Top : Les astuces pour former un club de lecture qui marche

book club

Former un club de lecture ? L’idée semble en vogue jusque chez les stars. Emma Watson avait lancé son club de lecture féministe « Our Shared Shelf » début 2016 avec brio. Dernièrement, c’est Kim Kardashian qui a fait parler d’elle avec la création, improbable certes, mais vraie, de son propre club de lecture. Si la tendance revient, le concept, lui, est un intemporel. Nous sommes d’ailleurs sans doute nombreux à avoir été emballés un jour ou l’autre par l’idée géniale de former un gang de lecteurs. Pourtant, arrivé le passage à la pratique, rares sont les clubs de lecture qui survivent à plus de trois ou quatre réunions.

Voici une petite charte à suivre pour que votre rêve de Book Club ne se transforme pas en cauchemar. Suivez le guide !

*

Former un groupe

book club 1

De même que l’on ne part pas en voyage avec le premier ami venu, il est fortement conseillé de ne pas former un club de lecture avec n’importe qui (aussi adorable qu’il soit au premier abord).

1- Ne pas former un groupe trop nombreux

A moins que vous n’ayez un sens de l’organisation digne de celui d’un ministre, nous vous déconseillons de former un club de lecture réunissant tous vos amis depuis la maternelle et la moitié de votre immeuble. Si vous voulez que votre groupe fonctionne de manière durable, il faut penser « logistique ». Limitez le nombre de membres à 5 ou 6 personnes. Au-delà, l’organisation et la régularité des rencontres pourraient devenir un vrai casse-tête et prendre le pas sur le plaisir de se retrouver pour se détendre. Ce serait dommage !

2- S’assurer que les caractères et les goûts des différents membres ne soient pas incompatibles

Pour éviter au maximum les brouilles et les désaccords (principaux motifs de dissolution d’un groupe), veillez à ce que les caractères des différentes personnalités qui constituent votre groupe soient en harmonie et en équilibre les unes avec les autres, toutes, sans exception. Exit les trop belliqueux, les trop susceptibles, les trop rancuniers ou les trop autoritaires. Choisissez des personnes disponibles, enjouées, mesurées, et qui ont l’esprit d’équipe. Et, à moins que votre club de lecture ne soit consacré qu’à un seul type de littérature, évitez les lecteurs adeptes d’un seul genre. Ils risqueraient de prendre la poudre d’escampette bien vite.

3- Avoir une vision associative de son groupe

Ne l’oubliez pas. L’intérêt d’un club de lecture n’est pas de réunir autour d’une même table les gens que vous aimez le plus et que vous connaissez le mieux. Les repas de famille ou entre amis sont très bien pour ça.

Peu importe l’âge, le sexe ou la profession des différents membres, au contraire. Votre club de lecture sera d’autant plus enrichissant qu’il réunira des profils divers. Les seuls maîtres-mots pour un bon « recrutement » sont la curiosité et l’ouverture d’esprit. Essayez de percevoir votre club comme une association. N’ayez pas peur de réunir pour cette aventure des personnes qui ne se connaissaient pas avant. Créer du lien social et voir émerger de nouvelles amitiés, c’est aussi cela , le plaisir de lire ensemble !

*

Choisir les livres

book club 2

Une fois le groupe formé, vous pouvez vous concentrer sur l’essentiel : le choix des livres ! Là encore, quelques règles simples vous permettront d’éviter conflits et/ou déceptions à répétition.

4- Veiller le plus possible à choisir des livres accessibles

Évitez de promouvoir systématiquement des livres tout juste sortis. En effet, ne perdez pas de vue que les formats brochés restent onéreux et peuvent représenter un sacrifice financier pour certains membres du club. Préférez les livres de poche pour les lectures communes et pour les grands formats, organisez ensemble un système d’achat et de prêt qui convienne à tous en veillant à ce que ce ne soit pas toujours les mêmes qui dépensent ! Il est impératif que les livres soient accessibles à tous.

5- Trouver le bon équilibre entre lectures communes et individuelles

Pour favoriser la cohésion aussi bien que le partage, nous vous conseillons de mêler des lectures qui soient communes à tous les membres du groupe et des lectures individuelles qui, parce qu’elles ont été des coups de cœur, méritent d’être évoquées et partagées par chacun. N’oubliez pas que vous êtes là pour découvrir de nouveaux livres et être surpris. Envisagez par exemple, pour une période donnée, une lecture commune assortie d’une lecture individuelle. Il s’agit de penser collectif tout en donnant de l’importance à chacun.

6- Sortir de sa zone de confort en variant les thèmes et les genres

Fixez-vous des challenges ! Un thème de société vous a particulièrement touché ? Vous avez envie de découvrir un mouvement littéraire méconnu ? Vous aimeriez vous intéresser de plus près à une époque historique précise ? Suggérez aux autres membres l’organisation d’une période consacrée à un aspect de la littérature qui vous intéresse. Choisissez régulièrement deux ou trois thèmes chacun, votez pour ceux que vous préférez et penchez-vous ensemble sur les plus plébiscités. Envisager un thème par mois peut instaurer une bonne dynamique de lecture.

7- Instaurer un régime démocratique

Détendez-vous, l’avenir du pays n’est pas en jeu. Vous n’êtes ni le chef d’un parti politique ni un PDG d’entreprise. Pour qu’un club de lecture fonctionne, pas besoin de chef, simplement de bon sens et de civisme. Pour le choix des thèmes, livres, endroits de réunion ou pour l’intégration d’un nouveau membre, procédez toujours de manière démocratique : par vote ou par tirage au sort. Ce n’est pas compliqué, et ça évite bien des histoires.

*

S’organiser et se réinventer

book club 3

Pour être sûr qu’un club de lecture fonctionne bien et dure dans le temps, trois ingrédients sont indispensables : l’organisation, la motivation et le plaisir. Sans eux, le moteur pourrait vite tomber en panne, et ce sera le retour aux lectures en solitaire. Voici quelques astuces simples pour éviter le fiasco.

7- Fixer un calendrier régulier et flexible

S’engager dans un club de lecture demande un minimum d’engagement et de régularité. Définissez d’abord une fréquence. Chacun ayant une vie et des obligations, évitez un rythme trop soutenu. Optez plutôt pour une rencontre par mois au début, quitte à augmenter le nombre de réunions si l’envie est unanime ou que la période s’y prête (pendant les vacances par exemple). Au contraire, commencer par un rythme trop intense amène à revoir rapidement ses ambitions à la baisse, ce qui peut vite s’avérer frustrant et contre-productif.

Pour chaque séance, planifiez plusieurs dates. De nombreuses plateformes existent pour vous faciliter la tâche et convenir d’un jour en fonction de l’agenda de chacun. N’hésitez donc pas à user des Doodle et autres applications de planning. C’est facile et surtout très pratique !

8- Maintenir le lien

Pour garder le lien et le cultiver, créez un groupe sur Facebook ou une conversation commune afin que les discussions des réunions puissent se poursuivre une fois que chacun reprend sa routine. Garder le contact est essentiel, surtout quand on ne se voit qu’une fois par mois ou toutes les deux semaines. En dosant bien (il ne s’agit pas non plus d’être branchés H24 !), chacun devrait apprécier de voir grandir et évoluer  ce projet commun.

9- Créer la surprise

La plupart des clubs se choisissent un QG où se réunir. C’est une très bonne idée d’avoir un endroit associé au club de lecture. Avec le temps, le lieu de réunion choisi pourrait même devenir un véritable symbole !

Mais faites aussi de votre club un lieu d’exploration. Un nouveau salon de thé a ouvert ? Vous avez testé un bar sympa récemment ? Faites-les découvrir aux autres membres y organisant une réunion. Il fait beau ? Profitez-en pour proposer une séance en plein air dans un parc. N’hésitez pas non plus à suggérer des idées de goûter, d’apéro, de dîner ou de pique-nique pour agrémenter vos moments de partage. Un club de lecture doit être convivial avant toute chose !

10- Avoir des invités

Vous êtes tellement fiers de votre club de lecture que vous voudriez partager ça avec la terre entière ? Rien de plus normal. Proposez aux autres membres d’amener un invité de temps en temps. Si vous avez un ami qui connaît bien une thématique que vous abordez dans votre club, vous auriez tort de ne pas l’inviter à la réunion en question. Inclure de temps à autre une personne extérieure permet d’enrichir le club, de relancer et raviver les échanges et les idées de lecture, d’éviter l’entre-soi en amenant un peu de fraîcheur. Un club de lecture n’est pas une secte non plus !

Alors, envie de vous lancer ?

Partagez cet article !