Livres
477 740
Membres
458 679

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Adieu, planètes !



Description ajoutée par x-Key 2012-03-04T16:16:56+01:00

Résumé

Pâles, la peau translucide, les cheveux couleur de l'argent à cause de l'intensité des radiations, les explorateurs de l'espace sont devenus sinon une autre espèce tout au moins une nouvelle race d'hommes. Immortels aus yeux de tous, ils ressentent, en fait, avec une terrible acuité leur vulnérabilité et leur isolement. Pour eux, la patrie est un vaisseau de métal et la famille, l'équipage du vaisseau... Marion Zimmer Bradley a su rendre incroyablement présents les espoirs, les angoisses, les amours, les déceptions et, par-dessus tout, la nostalgie des aventuriers de l'espace pour qui tout départ est définitif et tout voyage véritablement sans fin.

Afficher en entier

Classement en biblio - 9 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Melisandra 2013-02-14T21:34:26+01:00

L’annonce qu’une nouvelle planète était accessible, qu’un nouveau monde ne demandait qu’à être exploré et exploité, la possibilité de créer de nouveaux marchés, d’inventer de nouveaux projets, de mettre sur pied de nouvelles industries et de nouveaux commerces – par exemple de construire des pelleteuses ou de vendre des femmes – avaient attiré ici un nombre incroyable de gens dès la première minute où le Transmetteur avait été branché sur le réseau général de la Galaxie et que les cabines avaient été ouvertes au public.

Aussi dans la ville y avait-il de grands hommes rouges, venant d’Antarès, de petits hommes bleus, venant d’Aldebaran, des hommes couverts de fourrure, venant de Corona Borealis 6, et des hommes couverts d’écailles, venant de Vega 14. Évidemment, ils avaient tous emmené des femmes avec eux.

Tout nouveau monde à ses débuts ressemblait à celui-ci. Une sorte de fête pour les jeunes, une nouvelle chance pour les vieux, les inadaptés, une excitation pour les aventuriers, un rêve de puissance pour les forts et l’espoir pour les ratés que cette fois ils sauraient s’en sortir.

Gildoran marchait, indifférent à tout cela. Il ne prenait même pas la peine de regarder vers la ville.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Activité récente

cabibel l'ajoute dans sa biblio or
2017-07-08T14:40:02+02:00

Les chiffres

Lecteurs 9
Commentaires 0
Extraits 1
Evaluations 2
Note globale 6.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode