverser. Et mon corps me disait que ce changement de cap lui plaisait bien. Un nouveau temps passa pendant lequel Jarod me dévora l’oreille. C’était vraiment bon, mais j’eus l’impression qu’il hésitait encore à mener le jeu jusqu’au bout et avait besoin d’encouragement. Mon bassin descendit alors à hauteur du sien, et j’écartai encore plus les jambes qu’il ne me l’avait fait faire.

Le phallus, parfaitement prêt, se glissa en moi, il entra d’un seul coup et entièrement, au point que les poils de son pubis durent s’écraser contre l’intérieur de mes cuisses. Je poussai un long souffle, et Jarod se mit à bouger les reins, d’avant en arrière, de toute la longueur dont il était capable. Une longueur qui m’explorait en fait assez loin, et dont chaque arrivée titillait des points de mon intérieur que j’aimais beaucoup sentir ainsi honorés. Du reste, bien des garçons se contentaient de mouvements secs et rapides, presque comme s’ils souhaitaient se masturber dans une cavité, sans songer qu’une fille aimait bien qu’on aille la chercher un peu plus loin qu’au rivage. Oui, Jarod se montrait différent. La façon dont il me pénétrait était surprenante, vraiment. On aurait dit qu’il avait couché tous les autres soirs de l’année tant il s’y prenait avec assurance. Comme quoi, le sexe est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Les fois où il a eu des copines, le garçon a sans doute été un fort bon amant.

Jarod ne cachait pas son plaisir, pas plus que je ne cachais le mien, et nos souffles et gémissements s’accordaient joliment. Je n’en oubliais pas Benny, que mes sourires et coups d'oeil ne cessaient d’inviter à se rapprocher. Il ne semblait pas décidé, comme s’il craignait que sa présence ne vienne gâcher nos ébats. De la main, je finis par lui faire signe de venir, tout en accompagnant mon invitation d’une voix saccadée par les vas-et-vient de Jarod.

— Benny… viens, approche-toi ! Ne reste pas là, je t’en prie, je voudrais que tu sois avec nous.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Hyaline 2017-05-04T12:13:48+02:00
Argent

Avant tout, merci à l'auteur Théo Kosma pour m'avoir fait parvenir Abri d'urgence !

J'avais été très attirée par le titre ainsi que par le résumé de cette nouvelle érotique. Je dois avouer que je n'avais pas prêté attention à la couverture, que je trouve néanmoins très jolie et pas trop prononcée. Je me suis donc lancée dans ma lecture avec curiosité ! Il y a longtemps que je ne m'étais pas lancée dans un livre purement érotique. Dès les premières lignes, j'ai aimé voir le cliché qui se dessinait : la jeune fille venue d'un milieu bourgeois qui veut faire ses propres expériences car elle est entraînée par ses copines qui veulent se débarrasser du style bon chic, bon genre de papa et maman. Et pour ça ? Quoi de mieux que les relations sexuelles extrêmes, seule chose que les parents ne peuvent absolument pas contrôler. Cependant, par la suite, j'ai été surprise et ravie de la tournure des événements !

En effet, l'auteur a une manière d'amener au cru autant qu'à la douceur qui est captivante. Il m'a rendu Agathe hostile au premier abord, trop clichée, trop lycéenne. Puis finalement, je me suis prise d'affection pour ce personnage qui grandit, qui devient plus mature, qui prend la peine de découvrir les deux sans-abris avec qui elle parle. Ici, Théo nous déconstruit le cliché après l'avoir envenimé petit à petit. Les personnages de Benny et Jarod sont parfaitement bien ficelés, et comme ils devraient probablement l'être dans la vraie vie je suppose ?

On remarque ainsi, à mes yeux, une petite satire sociale que je vous laisserai découvrir par vous-même. La fin n'est pas forcément celle à laquelle je m'attendais, tout comme la nouvelle complète d'ailleurs, mais j'ai passé un bon moment de lecture. Cependant, il m'a manqué quelque chose, j'aurai peut-être souhaité quelque chose de plus long, avec une psychologie des personnages de Benny et Jarod peut-être plus développée, un peu plus présente, comme celle que l'on retrouve avec Agathe ?

Ca en reste une très bonne lecture, que j'ai apprécié, et qui a réussi à me surprendre. Je la recommande évidemment.

Vous pouvez retrouver cette nouvelle sur Amazon, et je vous conseille d'aller voir le site de Théo Kosma pour vous faire une idée de ses écrits qui, pour ma part, m'ont l'air prometteur, car rien que les résumés donnent envie de lire toutes les nouvelles : plume interdite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TheGingerbreadBoy 2015-05-30T19:39:37+02:00
Pas apprécié

Bon euhhhh! Je ne m' attendais pas du tout à ça!! C' est spécial!! J' ai du mal à donner un avis!!

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 3
Commentaires 2
Extraits 3
Evaluations 2
Note globale 5.5 / 10

Évaluations