Livres
421 575
Membres
338 365

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Alexandra-Ciardo 2018-06-05T19:49:07+02:00
Pas apprécié

Si vous aimez les petits hommes verts ou gris (comme moi), autant lire ou regarder X-Files : c’est nettement plus passionnant.

Quant au thème des abysses, autant regarder le film The Abyss.

Désolée pour Rachel Dubois, dont j’ai adoré la série Chamanes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par merryfantasy 2017-12-24T13:04:53+01:00

J'adore les histoires avec des sirènes. Même si, parfois, on s'éloigne un peu de leur forme mythologique (oiseau ou poisson, rayez la mention inutile), j'aime à lire des histoires avec des peuples de l'eau, car le mystère sera présent. En plus, les auteurs ont cette chance de pouvoir tout inventer, car finalement, on ne connaît pas l'océan.

La mythologie qu'a créée l'auteur est juste super : ce peuple existe depuis tellement longtemps qu'il est inimaginable que les humains ne le sachent pas... sauf qu'il a décidé de se cacher, pour vivre en paix. Et ça, cela donne le ton de cette « nouvelle » espèce. L'auteur explore très bien leur univers et répond à toutes les questions que l'on pourrait se poser. Cela rend l'histoire crédible, et l'on se dit que peut-être...

L'intrigue générale est aussi bien menée. L'ultimatum est clairement défini dès le début, et le roman prend une allure de texte à deux voix : celle d'Alyha, dirigeante du peuple de l'océan, et JB, le scientifique qui fait des recherches sur les corps trouvés par les humains. Entre doute et excitation, les deux points de vue sont abordés habilement, et les surprises sont au rendez-vous des deux côtés !

Le rythme est soutenu, et même s'il n'y a pas beaucoup d'actions à proprement parler – sauf de manière indirecte –, cette lecture m'a fait plaisir, et j'en ai même oublié les quelques petites maladresses (répétitions d'idée sur plusieurs moments, ou manque de corrections). Si vous voulez passer un bon moment et que vous aimez les sirènes, quelle que soit leur forme, je vous recommande donc ce livre, qui vous permettra de découvrir une idée originale concernant les mystères de l'océan !

https://mes-reves-eveilles.blogspot.fr/2017/12/abysses-la-voix-dalyha.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jarnetmelanie 2017-12-07T23:54:15+01:00
Or

Un monde fascinant.

L'équipe du biologiste Jean-Baptiste Martin doit étudier trois corps étonnants.

Il ne s'agit pas d'êtres humains mais de ce qui semble être des êtres aquatiques, les Primatus Aquatis.

Mais un danger plane au-dessus de leurs têtes.

Alyha , la dirigeante de ce peuple aquatique inconnu , pose un ultimatum aux humains .

S'ils n'arrivent pas à trouver un accord , tout pourrait dégénérer très vite.

Ce qui m'a tout de suite attirée dans ce roman c'est son résumé.

En le lisant , j'ai tout de suite eu envie de lire cette confrontation entre humains et sirènes ( si tant est que ce terme puisse être le bon).

J'avais envie de découvrir si pour une fois les humains sauraient se montrer suffisamment ouverts d'esprits pour accepter qu'ils ne sont pas les maîtres du monde.

Dès le départ de ce livre , l'on découvre l'équipe qui travaille sur l'autopsie de trois membres de ce peuple inconnu.

Ils n'ont que 24 heures ( durée de l'ultimatum ) pour les étudier ( sans les toucher) et comprendre ce qu'ils sont vraiment.

Ce que j'ai apprécié chez ces personnages et notamment chez Jean-Baptiste c'est leur volonté d'apprendre et de comprendre . On ne ressent pas chez eux l'agressivité que l'on peut notamment sentir chez leurs dirigeants . Eux ne veulent que comprendre qui est ce peuple, d'où il vient et comment il a pu passer inaperçu jusque là .

Mais ils ne se doutent pas que ce qu'ils vont découvrir va changer la face du monde.

Car ces êtres mystérieux sont peut être plus proches de nous qui n'y paraît.

Parallèlement, l'on suit Alyha, la dirigeante du Peuple des Abysses qui doit gérer la révélation de l'existence de son peuple.

C'est elle qui a posé l'ultimatum aux humains, elle qui a fait le pari de tenter quelque chose.

On la voit faire face à ses doutes, ses peurs mais aussi faire preuve d'une volonté et d'une force de caractère incroyable.

Elle est la digne dirigeante de son peuple.

J'ai beaucoup aimé découvrir son milieu de vie, bien loin des préjugés que l'on peut avoir lorsque l'on parle de sirènes et de créatures aquatiques .

Ces êtres sont bien plus évolués que nous, bien plus intelligents et ont surtout un avantage non négligeable, ils en savent beaucoup sur nous que nous en savons sur eux.

L'auteure , Rachel Dubois, nous décrit tellement bien son univers et l'univers du peuple des Abysses que l'on a l'impression d'y être vraiment. On a le sentiment d'être auprès d'Alyha et de son peuple, et l'on est étonnés de ce qui prend vie sous nos yeux.

Ce serait dommage de vous gâcher la surprise mais je peux vous dire que je suis certaine que vous serez étonnés par ce que vous allez découvrir.

À travers ce livre , l'auteure nous montre à quel point la race humaine est moins évoluée qu'elle ne veut bien l'admettre.

Certes l'on a fait des découvertes sensationnelles , l'on baigne de plus en plus dans des technologies toujours plus avancées mais à quel prix ?

Les peuples se déchirent pour x ou y raison, l'on détruit notre Terre sans vraiment sans soucier , l'on prive de liberté des animaux pour notre bon plaisir sans se soucier des dégâts que l'on peut causer.

Notre si chère supériorité se prend un sérieux coup dans l'aile en lisant ce livre.

Il nous met face à nous mêmes et à nos choix et tout cela sans être moralisateur. Bien au contraire.

L'auteure fait passer un message fort grâce à cette histoire.

En nous faisant vivre auprès de ses personnages , en nous faisant nous passionner pour eux , pour leur histoire , pour leur potentiel avenir , elle nous pousse à la réflexion , tout en douceur , sans que cela nous semble lourd ou malvenu.

Tout s'agence de façon totalement naturelle.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire qui nous rappelle à quel point l'humanité a besoin de garder son humanité .

Mais malheureusement cela n'est pas forcément évident pour tout le monde.

Une jolie découverte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EgideOfBooks 2017-11-18T13:06:14+01:00
Lu aussi

https://egideofbooks.blogspot.fr/2017/11/130-abysses-la-voix-dalyha.html

Merci à l’auteur pour sa confiance.

Trois créatures ont été abattues. Le peuple de la Terre dispose de 24h pour rendre les corps sans vie aux Abysses, sinon la guerre est déclarée. Pourquoi ? Comment ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Qui est-ce ?

Toutes ces questions sont posées dès le début de l’ultimatum. En tout cas, moi ça m’a vraiment donné envie de continuer ma lecture jusqu’au bout pour vraiment comprendre tout ça. C’est vrai qu’on se demande toujours s’il y a d’autres formes vivantes que celles qu’on voit « tous les jours » et si les films de SF étaient réels ? Les légendes ? Il y a forcément quelque chose qui fait qu’ils se sont inspirés... Malheureusement, la curiosité peut s’avérer parfois... Un vilain défaut. Jean-Baptiste en fait les frais, il est biologiste. Et ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par atraverslesmots1 2017-11-10T15:39:25+01:00
Argent

Il y a 10 ans un marine est sauvé de la noyade par une créature qu’il identifiera comme étant une sirène ,depuis ce jour le biologiste Jean-Baptiste Martin et son équipe de scientifiques effectuent des recherches pour prouver l’existence de ce peuple des abysses qu’ils appelleront Primatus Aquatis.

Quand trois membres des abysses dont leur chef sont abattus et que les humains récupèrent leurs corps à bord de l’Us Nautile Four ,la fille du chef Alyha devient la nouvelle sage des abysses avec les responsabilités que cela comporte , il est primordial pour elle de récupérer les corps pour que le secret de peuple des abysses soit conserver.

Elle lancera donc un ultimatum au peuple de la terre en envoyant un message ,car oui cette espèce sous- marine ,les primates aquatiques maîtrise les technologies,le langage et système d’écriture qu’est le nôtre et qu’ils se disent bien plus évolué que les humains.

Elle donnera donc au peuple de la terre 24 heures pour faire un choix :la paix ou la guerre la paix en leurs restituant les corps de leurs amis assassinés ou la guerre si ils décident d’inspecter et de disséquer les corps des défunts.

Quel choix les humains vont ils faire ?

Y aura t il une guerre entre ces deux peuples?

Ce roman est très bien écrit,les chapitres se divisent en deux points de vue celui d’Alyha et celui de JB,ce qui est très appréciables ,nous suivons également l’évolution du décompte des heures avant l’ultimatum ,on découvre ce qu’il se passe,les recherches,les avis et découvertes des personnages avec une grande facilité .

La plume de l’auteure est fluide ,entraînante et agréable à lire .

Ce roman ce lit rapidement ,l’auteure a fait un très bon travail de détails que ce soit pour les lieux et les personnages .

Les personnages sont attachants et ont tous leur rôle bien défini tout au long de l’histoire .

On ne s’ennuie pas une seconde ,l’intrigue est bien menée.

La fin laisse présager une suite ,y aura t -il un tome 2 ? si oui j’ai hâte de le découvrir.

J’ai passé un agréable moment de lecture .

Si vous souhaitez vous aussi plonger au fond de l’océan découvrir l’univers de ces créatures ,n’hésitez pas suivez ce lien et procurez vous le roman de Rachel Dubois vous ne serez absolument pas déçu

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AlexianeTh 2017-10-21T10:55:28+02:00
Diamant

Je remercie très chaleureusement Rachel Dubois pour ce service-presse !

En parallèle de sa saga Chamanes, Rachel Dubois, autrice férue de fantasy et de bit-lit se lance dans un nouveau challenge livresque : Abysses, la voix d’Alyha. Mi-fantastique, mi-dystopique, on ne sait pas trop sur quel pied danser ; une chose est néanmoins sûre, c’est un régal littéraire.

Dix ans plus tôt, un Marine est sauvé de la noyade par une étrange créature qu’il qualifie de « sirène » Si la majorité le croit fou, d’autres ont adhéré à l’hypothèse que des peuplades peuvent bels et bien existés dans les profondeurs océaniques. Jean-Baptiste Martin, biologiste, est en tête de l’équipe scientifique tendant à prouver l’existence de ces êtres humanoïdes.

Lorsque trois de ces créatures sont abattues et rapatriées sur l’US Nautilus four, la donne change et il se pourrait bien que l’ère connaisse une fin.

Alyha, nouvelle Sage du peuple des Abysses, est en proie à un cruel dilemme. Celui de préserver l’existence de son peuple, au risque d’enclencher une guerre … ou, à l’inverse, une paix. Des secrets doivent être gardés pour préserver l’écosystème, l’équilibre naturel du monde. Elle n’a d’autres choix que d’imposer un ultimatum à l’humanité.

L’Homme n’a que vingt-quatre heures pour décider de son sort.

Ce roman se divise en deux voix : celle d’Alyha et celle de Jean-Baptiste Martin. Chaque côté du miroir est personnifié, avec ses conséquences, ses inquiétudes, ses propres aventures et bévues. Cette confrontation des points de vues permet de mettre en lumière tout ce qui fait défaut à l’Humanité … comme à ces êtres crées de toutes pièces par Rachel Dubois. Ces discordances se joignent, au final, en un seul et même point commun : le monde et ce que l’on en fait.

On ne peut que féliciter ce parti pris de l’autrice pour avoir su mettre en scène ces deux modes de vie, de mœurs, ces cultures si différentes en parallèle pour mieux enrichir son récit, le galvaniser dans le message qu’il essaie de faire passer au lectorat.

Rachel Dubois a su construire et façonner un nouveau monde, au point que l’on pourrait se dire : « et si ? » Et si cela était possible ? Et si nous n’étions pas seuls ? Cela parait plausible ? Tout un questionnement se développe dans nos esprits immergés (c’est le cas de le dire !) dans ce récit de course contre la montre.

Course contre la montre ? Oui et non. Les chapitres font le décompte du temps qu’il reste avant l’ultimatum d’Alyha (H-23, H-15 …) mais il y a une telle plénitude, un rythme plutôt calme que nous ne sentons pas vraiment l’urgence de la situation. Nous pouvons supposer que cette tranquillité vient surtout du point de vue d’Alyha et de son peuple très posé, comme détaché, qui respectent le terme de « calme olympien » Cette alternance de point de vue, tantôt inquiet, alerte du point de vue de J-B, tantôt plus posé, réfléchi, serein du point de vue abyssal, permet une belle temporisation de la rythmique. Sans compter que cette particularité à chaque environnement, à chaque protagoniste, permet une meilleure identification du lecteur ainsi que son immersion de la Terre aux Abysses. Si l’on ne peut distinguer que quelques différences dans l’élocution des protagonistes au sein des dialogues, c’est foncièrement les contextes et cette rythmique qui leur octroie tout le caractère qu’ils inspirent.

Abysses, c’est – ne nous le cachons pas – un roman engagé, sur fond de Dystopie/Fantastique. Il pointe du doigt toutes les déviances humaines sans détacher le lecteur de l’intrigue, ni de sa concentration. Nous ne sommes pas tapés sur les doigts à chaque page, avec une insistance lassante qui finit par nous faire lever les yeux au ciel en soupirant. Le livre est construit autour de ça. Sur l’écologie, l’écosystème, la décadence de l’Humanité … Tout s’imbrique très bien au récit et, lorsque nous refermons l’ouvrage, nous laisse pantois, un peu amers aussi. On peut être surpris de se dire « je n’irai plus jamais visiter un seul zoo ou tout autre parc aquatique. »

Chaque protagoniste est très attachant, avec son propre background et psychologie, ce qui est d’autant plus appréciable pour les voir évoluer, interagir, se questionner …

Le tout est servi par une plume très fluide, faisant honneur aux descriptions qui nous font plonger au cœur d’un sous-marin comme au sein des Abysses. Si l’on peut appréhender tout une palette de mots savants, scientifiques auxquels on ne comprend rien … Oui, il y en a, mais ils ne gênent aucunement la lecture et connaissent leurs propres explications ; la présence des protagonistes tenant un rôle chacun : paléontologue, anthropologue, géologue, ect permet à chacun de poser les questions qui nous traversent l’esprit pour parvenir à une explication plus précise des termes énoncés. De même, du côté d’Alyha, nous sommes guidés par cette héroïne comme si elle nous faisait visiter elle-même son univers. Les seules réponses que nous obtenons au sujet des Abysses viennent uniquement d’elle. Là, à nouveau, se joue le parallèle entre les deux mondes et, donc, des deux points de vue.

Le livre se compose de 271 pages, nous ne les voyons cependant pas défiler. Curieusement, il apaise l’esprit, nous détend et peut sensibiliser le lecteur à sa belle morale. Quelques frissons à la fin ?

Une fin dont on peut se contenter mais qui, peut-être, peut laisser sous-entendre une suite. Pourquoi pas ?

_________________________

Coup de Coeur.

http://surlesailesdunlivre.forumactif.com/t1622-abysses-la-voix-d-alyha-de-rachel-dubois#13893

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode