Top 10 : Les romans les plus longs du monde

 

A l’heure de l’économie de l’attention, certains comptent le nombre de pages d’un livre avant de l’entamer, sans cesser d’admirer pourtant les écrivains les plus prolixes, et les lecteurs qui se lancent sans mal dans des lectures qui dépassent les 1000 pages. Lire Belle du Seigneur ou La Recherche relève de l’exploit, mais fait partie des objectifs de la plupart des amoureux des livres. Alors si vous aussi vous voulez vous lancer dans de grandes et longues lectures, ce top pourrait bien vous plaire.

 

Attention cependant, en raison de la difficulté à mesurer la longueur exacte des ouvrages, ce top demeure approximatif, et il se pourrait bien que vous trouviez quelques changements dans d’autres classements. En effet, on distingue différents systèmes alphabétiques : dans la plupart des sociétés occidentales, les lettres forment des syllabes qui, juxtaposées entre elles, permettent de former des mots. A l’inverse, dans d’autres langues, notamment orientales, le système de signes s’agence selon un tout autre modèle : un caractère figure une syllabe, et le nombre de lettres nécessaires à l’expression d’un mot se trouve réduit. De ce fait, il serait incorrect de mesurer la longueur d’un ouvrage en terme de pages. Nous préférerons donc la mesure du nombre de mots.

 

so long 1
Pas de panique, ce top n’est pas aussi long que les livres qu’il présente.

 

1. The Blah Story de Nigel Tomm

C’est LE roman le plus long, qui contient aussi LA phrase la plus longue. L’oeuvre de l’écrivain, artiste et réalisateur Nigel Tomm, divisée en 23 tomes, ne contient pas moins de 17 millions de mots. Quant à la phrase la plus longue, elle ferait pâlir Proust lui-même, puisqu’elle contient 2 403 109 mots, 15 403 732 caractères, et s’étend sur 3 248 pages du tome 16 au tome 19. Bref, on se demande bien le sens qu’elle pourrait avoir, en tout cas, sous peine de devenir fous, sachez que nous ne sommes pas allés vérifier, et nous vous conseillons d’en faire autant. Passons vite au suivant.

 

2. The Story of the Vivian Girls de Henry Darger

Peintre et écrivain américain, Henry Darger a consacré une grande partie de sa vie à une oeuvre aussi longue qu’inconnue, The Story of the Vivian Girls. Il n’y a pas que le récit qui est épique, la lecture l’est tout autant. Accrochez-vous pour arriver à bout des 15 143 pages et 9 millions de mots qui composent l’histoire. Heureusement, Henry Darger a eu la bonne idée d’illustrer son propos avec 300 aquarelles et dessins. La pilule passe mieux.

 

3. La roue du temps de Robert Jordan & Brandon Sanderson

Revenons à un seuil plus raisonnable de mots. 4,4 millions (seulement ?) pour La roue du tempstout de même divisé en 15 volumes. Le problème quand on se lance dans des projets trop longs, c’est qu’on peut mourir sans les finir. C’est ce qui est arrivé à Robert Jordan. Heureusement qu’en homme organisé, l’écrivain américain a laissé ses notes à un autre écrivain pour qu’il termine le travail, ce qui a quand même pris à ce dernier trois tomes. Au moins, tout ce temps consacré à la tâche n’a pas été vain : La roue du temps a rencontré un large public à travers le monde.

 

4. Artamène ou le Grand Cyrus de Madeleine & Georges Scudéry

Publié entre 1649 et 1653, ce roman ne vous dit peut-être rien, il faut dire qu’il n’est connu que pour être le plus long roman en langue française. En 10 tomes, il compte quelques 2,1 millions de mots. On a bien essayé de trouver un résumé, mais l’oeuvre n’est plus publiée intégralement depuis le XVIIe siècle en raison de sa longueur. A l’époque de sa sortie, elle a pourtant connu un grand succès. Mais c’est vrai qu’à l’époque, ils avaient plus de temps pour lire aussi. Si vous y tenez tant, vous pouvez lire le roman en entier juste ici.

 

boring
Allez on continue, le meilleur est à la fin.

 

5. A la recherche du temps perdu de Marcel Proust

De tous les romans, c’est le seul dont la longueur a été « labellisée » par le Guiness des Records. Rien de plus normal, puisque c’est le plus long roman couramment lu. En 7 volumes, plus de 3000 pages, près de 1 300 000 mots et environ 9 609 000 caractères, Marcel Proust a réussi l’exploit de réaliser une oeuvre parmi les plus longues, mais parmi les meilleures. Mêmes les Américains l’adorent. Si vous voulez vous y mettre, sachez qu’il existe aujourd’hui une édition en un seul volume de 2400 pages. Oui, prévoyez un grand sac, quand même. Team Proust forever.

 

6. Mission Terre de L. Ron Hubbard

Encore un écrivain mort sous le poids de la tâche. La décalogie de l’Américain L. Ron Hubbard a même suscité la suspicion : trop long pour être publié aussi vite ! En effet, les tomes sont parus entre 1985 et 1987, alors que l’écrivain était en plus gravement malade. Composé de 10 tomes, 92 parties, et 3500 pages au total, le roman est récompensé du très inconnu Prix Cosmos 2000 en 1989, trois ans après le décès de l’auteur. Apparemment, la série est plutôt drôle. Vous nous direz !

 

7. Clarissa Harlowe de Samuel Richardson

C’est un peu La Nouvelle Héloïse de Jean-Jacques Rousseau version anglaise, mais avec beaucoup plus de personnages, 9 tomes, et 969 000 mots. Comme La Recherche de Proust, Clarissa Harlowe est un des rares livres de ce début de classement à compter parmi les classiques. Nous félicitons donc Samuel Richardson qui a réussi, lui aussi, à concilier quantité et qualité.

 

8. Le Vicomte de Bragelonne d’Alexandre Dumas

Ce n’est pas officiellement le huitième livre le plus long de l’Histoire, mais à ce stade du classement, on va arrêter de vous balancer des livres inconnus que personne ne lit. Officiellement quinzième, le roman d’Alexandre Dumas compte tout de même 626 000 mots. A lui seul, précisons qu’il relate tout de même la suite des Trois Mousquetaires et de Vingt ans aprèsEt donc combiné à ces deux-là, on a combien de mots en tout ?

 

9. Guerre et Paix de Léon Tolstoï

Comme le précédent, le roman phare de l’écrivain russe n’est en réalité pas le neuvième roman le plus long de l’Histoire, mais nous, nous tenions à le mettre car en littérature comme en météo, il y a la longueur réelle et la longueur perçue. Et en longueur perçue, vous ne pouvez pas lire plus long que Guerre et Paix. La Recherche encore, il y a 7 tomes, Le vicomte Bragelonnerares sont ceux qui le lisent, mais Guerre et Paix, c’est un pavé de 2000 pages qui compte 560 000 mots, d’un seul tenant. Même s’il y a deux parties. Et on l’aime Léon !

 

10. Les Misérables de Victor Hugo

Finissons sur une note un peu chauvine avec notre Victor national. Vous pouvez être fier d’avoir lu Les Misérables à l’école, parce que Les Misérables, c’est Jean Valjean, les Thénardier, Cosette et Gavroche, mais c’est aussi 513 000 mots répartis en 5 volumes. Et pour les plus paresseux d’entre vous, vous pouvez peut-être regarder l’une des 35 adaptations cinématographiques du roman, ou l’un des 6 dessins animés qu’il a inspirés. Bref, voilà un dernier roman qui nous prouve quand même que plus c’est long, plus c’est bon.

 

what
Tu n’as pas lu Les Misérables ? Je te méprise.

 

Comme vous le voyez, ce sont les anglophones et les francophones les plus bavards. Alors, pour en mettre plein la vue lors de vos dîners mondains, lequel choisissez-vous de lire ?

 

 

Partagez cet article !