Livres
477 674
Membres
458 536

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

– Noah, regarde-moi…

Il met quelques instants à se tourner vers moi et, s'il s'attendait à rencontrer un regard compatissant, il est surpris de voir de la dureté dans mes yeux.

– Il faut que tu te ressaisisses. Fais-le pour elle.

Il me prend par les bras, me plaque contre le mur. Il n'est plus qu'à quelques centimètres de moi et je sens son souffle saccadé sur mon visage.

– Putain, mais c'est ce qu'on me reproche !! explose-t-il enfin. Cette espèce de conne savait que j'avais un match aujourd'hui !!

Je me raidis. Son visage est devenu rouge de colère et ses yeux sont révulsés. Je tente de poser mes mains sur sa poitrine afin de le calmer.

– Putain, elle le savait !!

– Noah… ne parle pas comme ça de ta mère… tu me l'as dit toi-même, elle n'a pas toute sa tête…

– Pas ma mère, ma sœur !! Elle le savait putain !! Cette espèce de… pétasse !!

Il écrase à nouveau son poing sur le mur, juste à côté de mon visage, me faisant tressauter.

– Elle ose me reprocher d'être ici !! De me battre, alors que ce putain de fric sert à payer les hospitalisations de notre mère !!

J'entoure son visage de mes mains et lui caresse la joue, sentant sa barbe de quelques jours me râper la peau.

– Alors, bats-toi. Et gagne ce combat. Peu importe ce que te dit ta sœur… Mais il faut que tu te calmes, pour ça.

J'ai beau parler, je sens bien qu'il n'est pas du tout près de se calmer.

– Je vais le dégommer ce putain de Néerlandais. Je vais le dégommer, c'est pas un souci !

– Ne fais pas n'importe quoi, Noah, résonne la voix du coach derrière lui. Ne fais rien qui pourrait te coûter ta carrière.

Noah se saisit et je retire mes mains de son visage. Ses traits se déforment en un horrible rictus et il rejette la tête en arrière.

– Mais de quelle carrière tu parles ?! Je n'ai plus de carrière !

Et sur cette tirade, il retourne dans sa loge, remonté.

Afficher en entier

Alors qu'il s'apprête à reprendre sa danse endiablée, le boxeur dont on parlait à l'instant s'immisce entre nous.

– Échange de partenaire ?

Mon cœur fait un bond.

Dorian se met alors à danser avec Aida, déçue, et Noah se colle à moi, coupant ma respiration.

– Alors, qui est le meilleur danseur de nous deux ? me crie-t-il à l'oreille, afin de se faire entendre sous la musique assourdissante.

– Je ne sais pas, je ne te regardais pas !

Il me sourit, étonné de toute la mauvaise foi dont je fais preuve, et me retourne alors.

– Très bien, comparons maintenant.

Il se colle bien trop près de mes fesses et je sens le bas de mon ventre tirailler. Merde, ce n'est pas vraiment pareil qu'avec Dorian. Ses doigts m’électrisent les flancs, et lorsqu’il ondule, je suis obligée de suivre et me laisse entraîner par les tambours de mon cœur. Cette promiscuité est grisante, troublante et incommodante. Je pensais gérer une danse, mais quand ses doigts parcourent mes bras de bas en haut en même temps que son souffle effleure mon oreille, je commence à me liquéfier, lentement. Partagée entre chaleur étouffante et frissons, je ne sais plus où donner de la tête et me retourne pour lui faire face, avant de perdre pied. S’il est vachement bon danseur, je ne le remarque même plus, n’étant consciente que de nos corps qui se touchent et des sensations que ça remue en moi. Il glisse sa main sur ma hanche et entremêle ses cuisses aux miennes, donnant le rythme à notre déhanché. Je n’ose pas le regarder, je ne vois que sa bouche frémir, légèrement entrouverte. Nos mouvements lascifs m’ôtent toute notion de ce qui nous entoure, et nous poussent à nous rapprocher du sol. Sa prise se raffermit et il me tire contre lui, frottant sa jambe contre mon intimité. C'est alors que je sens un électrochoc me parcourir le corps. Bouleversée, je me redresse rapidement. La pression de ses mains sur mon corps m'a rendue complètement folle et je n'ai pas réalisé l'inconvenance de notre façon de danser. Pourtant, j'en veux encore. Ses yeux sont également troubles, et il se reprend.

– Alors, on ne tient pas la cadence, Shakira ?

Afficher en entier

Je soupire. C'est juste. Elle doit déjà être sur son petit nuage d'amour, fantasmant tous les soirs sur une lune de miel aux Maldives avec Noah. J’espère qu’elle est consciente que le consentement de celui-ci est indispensable à la réalisation de ses fantasmes. Nous ne savons encore rien de lui, il doit sûrement être intéressé par mon amie, mais ne l’a toujours pas manifesté de façon explicite.

Durant tout le déjeuner, la présence du beau brun m’a accaparé les sens. Frustrée par ma perte de contrôle, je n’ai que très peu parlé, alors que les conversations allaient bon train. Heureusement, au moment du dessert, il m'a à nouveau taquinée, détendant enfin la tension qui crispait mes muscles.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode