Hommage : Le Journal de Tintin fête ses 70 ans

Journal de Tintin 1Il a bercé des générations entières de lecteurs pendant un peu plus de quarante ans. Chaque jeudi, comme un rituel, enfants et grands enfants se bousculaient devant le kiosque pour découvrir le dernier numéro du Journal de Tintin, dont l’accroche, « le journal des jeunes de 7 à 77 ans » a marqué le grand public au moins autant que ses héros phares : Tintin et Milou, Alix, Blake et Mortimer, Michel Vaillant ou encore Ric Hochet.

Publié aux éditions du Lombard, l’hebdomadaire paraît pour la première fois en septembre 1946 et compte bien surfer sur le succès de la série Tintin, créée par Hergé en 1929. C’est d’ailleurs le créateur de Tintin qui a la main sur le contenu artistique du magazine. Exigence et excellence : le succès est immédiat comme en témoignent les rapides changements de formats. De douze pages, le magazine passe à seize pages trois mois à peine après sa création, à vingt pages au bout de deux ans et à quarante-huit pages en 1960.

Les débuts du magazine réunissent les artistes de bande dessinée les prestigieux et reconnus de l’époque. Aux côtés d’Hergé collaborent dès le début quelques grands noms comme Paul Cuvelier, le créateur de Corentin ou Edgar Pierre Jacobs, le père de Blake et Mortimer. Jacques Martin rejoint l’hebdomadaire en 1948 avec son héros Alix. Suivant les tendances de son temps, le Journal de Tintin sait évoluer sans toutefois renoncer à la ligne éditoriale qui fait son succès. S’il est avant tout un magazine de bande dessinée réaliste à ses débuts, il a aussi collaboré avec de nombreux artistes au style plus humoristique dans les années 1960, multipliant alors les registres. Ces années d’apogée ont notamment été marquées par l’arrivée de dessinateurs comme Hermann et William Vance créateurs respectifs de Ringo et Bruno Brazil pour l’un, de Bernard Prince et de Comanche pour l’autre. Puis, après un retour à la bande dessinée classique dans les années 1970, le magazine commence à s’essouffler dans les années 1980. Le dernier numéro paraît en novembre 1988.

Journal de Tintin 2

Le Journal de Tintin, plus qu’un hebdomadaire donc, toute une époque. Et cela, les éditions du Lombard l’ont bien compris. Pour célébrer les 70 ans du magazine, la maison d’édition a publié un pavé de 777 pages (ça ne s’invente pas) en guise d’hommage. Des couvertures, des rétrospectives, des intégrales, bref, de quoi faire saliver les passionnés pendant des heures ! Paru il y a un mois environ, La grande aventure du Journal  Tintin sera réédité en novembre prochain dans une édition de luxe pour laquelle il faudra tout de même débourser une petite somme. En attendant cette édition spéciale, les fans de la première heure pourront apprécier la rétrospective consacrée à Hergé qui se tiendra du 28 septembre au 15 janvier au Grand Palais.

Notons enfin que malgré 70 années d’activité, les éditions du Lombard n’ont pas pris une ride et ont su se réinventer en variant les registres, en créant de nouvelles collections, en innovant grâce à des supports originaux comme les romans graphiques. Dernière nouveauté en date ? La Petite bédéthèque des savoirs, une collection d’albums lancée en 2016 qui reprend en images des sujets historiques ou contemporains autour de sept grands thèmes : l’histoire, la pensée, la science, la culture, la technique, la nature et la société. Une façon intelligente et attractive de mettre en avant les dessinateurs les plus talentueux de notre époque et d’intéresser le public à des sujets pointus grâce à une approche pédagogique et, c’est le maître mot, toujours originale !

Partagez cet article !