Paroles de lecteur #3 : Bibliothèque aux couleurs de la fantasy avec Miney !

Biblio Miney 2

En ce mois de juillet, Paroles de lecteur nous fait voyager dans la bibliothèque de Miney ! Inscrite sur le site depuis le 25 octobre 2013, Miney vit à l’Île de la Réunion où elle excerce le métier d’infographiste 2D/3D. Amoureuse de la Fantasy, sa bibliothèque sur Booknode compte plus de 1500 livres ! Sans plus attendre, découvrez ses paroles de lectrice.

 

Biblio Miney 3
Quel est ton genre de prédilection ?

J’ai toujours eu une préférence pour la littérature de l’imaginaire, en particulier la fantasy pour laquelle j’ai un gros coup de cœur depuis l’enfance. C’est un genre riche qui ne cesse de m’émerveiller et mes goûts évoluent au fil des ans : alors que j’affectionnais la fantasy « classique » de Robin Hobb étant adolescente, je préfère maintenant la fantasy urbaine un peu folle de Neil Gaiman, Jasper Fforde ou Martin Millar.
J’aime aussi varier mes lectures, sortir de mes habitudes littéraires, aller au-delà de mes préjugés. L’année dernière, j’ai essayé la New Romance, un genre qui me rebutait sans même en avoir lu. Je n’ai pas beaucoup apprécié cette incursion romantique, mais je peux maintenant dire pourquoi sans me reposer sur des idées préconçues. En ce moment, je découvre la littérature nigériane avec Chimamanda Ngozi Adichie et Nnedi Okorafor.

 

As-tu une petite habitude de lectrice à faire partager ?

Marque-page Miney

J’adore les marque-pages ! J’en ai une petite collection et j’en crée moi-même pour l’enrichir. C’est pour moi un accessoire indispensable, à la fois utile et joli, qui me rappelle le plaisir de la lecture dès que j’en ai un sous les yeux. J’essaie souvent d’assortir mon marque-page à l’ambiance de ma lecture du moment.

 
 

Fais-nous découvrir ta bibliothèque ! Que s’y cache-t-il ?

Biblio Miney 1

J’aime acheter mes livres neufs (je connais trop de gens qui lisent aux toilettes pour acheter d’occasion sans crainte) et je m’attache beaucoup à chaque livre que « j’adopte ». Quand je peux, je privilégie les poches, plus maniables et faciles à ranger. J’ai une bibliothèque pour les romans et une bibliothèque réservée aux livres « avec des images » dans laquelle trouvent place beaux livres, artbooks, bandes dessinées, mangas et comics.
Sans oublier ma bibliothèque numérique sur ma liseuse.

 
 
 
 

Lis-tu beaucoup sur liseuse ? La lecture numérique a-t-elle changé tes habitudes de lectrice ?

La moitié des livres que je lis est en format numérique depuis que j’ai craqué sur une liseuse, je ne peux plus m’en passer. Je trouve que les livres papier et les liseuses sont complémentaires, chacun a ses avantages, et le confort de lecture qu’offre la liseuse est incomparable.

 

Les Fées CouvertureY-a-t’il un livre qui t’a amené à la lecture ?

C’est difficile à dire… Je crois que je suis tombée amoureuse de la lecture avant même de savoir lire. J’ai toujours aimé les histoires. Quand je voyais mes parents absorbés par un roman, j’avais l’impression qu’ils déchiffraient un code secret, une carte qui menait vers un trésor mystérieux, inaccessible pour moi tant que je n’aurais pas appris à lire. S’il faut en choisir un, ce serait Les Fées, illustré par Brian Froud et Alan Lee. Mon père me l’avait prêté quand j’avais quatre ou cinq ans pour ses belles images, et je l’ai encore dans ma bibliothèque. Il a vraiment construit mon imaginaire et marqué mon goût pour la fantasy.

 

Y-a-t-il une librairie ou une bibliothèque dont tu voudrais parler ?

Malheureusement, il y a peu de librairies intéressantes à côté de chez moi et je me contente souvent des espaces multimédias des grandes surfaces, ou de commander sur le net. Depuis que j’ai ma liseuse, c’est sur mon canapé à des heures improbables que j’achète le plus de livres !

 

Un livre ou un auteur à conseiller en particulier ?

Terry PratchettMes deux auteurs préférés sont Terry Pratchett et Philip Pullman, dont les œuvres m’ont marquée par un point commun : leur engagement et la richesse de leurs niveaux de lecture sous des dehors de littérature légère (humoristique pour l’un et jeunesse pour l’autre). Elles m’ont appris que le divertissement et le rire, le sérieux et la réflexion ne sont pas antinomiques. Je ne me lasserai jamais de les conseiller.

 

 

Le mot de la fin :

« Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir.
Un homme qui ne lit jamais ne vit qu’une seule fois. »

George R.R. Martin

 

Partagez cet article !