Livres
553 625
Membres
597 973

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Absynthe, Tome 1 : C’était nuit en le solitaire Octobre



Description ajoutée par Gkone 2017-03-31T20:32:51+02:00

Résumé

Les cieux, ils étaient de cendre et graves ; les feuilles, elles étaient crispées et mornes – les feuilles, elles étaient périssables et mornes. C’était nuit en le solitaire Octobre de ma plus immémoriale année. [Edgar Allan Poe, traduction de Stéphane Mallarmé]

Il était une fois l’humanité gorgée de rage, désormais incapable de la contrôler, et le monde sombra dans les flammes.

Un siècle plus tard, sur ces terres dévastées qui avaient autrefois été l’Amérique, un homme brisé connu seulement sous le nom de Cavalo tente de survivre. Se tenant volontairement à l’écart de tout ce qui reste de la civilisation, Cavalo se terre dans les ruines décrépites de l’Institut Correctionnel Nord de l’Idaho, avec un cabot appelé Sale Clebs et un robot aux limites de la folie pour seuls compagnons. Cavalo lui-même se désagrège lentement, ses souvenirs s’élevant comme autant de fantômes hantant les cellules de détention.

Lorsqu’il fait le choix périlleux de traverser les terres radioactives des Deadlands, Cavalo fait la rencontre d’un psychopathe muet appartenant à un groupe de meurtriers qui se fait appeler les Dead Rabbits. Prenant l’homme en otage, Cavalo est non seulement obligé de faire face aux horreurs de son passé, mais aussi aux multiples ramifications de ses choix qui impactent sur son présent. Et ce sera grâce à son prisonnier qu’il trouvera un possible futur, où la rédemption n’est pour l’heure qu’une simple lueur vacillant au loin.

Le monde est mort.

Voici l’histoire de ses restes…

Afficher en entier

Classement en biblio - 84 lecteurs

extrait

Un jour, dit-il, et de tous les mensonges qu’il avait pu se dire au cours de ces derniers mois, peut-être même de ces dernières années, c’était en celui-ci qu’il choisit de croire le plus. Un jour. Un jour, quelqu’un, et j’ignore qui, mais quelqu’un dira assez. Une ligne sera tracée, et viendra une heure où nous nous lèverons et dirons que c’en est assez. Où nous ne supporterons plus le mal plus longtemps. Où nous dirons non. Où nous lutterons contre ceux qui nous briseront. Nous nous défendrons, et à cette heure, nous aurons réussi ce que nous avons entrepris. 

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Je viens de finir le tome 1 d’Absynthe comment dire il est atypique, déroutant. je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans le livre mais c'est le dernier tiers qui me l'a fait aimé avant j'étais aussi perdu que le personnage vivement que je commence le tome 2

Afficher en entier

Je me suis lancé en me disant j’aime l’auteur mes un robot j’ai dû mal on teste !!!

Et je regrette absolument pas j’adore ça ma surpris mes j’ai aimé tout se livre

Afficher en entier
Argent

Un roman complètement déroutant et inhabituel. L'histoire suit les pensées du héros, personnage complexe et torturé, naviguant entre folie et réalité. Et on ne finit par ne plus trop savoir ce qui est réel ou pas. L'atmosphère est poisseuse et pesante, la présence de Bad dog et du robot déjanté allège un peu l'atmosphère oppressante, et un final qui pose plus de questions qu'il n'en résout, et laisse possiblement envisager un changement dans la relation entre Cavalo et "Psycho"....

Afficher en entier
Or

Alors là, c’est la bonne surprise de l’année : j’ai vraiment beaucoup aimé ! Le style du prologue est un peu déroutant (il fonctionne sûrement mieux en VO qu’en VF), mais une fois dedans, je me suis totalement laissé emporter !

« Le monde est mort. Voici l’histoire de ses restes... » Sur une terre irradiée qui tente de panser ses blessures, un homme du nom de Cavalo y survit, flanqué de son indéfectible compagnon, le chien Bad Dod, l’une des seules créatures avec qui il se sent encore capable de converser. Cavalo a tout perdu. Hanté par ses souvenirs, son esprit brisé lutte contre la folie, personnifiée par le bourdonnement incessant d’une nuée d’abeilles prête à l’engloutir au moindre faux pas. En s’aventurant trop loin dans les Deadlands lors d’une chasse, il croise la route d’un de ces psychopathes appartenant au groupe des Dead Rabbits, de dangereux cannibales que les quelques humains qui tentent de reconstruire la civilisation craignent plus que la fin inéluctable du monde. Conscient qu’il faudrait le tuer, l’empêcher de nuire à tout jamais, Cavalo prend néanmoins la décision de l’emmener à Cottonwood, où il pense que la population sera prête à le juger pour ses crimes. Sauf qu’une fois là-bas, rien ne se passe comme prévu. Le voilà obligé de fuir avec Bad Dog et Psycho (qu’il a baptisé ainsi vu que le jeune homme est muet et ne peut lui dire son nom) pour rejoindre son antre : une prison gardée par le robot SIRS qui attend son retour depuis plusieurs mois.

Je m’arrête là pour le résumé, mais autant dire que tous les persos de ce bouquin sont complètement fêlés. J’ai aimé Cavalo et le voir batailler contre la démence, j’ai adoré Bad Dog et leurs conversations, j’ai adoré SIRS, totalement allumé lui aussi. L’ambiance un peu psychotique est très bien rendue. J’avais un peu peur pour la romance du coup mais ça marche bien, rien de mièvre ou de cucul, au contraire, c’est un combat psychologique qui oppose Cavalo et Psycho jusqu’à la fin de ce tome 1. Je suis dégoûtée de ne pas avoir pris le 2e tome tout de suite – par prudence, hein, cela va sans dire – mais si j’avais su, je me serais jetée dessus tout de suite ! Autre bonne surprise : les illustrations ! En général je n’aime pas trop qu’on détourne mon attention du texte mais il y n’y en a pas trop et elles s’intègrent bien au récit. Bref, un petit coup de cœur, même si l’histoire n’est pas forcément originale, c’est bien fichu, rythmé, un peu cracra comme j’aime, bref, tout ce que j’attendais !

Afficher en entier
Diamant

Moi qui adore les dystopies, j'ai été happée par l'univers sombre et violent de ce premier tome.

Nous plongeons dans la folie et les tourments de Cavalo, un homme torturé et complexe hanté par les fantômes de son passé. Il est accompagné de Bad Dog son chien avec qui il a des conversations surréalistes ( courageux et loyal il est prêt à tout pour son SeigneurMaîtrePatron ), et d'un robot SIRS qui tombe peu à peu dans la démence ( oui c'est possible ) mais qui a des réactions tellement humaines. Ils forment un trio improbable et attachant.

Les Dead Rabbits font vraiment flipper, au point d'avoir très peur que la fiction devienne réalité. Ils sèment le chaos et la terreur. Parmi eux se trouve Psycho qui est d'une noirceur impressionnante, il n'a peur de rien car il a déjà vécu l'horreur, son comportement est assez perturbant, il donne la chair de poule.

C'est un roman addictif, intense, dur, oppressant, avec des personnages atypiques et captivants.

J'ai beaucoup aimé les illustrations et la note de l'auteur à la fin est géniale.

Afficher en entier
Diamant

Difficile de laisser un commentaire après la lecture de ce premier tome. C'est comme si je m'étais arrêter en plein milieu du livre, comme s'il manquait encore tellement d'infos ! Du coup, seule l'envie de continuer avec le tome 2 me remplit l'esprit...

Ou alors, c'est parce qu'on sombre dans une certaine folie aussi, après s'être imprégné de celle du héros ; anti-héros ? On ne sait pas trop où le placer...

Je tire mon chapeau à l'auteur de rendre aussi préhensible la notion de folie. Tout du long, on vogue dans l'esprit de Cavalo, essayant de piocher les éléments importants, les éléments réels. Comment survivrions-nous à la fin du monde ? Est-ce que nous aussi on sombrerait dans la folie ?

J'ai hâte de voir ce que TJ Klune a fait de la suite !

Peut-être je réviserai mon classement, car j'avoue avoir hésité entre argent et or...

Edit en fin de lecture tome 2 : Donc, je confirme, surtout ne vous arrêter pas au premier tome, lisez le deuxième !! Je passe la duologie en diamant...

Afficher en entier
Diamant

Je suis une fan inconditionnel des dystopie alors forcément j'ai plonger tête la première cependant je ne m'attendais pas a la claque que j'ai prise et pourtant j'en ai lu des dystopie, certaines m'ont presque déchiré les tripes mais celle ci, je pense que je me suis perdu dans la folie de Cavalo.

Je me suis perdu de toute mon âme dans sa démence, dans ses peurs, et dans sa souffrance si violente qu'elle m'a heurté de plein fouet. Je laisse parfois des morceaux de moi dans les romans que je lis, parce que la souffrance je l'assimile avec une telle puissance que parfois j'en oublie que cette souffrance imaginaire n'existe qu'entre ces pages.

Je dois dire que ce roman m'a pas juste touché pour sa potentiel romance, mais par sa noirceur, sa peur qui vibre entre les pages, cette folie qui anime les Hommes quand tous s'effondre. J'ai sombré avec Cavalo et je sais que le tome 2 ce présente encore plus sombre mais que je n'attend que de mis plonger.

Afficher en entier

Un premier tome sous fond post-apocalyptique surprenant.

L'univers est bien imaginé, c'est violent, morbide, froid, malsain... Les personnages survivent par eux même, ils tentent de se reconstruire mais surtout d'échapper au mal de la forêt.

J'ai apprécié ce livre de l'auteur, sa plume me fait toujours autant d'effet. J'ai hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Diamant

Je m'étais habituée à l'humour et aux personnages décalés de TJ Klune, là je suis scotché par la justesse du sentiments de folie chez les héros, heureusement totalement imparfaits ce qui les rend d'autant plus attachant.

Un roman plus sombre, mais totalement envoûtant :-)

Un tout petit bémol pour un tic de traduction le "à l'entente de" ("à l'entente de ces sept mots", "à l'entente de son nom") au lieu d'un "en entendant". Une entente étant un accord entre des personnes, cela m'a coupé dans ma lecture.

Afficher en entier
Argent

Et bien..... Je n'avais lu de l'auteur que la série "Au premier regard" quand j'ai entamé ce premier tome d'Absynthe, autant dire que le choc a été grand ! On peut parler d'auteur aux multiples facettes !

Quelle claque !

L'univers est terriblement sombre, les personnages affreusement torturés. Mais j'ai adoré.

J'ai classé en argent parce que je ne suis pas une inconditionnelle des dystopies mais il serait absurde de ne pas voir la qualité de ce roman. J'ai adoré le style qui m'a vrillé les entrailles dès la première ligne, j'ai adoré les persos secondaires (qui sont un chien et un robot, normal XD) et c'est avec une vraie impatience que je vais ouvrir le 2e tome.

Une lecture aussi intense que bouleversante. Âmes sensibles, armez-vous de courage !

Afficher en entier

Dates de sortie

Absynthe, Tome 1 : C’était nuit en le solitaire Octobre

  • France : 2017-04-12 (Français)
  • USA : 2016-04-19 (English)

Activité récente

Nena31 l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-08T00:13:06+02:00

Titres alternatifs

  • Withered + Sere (Immemorial Year, #1) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 84
Commentaires 18
extraits 10
Evaluations 36
Note globale 8.83 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode