Livres
458 633
Membres
412 285

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Adieu mademoiselle - La défaite des femmes



Description ajoutée par papillone59 2016-05-07T11:55:40+02:00

Résumé

Abolir la prostitution, mais autoriser la GPA. Supprimer la différence des genres, mais exiger l’égalité des fonctions. Réclamer l’abolition de la maternité, mais accepter l’imposition du voile. Se proclamer progressiste, mais enchaîner la condition féminine au Marché… Soixante-dix ans après Simone de Beauvoir, Eugénie Bastié dévoile ici, d’une plume enlevée et implacable, la misère du néoféminisme contemporain. L’égalité des droits est actée, le contrôle de la fécondité acquis, le système de la parité rendu obligatoire. Mais les nouvelles ayatollettes entendent poursuivre sans fin le combat, et lutter sans relâche pour un monde déjà advenu. Quitte, pour exister, à promouvoir les pires cauchemars d’Orwell, jusqu’à en oublier les véritables menaces qui pèsent sur le corps féminin. Des laboratoires de la Silicon Valley aux plateaux de l’Euro-vision, du tapage des Femen au déni de Cologne, des colloques queer et trans aux réseaux sociaux de la délation, de l’inva-sion des ministères à la désertion des banlieues, cette enquête intellectuelle sans précédent montre comment, sous prétexte de militantisme, l’idéologie postmoderne travaille à la défaite des femmes. Et, plus largement, à la disparition d’une humanité partagée. Un livre décisif.

Journaliste au Figaro après avoir collaboré au magazine Causeur, Eugénie Bastié, 24 ans, est également rédactrice en chef politique de la revue d’écologie intégrale Limite.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 lecteurs

Extrait

Le rire de Beauvoir

Ce qui frappe chez Simone de Beauvoir, dans toute son œuvre, c'st son refus acharné de la facilité morale de l'ordre bourgeois, sa soif inextinguible de liberté. Or, ruse de la raison ou ironie de l'histoire, aujourd'hui, le féminisme est devenu le refuge du nouvel ordre moral. Sous le masque d'une libéralité illimitée, il convoque un puritanisme si exigeant que la société su XIXe siècle en ressortirait presque libertaire. Il entretient un goût si profond pour la victimisation, à l'exact opposé de l'intuition beauvoirienne, qu'il finit par faire douter que l'on ait toujours raison de se révolter. La "matrone" que conspue Beauvoir à longueur de pages n'a pas disparu. Elle est devenue militante. C'est pire.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Date de sortie

Adieu mademoiselle - La défaite des femmes

  • France : 2016-04-08 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 4
Commentaires 0
Extraits 1
Evaluations 1
Note globale 5 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode