Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Aeliria

Extraits de livres par Aeliria

Commentaires de livres appréciés par Aeliria

Extraits de livres appréciés par Aeliria

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 31-03
Un BD jeunesse que je recommande ! On va suivre Charlotte qui vient de s'installer avec ses parents dans un vieille hôtel à qui ses parents veulent redonner vie. Notre petite héroïne à un sacré caractère et est secondée dans ses aventures par Chuck, son ami fraîchement rencontré.
L'intrigue est très prenante et bien faite, et même si j'avais compris le pourquoi du comment assez vite cela m'a pas gênée ma lecture.
Les dessins ne me plaisaient pas au premier abord, mais je m'y suis faite, en plus, je les apprécies désormais !
Le seul point négatif : j'aurais voulu suivre d'autres aventures avec nos héros.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 18-03
Un manga jeunesse franchement sympathique ! En plus, c'est une autrice allemande qui l'a écrit...et oui, vous avez bien lu, allemande !

Dans Goldfish, on va assister à la rencontre de Morrey -un ado de 12 ans plein d'énergie- et Loutra -une loutre mutante- avec Shelly -une jeune fille qui invente pleins d'appareils pour trouver des trésors-, et à l'aventure dans laquelle ils vont ce lancer.
Ce manga à premier abord semble ne pas casser trois pattes à un canard, et pourtant ça serait bête de passer à côté.
L'histoire est prenante, pleine d'humour et ne tombe pas dans la facilité scénaristique : ce n'est pas parce que c'est destiné à un jeune public que c'est bâcler !
Les dessins, ne sont pas exceptionnelles mais sont agréables et surtout dynamiques. L'univers est riche, rempli de mystères, et plutôt bien développer (notamment au niveau visuel). Il viendra faire rêvé les plus jeunes comme les plus grands.

Pour moi, ce manga est une jolie petite découverte et en plus c'est une série courte (fini en trois tomes). Alors, elle vous tente ?
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Qu'est-ce que c'est niais !!!
Une amie m'avait donné ce livre car elle ne l'avait pas vraiment appréciée. Moi je ne l'aime tout simplement pas.
L'histoire est (comme je l'ai dis plus haut) niaise à souhait, et pourtant, j'avais espoir que je passe un bon moment avec les personnages qui n'étaient pas si mauvais et un scénario à peu près convenable. Mais voilà :
Spoiler(cliquez pour révéler)
le triangle amoureux
m'a fait lever les yeux au ciel tellement de fois que cette histoire m'a énervée.
Je ne lirais pas le suite car je suis sûre de comment toute la série va ce terminer !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Dans ce troisième tome, Cerise ainsi que ses amis ont grandi. Notre petit détective en herbe est devenue plus mature, ça se ressent notamment dans sa relation avec sa mère.

Comme toujours, c'est un excellent tome et dont l'histoire est, comme à chaque fois, très touchante.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 26-02
Une fin fabuleuse.
Quand j'ai fini ce tome, sur le moment, je me suis dite "Quoi, ça se termine comme ça ?". Mais en y réfléchissant bien c'est cohérent. L'histoire à commencé avec une Ran qui avait peur de sortir de chez elle et on la quitte quand elle est devenue elle-même. Je suis contente de la savoir heureuse et épanouie. Mais son entourage n'est pas en reste ! Pour ne cité que certains (Hina, Ippei, Tôma,...), eux aussi ont évoluer aux fils des tomes.

Cette série aura était pour moi spéciale. Je ne suis identifier à Ran (autant dans son parcours que dans son caractère que dans sa vie), et la voir qui réussit, ça m'a fait un choc. Un choc positif je vous rassure.
Selon moi, cette série est humaine et optimiste. Elle m'a apportée de l'espoir. Une bonne grosse dose d'espoir. Merci à l'auteure et aux éditions Akata pour cette pétite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 15-02
Je referme ce tome de Jumping chamboulée.
A première vue, on peut penser que ce livre parle seulement de chevaux et donc s'adresse plutôt à un public qui les aime ainsi qu'aux gens qui font de l'équitation. Erreur !
Ce manga parle avant tout qu'un problème d'actualité : la réinsertion sociale. Comment faire pour avoir confiance en soi quand on ne vit plus en société ? Comment faire pour vivre sans être stresser dès que l'on sort de chez soi ? Dès que l'on parle à quelqu'un (qui ne nous est pas extrêmement proche) ? C'est plutôt de ça dont on parle ici.

On va suivre la vie de Ran, jeune femme qui vit chez ses parents. Pour elle, le monde qui s'étend à l'extérieure de chez elle est inatteignable. Elle a toujours subit ses années de scolarité, et quand, une fois elle a tenté de passé un concours d'entrée d'université (c'est différent de le france), elle s'est évanouie juste devant chez elle. Depuis, elle reste cloitrée chez elle et ne voit que son père, sa mère, son chat et parfois sa meilleure amie, Sayuri. Ses parents sont très compréhensif avec elle et ne lui demande pas de se forcer. Mais un jour, lors d'une visite de Sayuri, cette dernière va lui proposé de venir vivre avec elle, à la campagne, là où elle fait ses études. A partir de ce moment là, la vie de Ran va changer.

L'auteur, Asahi Tsutsui, nous montre le parcours difficile d'une personne qui est socialement angoisser voir carrément atteinte d'anxiété. Pour moi, cette lecture n'a pas était simple car le sujet me parle. Je trouve que la mangaka à était dure dans ses dialogues parfois, mais toujours juste.

Encore une fois, les éditions Akata nous montre qu'il est possible de parlé de sujets dures, sensibles et parfois tabous, sans tomber dans la caricature et nous apporter de l'espoir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Cette BD jeunesse est extra ! C'est l'assurance de passer un bon moment en compagnie de notre héroïne qui est une petite chipie.
L'histoire m'a un peu fait penser à la série Hilda avec son univers pleins de créatures et d'aventures. Et les graphismes font aussi le charmes de l'œuvre. On y trouve dans les décors, plusieurs petits clins d'œil à d'autres séries telles que Pokémon (une figurine) ou Gravity Falls (un pull de Mabel).
Même si la BD est destinée à un jeune public, les plus grands peuvent la lire sans problème.
Hâte de lire la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Avec ce tome 6, c'est la série Chimère(s) 1887 qui s'achève. Et je dois dire quel tome !
Toutes nos questions ainsi que celles de Chimère y sont résolues. Comme notamment celle du titre : pourquoi Chimère avec un (s).
Quand aux personnages, tous ont évolués dans le bon sens. A la fin, Chimère est enfin en paix avec elle-même et son passé.
Beaucoup de moments intenses dans ce tome.

Belle conclusion.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 16-12-2018
Des dessins au scénario, j'ai tout adoré !!! Malheureusement, je pense que le manga Little Witch Academia est un peu étrange si l'on n'a pas vu la série ! Car il y a des références à cette dernière tout le temps.
Moi qui suis une grande fan de l'anime, je ne peux d'aimer cette série qui approfondit certains passage vu dans l'anime et reprend certains graphismes humoristiques vu dans ce dernier.

Pour moi, Keisuke SATO à fait un admirable travail pour ne pas que l'anime et le manga ce ressemble. Je trouve génial l'idée que l'on puisse lire le manga et voire l'anime sans être lassé ou ennuyé par leur ressemblance.
On sent que l'auteur est un grand fan de l'anime et qu'il déborde d'imagination quand on voit le résultat final : c'est un véritable bijou !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-12-2018
Un one-shot génial. L'histoire est prenante, les couleurs et dessins sont dynamiques.
On va suivre Violette une enfant qui vit dans l'espace avec sa mère et son père, et dont le secteur dans lequel elle habite va être dévorer par des baleines. Les baleines de l'espace mange tout. Même l'espace et les planètes ! La vie de la jeune fille va alors ce transformer en une véritable épopée.

J'ai énormément aimé le travaille des éditions Casterman, notamment à la fin de l'ouvrage. Le traducteur explique à travers les dernières pages des éléments de décors, des blagues qui n'ont pas pu être traduites ou encore des détails culturels américains qui nous sont étrangers mais qui, lorsqu'on les connait, nous font sourires. Je trouve ça toujours aussi intéressant quand, dans une traduction, on nous explique des parties ou passages pour mieux comprendre l'œuvre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
1/10...si j'avais pu, j'aurais mis 0/10 à ce déchet !!!

Ce “livre” est une vaste blague ! J'ai rarement était aussi enragé par un livre. Et pourtant j’en ai lu des livres !
Je recommande à 100% ce livre si vous voulez passer un sale moment et avoir l'impression de perdre votre temps. Ce livre fait parti des livres préférés des gens sur Booknode ? Je n'aime pas juger le goût des gens, mais là je ne sens obligée. Non mais sans rire, Il fait parti de beaucoup de classement notamment : "Couples Goal", "Ces romances qui nous font rêver", "Vos Hugo Roman préférés" ou encore le fabuleux "Romances où le gars est exécrable avec la fille" (moi je dirais : "Non-romance où les gars sont des pervers-connards avec la fille, et tout le monde trouve ça normal"). WOW ! WOW ! WOW ! Les gars il s'est passer quoi ? A quel moment ce livre mérite d'être dans des classements qui le valorise autant ?

En plus, j'apprends que Erin WATT n'est pas une mais deux personne ? Aucune des deux auteures c'est dit "merde, notre roman ne véhicule pas bons exemples pour les gens qui le lise" ? Et les maisons d'éditions qui ont acheté les droits de cette série poubelle ? Nan personne ?
Non, bon ben c’est pas grave, car je vais me faire une joie de développer le pourquoi du comment je hais ce livre inconditionnellement.

1- Scénario ? Mais quel scénario ?

Il n’y a pas d’histoire. Juste des enchaînements d'événements plus immondes les uns que les autres ! On dirait que Erin WATT n°1 et n°2 se sont assises autour d’une table, qu’elles ont écrit sur des petits bout de papiers des clichés de la romance, qu’elles ont mis le tout dans un récipient (bol, chapeau, mini poubelle de bureau...laisser cours à votre imagination), et qu’elles ont ensuite piocher au pif et PAF ! Félicitations, vous avez un scénario en carton !


2- Des personnages aussi profonds qu’une pataugeoir pour enfants de trois ans.

Est-ce qu’avec l’intitulé précédent il y a vraiment besoin de développer ? Franchement, au début, c’était plutôt bien parti avec Ella, elle semblait forte et ne pas se laisser démonter. Et puis le torse de Reed est apparu et patatra. Tout c’est barrer en cacahuète !
Je suis vraiment déçue pas ce personnage. Ella avait un potentielle de bonne héroïne !
Les autres personnages -Brooke, Reed, Gid, Callum (c’est quoi ce nom sans rire ?), Seb, Easton et tout le reste de la clique- non merci ! Ils ne donnent la nausée alors pas besoin d’en parler (sauf Valérie qui est pas trop trop mal).


3- La crème de la crème des clichés

Tout dans ce livre est du cliché. Rien à en tirer. Et sans rire, cinq frère ? Nan mais il faut arrêter au bout d’un moment !
En plus ce qui m’a énerver par dessus tout c’est la justification des auteures pour les actions ignobles des garçons. Ils sont dépraver, imauraux, pourrir gâtés, infernaux et j’en passe, et on doit tous leurs pardonner car leur père ne s’est pas beaucoup occupé d’eux et qu’ils pensent que leur mère est morte à cause de lui ? Oh les gars on se calme là ! Ce sont des tyrans et vu qu’ils vont mal et qu’au lieu d’aller un psy ils font chier tout le monde, c’est pas grave ?
Non, non et re-non. Moi je cautionne pas.
Et encore ! Ce que je viens de dire n’est qu’une goûte d’eau dans un océan de choses malsaines et méprisables dont sont remplies les pages de ce premier tome ! Alors je n’imagine pas la suite !


4-One-shot ? Nan, nan, nan, il faut faire du fric !

Clairement, on sent que ce livre aurait pu tenir en un tome. Mais non ! Il faut penser à l’argent chers lecteurs !
Cinq tomes. Wahou. On sent que cette série à tirer et user à fond la corde de la si bien connu recette : “SOS SCÉNARIO BIDON MAIS QUI RAPPORTE GROS”.


Encore une fois, ce livre est sans surprise un Hugo roman. On sent clairement que cette maison d’édition à un petit péché mignon en terme de roman : ceux qui dégrade la femme et montre des relations toxiques, répugnantes et effrayante. Je n’explique sur le dernier adjectif : on met en avant que la femme doit trouver ça normal de ce faire (limite) violer et encore c’est pas forcément le pire dans ces livres c’est pour dire ! C’est effrayant. Surtout quand on entends de la part de la maison d’édition que le viol fictif, c’est pas grave, vu que c’est fictif.


Comment des gens peuvent aimer ce genre de livre ? Comment ce livre peut être aussi bien noter avec autant de commentaires négatifs et des scénarios horribles ? C’est une question que je me pose.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
L'histoire commence avec un introduction étrange : deux voix commentent un adoption tout à fait singulière...un monsieur trouve un enfant (?) recouvert de plumes ! On va ensuite être propulser 11 ans plus tard. On retrouve l'étrange enfant-plumes qui s'appelle Poe et vit avec l'homme qui l'a trouver dans la rue et qu'il appelle Papa (ou 'Pa).

Poe est un enfant qui ne sort seulement la nuit avec son 'Pa mais qui rêve de bien plus...notamment le jour où il va croiser le chemin de la petite Bianca qui est un sacré phénomène !

De plus, l'endroit où évoluent les personnages ajoute du mystère ! Il y a immense mur qui sépare le monde des aristocrates/riches (celui où grandi Bianca) et du peuple (le monde de Poe). Les deux côtés ne se côtoient pas. En plus, on appelle le côté du peuple "Le Labyrinthe". Ça n'ajoute que des question à l'histoire ce nom !

Le scénario est captivant et l'intrigue avance vite malgré le peu de pages. Pour autant, l'histoire n'est pas bâclée !
Une épopée qui promet pleins d'aventures et de mystères !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai trouvé ce tome un peu fade. Les dessins sont toujours aussi peu attirants (on dirait qu'Emily n'a une seule expression) et l'histoire avait moins d'énergie que dans le premier tome à mon goût.
Le scénario de ce tome est très classique et tout arrive vite, sans vraiment de suspense. On dirait que tout tombe à point pour nos personnages et qu'il y a des obstacles sur leurs chemins pour mettre un peu d'action à l'histoire, mais tout est très vite résolu.

J'espère que la suite va remonter le niveau !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 10-11-2018
C'est un shônen classique : un héros qui à l'air d'un looser et qui va obtenir un pouvoir immense, un rival-ami, un but ultime qui est de devenir le plus fort, et blablabla...

Et pourtant, Yûki Tabata à réussi à me faire passer un bon moment sans que je sois agacée par les "étapes incontournables" du shônen de basse.
Grâce à des petites subtilités telle que Yuno le rival. A première vu c'est le personnage qui va se confronter sans cesse au héros, et qui va lui faire repousser ses limites. Alors (même si ça risque d'être le cas) c'est bien plus que ça. Même si on ne voit pas beaucoup Yuno, on sent que lui et Asta sont deux amis proches et qui compte vraiment l'un pour l'autre. Ce n'est pas juste un personnage adversaire-rival à écraser à tout prix.

Après le seul petit bémol qui est commun à beaucoup (trop) de shônen : les personnages féminins. Pour l'instant on m'en voit pas beaucoup mais elles ont évidement beaucoup de poitrine pour la plupart, ce qui permet de faire des "gages" de situations. Ce n'est pas trop pesant dans ce premier tome et j'espère que ça ne va pas le devenir...

Black Clover est un manga qui a beaucoup fait parler de lui et j'ai certes, passé un agréable moment de lecture avec ce tome, mais selon moi cette série doit continuer faire ses preuves dans les prochains tomes !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
6 ans...ça fait 6 ans que j'avais ce livre dans ma PAL. Et je suis vraiment contente de l'avoir enfin sorti !!!
Ce livre fait parti de ceux où l'on ce dit "ah, même si j'ai mis du temps à le lire, je suis content(e) de l'avais lu seulement maintenant et pas à un autre moment". Je pense vraiment que si je l'avais lu à un autre moment, je n'aurais pas forcement autant apprécié ma lecture.

Le feu de la Sor'cière est passé à pas grand chose du coup de cœur ! On y retrouve tous les ingrédients pour de la bonne fantasy : une intrigue qui nous tiens en haleine, des personnages fabuleux avec des qualités et des défauts qui ne sont pas caricaturaux donc ça les rends crédibles, un univers riche et diverse autant géographiquement que pour les créatures qui le peuple et SURTOUT un auteur qui sait où il veut nous emmener.
Donc malgré la complexité de l'œuvre on ne se sent pas perdu. Car franchement il y aurait de quoi ! Pleins de personnages principaux, beaucoup de lieux important évoqué à retenir, bref un vrai bazar ! Et pourtant ! James Clemens arrive à nous surprendre tout du long de notre lecture et à ne pas nous perdre malgré tout les points évoqués plus haut. Je n'ai pas vu les 500 pages passer !

J'ai trouvé très original de la part de l'auteur de mettre des ' un peu partout. Que ça soit pour les prénoms ou pour les noms des personnages ou des créatures. Une sorcière devient un Sor'cière, un ogre devint un og're. Ça ne semble pas être un détail important comme ça, mais quand on lit, je trouve ça plus agréable et plus "fantasy".

Par contre, un point qui me perturbe vraiment :
Spoiler(cliquez pour révéler)
les règles de Elena. Non mais quasiment tout le tome ce déroule sur une période de trois jours, et toute l'histoire commence avec les premières règles de la jeune fille. Comment dans toute l'histoire ça ne l'a pas déranger une seule fois ! Elle est tout le temps entrain de fuir, courir, sauter et à aucun moment elle ne semble gênée ou avoir le besoin de se changer. Je ne sais pas comment ce passe la période des menstruations dans ce monde mais c'est clairement pas pareil ici !
Oublie de l'auteur, manque de réalisme, ou bien choix de l'auteur ? On ne saura jamais je pense !

Je n'ai qu'une envie : avoir le T2. En plus, vous pouvez le trouver chez le label Milady pour 8,20 euros. Alors foncez !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Voilà une histoire sympathique ! On va suivre Aliénor, la fille du célébrissime Merlin l'Enchanteur. Mais oubliez l'image d'un druide puissant et charismatique avec cette BD. Ici, Merlin passe pour un vieil ermite dérangé auprès des habitants de la forêt.
L'histoire commence avec un cours donner par Merlin à Aliénor sur les champignons. Mais cette dernière écoute seulement d'une oreille et va trouvé une mystérieuse plante...
Suite à la découverte de cette plante, la vie de Aliénor va être chamboulée !

Cette histoire, même si destiné aux plus jeunes, est vraiment agréable autant au niveau visuelle que scénaristique. Les personnages et les situations sont vraiment bien développés pour une BD.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je ne m'attendais pas à ça, mais je suis agréablement surprise ! Ce manga est tout à fait rafraichissant.

On va suivre Séki et Yokoî (alias Rumi) deux camarades de classe. Yokoï est une élève qui veut être sérieuse et rigoureuse en cours mais qui va tout le temps être distraite par son voisin de table : Séki. Séki est incapable de rester attentif en cours et donc multiplie les stratagème pour faire des activités folles en essayant de ne pas se faire remarquer par les profs. Avec lui, une simple partie d'échec va ce transformer en histoire de conquête/combat sans merci !

Ce manga ce lit très facilement car les chapitres sont courts. Chaque chapitre raconte une "activité" de Séki pour tuer le temps. Ne vous attendez pas à lire autre chose. Pour l'instant, on ne sait rien de la vie des personnages, ni autre choses à part ce qui ce passe dans cette classe. On ne suit pas d'autres personnages non plus. Et on s'en fiche, ce n'est pas le but recherché ! Car cette œuvre est vraiment là pour nous faire rire. Le lecteur est comme Rumi : suspendu à l'imagination de Séki. Le suspense est toujours présent car on ne sait jamais comment va se terminé l'expérience de Séki.

Si vous recherchez un manga drôle, celui-ci est fait pour vous. A l'inverse, si vous voulez un manga avec un fil conducteur, de la romance, un slice of life ordinaire en somme, passez votre chemin.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-10-2018
Fan de Alice au Pays des Merveilles, j'avais un peu peur que le monde des Merveilles de Heartless, ne soit pas aussi farfelu, magique et sombre que dans le titre original. Maintenant je peux le dire haut et fort, Marissa Meyer a réussi, avec brio, le pari extrêmement risqué de revisité le classique de Lewis Carroll !!! Bravo !!!


Les points forts de ce livre sont : l’univers et le style d’écriture de l’auteur. Il n’y a rien à redire là dessus !!! Le monde est aussi fabuleux et enchanteur que si Caroll l’avait écrit. Meyer a vraiment un style d’écriture exceptionnel. Je pense que c’est entre autre ce qui à rendu ma lecture si addictive. Et aussi, les chapitres courts qui donne un très bon rythme à l’histoire.

On sent aussi toutes les recherches que l’auteur a faites pour que le livre soit exceptionnel, et la note de fin (ou note de l’auteur) nous le confirme : coutumes victoriennes, monde de L. Caroll, auteurs qui ont écrit sur ce dernier...tout y passe !

En parlant de note de l’auteur, parlons-en. Grâce à elle, j’ai appris des choses sur la fameuse devinette “Pourquoi est-ce qu’un Corbeau ressemble à un bureau ?”. J’ai beaucoup aimé le fait que les éditions PKJ nous laisse les phrases en anglais pour que l’on puisse comprendre le jeux de mot impossible à traduire en français !

Vu toute la complexité linguistique de l'oeuvre décrite par Marissa dans la note, j’ai décidé de lui faire confiance et de me procurer Heartless en VO pour voir toutes les tournures qui n’ont pas pu être traduite en VF. Un exemple tout simple : en VO Baldin s’appelle Jest, qui ce traduit par plaisanterie. Pour un Joker je trouve que le nom est plutôt bien trouvé !
Et puis, comme ça je pourrais avoir la couverture VO, que je trouve plus jolie selon moi. Elle est sobre, rouge et noir tel le fin de l’histoire.

Et si on parlait des personnages ? Alors c’est parti !
Baldin est parfait. Rien à dire sur lui. C’est un amour ! Et en plus il est rigolo, fait des tours de magie hallucinants. Il m’a fait rêvé pendant tout le livre ! Chapeaux ! Le SEUL point que je trouve dommage : son amour fou et aveugle pour Cath. Il est tellement amoureux et gentil qu’il va le regretter.
Corbeau,Hatta, Cheshire et les Soeurs sont des personnages que j’ai aussi énormément appréciés. Ils sont complexes et pleins de mystères. Su-bli-me !
Avant de passer au point obscur de ma lecture, je voudrais juste rendre justice au personnage de la domestique de Cath, Marry Ann. Elle n’est pas un personnage que j’ai aimé, mais elle tient sincèrement à Cath et TOUTES les actions qu’elle a faite étaient dans le but d’aider cette dernière. Elle s’y ait (très) mal prit, mais elle a essayer. Et du début à la fin, Cath est odieuse avec elle. Même quand elles sont amies !

Maintenant, le point qui fâche sévère : Lady Catherine Pinkerton des Six Mini-Tortues dit Cath.
Clairement je ne compte même plus le nombre de fois où j’ai failli lancé mon bouquin à travers la pièce tellement le p’tite Cath me sortait par les yeux. C’est une jeune fille de 18 ans (si je ne m’abuse) et qui a le caractère plus souvent d’une morveuse de 5-7 ans. Égoïste, indécise (à mort !!!), capricieuse, niaise, irritante, extrêmement exigeante,...je continue ou je m’arrête là ? Car j’en ai encore à la pelle des adjectifs rebutants à son égards. Elle est clairement INSUPPORTABLE.
Le genre de personnage où l’on se demande comment elle a pu avoir autant de gens adorables et intelligents à ses côtés durants toutes ces années.
Cath à un rêve : ouvrir une pâtisserie (avec sa domestique/meilleure amie Marry Ann). Mais tout bascule le jour où le Roi de Coeur commence à la courtiser. Et ban ! Tout s’écroule !
Catherine aurait pû être un personnage attachant si seulement le se “battait” pour ce qu’elle veut vraiment et qu’elle arrête de rejeter ses problèmes sur les autres et (pour couronner le tout !) qu’elle accuse les autres pour ses malheures.
Surtout quand on lui dit “ne fais surtout pas ça sinon un destin plus que funeste va venir prendre le thé avec ton destin qui s’annonce plus qu’heureux” qu’est-ce qu’elle fait ? Elle défonce la porte de la destinée de merde à chaque fois qu’elle le peut. Non mais sans rire qui fait ça ? Je veux bien une ou deux fois, mais à chaque fois ? Non mais là c’est juste pas possible d’être aussi abruti !!!!!

Le seul moment où elle se rattrape et devint un personnage intéressant, c’est à
Spoiler(cliquez pour révéler)
mort de Baldin (alors là j’étais en PLS)
la fin. Elle assume ENFIN son côté je m’en fous des autres, sans-coeur (dans tout les sens du terme) et égoïste. La fin est sombre au possible et j’ai adoré. S’il y avait eu plus de pages sombres j’en aurais re-demander sans problème !


Pour moi ce livre est un coup de coeur à cause de l’univers inouï et unique et les personnages de Baldin, Hatta, Corbeau et Chesire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Ce livre est souvent comparaît à Harry Potter, mais là je vous arrête de suite, je ne trouve pas la ressemblance flagrante. Si on cherche dans les 250 premières pages des éléments qui se ressembles on va en trouvé...comme dans beaucoup d'autres livres ! Exemple : la scène d'ouverture ce passe dans un musée, ça m'a énormément fait penser à Percy Jackson T1.

Pour moi ce livre est un sans fautes !
De l'action toujours à bon moment. Des chapitres courts qui nous permettent de ne pas nous ennuyer (ce qui est très bien pour de la jeunesse !). Des personnages géniaux ! Ils sont tous très bien développés, que ça soit les principaux ou les secondaires. Même l'héroïne est super. D'habitude j'ai un peu de mal avec les héros/héroïnes de fantasy car je trouve qu'ils se plaignent beaucoup, sont énervants et prennent des décisions complément irresponsables et/ou débiles. Sophie quand à elle est un personnage attachant et très mature pour son âge. Elle a seulement 12 ans ! Et malgré le fait qu'on nous explique que les
Spoiler(cliquez pour révéler)
elfes
sont très vite "grand" comparé aux humains, quand on voit comment réagissent les gens du même âge que Sophie, on ce dit qu'elle est super et très courageuse. En plus, vu tout ce qui lui arrive, j'ai même plusieurs fois était étonnée de la manière dont elle gère les choses. Elle mérite sa place parmi des personnages préférés jeunesse !!!

On découvre le nouvel univers de Sophie en même temps qu'elle, ce qui permet de ne pas nous sentir largués. Le monde est très novateur et nous en met plein la vue !

Et pour couronner le tout, le vocabulaire et l'écriture sont riches. Pour de la jeunesse, je ne m'attendais pas à ça !

Cette histoire qui au début semble être une histoire jeunesse "réchauffée" est une bien bonne surprise. J'attendais beaucoup de ce livre est je ne suis absolument pas déçue. Vivement que je lise la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai adoré ! Cette lecture était complétement addictive. Le monde de Rebacca Kean est du vu et re-vu, mais je dois avouer que ça m'a tout de même plu.

Malheureusement, vu l'univers, je ne peux que le comparait avec du Mercy Thomson ou du Charley Davidson. Et quand tu compare ça fait mal ! Car les deux séries sont complexes et bien expliqué, et avec des styles d'écritures, pas non plus extraordinaires, mais accrocheurs et non répétitifs.
Oui, Rebecca Kean est certes une série addictive, mais qu'est-ce que j'ai pu m'arracher les cheveux face à tant de répétitions et de phrases (BEAUCOUP) trop simples. J'avais parfois l'impression d'être face à une écriture d'une fanfiction mal écrite. Pour une fois, on ne peut pas dire que c'est la faute de la traduction car c'est une auteure francophone !

Et tiens, parlons de l'héroïne ! Elle est sensée être une guerrière redoutable et implacable. Ben, non. Elle a 26 ans et est une grosse gamine ! Même sa fille de 9 ans est plus mature et sait mieux gérer sa vie.
Niveaux personnages secondaires par contre, on a du lourd ! J'espère qu'on en verra plus certains car géniaux !

Malgré de nombreux défauts, j'ai aimée ma lecture et je vais lire le deuxième tome.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Chimère est une jeune adolescente de 13 ans qui va être vendu à l'établissement Le Perle Pourpre qui est une maison close.
On va y rencontrer des personnages avec des personnalités très différentes. On va aussi voir la triste réalité des personnes qui vivent dans cette maison de passe.

En parallèle on voit aussi le chantier de la construction du canal de Panama, et que de mystérieux incidents ont lieux là-bas.

Une histoire prenante, des dessins accrocheurs, parfois flous ou légèrement esquissés, et aux couleurs agréables. Je vais lire la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 28-09-2018
Un deuxième tome qui suit toujours le quotidien simple et pourtant tellement dense de nos personnages ! Des dessins qui correspondent toujours à l'ambiance de ce manga.
Par contre, je ne vois pas vraiment où veut nous emmener l'auteur.

Dans ce tome on va suivre beaucoup Shigeji et donc son point de vue. Même sous ces airs de hipster qui n'en a rien à faire, c'est quelqu'un de beaucoup plus réfléchi et attentif qu'il n'y parait.

Il y un passage qui m'a dérangé. C'est ce que ce passe avec Kiku et la conversation qui s'en suit entre Shigeji et Ritsu.

La fin du tome ne fait me demander pourquoi et qui s'acharme autant sur la vie de Shigeji !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 28-09-2018
Dans ce tome là on parle de personnalités moins connues que dans le premier. Toujours autant fascinée par les vies de ces femmes incroyables ! Phulan Devi, Sonita Alizadeh et Nellie Bly sont les trois femmes qui m'ont le plus marquer.
J'espère qu'un troisième tome sera écrit.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 27-09-2018
Dans ce tome on en apprend énormément sur le passé de la famille Arisuin, notamment sur pourquoi Mikuni ne vit pas chez lui.

Après l'auteur nous appâte avec un magnifique "Qu'est-ce qu'un servamp ?". C'est la question que ce pose Mikado Arisuin et j'espère qu'on aura bientôt une réponse !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Comme me l'a si bien vendu une amie, cette série c'est du Game of Thrones pour la jeunesse. Même si j'aime bien GoT ce n'est pas non plus une série que j'adore plus que tout. Par contre, Le Dernier Royaume c'est une autre histoire !
Une intrigue qui ne s'essouffle pas, de l'action bien dosé, des relations entre les personnages complexes, des développements de personnages remarquables, des personnalités profondes (et souvent torturés.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Une pensée à toi Magnus !
), de la magie, des mystères, etc.

Pour moi ce livre à tout bon ! On pourrait croire que pour que la fantasy jeunesse tout est prévisible, je suis donc au regret de vous informer du contraire ! L'auteure nous laisse des gros indices pour nous mener où elle le veut, mais même en sachant ça, j'étais étais étonnée à tout les retournements de situations !

Pour moi cette série a vraiment énormément de potentiels, car on ne s'y ennuie pas et les situations ,ainsi que les personnages, qu'on penserait clichés ne le sont en fait pas du tout !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 20-09-2018
Ce conte c'est la définition même "lecture cocooning" !!! L'histoire est adorable, et sans prise de tête.
Certes, l'écriture n'ait pas très recherché et il y a énormément de répétitions, mais il faut ce rappeler que ce livre était destiné aux enfants américain du début de 20ème siècle et que l'auteur voulait toucher toutes les classes sociales, surtout les plus démunies.
Je suis contente d'avoir (enfin) lu cette œuvre qui est culte aux état-unies.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0