Roberto Saviano et David Hare remportent le PEN/Pinter

L’auteur italien Roberto Saviano, qui vit désormais caché après avoir écrit « Gomorra : Dans l’empire de la camorra » qui traitait du monde violent de la mafia de Naples, a remporté un important prix de liberté d’expression.

Roberto Saviano partage le prix PEN/Pinter 2011 avec le dramaturge britannique David Hare.

Gomorra s’est vendu à quatre millions d’exemplaires et a été adapté au cinéma.
Il a valu à son auteur des menaces de mort, l’ayant contraint à se dissimuler avec protection constante de la police.

Roberto Saviano n’a pas pu assister à la cérémonie de remise du prix à Londres, mais a envoyé un message remerciant ses lecteurs et a assuré que ses mots «deviennent dangereux pour certains pouvoirs profitant du silence et de l’ombre».

Son amie et collègue journaliste Annalisa Piras a accepté le prix en son nom, affirmant que l’auteur était en quelque sorte «en prison» depuis la publication de Gomorra.

David Hare est connu pour des pièces telles que Pravda : A Fleet Street Comedy, portant sur les médias britanniques, et Stuff Happens, abordant l’invasion américaine en Irak.

Partagez cet article !