Le Fakir de Romain Puértolas débarque au cinéma

L'extraordinaire voyage du fakir - Bannière

L’incroyable Fakir du best-seller de Romain Puértolas s’envole ce mercredi 30 juin au cinéma, à la conquête des salles obscures ! Vous avez forcément déjà entendu parler de L’Extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea. Derrière ce titre aussi intriguant que loufoque se cache le deuxième roman de Romain Puértolas (mais le premier à avoir été publié, en 2013, par une maison d’édition). Écrit sur son téléphone lors de ses trajets en RER, l’extravagante histoire de l’auteur français fut un succès d’édition, salué par la critique pour son humour. Après avoir fait un détour par le monde de la bande dessinée avec une adaptation signée Zidrou, Falzar et KyungEun Park en octobre 2017, le premier best-seller de Romain Puértolas prend vie cette semaine sur grand écran.

Les aventures et drôles de hasards s’enchaînent, entraînant notre Fakir dans toute une série de péripéties aux quatre coins de l’Europe

l-extraordinaire-voyage-du-fakir-qui-etait-reste-coince-dans-une-armoire-ikea-597983-264-432

À l’image du roman rocambolesque de Puértolas, L’Extraordinaire voyage du Fakir de Ken Scott prend plaisir à mener les spectateurs de cocasserie en cocasserie. Ajatashatru Lavash Patel, fakir indien de son état, arrive à Paris avec une idée fixe en tête : se rendre au premier Ikea du coin. Pourtant, une fois parvenu chez le géant de l’ameublement suédois, les aventures et drôles de hasards s’enchaînent, entraînant notre Fakir dans toute une série de péripéties aux quatre coins de l’Europe. Sur la terre ou dans les airs, à bord d’une armoire ou d’une montgolfière, Ajatashatru va de rencontre en rencontre, de pays en pays, offrant aux spectateurs un road trip mouvementé à mi-chemin entre la comédie, la romance et les films bollywoodiens.

 

Derrière l’humour et le farfelu se cache une critique acerbe de l’Europe et de ses frontières

les-nouvelles-aventures-du-fakir-au-pays-d-ikea-1063665-264-432

Tous les ingrédients du livre sont présents dans ce long métrage feel-good et, comme pour  le roman, il serait faux de ne coller au film que l’étiquette de la comédie. Derrière l’humour et le farfelu se cache une critique acerbe de l’Europe et de ses frontières hostiles en plein époque de la Crise des migrants, faisant de l’histoire d’Ajatashatru, une fable à la fois comique et sociétale. De quoi allier le rire à la réflexion !

Et si vous n’êtes pas rassasiés, notez que notre abracadabrant Fakir est de retour en librairie depuis le 16 mai avec une suite chez Le Dilettante : Les nouvelles aventures du Fakir au pays d’Ikea.

Partagez cet article !
Votre réaction à cet article