Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Adlindra : Je n'ai pas apprécié

Dark Elite, Tome 1 : Magie de feu Dark Elite, Tome 1 : Magie de feu
Chloe Neill   
Chloe Neill n'est pas une inconnue chez nous puisqu'on lui doit la série des Vampires de Chicago chez Milady. Cette dernière, bien que ciblant un public adulte, reste assez soft dans son domaine et c'est donc sans trop de surprise que l'auteure nous revient dans Dark Elite avec une série qui cible les adolescents.
Sans trop (aucune?) surprise, le récit est à la première personne et nous met dans la peau de Lily Parker, une lycéenne qui arrive dans une école privée qui cible la haute société dont elle ne fait pas partie. Et comme de coutume, elle va s'attacher à la marginale de service et vite devenir l'ennemie des filles tendances du lycée. La suite ne détonne pas du tableau avec pouvoir magique, bataille souterraine et histoire de cœur tandis que l'héroïne va se voir révéler un potentiel hors norme.
Lily, bien que héroïne sympathique, ne ressort absolument pas du lot et si l'auteure a quelques bonnes trouvailles concernant la magie (l'âge limite par exemple), le tout demeure cousus de fils blancs avec des personnages qui ne sont pas assez approfondis. Le truc, c'est que le récit est assez court et avec à peine plus de 300 pages, l'auteure à tendance à aller un peu trop à l'essentiel. A vrai dire, ce qui a le plus ressorti de ce livre à mes yeux, c'est l'attachement de Chloe Neill pour la ville de Chicago (si son autre série qui s'intitule les Vampires de Chicago nous laissaient encore le moindre doute).
Je laisse toutefois le bénéfice du doute quand à la suite des aventures de Lili Parker. Après tout, l'auteure parvient à semer pas mal de petits cailloux pour l'intrigues des prochains tomes en espérant par la même que la romance, trop évidente, réserve quelques surprises (le personnage de Sébastien à par exemple beaucoup éveillé ma curiosité sur la fin malgré les maigres lignes qui lui sont allouées).
Ce n'est pas forcément un mauvais roman mais l'histoire reste un peu trop cliché à mon gout et le manque de profondeur de se dernier ne lui est pas favorable. Du coup, il finit dans la pile des "vite lu, vite oublié". Je pense toutefois prendre la suite puisqu'il me semble qu'il s'agit d'une simple trilogie, que je souhaite connaitre le fin mot de l'histoire et petite cerise sur le gâteau, la couverture de Castelmore me plait beaucoup.

par Caly
Créatures des ténèbres, Tome 2 : Amour éternel Créatures des ténèbres, Tome 2 : Amour éternel
Jacquelyn Frank   
J'ai préféré ce second tome au premier, notamment sur le rythme du récit mais je pense que j'ai rencontré des problème à la lecture du premier tome et je pense que c'est du à la mise en place de l'univers. Donc c'est la suite des aventures des changecorps avec dans ce second tome Jackson alias Ménès et de Marissa. Ce premier doit apprendre à vivre dans ce nouvel univers; il doit s'adapter et fusionner avec Ménès. D'ailleurs ce dernier ayant tout de suite saisi que Jackson avec des sentiments pour Marissa, qu'il y avait comme attirance électrique entre les deux voit en Marissa la personne la plus apte a hébergé sa reine. Ménès et Jack vont devoir faire beaucoup et multiplier les efforts pour la conquête de cette femme va nous mener à la lecture de scènes intenses et palpitante entre ces 2 fortes personnalités. De plus les adversaires de ces derniers vont libérer une sorte de dieu indestructible qui souhaite répandre la souffrance et le malheur. Un tome riche, bien mené et écrit avec une grande pertinence. On comprend que la suite va nous faire découvrir de nouvelles espèces de nocturnes, donc à décovrir.
Créatures des ténèbres, Tome 1 : Fruit défendu Créatures des ténèbres, Tome 1 : Fruit défendu
Jacquelyn Frank   
C'est avec une certaine impatience que j'attendais cette nouvelle saga, Le Clan des Nocturnes, Tome 6 : Adam n'ayant pas répondu à tous les questionnements restés en suspend, notamment au sujet de la prophétie annoncée par les Anciens impliquant les enfants du Temps et de l'Espace. Et c'est pourtant bien un spin-off et non une suite que nous entamons ici même si dans le prologue nous retrouvons Kestra et Bella dans la bibliothèque du roi des Démons Noah, déchiffrant un papyrus annonçant une terrible guerre entre les 12 clans des Nocturnes. Nous connaissions les démons, les vampires, les druides, les lycanthropes, le peuple des ombres et les Mistrals, le monde de Jacquelyn Franck s'étoffe encore avec ici les gargouilles, les djinns, les changecorps: un humain, le véhicule, et l'âme d'un ancien Egyptien momifié, le duplicata. L'hôte du symbiote a eu une mort violente et injuste, il a accepté d'accueillir un passager avec lequel il va devoir apprendre à vivre en fusionnant...

Menes, grand unificateur de la Haute et Basse Egypte, Hachepsout première reine à avoir régner en tant que pharaon, voilà de quoi ravir les passionnés d'Egypte antique, d'autres illustres noms ayant également leur place dans cette histoire mais ils sont associés à des termes tirant sur la science fiction, et nous voilà dans un remake de Stargate SG1,(les nexus faisant office de porte des étoiles), alors que jusqu'ici nous baignions dans un univers paranormal fait de magie et poésie. L'ensemble est plutôt déstabilisant d'autant que je n'ai absolument pas reconnu le style lyrique de l'auteur qui m'avait pourtant enchanté dans la première saga malgré une traduction souvent approximative. L'écriture manque de maturité et donne bien souvent dans la simplicité brouillonne voire confuse avec pas mal de langage familier qui ne sert pas forcément le récit. C'est une grande déception à ce niveau, même si l'intrigue extrêmement bien conçue m'a embarquée malgré tout.

Docia s'imaginait être une fille banale, surprotégée par Jackson son frère policier maitre-chiens et couvée par ses collègues, jusqu'à ce qu'elle devienne la cible de criminels déterminés à la tuer. Déclarée morte par les médecins, elle revient miraculeusement à la vie après avoir accepté d'héberger une âme, qui, selon ses nouveaux protecteurs Ram et Asikri, est celle de la grande reine Hatchepsout. Cette dernière est l'âme soeur du Grand Ménès qui doit revenir à la vie pour combattre à nouveau les thaumaturges s'opposant aux légitimistes dont il est le roi. Oui mais, Ram meilleur ami du roi et son hôte Vincent sont irrésistiblement attirés par Docia qui ne commence qu'à entrevoir les implications de son choix pour rester en vie dans ce monde qui lui est étranger. Elle va devoir apprendre, et vite, car des dangers la menacent de toute part, d'autant que la mission assignée à son symbiote risque d'être déterminante pour l'avenir de toute une race.

C'est un premier opus intéressant tant au niveau de la trame que de l'idée de base de cette nouvelle mythologie qui nous plonge dans une fiction qui n'a pas de réel rapport avec l'histoire de ces pharaons. L'intrigue peine à se mettre en place, la romance n'a rien de transcendant même si elle oscille entre celles de Lancelot et Guenièvre et Roméo et Juliette, les scènes sensuelles peu nombreuses heureusement n'enjolivent en rien le récit dépourvu de passion et de souffle épique. J'ai eu beaucoup de mal à cerner la psychologie des protagonistes qui manquent de personnalité à mon sens, ce qui m'a désagréablement surprise tant j'avais apprécié chaque héros du Clan des Nocturnes, tous finement et soigneusement étudiés dans chacun des tomes. Cette nouvelle série peut se lire séparément de l'autre, peut-être en attendais-je trop, mais ce "fruit défendu" me laisse dubitative, peu convaincue par cette entrée en matière. Je dois avouer cependant que le dernier quart du livre commence à émettre quelques signaux plus distinctifs du talent de Jacquelyn Franck, à confirmer donc avec le suite Créatures des ténèbres, tome 2 : Amour éternel.


par Seregan
Le Clan Kahill, Tome 4 : Insatiable Le Clan Kahill, Tome 4 : Insatiable
V. K Forrest   
Il s'agit du tome que j'ai le moins apprécié, il manque d'actions et je le trouve trés long...
J'avoue avoir préféré les autres.
Liam se dévoile petit à petit dans ce tome et sa relation avec Maï est partagée entre amour et amitié mais je n'ai pas eu le coup de coeur...
j'espère qu'un tome sera consacré à Kaleigh car bien entendu je continuerai à suivre cette série

par sixtin33
Le Clan Kahill, Tome 3 : Immortel Le Clan Kahill, Tome 3 : Immortel
V. K Forrest   
Tout comme les précédents, on découvre un nouveau personnage du clan, et cette fois c'est un des frères jumeaux Fin. Il va se retrouver en tant que flic intérimaire, dans une enquête où le criminel serait un serial killer. Face à cela, il rencontrera Elena, pour laquelle ses sentiments s’amplifient. Entre son devoir envers le clan, son enquête, Elena, son frère, il aura fort à faire. Toujours cette mélancolie pour ce clan, et on s'impatiente à le lire pour voir si sa passion pourra aller au delà du clan. Une fin bien travaillée, et qui donne envie de savoir ce qu'il va advenir pour les prochains !
Le Clan Kahill, Tome 2 : Impitoyable Le Clan Kahill, Tome 2 : Impitoyable
V. K Forrest   
Ce deuxième tome m'a plu, bien que je sois pas trop une adepte des enquêtes policières. Ce qui interpelle dans cette série, c'est l'atmosphère triste, de ces vampires qui recherchent l'amour et la rédemption. On le ressent bien dans les deux tomes, et j'ai été heureuse de retrouver Fia et Arlan dans cet opus.
Une intrigue bien tournée, avec des personnages bien construits qui donne envie de voir ce que va devenir ce clan par la suite.
Anges déchus, Tome 1 : Convoitise Anges déchus, Tome 1 : Convoitise
J.R. Ward   
J'ai eu un peu de mal à rentrer dans ce livre au début. Il y a beaucoup de vocabulaire et l'histoire tarde un peu à se mettre en place. Mais après, un efois lancé, c'est du bonheur !

Le prologue nous apprend donc la lutte que va se livrer le bien et le mal, les anges et les démons. 7 âmes à sauver (ainsi il n' y pas d'égalité possible). Si les anges gagnent, les démons disparaitront à tout jamais (y compris dans les pensées des humains).
Si les démons gagnent, les anges deviendront leurs esclaves pour l'éternité et le chaos règnera sur terre.

Nous avons donc plusieurs personnage en parrallèle :
1. Jim, qui est devenu un ange et qui a été choisi pour sauver l'âme de 7 mortels, ces 7 mortels représentant les péchés capitaux.
2. Devina, qui elle, a été choisie par le camp adverse pour affronter Jim.
3.Marie-Thérèse Boudreau (oui, je sais, le nom qui tue) qui elle, est très croyante et qui exerce la nuit le métier de... prostitué (si, si, c'est vrai !)
4. Vin diPietro, qui est un milliardaire (il représente l'avarice) et qui sera donc l'âme à sauver (ou à corrompre)

Au début, Ward nous fait l'exposition des personnages et le plantage du décor (cela se passe à Caldwell, comme pour la Confrérie. Il y a même une allusion au Révérend !).
Jim est typique dans l'univers de Ward : beau, barraqué, ténébreux,... Il a passé très sombre et j'espère en apprendre plus dans un prochain tome. Mais pas d'histoire pour lui ! Ca, c'est entre Vin et Marie-Thérèse.
Et j'avoue que cette dernière me laisse perplexe. Hyper croyante (elle va au confessional) et prostitué ??
Et la méchante de l'histoire dans tout ça ? Et bien, laissez-moi vous dire que Debina est haute en couleur ! Et franchement, j'ai aimé ce personnage tout en caractère.

Je ne sais pas encore si je lirai la suite en anglais (j'attendrai peut-être la traduction française). En tout cas, j'ai aimé et apprécié le premier tome de cette série, et même si il y a des subtilités que je n'ai pas compris, l'histoire principal m'a comblé.
Les Sentinelles, Tome 2 : Tueur de sang Les Sentinelles, Tome 2 : Tueur de sang
Alexandra Ivy   
Apres que Fane l'ai de nouveau rejetée, Serra reçoit un cadeau empoisonné (au sens littéral) et cette puissante médium se retrouve à partir précipitamment de Valhalla. Callie qui s'inquiète pour son amie va finalement prévenir Fane qui va tout faire pour la retrouver et l'aider.
Fane une sentinelle guerrier qui a été élevé et formé pour être le plus fort et défendre. Il est un des meilleurs. Le problème avec sa vie étant la mise en danger permanente. Voilà pourquoi depuis dix ans il tien Serra à distance. Face à sa potentielle mort toutes les cartes sont redistribuées... mais n'est ce pas trop tard ? Peuvent- ils faire front pour mener à bien leur mission ? Serra elle est une clairvoyante très forte (une des plus puissante) et une femme indépendante qui sait ce qu'elle veut.
Je suis un peu dubitative sur la tournure de leur relation même si on s'y attendait. Dans ce tome ça va très vite malgré le contexte qui les entoure.. j'aurais pensé que vu son coté prétendument rancunière Serre tenterait davantage de tenir fane à distance... En parallèle on a La Mave (la directrice de Valhalla, le refuge pour les évolués) et Le Togos (le chef des sentinelles) doivent partir de leurs cote pour éviter qu'une guerre éclate. Leur relation et façon de Fonctionner est très intéressante. J'aimerais vraiment qu'un tome leur soit consacré, le petit aperçu de la narration était très sympas. D'autant qu'on commence à entreapercevoir certaines choses de leurs passés, et même sur leur dynamique relationnelle... Ce que je trouve dommage c'est que les personnages principaux des deux tomes précédents sont a peine mentionnés et c'est dommage.. j'aurai aimer qu'ils aient plus de place ... Le positif c'est que pour l'instant pas trop de répétition ce qui est top.
Les schémas entres les trois premiers tomes ne sont pas trop répétitif et ça c'est appréciable parce que souvent dans les serie c'est le cas.
C'est une couverture tout aussi belle que la première et je trouve qu'elle attire le regard.
La Fille du Soleil Noir, Tome 1 : Esprits Impurs La Fille du Soleil Noir, Tome 1 : Esprits Impurs
M.L.N. Hanover   
La Fille du Soleil Noir est un roman d'Urban Fantasy écrit à la première personne dont le personnage principal est Jayné, une jeune et jolie femme au tempérament de feu. Rien qui permet à cette saga de se démarquer des autres romans Bit-Lit et pourtant, cette série à une petite diffèrence, elle est écrite par un homme. Je fus donc intriguer de lire ce premier tome pour voir ce qu'une sensibilité masculine pouvait apporter la ou les femmes ont la main mise sur le genre. Et bien je ne tournerai pas autour du pot, ce fut une grosse déception...

Ce qui me déçoit le plus, c'est le fait que l'auteur de s'émancipe pas des autres ouvrages du genre mais au contraire, en reprend les pires travers sans toucher aux meilleurs de ces derniers... Ainsi par exemple, dés les premières pages, l'héroïne est déjà attirée par un "beau mec" avec tout les clichés typiques tel que décharges électriques lors du touché et Cie pour que passer une cinquantaine de page, "emballer, c'est pesé". D'autant plus triste que la romance n'est que secondaire et que le roman met sous ellipse les ébats alors pourquoi nous amener ça sur le tapis dés le premier quart du roman? On le connait à peine cet homme et nous venons juste de rencontrer Jayné... Je préfère de loin des héroines réfléchi surtout qu'une saga a l'avantage de faire évoluer les relations par étapes et ce n'est pas les plus belles romances du genre qui vont me contredire (Kate Daniels, Georgina Kincaid, Vampire Academy, Mercy Thomposn, MacKayla Lane...).

Malheureusement, ce sentiment de précipitation va aussi gâché l'histoire et les personnages. Tout va beaucoup trop vite et on perd en crédibilité tandis que le lecteur peine à rentrer dans l'ouvrage. Si les premières pages avec l'héritage donnaient une bonne base, cela part en vrille trop rapidement quand passé les 50 premières pages l'héroïne forme déjà une équipe soudée pour tuer le "Bad guy". Car au lieu de créer une partie enquête ou Jayné découvrira la partie occulte de notre monde et les secret d'Eric, Hanover nous "balance" tout de but en blanc et nous ponds une équipe venue de "je ne sais ou" prête à l'épauler... Déjà que Hanover peine à donner une véritable dimension à un personnage principal soit disant "leader" alors je vous laisse imaginer pour les seconds rôles dont l'auteur ne parvient à faire ressortir aucune connivence...
Pour le reste, l'univers m'a un peu fait penser à celui de Morgane Kingsley avec des démons (que l'on nomme cavalier) qui prennent possessions des humains mais cela manque encore de détails pour le moment. Dommage d'ailleurs que nous n'avons pas de lexiques pour certains mots spécifiques utilisés durant la lecture de l'ouvrage.

Je finis donc ce tome déçu. L'auteur n'est jamais parvenu à créer la moindre dimension à son univers et ce n'est pas le combat final risible qui me fera changer d'avis. Seule consolation, la très belle couverture de Milady qui renoue avec le style plutôt classe des débuts du label.

par Caly
Requiem pour Sascha, Tome 1 : Lacrimosa Requiem pour Sascha, Tome 1 : Lacrimosa
Alice Scarling   
Quelques faiblesses qui n'entachent en rien l'addiction totale à ce roman

Sascha, orpheline, chanteuse dans un groupe de métal, partage provisoirement son appartement avec Nicolas, guitariste du groupe, et accessoirement son sex-friend. Pour gagner sa vie, elle utilise son don, celui de posséder le corps de ses victimes afin de les dépouiller plus facilement. Elle nourrit une vengeance secrète, retrouver les vampires qui ont assassiné sa "mère" adoptive. Un jour elle croise un être irréel, aux longs cheveux d'argent et au regard létal, elle le prend pour un vampire et tente de l'assassiner. A compter de ce jour, sa vie va basculer...
Je ne cesse de râler après les romans bit-lit dont certains se ressemblent trop, ou prennent des tournures gnangnans façon Harlequin mais j'avoue que celui-là a retenu mon attention. Pourtant il est bourré de maladresses (comme les prénoms masculins, Nicolas, Damien, Julien... qui à mes yeux passent difficilement dans un roman bit-lit, ok l'auteur est française, l'histoire se passe en France, mais doit-on pour autant supporter des prénoms aussi "franchouillards" ? Bref, passons...). D'un autre côté, on découvre que le héros s'appelle Raphaël (et oui, encore un !) et bien évidemment toute fan de bit-lit qui se respecte ne peut s'empêcher de faire la comparaison avec les 2 mastodontes de la bit-lit, l'Archange Raphaël (de Chasseuse de vampires) et LE Raphaël (de Rebecca Kean), et c'est là où le bât blesse... Ces 2 personnages titanesques à jamais imprégnés sur notre rétine, affadissent considérablement l'image de ce 3ème qui en possède le prénom mais certainement pas l'envergure. Du coup on a comme une petite impression de "déjà-vu mais en moins bien".
Il n'empêche que j'ai dévoré ce roman comme une "morte de faim", et que j'en attends la suite avec la plus grande impatience, surtout depuis l'arrivée de... hum... l'intriguant Zekiel, qui j'espère va bouleverser cet équilibre déjà bien précaire. Bref, pour moi, c'est à lire absolument.

Or : 8,5/10


  • aller en page :
  • 1
  • 2

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode