Top 10 : Les phrases que les lecteurs de romance ne supportent plus d’entendre

A chaque genre ses clichés. Si votre héros littéraire préféré est Darcy, que vous connaissez par cœur toute la bibliographie de Jane Austen et que vous passez de nombreux weekends à regarder Bridget Jones, Love Actually et autres comédies romantiques anglaises, alors vous avez sans doute entendu plus d’une fois ces phrases trop clichées et toutes faites qui sont malheureusement le lot de tout romantique qui se respecte. Laissez donc parler ces gens qui n’ont pas encore compris combien nos vies et nos émotions sont guidées par le love.

*

1. « Tu lis des romans à l’eau de rose, mais c’est un peu naïf ça, comme genre, non ? »

giphy (3)

Le ton sous-entend généralement que non seulement le livre est naïf, mais le lecteur également. Or, vous savez que dans la bouche de beaucoup naïveté rime avec une certains forme de stupidité. Pourtant, la romance est lue par toutes sortes de femmes – et quelques hommes aussi, nous ne les oublions pas – : mères, étudiantes, professeurs, médecins, toutes loin d’être stupides. Mais que voulez-vous, les médisants sont partout de nos jours.

*

2. « De toute façon, les fin heureuses, ça n’existe pas dans la vraie vie. »

Point 2

Ok, l’amour, c’est souvent un poil plus compliqué la vraie vie. Mais vous savez ce qu’on dit ? « Dans la vraie vie », ce ne sont pas les défaitistes qui vont faire avancer les choses dans le bon sens. D’autant plus que le monde est pétri de belles histoires que les pessimistes n’estimeront jamais à leur juste valeur, tout préoccupés qu’ils sont à voir le verre à moitié vide. On ne va quand même pas s’arrêter d’espérer pour eux !

*

3. « Evidemment que toutes les romances se ressemblent ! »

Point 3

Faux, faux, absolument FAUX. D’abord il y a les romances classiques du XIXe siècle, puis les romans à l’eau de rose, plus populaires, ensuite on trouve la littérature érotique, et aussi plein de sous-genres avec des romances historiques, des romances avec des vampires etc. Bref, il y en a pour absolument tous les goûts, et en lisant Orgueil et Préjugés, on n’a pas vraiment l’impression de lire la même chose que Twilight voyez-vous ? Encore faut-il connaître les deux.

*

4. « Pfff, mais tout le monde peut écrire ça ! »

Point 4

Mmmm, non. Ce n’est pas parce que ce n’est pas aussi cérébral qu’un essai que tout le monde peut écrire de la romance. Mais la subtilité des sentiments, la complexité des émotions, la beauté et la sensibilité de l’amour et l’art de les écrire, c’est manifestement quelque chose que beaucoup ne savent pas reconnaître. D’ailleurs, ont-ils écrit un livre, eux ?

*

5. « Est-ce que c’est pour ça que tu es célibataire ? »

Point 5

Alors ça, c’est vraiment une drôle de question, mi-tordue, mi-indiscrète, à laquelle on a souvent droit. Et bien souvent, ceux qui n’osent pas la poser pensent eux aussi que si vous lisez de la romance, c’est pour rêver la vie que vous n’avez pas. Bref, les gens ne peuvent pas s’empêcher de faire des corrélations entre votre amour de la romance et votre statut amoureux. Par conséquent, vous êtes 1) quelqu’un avec la tête trop remplie d’histoires de love impossibles ou 2) quelqu’un de trop compliqué avec de trop grandes attentes en matière d’amour. Alors qu’en fait, pas du tout. Vraiment pas. Juste peut-être un tout petit peu.

*

6. « Ce que tu lis là, c’est pareil que Cinquante nuances de Grey non ? »

Point 6 def

Généralement, les gens qui ignorent tout de la romance ont tout de même un ou deux titres en tête pour leur servir de référence ou de comparatif à ce qu’ils n’ont jamais lu. Il s’agit généralement de titres connus, très médiatisés, qui suscitent la passion ou l’indignation, et dont on peut se faire une idée vague de l’histoire sans l’avoir lue. Du coup, les non-lecteurs de romance se sentent souvent obligés de compenser leur ignorance en citant à tout va le seul livre qu’ils connaissent. Franchement, même pas la peine de leur répondre.

*

7. « Tu sais, le prince charmant de nos jours, c’est pas facile à trouver ! »

Point 7

C’est fou cette habitude de penser que ce vous lisez correspond à ce que vous attendez de la vie. Est-ce que les lecteurs de fantasy veulent traverser une forêt remplie de hobbits ? Non. Est-ce qu’ils sont à la recherche de l’anneau dans le vraie vie ? Non. Donc pour vous, c’est pareil : non, vous ne recherchez pas une histoire parfaite avec un baiser de fin et une fin heureuse. Parce que dans la vraie vie, on ne va pas se mentir, vous aimez un peu le drame et les larmes, comme tout le monde.

*

8. « La romance, c’est vraiment le nouveau porno. »

Point 8

Oui, c’est vrai, la tendance dans la romance actuelle, ce sont les histoires un peu hot. Mais quand il y a un peu de psychologie et que le livre ne raconte pas une suite sans fin d’ébats sans intrigue, cela s’appelle de la littérature érotique, pas du porno. Non mais nous on dit ça comme ça, parce que ce serait bien un peu de respect et de précision quand même.

*

9. « Mais ce n’est pas une histoire vraie ! »

Point 9

En effet. C’est un roman.

*

10. « Tu ne voudrais pas lire de vrais livres pour une fois ? »

Point 10

Au-delà du fait que vos livres de romance soient apparemment constitués comme tous les autres livres d’une couverture et de pages, il serait bien d’arrêter cette mascarade insensée. Qu’est-ce qu’on appelle de vrais livres ? Cela veut-il dire qu’il y a de faux livres ? Dans ce cas pourquoi la romance ferait partie, plus que les autres genres, des faux livres que des vrais livres ? L’important, c’est ce que tu ressens quand tu lis, ok ?

Partagez cet article !