Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Aero-Sol : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Au nom de ma mère Au nom de ma mère
Hanni Munzer   
Lorsque les éditions de l'Archipel ont fait un appel de chroniques en choisissant un de leurs romans, j'ai tout de suite été attirée par la couverture, ce regard azur pénétrant d'une superbe jeune femme, coiffée à la mode de l'entre-deux guerres, et le résumé m'a convaincue dans mon choix. Je suis contente d'avoir été sélectionnée, j'ai reçu le roman au format papier, c'est un objet très beau et le contenu l'est encore plus.
Comme dit dans le résumé, tout commence par cet appel que reçoit Felicity, une jeune femme étudiant à Seattle, rencontrant quelques problèmes de couple. Sa mère, Martha, a disparu. Elle la retrouve à Rome, elle s'est enfuie là-bas car elle a découvert, à la mort de sa propre mère survenue quelques jours plus tôt, des papiers relatant l'histoire familiale de Martha. Felicity va en apprendre encore plus suite à la traduction par un prêtre d'un carnet venant de sa grand-mère. Elle préfère en prendre connaissance avant de le confier à sa mère, de peur de sa réaction.
Nous remontons alors le temps, en 1923, à Munich, pour faire la connaissance de Gustav et Elisabeth. Il est docteur, d'origine juive, elle est cantatrice. La capitale de la Bavière est déjà aux prises d'un certain Adolf Hitler que Gustav craint. Le couple a l'heureux bonheur d'avoir deux enfants, Deborah et Wolfgang. Ceux-ci vont grandir dans l'amour de leurs parents, mais aussi dans la peur. Gustav cherche à protéger sa famille et s'enfuir pour partir en Angleterre. Mais, leurs tentatives s'avèrent toujours reportées. Elisabeth est une belle femme que les dirigeants de l'Allemagne adulent pour sa voix et ses récitals. Elle ne peut refuser de chanter, quoiqu'elle puisse penser. Deborah grandit dans cette atmosphère, et va connaître la montée du nazisme et la guerre.
Vous vous doutez un peu de ce que va vivre cette famille, de ce que cette mère va essayer de faire pour protéger ses enfants. J'ai déjà lu d'autres histoires relatant ce douloureux passé, mais je n'ai pu m'empêcher d'être touchée, émue et attristée devant tout ce qui arrive à Gustav et Elisabeth, à Deborah et Wolfgang. Des femmes fortes, qui le deviendront encore plus avec la guerre. Deborah prendra conscience petit à petit, grâce à une amie, de la situation des juifs en Pologne, elle aura le courage et la volonté de faire ce qu'elle peut pour lutter contre. Mais parfois, il faut aussi penser à se protéger.
Ce roman est une belle saga familiale, où les femmes ont un grand rôle, ce qui est intéressant aussi, c'est d'avoir le point de vue de personnes allemandes vivant cette guerre qu'ils ne veulent pas. L'auteure nous explique dans la postface qu'elle s'est inspirée de certains personnages ayant vraiment existés, j'avoue que cela glace encore plus le sang quand on apprend ce qu'ils sont devenus, malgré leurs faits horribles. Le plus terrifiant a été de lire les paroles de la mère du filleul d'Hitler qui se reproche d'avoir empêché celui-ci de se suicider en 1923, combien auraient été épargnés ? Comme cela doit être dur de vivre avec ça...mais on ne peut pas refaire l'histoire, juste vivre avec... La transmission de ce passé est lourde, chargée, ici, elle se fait de fille en fille, et crée des liens forts lorsque tous les secrets sont révélés.
Hanni Münzer m'a profondément émue, elle n'épargne pas le lecteur, les horreurs de la vie quotidienne du nazisme, de la peur, de l'asservissement, de l'humiliation m'ont marquée, et pourtant on a l'impression de tout avoir lu de cette période. Non, il y a encore des histoires qui touchent. Au nom de ma mère en fait partie. Malgré quelques longueurs s'avérant par la suite nécessaire pour la compréhension, j'ai aimé cette lecture. La part du passé prend les trois quarts du roman, j'ai eu peur car je me voyais approcher de la fin et on n'était toujours pas revenu dans le présent avec Felicity et Martha. J'aurais peut-être aimé que cette dernière partie soit plus approfondie, mais je me rends compte maintenant qu'elle se suffit à elle-même et apporte les éléments essentiels pour bien conclure cette histoire difficile.
En tout cas, ce roman va rester graver dans ma mémoire, il serait bien qu'il soit lu par le plus grand nombre, pour ne pas oublier, qu'on garde en mémoire les atrocités commises pendant cette période, et ce qu'elles ont pu créer comme ravages sur des générations.

par marie-nel
Five Nights at Freddy's: The Fourth Closet Five Nights at Freddy's: The Fourth Closet
Scott Cawthon   
What really happened to Charlie? It's the question that John can't seem to shake, along with the nightmares of Charlie's seeming death and miraculous reappearance. John just wants to forget the whole terrifying saga of Freddy Fazbear's Pizza, but the past isn't so easily buried.

Meanwhile, there's a new animatronic pizzeria opening in Hurricane, along with a new rash of kidnappings that feel all too familiar. Bound together by their childhood loss, John reluctantly teams up with Jessica, Marla, and Carlton to solve the case and find the missing children. Along the way, they'll unravel the twisted mystery of what really happened to Charlie, and the haunting legacy of her father's creations.

par Aero-Sol
Red Room, Tome 1 : Tu apprendras la confiance Red Room, Tome 1 : Tu apprendras la confiance
Lynda Aicher   
J'avais mis ce livre en pause pendant plus de 7 mois et honnêtement maintenant que je l'ai fini je ne sais pas pourquoi je me suis arrêter.
Au début j'ai eu un peu de mal avec les personnages surtout avec leur âge (me demandait pas pourquoi) mais plus j'avancer dans le livre moins cela ma dérangeait et je me suis plus concentrer sur la romance érotique/ BDSM qui se construisait au fil des pages. Cette histoire change beaucoup de cinquante nuances ou de la série Crossfire car elle ne se passe pas du tout dans le même cadre que les autres (c'est les premiers que je lis qui se déroule dans un club). Une histoire qui ne m'a pas choqué du tout car les scènes de sexe ne sont pas trop choquante et le vocabulaire employés n'est pas grossier que ça.
Une histoire dans la globalité qui est appréciable et une fin qui se déroule sur un malentendu que on sent venir quand même de loin.
My girlfriend is a fiction, tome 1 My girlfriend is a fiction, tome 1
Shizumu Watanabe   
Premier tome d'un manga qui s'annonce géniale, les personnages sont drôle et on peut facilement s'y attacher

par baloucool
Mélanie et les sept frères McGowan Mélanie et les sept frères McGowan
Kate Brian   
J'adore ce livre!
Je trouve que Mélanie est géniale et très mature pour son âge.

Mes personnages préférés sont: Mélanie et Finn ♥.
Mais tous les autres sont très touchants comme: la mère McGowan, Aimée, etc...

Ce livre aborde plusieurs sujets de la vie de tout les jours en plus comme: l'amour ; l'amitié ; la trahison ; la maladie ; l'inconnue du milieu des "garçons" ; etc...

Mais tout sa avec une pointes de simplicité et d'humour en général!

Personnelement j'ai adoré les passages des leçons et des points négatifs comme positifs conernant
"le comportement d'un mec en général"

J'aime bien aussi la couverture qui est assés simpas et simple à la fois!

Vraiment un petit bouquin à lire à n'importe quel âge!


par Malicia
Le Cercle des poètes disparus Le Cercle des poètes disparus
N.H Kleinbaum   
Une histoire magnifique, un professeur hors du commun qui apprend à ses élèves à aimer et à ressentir la poésie.Des moments trés émouvants. Je le recommande sans hésiter

par sabritch
Dusk maiden of amnesia, Tome 7 Dusk maiden of amnesia, Tome 7
Maybe   
Ce septième tome est intéressant, mais il ne fait pas vraiment avancer l'histoire. Il permet néanmoins de pouvoir se focaliser sur les personnages afin de mieux développer leurs sentiments, leurs pensées et leur personnalité, et j'ai trouvé que c'était assez agréable. Ce tome serait plus, à mes yeux, un tome de transition qui permet de faire une pose dans l'action tout en relançant le mystère vers la fin.

Globalement j'ai bien aimé ce tome, il est divertissant, bien écrit, et à la fois drôle et émouvant. On retrouve avec plaisir les personnages de cette série qui sont vraiment très attachants, et on les voit enfin se confronter à leurs doutes et angoisses. [spoiler]Ainsi dans ce tome Yûko va décider de ne plus enquêter sur son passé car elle ne veut plus savoir qui elle est. Et pourtant Niiya ne va pas abandonner et il va la raisonner et la rassurer... Mais dans un autre temps on fait aussi brièvement la rencontre de la grand-mère de Kirie qui s'avère aussi être la sœur de Yûko... Pourtant elle ne semble ne pouvoir voir que l'ombre de Yûko et non pas la Yûko que Niiya et les autres connaissent.[/spoiler]

Ce tome est donc sympathique, il nous permet de voir des personnages beaucoup plus sensibles et émouvants que ce qu'ils n'y paraissaient, notamment Yûko qui apparaît ici beaucoup plus fragile et émouvante que dans les tomes précédents, ce qui est vraiment très agréable.

Par ailleurs, c'est un très bon manga avec de très bons graphismes et une histoire originale et captivante, ce tome nous amène à nous poser encore de nouvelles questions sur Yûko et son passé sans pour autant que nous ayons de nouvelles réponses.
Bref, c'est donc un tome plus psychologique que les autres et qui permet de faire une pause dans l'action.
Globalement c'est un tome sympathique à lire.

par elana55
Junjo Romantica, tome 12 Junjo Romantica, tome 12
Shungiku Nakamura   
Encore un tome génial! Vraiment un tome extrêmement émouvant, surtout dans l'histoire de junjo égoïste... On découvre le passé de Nowaki dans junjo minimum et franchement c'était magnifique... [spoiler]Je me demande vraiment si le jeune garçon qui lui a remonté le moral était Hiroki...[/spoiler] En tout cas c'était superbe. Et ensuite voir les progrès qu'a fait Hiroki, c'était beau... [spoiler]Tout ce qu'il a mis en place pour l'anniversaire de Nowaki était très touchant.[/spoiler] Bref, c'est un couple vraiment romantique et mignon, ils ont fait beaucoup de progrès et c'est émouvant de voir leur évolution. Et puis Junjo romantica... [spoiler]Misaki va être vraiment jaloux du cousin d'Usami... C'était beau, et puis quand la cousine se ramène, c'est juste très drôle. Et puis, il va être perturbé par le fait qu'il faut qu'il trouve un travail... [/spoiler] Beaucoup de questions sont à nouveaux posées et c'est assez profond et psychologique. Une petite touche d'humour, beaucoup d'émotions et de tendresse. Magnifique.

par elana55
Junjo Romantica, tome 11 Junjo Romantica, tome 11
Shungiku Nakamura   
Encore un tome très mouvementé et captivant. L'histoire reste toujours aussi originale et agréable à lire, c'est un petit chef-d'oeuvre de manga. Un excellent divertissement au superbe graphisme et à l'humour léger. Une comédie fine et romantique. Une fois de plus Misaki va attirer les ennuis... Cette fois-ci c'est avec le père d'Usami...[spoiler]En effet celui-ci va clairement dire à Misaki de disparaître de la vie de son fils, et c'est vraiment un coup dur. En plus Misaki travaille désormais avec Aikawa, ce qui va peut être lui permettre de se rapprocher un peu plus d'Usagi. En plus Misaki va sauver la vie d'Usagi sur le passage piéton, se qui va lui donner un peu plus de reconnaissance de la part de son père. Et puis le coup de la Saint valentin... C'était trop mignon! Mais je me demande vraiment comment ça va se passer avec le cousin d'Usami... Mais on rencontre quand même le neveux de Misaki! I est trop mignon! Mais c'est triste pour Misaki de se dire qu'il quitte bientôt la fac et son sempai... Heureusement qu'il va peut être se faire un nouvel ami qui partage ses goûts...[/spoiler] Après, pour une fois on découvre Misaki petit avec son frère... Il était juste trop mignon et tellement gentil et attentionné... Le bond de 4 ans dans l'histoire est vraiment intéressant, ça permet aux choses d'avancer plus vite et de voir l'évolution de la relation à long terme. Et junjo terroriste.... Toujours aussi craquant comme couple Vraiment les sont trop choux tout les deux![spoiler] Shinobu qui réussi à être jaloux de sa propre sœur... Une belle preuve d'amour.[/spoiler] En tout cas c'est vraiment super!

par elana55
Junjo Romantica, tome 14 Junjo Romantica, tome 14
Shungiku Nakamura   
Encore un petit chef-d'oeuvre une fois de plus! Je me suis vraiment régalée à lire ce tome, c'est une merveille d'humour et d'émotions, on est vraiment plongé dans les doutes et les angoisses des personnages, mais cela sans que l'histoire ne devienne trop sérieuse. On reste toujours dans une ambiance légère et agréable, c'est un plaisir à lire. Et puis les dessins sont pas mal aussi, on s'y habitue au fil des tomes, bien qu'il est vrai qu'ils ne sont pas particulièrement splendides. Ce manga et cette série toute entière à un charme vraiment particulier, on s'attache de plus en plus aux personnages et à leur quotidien, ce qui est très intéressant. Misaki à bien évoluer dans ses choix professionnels et il a un peu plus gagner en assurance. Bon après Usagi reste vraiment fidèle à lui même dans ce tome, ce qui n'altère en rien son côté amusant et attachant. L'auteur marie à merveille l'humour, la tendresse et le réalisme qui permettent à chaque tome de se démarquer des autres et ainsi de ne pas ennuyer les lecteurs. J'ai trouvé ce quatorzième tome aussi intéressant que les précédents et il me tarde de lire la suite pour savoir comment ils vont évoluer ensuite. [spoiler]Le tome est essentiellement basé sur le coupe Usagi/Misaki, ce qui nous permet de mieux les appréhender. On voit toute l'ardeur qu'à mis Misaki pour tenter de'obtenir son poste dans l'édition, mais aussi comment Usagi l'a soutenu à sa façon... C'est mignon quand même, et j'ai trouvé cette histoire très intéressante, et puis apprendre que finalement il a réussi à obtenir un travail chez Murakawa, c'est super pour lui. Ensuite on retrouve un tout petit peu Nowaki et Hiroki, qui sont toujours aussi mignons mais qui ne cessent de douter...[/spoiler] Bref, c'est encore un excellent tome signé Shungiku Nakamura, je ne peux rien dire de plus si ce n'est que c'était parfait, et qu'on a toujours envie de découvrir la suite pour mieux s'imprégner de l'univers fantaisiste de cette superbe série. C'est vraiment un tome à lire.

par elana55