Horreur et frissons : la sélection des Booknautes

Le 31 octobre approche ! À l’occasion d’Halloween, nous sommes allés enquêter à nos risques et périls parmi les inquiétants membres de la terrifiante communauté de Booknode. Le but ? Dénicher une sélection de livres d’horreur tout droit sortir de nos méninges diaboliques. C’est bon, vous êtes dans l’ambiance ? Alors, sans plus attendre, découvrez notre sélection !
 
Streamer-Halloween
 

Dragon HeadDragon Head Couverture de Minetaro Mochizuki

Le choix de Jukebox_fr :
Ce manga a connu l’an dernier une réédition, 20 ans après la première, dans une collection grand format, pages couleurs et beau papier. L’histoire se base sur un scénario catastrophe qui plonge trois adolescents dans l’enfer d’un huis clos mortel où l’obscurité, le manque de nourriture et la peur d’être enterrés vivants les grignotent peu à peu jusqu’à les faire basculer dans une horrible folie où les règles et convenances de la société n’ont plus court. L’auteur joue admirablement sur les peurs ataviques en chacun, propose des personnages auxquels il est très facile de s’identifier, s’attacher, et leur fait vivre des expériences dignes de montagnes russes émotionnelles les plus extrêmes, alternant faible lueur d’espoir et désespoir le plus total.

 

 

Les fils des ténèbres CouvertureLes fils des ténèbres de Dan Simmons

Le choix de Cacoethes-Scribendi :
En livre ou en film, l’horreur, ce n’est pas mon truc ! Pourtant, j’ai un excellent souvenir des Fils des ténèbres de Dan Simmons. Ce roman revisite la légende de Dracula, à la sauce SF. Ce que j’ai trouvé génial, c’est le foisonnement de thèmes abordés, des explications scientifiques poussées sur le sida à la découverte de la Roumanie des années 90. Ça commence comme un thriller, puisque l’héroïne, biologiste, voit son enfant adoptif enlevé pour d’obscures raisons qui la conduiront jusqu’en Roumanie dans un bien étrange orphelinat. Et petit à petit, on plonge dans une ambiance sombre et inquiétante, parfois un peu glauque. A ce point, ma curiosité était tellement attisée que je ne pouvais plus faire demi-tour ! L’horreur est donc bien là, sans être omniprésent, et c’est vraiment le côté « touche à tout » du roman qui m’a le plus plu.

 

 

Misery CouvertureMisery de Stephen King

Le choix de Nausicaa_Npa :
J’ai réfléchi et je pense que celui qui surpasse tous les autres pour moi, c’est Misery de Stephen King. Pourquoi je l’aime ? Parce que c’est du Stephen King ! En réalité, j’aime déjà le fait que les acteurs principaux aient un rapport à la lecture : l’auteur un peu désabusé et fatigué de faire du « roman marketing » et la lectrice mal dans sa peau qui vit à travers le personnage merveilleux de Misery. Ensuite, l’histoire ! Stephen King a su créer une tension fabuleuse tout au long du livre et, jusqu’au dernier moment, on souffre pour cet auteur parce qu’on ne sait pas comment il va finir. J’aime aussi l’ambiance incertaine avec cette fan complètement malade qui a des réactions si imprévisibles qu’on ne sait pas à quel moment elle va péter un plomb. Bref, ce livre est un peu la perfection pour moi !

 

 

Ga-Rei CouvertureGa-Rei : La Bête enchaînée de Hajime Segawa

Le choix de Hillja :
C’est le tout premier manga horrifique que j’ai lu, à une époque où encore je me cachais les yeux devant un film un poil sanglant… Sur certaines pages, les dessins franchement ignobles de cette histoire d’exorcistes chasseurs de fantômes sont contrebalancés avec brio par l’humour des personnages ; c’est sans doute pour cette raison que j’ai pu enchaîner les tomes en résistant au dégoût qui par moments me gagnait. Depuis Ga-Rei, je pioche souvent dans le rayon horreur, je suppose que ça fait de ce manga une bonne entrée dans le genre.

 

 

Troupe 52 CouvertureTroupe 52 de Nick Cutter

Le choix de Maks :
Un roman littéralement effrayant, angoissant, glauque et en même temps super addictif ! C’est un véritable concentré d’horreur que j’ai eu du mal à lâcher pour dormir chaque soir. L’auteur sait manier sa plume afin de garder une tension constante ce qui fait que, même lors des moments de calme, on s’attend toujours à être poussé plus profondément dans l’angoisse.

 

 

 

 

Cujo CouvertureCujo de Stephen King

Le choix de Pegh :
J’avais trouvé l’ambiance très pesante, presque étouffante. Les descriptions de Stephen King, que certains pourraient trouver un peu longues, nous permettent de nous plonger dans l’histoire. Il fait monter la pression au fur et à mesure des pages, et c’est tout a fait ce qu’il faut attendre d’une histoire d’horreur pour moi ! Quand on entre dans le dénouement, on ne peut plus se sortir du livre ! Et c’est vraiment l’horreur ! Au final, j’ai regretté de l’avoir fini au lit un soir, et j’ai eu du mal à m’endormir quelques nuits !

 

 

 

Le Rituel CouvertureLe Rituel de Adam Nevill

Le choix de kymmy38 :
Quatre amis décident de partir en randonnée. On se laisse guider avec eux dans ces paysages froids et humides de Norvège, dans ces forêts où il n’y a pas âmes qui vivent à des kilomètres. Où tout paraît inquiétant. Très vite, les voilà perdus, et au détour d’un chemin, ils se retrouvent sous la pluie devant une vieille maison abandonnée. Ils décident de s’installer pour y passer la nuit en attendant de retrouver leur chemin le lendemain. C’est là que le cauchemar va commencer. Avec eux nous essayons de fuir cette maudite forêt où les peurs ancestrales refont surface. Car ils ne sont pas seuls, quelque chose les pourchassent. Et cette chose ne les laissera pas tranquille. Sérieusement, ce livre m’a fichu la chair de poule et le soir quand je rentre chez moi je n’ose pas regarder dans mon rétroviseur, de peur de voir une ombre surgir.

 

 

Deathco CouvertureDeathco de Atsushi Kaneko

Le (2e) choix de Jukebox_fr :
Deathco de Atsushi Kaneko a l’intérêt d’être visuellement une hybridation de manga, comics et graphisme tout en ressemblant à ce qu’une collaboration entre Tim Burton, Quentin Tarantino et Stephen King pourrait donner. Autrement dit, un titre mystérieux, débridé, créatif et étonnamment jouissif dans sa folie furieuse.

 

 

 

Manitou CouvertureManitou de Graham Masterton

Le choix de Virgile :
Manitou est un livre d’horreur dans lequel on entre en douceur, dans la bonne humeur. Un petit voyant escroc, anti-héros absolu, nous fait sourire et nous met en confiance. Mais quand des forces maléfiques ancestrales s’en mêlent, l’inquiétude monte peu à peu. Au fur et à mesure que le danger et la peur se font palpables, et que la menace du Dieu vengeur indigène grandit, on est pris dans l’intrigue et on se laisse porter au bout du suspense. Âmes sensibles s’abstenir !

 

 

 

Éclosion CouvertureÉclosion de Ezekiel Boone

Le choix d’x-Key :
Éclosion n’est pas forcément mon plus gros coup de coeur en matière d’horreur, mais il s’agit certainement du plus récent ! Sorti en avril 2018, et talonné de près par sa suite Infestation parue en septembre, le premier tome de cette trilogie fantastique a tout pour faire frisonner. Thriller apocalyptique au scénario cauchemardesque, le roman propose une narration chorale captivante et un scénario qui fait froid dans le dos. Si vous n’aviez pas peur des arachnides avant ça, je peux vous assurer que vous ne verrez plus jamais une araignée de la même façon !

 

 

L'ivresse du démon CouvertureL’Ivresse du Démon de Andrew Klavan

Le choix de Eurylia :
Un des livres d’horreur qui m’a le plus marquée et qui, il me semble, n’est pas très connu (seulement 9 lecteurs sur Booknode), est L’Ivresse du démon d’Andrew Klavan. J’avais beaucoup aimé le croisement entre le monde du cinéma et celui de la peinture à travers la recherche d’un triptyque censé permettre l’invocation du Diable. Je me souviens d’un bon suspense et de pas mal d’humour noir entre deux frissons.

 

 

Partagez cet article !