Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AbyK : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Everything, Everything Everything, Everything
Nicola Yoon   
C'est une claque majestrale que je viens de me prendre après avoir refermé ce livre.

Outre le fait qu'il soit magnifique, il est merveilleux à l'intérieur. L'histoire est puissante, pleine de beauté, et plein de bon sens.
Je ne m'attendais à rien en particulier en commençant ce livre, d'ailleurs, je ne savais même pas de quoi cela parlait, Préférant me plonger dans un univers inconnu.

C'est l'histoire de Madeline. Cette dernière a quasiment passé sa vie enfermer chez elle, protéger par des appareils de changement d'air, dans une pièce sans poussière, sans personne extérieur, sans maladie. Madeline a une maladie rare, elle est allergique au monde. Sa vie est monotone, mais elle l'aime puisqu'elle n'a connu que ça. Elle passe ses journées à lire, à étudier, et à passer du temps avec sa maman et son infirmière (meilleure amie) Carla.
Jusqu'au jour ou de nouveaux habitants emménagent dans la maison d'en face, et Oliver (plus souvent surnommé Olly), fait son apparition et va bousculer la vie de Madeline.

Ce livre m'a fait aller de découverte en découverte. Premièrement, j'ai beaucoup appris de la maladie de Madeline, la maladie de DICS. Cette dernière est expliquée de manière simple et ludique, ce n'est pas un cours, mais cela est très intéressant.
On retrouve aussi les premiers sentiments d'amour, ce que cela provoque, surtout pour une adolescente de 17 ans qui n'a encore jamais connu ça. J'ai trouvé ça magique et très mignon. On se laisse pousser des ailes, on croit vivre d'amour et d'eau fraîche... bref, j'ai toujours trouvé ce sentiment merveilleux et j'ai pris plaisir à le redécouvrir par le biais de Madeline.
On retrouve aussi les premières Aventures, avec un grand A, quand on se dit que la vie vaut la peine d'être vécu que lorsque l'on fait quelques choses d'incroyable, qui, même si cela risque de nous tuer, est merveilleux sur le coup.
On redécouvre la trahison... je dis redécouvrir car dans ce roman, on a l'impression d'être au tout début de la vie, c'est un sentiment étrange à expliquer, mais, même pour le lecteur, on a la sensation que nous aussi on découvre l'univers, au même titre que le personnage principal.

Les personnages sont tous uniques et tous magiques en même temps. Madeline, malgré sa vie plutôt morne, est un éclat de vie à elle seule, elle fourmille de joie, de bonne humeur, d'espoir, de partage...
Olly est un garçon qui n'a pas la vie facile, il est toujours en noir, signe de deuil, mais n'y prêtait pas attention, c'est un garçon charmant, attentionné et très joli, à ce que j'ai pu lire.
La mère de Madeline est étrange, et je le savais dès le début, mais c'est une mère qui aime sa fille et qui ferait tout pour elle.
Enfin Carla est une amie extraordinaire, je n'arrive pas à exprimer de mot à son encontre et préfère vous laisser la découvrir, et l'aimais autant que moi.

Le style m'a tout de suite plu de par sa simplicité, sa fluidité. Le texte est ponctué de dessin, d'illustration, de citation de Madeline, et même de mail, qui est toujours agréable à voir lors d'une lecture. Cela permet aussi de faire défiler les pages à une vitesse incroyable. J'ai beaucoup aimé cet aspect.
J'ai tout de même un petit regret. Ce livre aurait été un véritable coup de cœur si on avait eu une alternance de point de vue. Je m'explique ; j'aurais aimé savoir ce que pensait vraiment la maman de Madeline, et Olly, cela aurait donné de la profondeur à l'histoire et aurait fourni toutes les ficelles nécessaires pour le lecteur. Après tout, un lecteur est curieux et veut toujours en savoir plus.
Mis à part cela, c'est un excellent roman que je conseillerais à tout le monde, au plus jeune comme au moins jeune, aux fans de n'importe quel genre.

Ce roman est un peu un livre doudou pour moi, il me rappelle ce qui est important, il me rappelle ma jeunesse (bien que je n'ai que 20 ans!) et me fait me sentir bien.


par newmoon
Ne lâche pas ma main Ne lâche pas ma main
Michel Bussi   
J'ai lu tous les livres de cet auteur, sauf le dernier qui vient à peine de sortir.
Dés que j'ai vu "Quand Liane disparaît de l’hôtel, son mari, Martial Bellion, devient le suspect N°1" j'ai su que ce n'était pas le cas. Connaissant la particularité de cet auteur, je savais qu'il se débrouillerait pour trouver une toute autre réalité pour expliquer les événements...
Je n'ai pas été déçue, je n'ai pas pu lâcher le livre et c'est en 26 heures que je l'ai dévoré !
Je le recommande vivement car Michel Bussi s'est faire naître le suspense tout au long du livre, l'intrigue est très prenante et on trouve même des moments de plaisir dans les personnalités des différents personnages. On est vite addite même si on ne comprends absolument pas où veut en venir l'auteur... Puis à la fin, c'est du grand spectacle, et jusqu'à la dernière ligne l'auteur sait trouver les mots pour nous tenir en l'haleine !!
A lire vivement particulièrement l'été, sous le soleil, pour partir encore plus facilement à la Réunion, île qu'on a l'impression de connaitre après avoir lu ce livre !

par ever12
Hell's Kitchen, Tome 4 Hell's Kitchen, Tome 4
Gumi Amashi    Mitsuru Nishimura   
Enfin! Celui qui m'avais promis de me le prêter l'a enfin fait! Quand je l'ai vu sortir le manga du sac, j'ai sauté de joie! Je crois bien l'avoir remercié au moins cinq fois! Malheureusement une autre personne l'attendait, j'ai donc dû le lire en speed. Mais ça valait la peine : le tome quatre est à la hauteur de ce que j'attendais... Je ne sais pas si ça se dit... Enfin bref, ce tome est tout simplement génial. Comme tous les autres d'ailleurs...
Au petit bonheur la chance ! Au petit bonheur la chance !
Aurélie Valognes   
Un récit sans aucune originalité, certes pas "mal écrit "mais sans aucun piquant. Je me suis ennuyée dès les premières pages et jusqu'aux dernières.
Sans véritable intérêt selon moi, désolée.

par Sara-Rose
It's Raining Love ! It's Raining Love !
Emma M. Green   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/09/its-raining-love-emma-m-green/

Lors d’une traversée du désert littéraire, j’ai demandé conseil à Aurélia, qui m’a alors entre autres parlé d’Emma Green et plus particulièrement (Im) parfait que j’ai adoré et dévoré. C’est donc avec plaisir que je me suis plongée dans leur nouveau roman. Autant vous dire que je ne regrette en aucun cas ce choix et que cela a été un réel plaisir de retrouver la plume de ces deux auteures.

Lorsque j’ai commencé ma lecture, j’ai tout de suite été séduite par notre héroïne, Pippa et tout particulièrement par les petites références faites à La petite maison dans la prairie. Désolée, mais cette série m’a suivi toute mon enfance grâce ou à cause de ma mère… toutes ces rediffusions, ces épisodes que l’on connaît par cœur, bref vous l’aurez compris : j’étais (et suis encore un peu à l’occasion) une adepte. Nous avons là un personnage pétillant, drôle, qui a de la répartie, mais également un côté sensible qui va nous être dévoilé tout au long de l’histoire, qui m’a profondément touchée et qui me l’a fait aimer de plus en plus. Dans ce soi-disant spa, appelé Finding Yourself, elle va rencontrer Alistair qui va se montrer arrogant, mystérieux, sarcastique et que j’ai trouvé plutôt discret.

En passant les premiers chapitres, je me suis tout d’abord dit : « Wow, elles planaient Emma Green ou quoi quand elles ont commencé à écrire ? » j’ai même été relire le résumé pour être sûre… Mais non aucune erreur possible. Je me suis donc laissée porter, spectatrice des événements complètement barrés et hilarants, curieuse de voir où tout ça me menait. Les deux personnages ne vont pas s’apprécier aux premiers abords, mais ils vont se retrouver un peu seuls contre tous, ce qui va les pousser à faire équipe ensemble. Je me suis posé plusieurs fois la question à savoir comment les auteures allaient les mener au sujet principal de l’histoire et il est vrai que j’étais un peu sceptique et inquiète de voir arriver ce moment. Mais elles ont réussi à faire la transition avec brio et j’avoue que voir notre couple essayer de se sortir de cet endroit isolé et improbable m’a bien fait rire. C’était une bouffée d’air frais dans la campagne anglaise.

Par la suite, les deux personnages vont se retrouver dans la réalité et je les ai perçus différemment, ils ne peuvent plus se cacher l’un de l’autre, ils doivent se faire face et montrer leur véritable identité. J’ai pu découvrir le côté solitaire et taciturne d’Alistair, mais aussi apprendre à l’apprécier un peu plus par ses petites attentions ; ainsi que le côté dévoué, battant et quelque peu inquisiteur de Pippa. Dès l’instant où leur situation est annoncée, ils vont devoir faire face à des épreuves qui vont venir mettre en péril leur lien naissant. Alistair prisonnier de sa culpabilité venant du passé n’arrange en rien les choses. À la moindre difficulté il met à distance Pippa et a des comportements qui n’ont de cesse la blesser. Pour sa part, les auteures ne vont pas l’épargner et vont la confronter à son lot de problèmes. Ne dit-on pas que l’union fait la force ?

Grâce à tous ces petits rebondissements et à l’intervention de nombreux protagonistes, les auteures ont su donner du rythme à l’histoire. Il n’y a aucun temps mort et cela m’a d’autant plus fait aimer ce roman. De plus, elles nous offrent un épilogue tout à fait original, quoiqu’un peu court, mais c’est agréable de terminer sur une touche distrayante.

J’ai été transportée dans cette très belle aventure complètement addictive qui réunit humour, quelques touchent de sarcasmes, des personnages authentiques, vrais, hauts en couleur, un peu effrontés pour certains, mais tellement attachants, un dépaysement total où la pluie et la boue font la paire. Je n’avais qu’une envie c’était de continuer au-delà du « et ils vécurent heureux ».



#Em
Phobos, Tome 0 : Origines Phobos, Tome 0 : Origines
Victor Dixen   
http://wandering-world.skyrock.com/3277479678-PHOBOS-ORIGINES.html

Encore un sans-faute pour Victor Dixen ! PHOBOS – ORIGINES est un véritable coup de cœur. J'ai absolument adoré ce roman et les six différentes histoires qui le composent. Il n'y en a pas une en-dessous de l'autre et elles sont toutes poignantes, fascinantes et surprenantes. L'auteur a véritablement eu une idée brillante en décidant de nous permettre d'en découvrir encore plus au sujet de Mozart, Samson, Tao, Kenji, Marcus et Alexeï. Pour être honnête, maintenant que j'ai refermé ce livre, il n'y a qu'une seule et unique chose que j'ai envie de faire : m'enfermer chez moi et relire le tome 1 et le tome 2 de la trilogie pour analyser en détails tous les protagonistes masculins. Quel voyage !

Victor Dixen nous offre vraiment, ici, la possibilité d'en apprendre encore plus sur le passé des six héros que nous avons appris à connaître grâce aux deux premiers opus de la série PHOBOS. Si j'étais particulièrement attaché à chacun d'entre eux, aujourd'hui j'en suis officiellement amoureux. En effet, PHOBOS – ORIGINES permet aux hommes de l'histoire de devenir encore plus épais, encore plus profonds, encore plus humains. A mes yeux, désormais, ce sont de véritables personnes à part entière. L'auteur va indéniablement au bout des choses, rien n'est laissé au hasard, tout s'entrecroise et s'entrecoupe avec beaucoup de finesse et d'intelligence et, ça, c'est absolument frappant et captivant. Une fois de plus, Victor Dixen m'a coupé le souffle et m'en a mis plein les yeux grâce à sa manière de tout entrelacer sans jamais se perdre.

J'avais un petit peur, en entamant ma lecture, que le temps consacré à chaque héros ne soit pas suffisant pour le rendre complètement crédible ou pour parvenir à livrer une histoire complète. Évidemment – et j'aurais dû m'en douter – mes craintes se sont avérées totalement infondées. En effet, les soixante pages – en moyenne – qui sont accordées aux personnages sont amplement assez pour nous faire vibrer. J'ai été surpris, choqué, renversé, bouleversé, attristé et époustouflé devant les révélations qui nous sont faites concernant chaque protagoniste. Chaque intrigue est émouvante et éprouvante à sa façon. L'auteur n'y va pas avec le dos de la cuillère et n'hésite pas une seule seconde à faire souffrir ses héros de papier. La réalité qu'ils doivent tous affronter est aussi chaotique qu'elle est dure et j'ai trouvé que cela nous permettait de totalement les comprendre. On se glisse très facilement dans leur peau et on s'approprie sans aucun mal le moindre de leurs sentiments ou leurs plus secrètes pensées et réactions. De plus, on comprend pourquoi tel ou tel personnage a pris la décision de décoller pour Mars, ce qui représente un énorme avantage pour la saga en général. PHOBOS – ORIGINES fait vraiment partie d'un tout. Ce n'est pas un roman à part. Il s'intègre parfaitement à la trilogie et peut être qualifié d'indispensable si on veut saisir tous les enjeux qui se cachent derrière le programme Genesis et ses ambitions.

Encore une fois, la plume de Victor Dixen m'a complètement charmé. En effet, en plus de conférer à nos héros une vraie épaisseur, les mots de l'auteur nous touchent en plein cœur. Son imagination et sa manière de décrire les faits me renversent véritablement depuis ma lecture du premier volet de la saga et j'ai l'impression que je n'en aurai jamais assez. Les six intrigues dans lesquelles nous plongeons se lisent avec un plaisir infini et à une vitesse incroyable. Entre certains retournements de situation fracassants, la plume grisante de l'auteur et le fait que tout soit parfaitement bien mis en scène et orchestré avec brio, laissez-moi vous dire que PHOBOS – ORIGINES est une véritable perle à mes yeux.

En résumé, PHOBOS – ORIGINES est une lecture palpitante, dramatique et saisissante. Chaque histoire est aussi solide et touchante que la précédente ou la suivante. Ce roman nous permet de découvrir Alexeï, Samson, Kenji, Marcus, Tao et Mozart sous un tout nouveau jour et c'est à la fois un véritable bonheur et un honneur. Au vu de toutes les révélations qui nous sont faites, l'impatience que je ressentais déjà en attendant d'avoir le troisième opus entre les mains n'a fait que s'accroître. PHOBOS est indubitablement une excellente saga et Victor Dixen un auteur qui ne cesse de m'impressionner depuis quelques mois. PHOBOS – ORIGINES est donc un livre électrisant que je recommande aux fidèles de la série mais également aux lecteurs qui voudraient se lancer dans ce fabuleux voyage littéraire.

par Jordan
Sisters Sisters
Michelle Adams   
J'ai bien aimé l'intrigue que j'ai trouvée très prenante malgré les personnages auxquels je n'ai pas dut tout accroché.
Irène m'a beaucoup trop tapé sur le système pour je compatisse réellement. Elle se décharge bien trop facilement sur sa sœur alors qu'elle même a sa part de responsabilité dans la plupart des événements qui sont racontés.
Pour ce qui est de l'intrigue en elle-même, je l'ai trouvé intéressante et plutôt bien construite. Je regrette pourtant que toutes les révélations arrivent en même temps et très tard dans le récit. On a l'impression que la fin est précipitée et c'est assez dommage, j'aurai aimé avoir plus de détails, que l'autrice prenne son temps pour nous présenter les choses.

par choupy78
Briar Université, Tome 2 : The Risk Briar Université, Tome 2 : The Risk
Elle Kennedy   
Un deuxième tome aussi bien voire mieux que le premier. J'ai adoré les personnages, Brenna et sa forte personnalité mais qui cache une expérience douloureuse ; et Jake avec sa loyauté, son dévouement et sa grande confiance en lui. Ils ont su me toucher tous les deux, surtout en voyant comment Jake soutient la jeune femme. Même si lui aussi peut parfois commettre des erreurs de jugement. J'ai aimé leurs réparties et leur complicité. Le hockey est très présent et c'est une bonne chose aussi. Chacun parvient à se dépasser et progresser grâce à l'autre. Pour moi, un excellent tome, mêlant romance, amitié, carrière professionnelle et humour.

par Mayzie
Les McGregors, Tome 1 : Le Pacte Les McGregors, Tome 1 : Le Pacte
Karina Halle   
« Le Pacte » est un de ces romans que vous n’arrivez pas à laisser, même une fois terminé, vous en voulez encore !
Stéphanie a 25 ans au début du livre, c’est là que toute l’histoire du « pacte » va commencer. Linden, son meilleur ami, légèrement éméché, va lui faire une proposition, si a 30 ans ils sont toujours célibataires, ils se marieront tout les deux ! Puis les années filent, 26 ans, 28 ans, nous les retrouvons généralement pour leurs anniversaires, en couple ou seul, mais avec toujours dans un coin de la tête cette promesse qu’ils se sont fait.
Linden et Steph sont très proches, ils partagent tout, ils se comprennent, se soutiennent, sont parfois les seuls à croire aux rêves de l’autre, ils n’ont aucun secret l’un pour l’autre, c’est très amusant de les voir évoluer ensemble. Même si on sent bien qu’il y un peu plus que de l’amitié entre eux, la peur de perdre l’autre l’emporte et les empêche de vraiment se dévoiler. De plus, ils ne savent pas vraiment quel genre de sentiment ils éprouvent : l’amour ou l’amitié, difficile de le savoir vraiment.
Au fils des années, de relations catastrophiques en coups de coeur, nos deux amis vont sans le vouloir vraiment s’éloigner, puis se rapprocher, leur amitié n’est pas toujours bien vu par les personnes qu’ils fréquentent. Malgré tout, ils arrivent toujours à se trouver des moments à eux, ils vont toujours faire en sorte de se voir et passer du temps ensemble.
Et puis on approche des 30 ans, et on a hâte de voir ce qu’il va se passer, c’est la partie de l’histoire la plus développée, on va s’immerger dans leur quotidien, les découvrir de plus en plus. Cela a été la partie du livre que j’ai préferé. Le yoyo émotionnel que j’ai ressenti, l’envie de rire et de pleurer, on passe d’une émotion à l’autre en quelques lignes.
J’ai vraiment adoré ce livre, je l’ai complètement dévoré, impossible de le refermer, le fait de ne pas vraiment savoir ce qu’il va se passer entre eux, c’est frustrant, mais c’est une bonne frustration, celle qui vous donne envie d’en savoir toujours plus.
Dans ce roman, on est avec les deux personnages principaux : connaitre les deux protagonistes est très appréciable, cela permet de se plonger vraiment dans l’histoire,de savoir parfaitement ce qu’il s’y passe. Je me suis sentie proche de Stéphanie, cette fille est vraiment attachante, elle est drôle, déterminée et profondément gentille. Linden a les mêmes qualités, mais il est aussi volage, son physique ne laisse pas les femmes indifférentes alors pourquoi ne pas profiter de cet atout.
C’est donc un coup de coeur pour moi, je ne sais pas vraiment si j’arriverai à retranscrire mes sentiments fasse à ce livre, c’est drôle, émouvant et terriblement addictif, certains passages sont très « hot ». C’est un mélange de toutes ces choses qui ont fait que j’ai autant apprécié ma lecture. J’ai déjà hâte de le relire.

http://www.livresavie.com/le-pacte-de-karina-halles/#more-6065



par Natoche
Phobos, tome 2 Phobos, tome 2
Victor Dixen   
Lorsque j'ai terminé « Phobos 1 », j'avais été complètement conquise par cette histoire. J'attendais donc la suite avec impatience, tout en espérant avoir de nouveau un coup de cœur pour ce second tome.

Dans « Phobos 2 », nous retrouvons tout notre équipage au même moment où nous les avions laissés, dans les dernières pages de « Phobos 1 ». Un terrible choix s'offre à eux, l'heure du vote a sonné. Mais il est parfois difficile de choisir entre l'espoir et la vengeance.
Quelle décision vont prendre Leonor et ses compagnons ? Et comment cela va-t-il changer leur quotidien ?
Au même moment, Andrew continue son enquête. Il est loin de se douter qu'il va trouver des secrets bien enfouis.

J'avais donc mis la barre très haut après avoir lu le premier tome.
C'est avec un peu d'angoisse que j'ai donc commencé ce livre, car généralement lorsque j'en attends beaucoup, j'en ressors déçue.
Mais ici, ce n'est absolument pas le cas, bien au contraire.

Victor DIXEN nous replonge dans l'histoire exactement au même moment où on avait laissé nos personnages. Pas d'ellipse temporelle, son choix est de vraiment nous faire participer à ce fameux vote qui est plus qu'important pour nos petits astronautes : c'est un choix vital.
La tension est donc extrêmement pensante dès les premières pages. C'est intense, puissant et enivrant. J'ai rarement été projetée dans la tension si rapidement dans un second tome.

Nous suivons l'action toujours de plusieurs points de vue différents. Nous avons celui de Leonor, celui de Serena sur Terre, celui d'Andrew dans sa quête, celui des téléspectateurs qui regardent la chaîne Genesis. Nous avons également des petits passages dans lesquelles nous suivons une terrienne, fan de la chaîne, mais aussi quelques courts moments où nous suivons uniquement les garçons participants.
Je suis contente de retrouver cette alternance de points de vue. Certes, c'était très déstabilisant dans le tome 1 d'être ballotté d'un côté et d'un autre, mais c'est essentiel pour saisir tous les éléments de cette histoire.

Car oui, l'histoire qui nous paraissait complexe dans le premier tome, l'est encore plus dans « Phobos 2 ».
Attendez-vous à être surpris du début à la fin du livre car les révélations vont se succéder et d'autres mystères apparaissent. Victor DIXEN ne nous ménage absolument pas.
On sent que l'histoire prend vraiment un tournant capital pour la suite et l'auteur réussit à nous mener là où il le souhaite.

Nous retrouvons les personnages que l'on a aimés dans le précédent livre, mais aussi ceux que l'on n'a moins aimé. Certains masques tombent et les véritables caractères font surface. Parfois, on reste un peu bouche bée devant le caractère de certains.
Leonor est toujours mon personnage préféré. Elle reste égale à elle-même et ne se laisse pas embobiner ( ou presque, malheureusement ).
Que dire de Marcus ? Simplement qu'il a fait faire les montagnes russes à mon petit cœur..
J'ai beaucoup aimé Kelly dans ce tome. Elle est une vraie bouffée d'oxygène.

Et enfin, que dire de cette fin !
Plus j'en approchais, plus j'étais certaine que je n'allais pas apprécier ce que j'allais découvrir. J’avais élaboré plusieurs scénarios tous plus ou moins plausibles ou loufoques, mais je ne m'attendais absolument pas à cela ! Je ne sais pas qui est la plus choquée en fait : Leonor ou moi ?

Monsieur Victor DIXEN, si vous lisez cette chronique, voici un petit message personnel pour vous. Je ne sais pas si je vous vénère ou si je vous déteste avec cette fin qui est explosive. Je ne sais pas si je l'aime ou si je la hais. Je peux tout simplement vous remercier de ne pas me laisser indifférente, d'avoir réussi à me surprendre et à me mettre dans tous mes états. Maintenant, il ne vous reste qu'une chose : écrire le troisième tome au plus vite, car c'est une question de survie !


En conclusion, « Phobos 2 » réussit à être encore meilleur que son prédécesseur, chose que je ne pensais pas possible. Victor DIXEN arrive avec brio à nous faire ressentir toute une palette d'émotions toutes aussi contradictoires les unes que les autres. Attendez-vous à ne pas lâcher ce livre dès que vous l'aurez commencé. Sensations fortes garanties.



Un livre à lire absolument et de toute urgence !

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2015/11/phobos-2-victor-dixen.html )