Conseils lecture : La Sélection de l’équipe #1

Au sein de l’équipe Booknode, nous adorons parler de nos livres en cours. Au fil de nos discussions sur nos lectures respectives a émergé l’envie de vous faire partager, à vous aussi, nos découvertes, coups de coeur et recommandations du moment. Dans « La Sélection de l’équipe », vous trouverez régulièrement des idées de lectures et des conseils divers et variés. En espérant que nos lectures vous plairont autant qu’elles nous ont plus !

 

1- Le conseil d’Hillja : Ma famille et autres animaux de Gerald Durrell

ma-famille-et-autres-animaux-1314467

    • Éditeur : La Table ronde
    • Date de sortie : 3 avril 2014
    • Résumé : À la veille de la Seconde Guerre mondiale, Lawrence Durrell, futur auteur du « Quatuor d’Alexandrie », fuit l’hiver anglais avec sa mère, sa sœur Margo, cœur d’artichaut, ses frères Leslie, autoritaire chasseur en herbe, et « Gerry », éminent zoologiste d’une douzaine d’années. Ils s’installent à Corfou, jardin d’Éden au beau milieu de la mer Ionienne. Là, le benjamin de la tribu part à la conquête de son île et de sa grouillante faune. Les souvenirs qu’il a conservés de cette époque enchanteresse ont donné naissance à des mémoires en trois volumes, adoubés par des générations de lecteurs, adultes et enfants confondus.

 
 

  • L’avis d’Hillja : La faune, la flore, la famille… Trois F fabuleusement fantastiques, entremêlés avec humour par un narrateur enfant qui décrit tout ce qu’il voit avec émerveillement. J’ai particulièrement apprécié l’absence de drame, seuls le bonheur et la chaleur se dégagent de ce roman.
  •  

  • Les points forts du livre : Jamais une fratrie (et sa mère) n’avait été décrite avec autant d’espièglerie. Les amoureux de la langue s’amuseront des portraits animaliers (quasi thérianthropique parfois), ceux qui préfèrent la nature s’extasieront devant les nombreuses espèces exposées avec l’adresse d’un grand vulgarisateur.
  •  

  • Extrait : « Je répondis avec indignation que je savais parfaitement ce qu’il avait fait. Il avait tué sa femme.
    — Un assassin ? dit Mère, horrifiée. Mais alors, pourquoi le laisse-t-on vagabonder dans la région ? Pourquoi ne l’a-t-on pas pendu ?
    — Ici, la peine de mort est réservée aux bandits, expliqua Leslie. On prend trois ans pour un meurtre et cinq pour avoir pêché à la dynamite.
    — C’est ridicule ! dit Mère, indignée. C’est absolument scandaleux !
    — Non, dit Larry, ça démontre un juste sens de l’importance des choses. La friture avant les femmes ! »

 

2- Le conseil de Cacoethes-Scribendi : Elles ont conquis le monde de Alexandra Lapierre et Christel Mouchard

ma-famille-et-autres-animaux-1314467

    • Éditeur : Arthaud
    • Date de sortie : 19 mars 2015
    • Résumé : Les grandes aventurières ne sont plus seulement des courtisanes : ce sont des conquérantes d’un type nouveau apparu dans la première moitié du XIXe siècle. Des femmes qui voulaient être géographes, botanistes, ethnologues – bref, des exploratrices à part entière ! Et elles ont conquis le monde, d’est en ouest et du nord au sud, le collet bien monté, pour que leur vertu ne soit en rien suspectée, leur corset étroitement lacé.
      Mais sous leur armure vibraient des émotions violentes, des sentiments brûlants. Et beaucoup ont vécu des amours qui, pour être secrètes, n’en furent pas moins passionnées.

 
 

  • L’avis de Cacoethes-Scribendi : Un recueil de biographies d’exploratrices et autres voyageuses des 19ème et 20ème siècle. Elles ont escaladé des sommets, fraternisé avec des tribus africaines ou espionné pour le compte de la Couronne britannique, le tout en jupon en robe de soie. J’ai eu l’impression de vivre ces aventures à l’autre bout du monde avec ces femmes qui n’ont pas froid aux yeux ! Ce livre m’a donné envie d’en savoir plus sur certaines, comme Mary Kingsley qui semble pleine d’humour, la souffreteuse Isabella Bird qui reprend goût à la vie en bateau au milieu d’une tempête ou Mary Seacole, hôtelière au Panama puis infirmière en Crimée.
  •  

  • Les points forts du livre : Entre recueil de nouvelles, roman historique et essai biographique, ce livre a tout pour faire s’évader les lecteurs adeptes de voyages et de personnages hauts en couleurs. C’est juste irrésistible d’imaginer ces dames en robe et ombrelle en pleine jungle ! Comme chaque biographie fait moins de 10 pages, c’est un livre pratique quand on n’a pas le temps ou l’envie de lire un vrai roman.
  •  

  • Extrait : « Au cœur du désert ou de la savane, elles s’entourent de confort et d’apparat. Elles prennent leur bain dans des vasques de cuivre, boivent le thé à cinq heures, se changent, se parfument, et se rhabillent… Pour dîner seule, en robe du soir, tandis qu’alentour blatèrent les chameaux ou beuglent les hippopotames. »

 

3- Le conseil de Sylvain : Incident à Twenty-Mile de Trevanian

ma-famille-et-autres-animaux-1314467

    • Éditeur : Gallmeister
    • Date de sortie : 7 mars 2019
    • Résumé : En 1898, au cœur des montagnes du Wyoming, la petite bourgade de Twenty-Mile dépérit en même temps que s’épuise sa mine d’argent. C’est donc avec scepticisme que ses quinze derniers habitants considèrent l’arrivée inopinée d’un jeune étranger bien décidé à se faire une place parmi eux. Mais le danger vient d’ailleurs : trois tueurs au sang froid, échappés de prison, s’abattent sur la ville pour y attendre le prochain convoi chargé de minerai. L’isolement de Twenty-Mile, encore renforcé par une terrible tempête, va coûter cher à ses habitants pris au piège.

 
 
 

  • L’avis de Sylvain : Hommage réussi aux westerns poussiéreux d’antan, Incident à Twenty-Mile nous replonge dans une Amérique à la conquête de l’Ouest, où l’or et l’argent sont de plus en plus rares ! C’est incroyable de découvrir à quel point Trevanian arrive à rendre captivant n’importe quelle pierre sur son chemin, n’importe quel saloon (ou bordel, selon vos goûts), n’importe quelle clique de mineurs de fonds, n’importe quel bandit déluré ou jeune loup solitaire à la conquête de l’Ouest. Toujours teinté d’un humour subtile, oscillant entre faits réels et parodie du Western traditionnel, il est impossible de ne pas être conquis par le récit d’un certain Matthew Dubchek, fils d’immigré, qui se rêvait tantôt Ringo Kid au chapeau de cow-boy bien vissé, tantôt Marshal à l’étoile jaune fièrement ornée. Chaque passage est à savourer ! quant à l’histoire en elle-même, elle est portée par ce trio de bandits, échappés de leur Prison de Laramie, qui, alléchés par l’argent frais de la mine, font un détour par ce ramassis de maisons fantômes qu’on appelle Twenty-Mile : l’incident est tout proche !
  •  

  • Les points forts du livre : Son ambiance Western, propulsée par un Trevanian au sommet de son art, vous transportera au moins à twenty miles de chez vous ; parfait pour un peu d’exotisme post-confinement.
  •  

  • Extrait : « Une fois seul, Lieder serra ses lèvres en un sourire sec.
    — Mais c’est parfait, tout ça ! On dirait qu’y a du juste dans ce que Paul dit en Frisons 7, 13 : Louez la parole du Seigneur, car c’est la vérité, et la vérité vous rendra libre. »

 

4- Le conseil de x-Key : Les Enfants perdus de St Margaret d’Emily Gunnis

ma-famille-et-autres-animaux-1314467

    • Éditeur : Préludes
    • Date de sortie : 11 mars 2020
    • Résumé : 1956. Ivy Jenkins s’apprête à donner naissance à son premier enfant. Mais la société puritaine britannique des années 1950 ne lui permettra pas de profiter de ce bonheur. Abandonnée par son amant, répudiée par sa famille, elle est internée de force à St Margaret, un couvent pour mères célibataires. Très rapidement, l’institution la sépare de son bébé.
      2017. Samantha Harper, une jeune journaliste, tombe sur des lettres déchirantes qui révèlent les terribles conditions de détention d’Ivy Jenkins à St Margaret. Au fil de ses recherches, elle découvre une série de morts suspectes. Alors que le couvent est sur le point d’être démoli, il ne lui reste plus que quelques heures pour faire éclater la vérité. Avant qu’elle ne soit ensevelie à jamais…

 

  • L’avis de x-Key : Un thriller très divertissant, inspirés de faits historiques réels : le cas des pensions pour mères célibataires. On y découvre l’horreur de ces lieux où on envoyait des jeunes femmes et jeunes filles enceintes, leur promettant sécurité, et où elles vivaient en réalité l’enfer, obligées d’abandonner leur enfant. Le récit choral s’orchestre entre le présent et le passé, intimement liés par une poignée de lettres écrites dans les années 60 par une des protagonistes ayant vécu dans la pension de St Margaret. Je me suis attachée aux personnages, on se prend facilement de sympathie pour les histoires respectives d’Ivy, Kitty et Sam. L’issu du roman ne satisfera pas forcément les lecteurs de polars et thrillers aguerris, mais on passe tout de même un chouette moment de lecture.
  •  

  • Les points forts du livre : Le rythme du récit ne s’essouffle jamais, rendant le roman très addictif. On a toujours envie d’en savoir plus, d’attaquer le chapitre suivant. Un roman idéal pour les fans de thrillers détentes et rythmés, d’enquêtes journalistiques et de fonds historiques.
  •  

  • Extrait : « Elle lui avait parlé du froid qui régnait dans la nursery. Du givre qui se formait à l’intérieur des fenêtres et des bébés qui hurlaient en permanence alors qu’elle essayait de changer leurs couches avec ses doigts gelés. Une fois qu’ils étaient nourris, il était obligatoire de les remettre dans leurs berceaux. S’ils ne finissaient pas leur biberon assez vite, on les recouchait quand même, qu’ils aient encore faim ou pas. La plupart d’entre eux pleuraient constamment, mais certains y avaient renoncé, sachant déjà au fond de leurs petits cœurs que personne ne viendrait. »
Partagez cet article !