Top : Si vous adorez lire, vous avez sûrement déjà…

A chaque aficionado ses manies. Les fans de cinéma apprennent des répliques de film par cœur ; les mélomanes, écouteurs sur les oreilles, marchent en s’imaginant en pleine comédie musicaleQuant au lecteur, on lui reconnaît volontiers à lui aussi toute une série de petites bizarreries parfois attendrissantes.

Alors, étranges, les lecteurs ? Bon, rien qu’un peu. Seulement, lorsqu’ils sont absorbés par leur livre et que d’un coup, le monde, les gens, la vie, les conventions autour n’existent plus. Oups. Si ces attitudes peuvent sembler étranges, elles ne le sont que pour les autres. Un autre dévoreur de livres, lui, vous comprendra parfaitement. Parce qu’un lecteur, un vrai, c’est quelqu’un à qui il est déjà arrivé de :

1- Adopter des positions improbables pour lire

Lire 1

Vous n’êtes pas yogi et pourtant, de longues heures de lecture vous ont habitué à des postures pour le moins inhabituelles. Les jambes en l’air contre le mur pour s’étirer, debout en équilibre dans le métro, en position lotus au bord du lit, roulé en boule dans votre canapé, qui a dit que la lecture n’était pas une activité sportive ? Avec vos courbatures et vos douleurs aux cervicales, vous êtes convaincus de votre physique d’athlète. Vos contemporains en revanche vous regardent encore avec circonspection. Bah quoi ?

2- Sentir un livre avant d’en entamer la lecture

Lire 2

Un rituel magique pour un moment magique. On soupçonne ce réflexe d’être universel. Mais uniquement chez les lecteurs, ce qui exclut finalement pas mal de monde. Ce geste permet en effet de reconnaître ceux qui aiment les livres d’un amour inconditionnel, qui s’y attachent et ne s’en séparent qu’avec tristesse, désarroi et regret.

3- Marcher en lisant (ou lire en marchant)

Lire 3

En réalité, peu importe l’ordre de priorité vous donnez à l’un ou l’autre de ces actions. Ce qu’il est important de retenir, c’est que la capacité de marcher tout en lisant témoigne d’un certain talent, ou dénote au moins une adresse qui force l’admiration. Tous ces regards que vous sentez sur vous sont peut-être davantage des marques d’engouement (ou de jalousie) que d’exaspération. Faites attention devant vous !

4- Faire une sieste d’une heure pour rattraper une nuit blanche de lecture

Lire 4

Finir par retarder le réveil de vingt minutes, prévoir un créneau pour faire la sieste après la pause déjeuner ou avant un réunion, voilà de quoi est fait votre quotidien. Tandis que le commun des mortels s’adonne à ce type de stratégie pour récupérer une fois par semaine après une soirée arrosée, vous y recourez un jour sur deux après vos nuits blanches de lecture. Ah, la vie nocturne !

5- Pleurer en public et n’y prêter aucune importance

Lire 5

L’endroit où vous vous trouvez et le nombre de gens qui vous entourent ont peut d’importance à côté de l’émotion que suscite en vous votre lecture. Aussi, il vous est peut-être déjà arrivé de vous retrouver en train de pleurer en public, et ce, pratiquement sans en vous apercevoir. Si la gentille dame d’à côté ne vous avait pas tendu un mouchoir, vous auriez d’ailleurs pu continuer comme ça longtemps.

6- Prendre ses livres en photo et poster le résultat sur les réseaux sociaux

Lire 6

Lorsqu’il est beau et intéressant, un livre est aussi généralement photogénique. Et lorsqu’un livre est photogénique, votre pause entre deux chapitres consiste à le photographier sous toutes les coutures dans une mise en scène bien étudiée. Après une cinquantaine de prises, vous tenez enfin LA photo à poster sur Instagram. Tout un art.

7- Envoyer un texto à un ami pour le tenir au courant d’une lecture

Lire 7

Si vous êtes un adepte des lectures communes ou que vous partagez tout simplement la passion des livres avec quelqu’un, vous avez forcément aussi partagé des textos enflammés avec cette personne pour lui faire part de 1- votre émoi (« OMG où est-ce que tu en es ? ») 2- une scène spécifique du livre (« mais pourquoi le chapitre 16 se termine comme ça ? ») 3- des indices par smileys interposés.

8- Oublier de manger

Lire 8

Allez, encore quelques chapitres et vous vous faites à manger. Les livres vous emportent tellement que leur lecture neutralise tout besoin biologique chez vous. Manger, dormir, tout ça, c’est pour les faibles. Vous, vous ne vivez que de deux choses : de livres et d’eau fraîche, et encore, vous pouvez aussi vous passer d’eau toute la journée.

9- Prendre le premier objet à portée de main en guise de marque-page

Lire 9

Il faut le reconnaître, à force de perdre des marque-pages tous les quatre matins, vous avez considérablement gagné en créativité. Besoin d’interrompre votre lecture tout de suite ? Qu’à cela ne tienne, vous prenez le premier objet que vous avez sous la main. Un ticket de caisse, une fleur, un stylo, un porte-carte, un billet de banque. N’importe quoi pourvu que vous n’ayez pas à corner la page de votre livre. Un geste surprenant pour vos proches, simplement pratique pour vous.

10- S’endormir un livre à la main

Lire 10

Pour bien finir sa journée, un lecteur digne de ce nom partage en théorie son lit avec un livre. Il s’endort à ses côtés, le retrouve enroulé dans la couette le lendemain, le fait parfois tomber pendant la nuit, bref, il s’oublie entre ses lignes jusqu’à susciter, parfois, l’incompréhension et la jalousie du conjoint.

Et vous, quelles sont vos bizarreries de lecteur ?

Partagez cet article !
Votre réaction à cet article