Inédit : Des bibliothèques légendaires à portée de vue grâce à la réalité virtuelle

banq_bibliotheque_nuit

La bibliothèque du Congrès à Washington, la bibliothèque José Vasconcelos à Mexico, la bibliothèque d’Alexandrie… Qu’elles existent de fait ou qu’elles appartiennent désormais au mythe, toutes ont en commun d’être d’intarissables territoires de rêve pour les explorateurs curieux et les amoureux des livres.

Des bibliothèques exceptionnelles accessibles grâce à la réalité virtuelle

Et si on vous disait que bientôt, vous pourrez visiter d’une traite depuis un seul et même endroit dix bibliothèques parmi les plus légendaires du monde ? L’idée semble folle et irréelle, et pourtant, vous ne rêvez pas !  En effet, cette visite au cœur de l’imaginaire des bibliothèques est à l’origine du projet proposé par la BnF à travers sa rétrospective La bibliothèque, la nuitInspirée de l’essai éponyme d’Alberto Manguel (Actes Sud), l’exposition se tiendra du 16 mai au 13 août prochains.

Le principe est simple : permettre au visiteur, grâce à un casque de réalité virtuelle, d’être en immersion dans les univers de dix bibliothèques hors du commun. Grâce à un parcours scénographique savamment étudié, La bibliothèque, la nuit devrait donc offrir au spectateur – dont on imagine déjà le regard médusé – une expérience intellectuelle et onirique unique. Pour l’occasion, la BnF a choisi avec soin un catalogue varié de bibliothèques pour un voyage entre réel et imaginaire.

Un voyage aux confins du réel et de l’imaginaire

Du Japon au Danemark en passant par l’Autriche et les Etats-Unis, le visiteur se retrouvera projeté dans des bibliothèques parmi les plus emblématiques, comme celle de l’abbaye d’Admont, celles du Congrès à Washington, du Parlement à Ottawa ou du temple Hase-dera à Kamakura, entre autres. Ces promenades constituent des opportunités d’autant plus précieuses que l’accès à ces monuments du patrimoine culturel mondial demeure relativement limité aujourd’hui.

Au-delà du travail de projection, c’est également un véritable projet de reconstitution et d’imagination qu’ont entrepris les concepteurs de l’exposition. En effet, le parcours prévoit également la visite de bibliothèques disparues, comme celle d’Alexandrie, détruite pendant l’Antiquité, ou celle de Sarajevo, ravagée par un incendie pendant la guerre de Yougoslavie. Enfin, place à l’imaginaire avec la visite de la bibliothèque du Nautilus, inspirée du célèbre roman de Jules VerneVingt mille lieues sous les mers, écrit entre 1869 et 1870.

Placée sous le signe de l’innovation et de la rêverie, l’exposition devrait conquérir jeunes et moins jeunes. Ce sera aussi l’occasion, pour certains visiteurs, de faire pour la première fois l’expérience d’un dispositif de réalité virtuelle à un tarif plutôt raisonnable. Conquis ou sceptiques, rendez-vous en mai pour vérifier si la visite est aussi enthousiasmante qu’elle n’en a l’air !

Pour plus d’infos et pour réserver dès maintenant vos billets, ça se passe juste ici.

Partagez cet article !