Livres
504 945
Membres
512 422

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Abysses



Description ajoutée par Northstar 2015-10-28T19:40:29+01:00

Résumé

« L’un est mon enfer… »

À la mort de sa mère, Rafael se retrouve seul dans les rues de Boston, cette ville qui l’a vu grandir. Une nuit, dans une impasse sans lumière, il rencontre Charles et, avec lui, le monde obscur de la prostitution. Dix ans plus tard, les trottoirs qu’il arpente ont l’éclat des beaux quartiers. Chaque dollar qu’il empoche porte quelques gouttes de son sang, quelques-unes de ces larmes qu’il ne verse jamais. Pourtant, tous les dimanches sans exception, il revient quand même vers Charles.Un jour de hasard, il croise Caleb, un petit génie de l’aéronautique, élève surdoué du MIT. Rafael plonge alors dans un regard gris qui lui murmure quelques vérités. Petit à petit, un pas après l’autre, d’une lueur vacillante aux lendemains incertains, Rafael se laisse approcher, se laisse émouvoir. Malgré ces portes qui se ferment sur lui, ces chambres où il se perd, il laisse Caleb lui murmurer une autre façon d’aimer.

« … l’autre est mon espoir. »

Afficher en entier

Classement en biblio - 462 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Lusitanna 2016-03-28T21:26:40+02:00

- Tu as interverti nos livres... volontairement ?

Il se racla la gorge, gêné.

- Pourquoi ? demandais-je.

- Je pensais que ce serait évident, rougit-il.

Je me penchais vers lui.

- Désolé, mais non, ça ne l'est pas du tout.

Il passa une main dans ses cheveux, prit une grande inspiration, comme s'il s'apprêtait à plonger à plusieurs mètres sous la surface.

- Eh bien, tu sais...

Il rit en devenant plus écarlate encore.

- Je ne suis pas doué pour ça.

- Pas doué pour quoi exactement ? insistai-je.

S'il voulait baiser, il allait devoir faire comme tout le monde et ...

- Pour te dire que tu me plais, Rafael.

Je le pris en pleine gueule.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Le thème est très dur...Mais l'histoire est vibrante, poignante de réalité.

On ne va pas refaire un laïus sur la plume de Lily qu'on connait bien maintenant, elle est juste sublime, mais dans cette histoire, son style change, des chapitres plus courts, une note plus sombre qui donne un style plus austère au récit.

Lily a le chic de mettre LE titre qui correspond parfaitement à son récit. Car Abysses est fait de noirceurs, mais au bout de ce tunnel sombre, se trouve la lumière, même si pour ça, il faut passer par une palette de gris pour enfin voir le blanc miraculeux.

Nous suivons l'histoire de vie de Rafael, qui a quinze se retrouve orphelin, vivant dans la rue, c'est comme ça que deux ans plus tard, il va faire la rencontre de Charles, un homme plus vieux, qui va profiter d'un moment de faiblesse, de peur, de tristesse, de détresse et de vulnérabilité... et donc faire de Rafael sa chose.

Le quotidien de Rafael est fait de douleurs, de sang, de morceaux d'âmes qui se perdent au détour de chaque passes, même si les beaux quartiers ont remplacés les ruelles malfamées depuis longtemps.

Mais dans ce quotidien cruel, il y a la famille de cœur que Rafael s'est choisi, le pasteur Abou, son jeune frère Soli, la mama afro-américaine, sa mère de substitution, son ami Max l'irlandais, qui comme lui se prostitue, ce petit monde qui s'inquiète pour lui, mais qui lui apporte une constance et des couleurs dans sa vie d'avilissement à Charles.

Et puis lors d'une rencontre fortuite, il va croiser des yeux gris et une voix profonde, qui vont le marquer au fer rouge, qui vont le hanter, Caleb, jeune étudiant de 21 ans au MIT, provenant du Texas, d'une intelligence sans normes, un peu gauche, gentil, attendrissant, mais persévérant va chambouler son monde, sa vision de l'amour. Une lumière.

Caleb a ses propres cicatrices, sont propre fardeau, sa croix a porter, et lors des révélations on est déchiré, anéanti avec et pour lui.

Caleb et Rafael, sont pour l'un et pour l'autre un espoir, une délivrance, un avenir, ensemble ils s'essayent à une normalité, même si les chaines aux pieds de Rafael sont bien trop lourdes pour un seul homme, ils persévèrent ensemble, se font confiance et asseyent d'avancer pour ne garder que le meilleur.

Rafael, quel personnage, courageux, altruiste, fort et déchire, et Caleb, mon dieu, son amour pour Rafael va les sauver, son obstination, sa joie de vivre vont en faire un personnage merveilleux. Et Charles, cet être pervers, ignoble, puant la luxure, je l'ai détesté, et pourtant malgré cette relation malsaine on se rend compte qu'a sa manière perverse il aime Rafael.

Je suis sortie de cette lecture, chamboulée, triste et heureuse en même temps. Encore une fois, Lily Haime m'a mit KO, car j'ai vécu en même temps que les héros, leurs tristesses, leurs joies, leurs blessures, leurs larmes, leurs douleurs mais le plus beau leur amour merveilleux. Il était impossible que je lâche cette histoire avant d'avoir vu le mot fin, j'ai été captive de ses personnages torturés, mais tellement charismatique, de cette histoire sombre, mais lumineuse à la fois.

Je n'ai qu'une chose à ajouter, à quand le prochain Lily Haime???

Afficher en entier
Pas apprécié

J'avertis que ma « critique » n'est que mon avis, purement subjective, et se concentre surtout sur les sujets traités et la façon dont ils ont été (soi-disant) traités, non sur l'histoire. Je préviens, ça va spoiler un peu.

Après avoir lu Clair-Obscur que je n'ai pas aimé, j'ai décidé d'essayer Abysses. (On ventait tant le talent de cette auteure, il fallait que je persévère.) J'ai un respect pour les auteurs, je n'aime pas rabaisser une œuvre, mais là, j'avoue être relativement dégoûtée de voir à quel point une histoire qui, sous des allures de roman psychologique, peut à ce point négliger la psychologie, le réalisme, la crédibilité.

La moindre des choses, avant de commencer une histoire avec des thématiques d'une telle ampleur (l'alcoolisme, la prostitution, le chantage, la manipulation de hauts degrés, les multiples traumatismes récurrents, importants, le coma, et j'en passe tellement) c'est de maîtriser son sujet, faire l'effort d'aller au-delà d'une documentation effleurée.

La prostitution, surtout dans le cas de figure présenté, engendre des séquelles bien plus lourdes, qui nécessitent un approfondissement psychologique plus poussé. Pas juste des « je suis un prostitué, je souffre, je bois pour oublier. » L'addiction à l'alcool est aussi très lourde, très riche en impacts et très complexe. C'est une réelle maladie que l'auteure décrit en trois coups de paragraphe sur les 380 pages du bouquin.

Et non, une première fois n'est pas comme elle est décrite dans ce livre. Ça fait mal, c'est long, et pourtant Caleb (un génie de 150 de Q.I, apparemment) accepte de céder pour la première fois son corps (alors qu'il est traumatisé suite à un événement, rappelons-le) à un homme saoul, qui n'a tout bonnement aucune douceur. Et attention, Caleb ne voulait pas se montrer. La réponse intérieure de Rafaël (prostitué violé et battu, rappelons-le, ça aussi) la voilà : « Il savait qu'en repassant la porte de mon appartement j'allais lui faire ôter ses fringues avant qu'il n'ait pu protester. » Ça, c'est le comportement normal d'un homme amoureux ? Patient ? Attentif ? Tout bonnement surréaliste.

Comment dire ? Au-delà d'une romance sympa, relativement bien pensée, c'est tout juste impossible qu'une histoire accumule tant de dramas, d'événements plus complexes les uns que les autres, sans que l'auteure ne songe une seule fois à traiter ces événements comme ils doivent l'être.

Le coma, ce n'est même pas la peine d'en parler. J'ai juste ri devant les ellipses inutiles. Qu'est-ce que cette scène apporte à l'intrigue ? Des lamentations supplémentaires. Voilà tout. Et une autre thématique lourde qui passe aussi sous la trappe.

Et la fin ? Là j'avertis du spoil. Caleb prend la décision de laisser pendant 2 mois Rafaël seul ? Plus personne ne lui parle, ça fait partie de la « confidence ». Rafaël peut être suicidaire avec ce qu'il subit, peut sombrer dans plus que de l'alcoolisme. Mais non, personne ne lui adresse la parole pour un « point pivot de malade » à 97% de la lecture.

Tout le long, à chaque accès de violence sur Rafaël, celui-ci répète les mêmes mots. Ça tourne en rond sans profondeur, sans qu'on soit une seule fois immergé dans la tête de ce personnage qui n'a pas de cohérence. Les dialogues sont tous droits sortis de nulle part, sans queue ni tête, sans sens. Chaque fin de chapitre est rude, on passe du coq à l'âne sans transition. La fin est tout bonnement incohérente, bâclée. Des ellipses qui n'ont pas de sens non plus. Je n'ai pu m'empêcher de me dire qu'il était plus simple d'éloigner le protagoniste pour son rétablissement plutôt que de prendre le temps de le décrire. Parce que ça, selon moi, c'était l'essentiel de l'histoire. Une reconstruction crédible, réaliste.

En fin de compte, je le redis, j'ai détesté ce livre. Non pas parce qu'il était mal écrit, que je n'adhérais pas aux idées, qu'il était surréaliste ou que sais-je, mais parce qu'il inculque des valeurs morales mauvaises, donne une vision du sexe, de la prostitution bien différente de la vérité. Les idées étaient là, mélangées et tellement agrémentées de dramas qu'elles n'avaient plus de saveur et qu'elles devenaient ridicules. Je déconseille cette histoire.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Genasol 2020-05-19T17:01:27+02:00
Diamant

Quelle idée aussi j’ai eu de commencer ma lecture à 23h avec le projet de ‘juste la commencer’ !!! Vraiment ?? Résultat : Nuit blanche. La plume de Lily Haime est tellement fluide et addictive qu’on ne sent pas le temps passé. Quel fut ma surprise de lever les yeux sur un ciel quasi clair ?

Là où j’ai lu, dans quelques avis, que l’histoire est allé vite moi au contraire j’ai ressenti que l’auteure a vraiment pris du temps pour l’évolution du couple. En effet, tout ne devient pas rose d’un coup après que nos deux héros soient tombés amoureux : Non. On suit leur lutte, leurs confusions, leur soutien mutuel, toutes ces étapes qui nous permettent de nous attacher à ce couple inespéré et aux personnages secondaires très attachant. Ce n’est d’ailleurs que pour cette raison que j’accepte cette fin que je juge vraiment abrupte mais qui correspond plus à la vraie réalité. Trop d’inconnues subsistent à la fin du roman, trop de questions, d’espoirs et de questions sans réponses. Mais dans la vraie vie rien ne se résout en l’espace de 300pages. Alors on accepte et on prie.

Bref, des thèmes abordés très très durs mais savoir que l’auteure s’est quelque peu inspiré d’une histoire réelle me pousse encore plus à l’admiration. Bravo à tou(tes)s ces battant(te)s de l’ombre. Merci Lily. Gros coup de cœur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zenatitude 2020-05-13T09:54:46+02:00
Or

un autre lily haime, un autre univers, une autre histoire.

La plume est toujours aussi addictive. Les mots profonds et touchants.

J'ai cependant un peu moins adhéré à l'histoire. Parfois, Lily H prend son temps et nous emporte sans nous prévenir. Sur celui-ci, j'ai ressenti que certains passages allaient un peu vite (notamment les premiers émois des deux héros).

Et j'ai moins adhéré au dénouement, qui pour moi méritait peut-être plus de détails.

Mais cela reste un bon livre, aucun souci là-dessus. Simplement, ma sensibilité n'a pas été mise à rude épreuve comme l'auteur a l'habitude de le faire habituellement.

Je conseille néanmoins grandement...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bialla 2020-04-24T12:00:25+02:00
Or

Encore un Roman de Lily Haime qui prend aux tripes. Que ce soit de la tortures physiques ou psychologiques, Lily n'y va pas avec des pincettes et nous livre une histoire dure et réelle. Comme toujours les personnages sont touchant dans leur douleur leur faiblesse mais surtout dans leur force de réussir à sans arrêt se relever et avancer pour être libre. Un grand merci pour ces leçons de vie transmises par le biais de ces œuvres.Quels mots pourraient rendre justice à ce chef-d'œuvre, Rafael et Caleb m'ont tellement marquée. Je l'ai une première fois et relu depuis. L'on ressent tellement d'émotions tellement d'amour de souffrance de détresse ...

"Abysses" ne s'oublie pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rosa_Aquilegia 2020-04-23T17:13:21+02:00
Argent

J'enchaine les livres de Lily Haime et je dois dire que celui-ci est un peu en dessous des autres. La relation arrive très vite et c'est un peu redondant il ne se passe pas grand chose.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Garance-8 2020-04-08T12:18:19+02:00
Pas apprécié

J'avertis que ma « critique » n'est que mon avis, purement subjective, et se concentre surtout sur les sujets traités et la façon dont ils ont été (soi-disant) traités, non sur l'histoire. Je préviens, ça va spoiler un peu.

Après avoir lu Clair-Obscur que je n'ai pas aimé, j'ai décidé d'essayer Abysses. (On ventait tant le talent de cette auteure, il fallait que je persévère.) J'ai un respect pour les auteurs, je n'aime pas rabaisser une œuvre, mais là, j'avoue être relativement dégoûtée de voir à quel point une histoire qui, sous des allures de roman psychologique, peut à ce point négliger la psychologie, le réalisme, la crédibilité.

La moindre des choses, avant de commencer une histoire avec des thématiques d'une telle ampleur (l'alcoolisme, la prostitution, le chantage, la manipulation de hauts degrés, les multiples traumatismes récurrents, importants, le coma, et j'en passe tellement) c'est de maîtriser son sujet, faire l'effort d'aller au-delà d'une documentation effleurée.

La prostitution, surtout dans le cas de figure présenté, engendre des séquelles bien plus lourdes, qui nécessitent un approfondissement psychologique plus poussé. Pas juste des « je suis un prostitué, je souffre, je bois pour oublier. » L'addiction à l'alcool est aussi très lourde, très riche en impacts et très complexe. C'est une réelle maladie que l'auteure décrit en trois coups de paragraphe sur les 380 pages du bouquin.

Et non, une première fois n'est pas comme elle est décrite dans ce livre. Ça fait mal, c'est long, et pourtant Caleb (un génie de 150 de Q.I, apparemment) accepte de céder pour la première fois son corps (alors qu'il est traumatisé suite à un événement, rappelons-le) à un homme saoul, qui n'a tout bonnement aucune douceur. Et attention, Caleb ne voulait pas se montrer. La réponse intérieure de Rafaël (prostitué violé et battu, rappelons-le, ça aussi) la voilà : « Il savait qu'en repassant la porte de mon appartement j'allais lui faire ôter ses fringues avant qu'il n'ait pu protester. » Ça, c'est le comportement normal d'un homme amoureux ? Patient ? Attentif ? Tout bonnement surréaliste.

Comment dire ? Au-delà d'une romance sympa, relativement bien pensée, c'est tout juste impossible qu'une histoire accumule tant de dramas, d'événements plus complexes les uns que les autres, sans que l'auteure ne songe une seule fois à traiter ces événements comme ils doivent l'être.

Le coma, ce n'est même pas la peine d'en parler. J'ai juste ri devant les ellipses inutiles. Qu'est-ce que cette scène apporte à l'intrigue ? Des lamentations supplémentaires. Voilà tout. Et une autre thématique lourde qui passe aussi sous la trappe.

Et la fin ? Là j'avertis du spoil. Caleb prend la décision de laisser pendant 2 mois Rafaël seul ? Plus personne ne lui parle, ça fait partie de la « confidence ». Rafaël peut être suicidaire avec ce qu'il subit, peut sombrer dans plus que de l'alcoolisme. Mais non, personne ne lui adresse la parole pour un « point pivot de malade » à 97% de la lecture.

Tout le long, à chaque accès de violence sur Rafaël, celui-ci répète les mêmes mots. Ça tourne en rond sans profondeur, sans qu'on soit une seule fois immergé dans la tête de ce personnage qui n'a pas de cohérence. Les dialogues sont tous droits sortis de nulle part, sans queue ni tête, sans sens. Chaque fin de chapitre est rude, on passe du coq à l'âne sans transition. La fin est tout bonnement incohérente, bâclée. Des ellipses qui n'ont pas de sens non plus. Je n'ai pu m'empêcher de me dire qu'il était plus simple d'éloigner le protagoniste pour son rétablissement plutôt que de prendre le temps de le décrire. Parce que ça, selon moi, c'était l'essentiel de l'histoire. Une reconstruction crédible, réaliste.

En fin de compte, je le redis, j'ai détesté ce livre. Non pas parce qu'il était mal écrit, que je n'adhérais pas aux idées, qu'il était surréaliste ou que sais-je, mais parce qu'il inculque des valeurs morales mauvaises, donne une vision du sexe, de la prostitution bien différente de la vérité. Les idées étaient là, mélangées et tellement agrémentées de dramas qu'elles n'avaient plus de saveur et qu'elles devenaient ridicules. Je déconseille cette histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kioki 2020-04-07T19:50:25+02:00
Pas apprécié

Il faut croire que même en m'attaquant à des auteures à succès tels que Lily Haime, les romances homosexuelles me semblent toujours aussi fantasmées et dramatisées au possible... Ah ça oui, le drama, y en a, même lorsque ce n'est pas nécessaire... Du lourd pour du lourd, de l'amour pour de l'amour, de la psychologie sans psychologie, de l'intelligence sans intelligence... Un ramassis de déceptions que j'ai fini par survoler tant ma lecture me faisait rire jaune. Je n'ai jamais lu livre édité si... Je déconseille. Si l'on souhaite lire une romance psychologique sombre construite et réaliste, on passera le chemin...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marionvln 2020-03-22T20:20:51+01:00
Diamant

Envoûtant. Ce roman traite de sujet difficile et malgré tout il nous redonne espoir. La rencontre entre Caleb et Rafaël est magique. Un jeune homme prit dans les filets d'un tortionnaire sadique qui dit l'aimer, pour mieux pouvoir le détruire. Et Caleb qui se bats pour rendre sa liberté à l'homme qu'il aime. La plume de Lily Haime est toujours aussi prenante et poétique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AllieEarl 2020-03-21T13:52:45+01:00
Argent

On le sait en lisant le résumé : « Abysses » est un roman sombre et qui aborde des sujets très durs.

C’est le premier livre de Lily Haime que je lis et je n’ai pas été déçue! J’ai adoré la plume de l’auteure, ses personnages ainsi que le message de son histoire.

Je n’avais jamais lu de livre comme « Abysses » et, même s’il abordait des thèmes très difficiles, j’ai adoré ma lecture.

Il y avait certes quelques petites longueurs et autres détails qui ne m’ont pas totalement convaincue, mais ils ont vite été oublié à mesure que je m’attachais à Rafael, Caleb et la famille Finch.

Un roman fort que je recommande!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Karine-Plantegenest 2020-03-08T22:08:02+01:00
Or

Un livre sombre et dur avec des thèmes qui retournent les tripes. Un Lily Haime comme je les aime !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sophie-231 2020-01-16T23:05:55+01:00
Diamant

Chronique entière ici : https://lacoccilectrice.wordpress.com/2020/01/16/91-abysses-de-lily-haime/

Ce roman est au-dessus d’un coup de cœur, c’est ce que j’appelle une claque littéraire. Une claque littéraire parce qu’à la fin je n’avais toujours pas compris ce que je venais de lire. Enfin si je l’avais compris mais je suis restée en mode « bon c’est fini mais bordel qu’est-ce que c’était bon…Je veux y retourner », et même pire que ça. La plume de l’autrice est d’une magnifique et grande qualité parce qu’elle parvient à nous faire gravir des monts puis les redescendre et passer par tout un tas d’émotions positives ou négatives, et j’ai pleuré. J’ai tant pleuré. J’ai été touchée, l’histoire est belle, originale et dure. Il faut avoir le cœur accroché et je l’ai eu. Les personnages sont forts, sont beaux, sont touchants, un n’hésite pas à foncer, s’enfoncer durement pour que l’autre sorte la tête de l’eau. Le sujet de base est traité d’une belle manière, l’autrice réussit à montrer tous les côtés qu’il peut y avoir. Positif ou négatif, et c’était rudement bien mené. Merci encore une fois à Angélique pour ce cadeau que je ne regrette pas, parce que c’est ma plus belle lecture de cette année et je pense qu’elle sera difficilement détrônable pour l’instant… !

Afficher en entier

Date de sortie

Abysses

  • France : 2015-11-13 (Français)

Activité récente

Bialla l'ajoute dans sa biblio or
2020-04-24T11:58:11+02:00
Tayuu l'ajoute dans sa biblio or
2020-04-12T02:38:47+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 462
Commentaires 84
Extraits 43
Evaluations 165
Note globale 8.47 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode