Maisons d’écrivains : La maison de Louis Aragon et Elsa Triolet

maison triolet-aragon-5

C’est au milieu d’un hameau de verdure au bord de la Remarde, dans les Yvelines, que se situe le moulin de VilleneuveLouis Aragon et Elsa Triolet ont vécu de 1951 jusqu’à leur mort. Chargée d’histoire, cette grande maison garde la trace des époques qu’elle a traversées. A l’ancien moulin du XIIIe siècle se sont superposés au XIXe siècle les bâtiments qui forment la demeure actuelle.

A l’intérieur, le charme et la magie opèrent : les objets, meubles et effets personnels du couple, restés intacts, n’ont pas bougé depuis la mort du poète en 1982. Pour le visiteur, le temps suspend son vol et la visite prend alors la forme d’un pèlerinage ou d’un voyage poétique et maison triolet-aragon-2littéraire fascinant. Les six pièces dans lesquelles vécut le couple ont été essentiellement aménagées par Elsa Triolet, qui comptait l’architecture et la décoration d’intérieur parmi ses passions. D’une salle à l’autre, on peut explorer les coulisses de la production littéraire du tandem, comme le bureau où le poète écrivit La Semaine sainte et La Chambre d’Elsa et Elsa Le Cheval roux. Mais plus que les meubles ou la décoration, c’est peut-être la bibliothèque personnelle de Louis Aragon qui attire le plus les regards avec ses quelque 30 000 ouvrages !

Plus qu’une demeure, la maison de Louis Aragon et Elsa Triolet se présente aussi comme un musée. On peut en effet y contempler de nombreuses œuvres offertes par les amis du couple. Des travaux signés Picasso ou Léger attestent bien de la passion que tout deux vouaient à l’art en général et à l’Art Moderne en particulier. Autre curiosité, la cage de la roue du moulin, qui trône au milieu du grand salon comme un rappel de l’ancienne activité meunière des lieux. L’anecdote raconte d’ailleurs qu’Aragon adorait ouvrir la vanne pour que ses invités puissent voir l’eau se déverser dans la cage et former une cascade.

Le parc, grand de 6 hectares, offre quant à lui un beau cadre de promenade. Son authenticité et sa végétation foisonnante ont constitué l’une des sources d’inspiration d’Elsa et Aragon, qui écrit dans La Mise à mort (1965) une véritable ode au jardin : Cette vie a des bancs où s’asseoir, des chemins plantés, le subterfuge des ponts sur les ruissellement qu’en ce pays choisi on appelle les pleurs. Ici lentement, tout ce qui fut s’éclaire à la fois qu’il s’estompe. C’est dans ce havre de verdure et de mélancolie que sont enterrés les deux écrivains.

maison-triolet-aragon-3

Conformément à la volonté du couple mythique, le moulin de Villeneuve a été légué à l’Etat et est devenu, en 1994, un musée et un lieu de culture où sont organisés des représentations de théâtre, des lectures, des expositions et des promenades littéraires. Si vous souhaitez vous échapper le temps d’une journée, sachez que la maison rouvrira ses portes le 3 février prochain aux particuliers. Pour plus d’informations sur les tarifs et la programmations culturelle de la Maison Triolet-Aragon, vous pouvez vous rendre sur le site en cliquant ici.

Partagez cet article !