Livres
606 241
Membres
697 226

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Aes Sidhe, Tome 1 : La Meute maudite



Description ajoutée par Gkone 2018-07-14T08:41:38+02:00

Résumé

Après le succès de sa saga Infinite Love, Alfreda Enwy revient à ses premières amours avec Aes Sidhe, une série d’urban-fantasy qui mêle loups, légendes, romance et dangers.

Niamh n’est pas une vétérinaire comme les autres. Fille de l’alpha de la meute la plus respectée de la région, sa beauté n’a d’égal que son tempérament de feu. Lorsque sa meute se retrouve en proie à une épidémie meurtrière, Niamh semble être la seule épargnée.

Prête à tout pour les siens, la jeune femme se lance dans une quête aussi dangereuse que désespérée. Mais elle ne sera pas seule. Khael, puissant changeforme au charme redoutable, est bien décidé à accompagner la belle louve, qu’elle le veuille ou non.

Afficher en entier

Classement en biblio - 321 lecteurs

extrait

- Tu parcourais les bois sur son dos, comme une monture ? pesta t'il à mon égard.

- La monture s'appelle Khael, siffla l'intéressé. Tu l'aurais oublié ?

Je me retournai, il était toujours nu comme un ver. Andrew lui lança un regard noir, Khael eut un rictus.

- Et aux dernières nouvelles, elle me monte et me chevauche si elle veut, ajouta t'il avec un sourire des plus satisfait.

Oh, Seigneur...

- Elle n'est pas à toi, Oneira.

Khael le détailla de la tête aux pieds avec une expression horrible dans le regard.

- Certes, mais elle n'est pas à toi non plus, siffla t'il.

Andrew grogna.

- Ai-je mon mot à dire puisqu'on parle de moi ?

(Instagram d'Alfreda Enwy)

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Prévu pour mai 2019 sur le site de l'éditeur milady, alors j'ai eu envie de le pré-commandé... Après achat j'ai reçu une notification qu'il sortira finalement en mars 2020.... Quelle précision dans les dates de sortie!!!

Afficher en entier
Pas apprécié

Une lecture qui ne l'a pas fait pour moi malheureusement...

Premièrement je n'ai pas accroché au style d'écriture que je trouvais un peu trop simple, j'avais l'impression d'avoir juste droit à sujet, verbe, complément, merci au revoir.

L'univers avait du potentiel, je suis plutôt fan d'ailleurs de ce genre d'histoires normalement, mais tout s'est enchainé trop vite sans vraiment de profondeur. Je pense que le manque de personnages secondaires y est pour beaucoup, effectivement on se retrouve sans énormément de perso secondaires et le peu qu'il y'a n'apportent pas grand chose à l'histoire...

Finalement ce livre ce sera conclut tout aussi rapidement, avec un méchant qui dévoile le pourquoi de son plan machiavélique en quelques phrases, puis une conclusion plus que hâtive ...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Si ce premier tome n’est pas exempt de petits défauts, j’ai quand même passé un moment de lecture sympathique auprès d’une héroïne que j’ai adorée, notamment pour ses capacités magiques lui permettant de guérir les animaux. Très pratique pour une vétérinaire, même si la jeune femme fait attention à ce que son talent ne s’ébruite pas. D’ailleurs, à part sa meilleure amie, personne n’est au courant autour d’elle, même pas son ancien amant et meilleur ami Andrew ni son père dont elle est pourtant proche…

L’autrice prend le temps de nous familiariser avec son héroïne et ses proches, ce qui fait que si on ne s’ennuie pas, le premier quart du roman ne se révèle pas non plus palpitant. Heureusement, l’action finit par démarrer et Niamh se retrouve dans une situation qui la terrifie : à part les humains et les enfants, tous les membres de sa meute semblent frappés par une mystérieuse et inexplicable épidémie. Tous sauf elle ! Devant l’urgence de la situation, elle se lance tête baissée sur la seule piste qu’elle possède, quitte à devoir s’allier avec Khael, le plus puissant et redoutable des changeformes.

Un changeforme dont la plastique et la forte personnalité ne la laissent pas indifférente. Elle alterne donc entre l’envie de l’étriper et de le remettre à sa place, et celle de se rapprocher de lui. Les amateurs de romance devraient apprécier le jeu qui s’instaure entre les deux personnages, leur attirance l’un pour l’autre et leur complémentarité étant indéniables. Mais si j’ai aimé suivre la progression de leur relation et la manière dont ils vont devoir apprendre à travailler ensemble et à se faire confiance pour le bien de la meute, j’ai surtout apprécié de voir à quel point Khael va œuvrer pour aider Niamh à prendre confiance en elle et en ses capacités.

Alors que la jeune femme tente de cacher son talent unique afin de rentrer dans le rang, le changeforme va l’aider à s’accepter et à chérir sa différence. En outre, contrairement à Andrew et sa tendance à vouloir l’enfermer dans un cocon, il va la soutenir dans les moments difficiles, tout en la laissant mener ses propres combats. En d’autres termes, il va la considérer comme une égale et non comme une frêle jeune femme à protéger des dangers.

J’ai été touchée par Niamh, sa force de caractère, son courage et son côté très humain qui la pousse à mettre tout en œuvre pour aider les siens, parfois au mépris de sa propre vie. Son enquête pour remonter jusqu’aux origines de l’épidémie va, en effet, la conduire sur un chemin dangereux, mais elle va aussi la confronter à sa propre nature et une histoire maternelle auréolée d’un certain mystère ! J’espère que cet aspect sera approfondi dans le second tome puisqu’ici, on ne fait que l’ébaucher.

À l’inverse, j’ai regretté qu’on s’appesantisse un peu trop sur sa relation avec son ex compagnon Andrew, nous laissant craindre un potentiel triangle amoureux, alors que ce n’est pas le cas. Je comprends que l’autrice ait voulu, par ce biais, nous montrer la différence de comportement entre Andrew et Khael, mais j’aurais préféré qu’à la place, elle nous parle un peu plus des légendes et croyances amérindiennes de la meute. Il aurait également été intéressant d’apporter plus d’informations sur cet univers où se mêlent vampires, lycanthropes, créatures maritimes fort peu sympathiques et autres espèces magiques.

Malgré ces deux petits bémols, je me suis complètement laissée happer par ma lecture, d’autant qu’au fil des pages, le rythme s’intensifie jusqu’à nous conduire à une terrible révélation que je n’avais, pour ma part, pas du tout anticipée. La découverte m’a agréablement surprise, mais j’ai trouvé que les explications manquaient quelque peu de subtilité et avaient un côté un peu trop théâtral, qui nuisait clairement à la charge dramatique et émotionnelle de la scène. Là, on tombe sur quelque chose de caricatural alors que les raisons du malheur ayant frappé la meute étaient finalement très humaines…

Mais cela ne m’a pas empêchée de prendre beaucoup de plaisir à suivre Niamh dans son enquête sur un mal pernicieux, dont la source ne devrait pas manquer de la surprendre, et dont les conséquences funestes vont la contraindre à faire un lourd et douloureux sacrifice. Sans tomber dans le pathos, l’autrice nous offre d’intenses et purs moments d’émotions où les sentiments de la jeune femme s’imposent à nous dans toute leur force : impuissance, tristesse, sentiment de trahison, incompréhension…. Fort heureusement, Niamh est une battante et si les épreuves traversées l’ont durement affectée, elles ne l’ont pas détruite !

Quant au style d’écriture, je l’ai trouvé agréable et assez fluide. L’autrice alterne avec efficacité entre découverte de l’univers et de la vie de son héroïne, mystère, phases d’action et de séduction, et moments intenses emplis de dangers et d’émotions. Un équilibre qui rend la lecture de ce premier tome agréable et qui donne envie de découvrir la suite des aventures d’une héroïne attachante à la forte personnalité et au don unique !

https://lightandsmell.wordpress.com/2021/04/08/aes-sidhe-tome-1-la-meute-maudite-alfreda-enwy/

Afficher en entier
Diamant

La famille est un mot que bon nombre de personne sur cette terre utilisent. Le frère, la sœur, la mère, le père, etc, … Depuis que nous sommes enfants, ces personnes nous entourent de toutes part, afin de nous protéger, nous éduquer, mais surtout pour nous aimer. Les choses, ne sont pas toujours simples. Certains vivent très loin de nous pour des raison tels qu’ils ne sont pas dans le même pays que nous, d’autres parce qu’ils sont fâchés avec les notre, d’autres encore parce qu’ils sont morts, et pour d’autres raisons encore. Une personne qui n’a plus de famille, est une personne qui se doit à tout instant d’être forte. Il faut dire, qu’elle ne peut que compter sur elle même pour réussir ce qu’elle entreprend, ou pour trouver des solutions à son problèmes. Mais, certains, on beaucoup plus de chances. Leurs parents, sont là, pour tout. Des amis, des vrais amis, les entourent et les soutiennent autant que faire se peu. Alors, c’est tout à fait normal, que lorsqu’ils ont besoin d’aide et de soutient, nous nous précipitons à leurs chevet. A ce moment précis, on pourrait vendre toute notre âme, juste pour protéger ceux que l’on aime. Se retrouver seul, sans aide, à ce moment là, est un crève cœur. C’est très dure d’encaisser toute la souffrance des siens et de ne pas pouvoir les aider comme on le voudrait. Mais parfois, au détour d’un tournant, une aide que l’on n’a pas demander arrive. Et cette personne, elle deviendra votre plus grand ami.

Une meute, c’est une grande famille. Si celle ci est malade, tous ceux qui le peuvent encore va alors les aider à guérir. Et parfois, ceux qui leurs sont alliés, les soutiendront encore plus dans leur épreuve. C’est ce que va vivre notre jeune héroïne du jour. Niamh n’est pas une vétérinaire comme les autres. Fille de l’alpha de la meute la plus respectée de la région, sa beauté n’a d’égal que son tempérament de feu. Lorsque sa meute se retrouve en proie à une épidémie meurtrière, Niamh semble être la seule épargnée. Prête à tout pour les siens, la jeune femme se lance dans une quête aussi dangereuse que désespérée. Mais elle ne sera pas seule. Khael, puissant changeforme au charme redoutable, est bien décidé à accompagner la belle louve, qu’elle le veuille ou non.

Oui, je sais, le résumé du jour, est extrêmement simple et concis. Mais n’allez pas croire qu’il ne vaut pas le coup, parce qu’en réalité, il en dévoile bien plus qu’il n’y parait. Bref, je vous invite à découvrir quelques personnages de notre histoire.

Niamh est une belle jeune femme de vingt-six ans, et travaille comme vétérinaire. De long cheveux noirs, et amérindienne, cette jeune femme fait le bonheur de son père. En effet, son père est l’alpha de sa meute. Cependant, à la différence prés des siens, elle possède une double particularité. Tout d’abord, sa louve est blanche au lieu d’être noirs comme ceux de sa meute. Ensuite, elle possède un don de guérison d’une rare puissance, mais dont elle n’en n’a jamais parler aux autres. Depuis sa petite enfance, elle est très amie avec un autre loups, qui au fils des ans est devenu son chéri, même s’ils ne sont plus ensemble. Au grand dam de son père qui rêve de les voir former le couple alpha futur de la meute. Mais la belle donzelle se fait attendre. Elle croit en la destinée et attend son promis. Enfin, je veux dire par là, qu’elle attend celui qui lui est destiné, son âme sœur. Coté caractère, c’est une femme gentille, douce, qui aime aider les uns et les autres, mais surtout les animaux. Elle est aussi très attaché aux siens, et danser lors des réunions des siens autour du feu. Elle est plutôt douce, mais aussi très forte. Et cette dualité de caractère nous permet de comprendre que la belle, possède un caractère très particulier. Douce avec les siens, mais forte pour tous les soutenir. Elle est aussi du genre à ne pas avoir sa langue dans sa poche et de partir au combat si cela est nécessaire. C’est une femme attentive, honnête, sincère, mais dont le sale caractère remonte quand elle est en présence d’un certain mâle.

Khael, le mâle alpha de la meute des métamorphes, est sans contexte, un des plus beau gosse connu dans la littérature. Et pour cause. De magnifiques yeux verts à la fois fous et intenses, un visage carré, une bouche sensuelle, des muscles saillants, des cheveux ébène cascadant sur de larges épaules en boucles légères, le tout sur un corps d’athlète qu’aucune imperfection n’entacherait. Et pour finir, une aura de pouvoir comme il est rare de voir. Et ce séducteur du dimanche, sait qu’il est beau, et en joue. Bref de quoi taper sur les nerf et sur nos sens. A coté de cela, c’est un homme qui possède de l’honneur. Il n’hésite pas à mettre la main à la pâte pour aider une jeune fille, juste par devoir et reconnaissance. Enfin, on peut dire aussi que ce serait pour passer plus de temps avec ladite jeune femme. Il est courtois, honnête, sincère, autoritaire, et par dessus tout un sacré combattant et soutient. Il est adorable comme tout.

Andrew le petit ami de Niamh est un sacré cabotin. Il adore taquiner la jeune femme sous sa forme de loup. Certes il respecte son lieu de travail, mais quand elle est dans la meute, c’est autre chose. Sous ses aires de fanfaron, ce jeune homme est un homme loyal envers les siens. Il est prêt à donner sa vie pour les siens. Tête de mule, même malade il reste fort et droit. Et il faut que la douce Niamh lui passe de sacré savon pour qu’il fasse ce qu’il se doit.

Voilà pour les personnages principaux. Je sais qu’ils sont peu nombreux, et que j’en dis peu sur eux, mais sachez que parfois le mystère fait du bien. Mais comptez sur l’autrice pour vous faire vibrer durant votre lecture en compagnie des membres de la meute, de la chamane, des amis de Niamh, etc, … Je vais donc pouvoir, maintenant, passer à la suite, avec la plume de l’autrice, les relations entre les personnages et finir avec l’intrigue du roman.

Tout d’abord, la plume d’Alfreda Enwi est tout bonnement magique. Je vous avoue, que faire la découverte de nouveaux auteurs est un passe temps des plus géniaux. Pour ma part, Alfreda Enwi, est un coup de cœur des plus intense. Sa plume possède exactement le genre de chose que j’adore et que attend d’un romancier. Elle est léger, avec un soupçon d’intensité et de magie. Ce qui fait qu’une histoire plaît aux uns et aux autres, passe toujours par la façon des les pages défilent sous votre nez. Une fois commencer, vous ne vous en ressortez pas totalement comme il se doit. Pour le coup, je n’ai pas déposer une seule seconde mon livre. Je prenais même mon bain entourée de bougie parfumée, tant j’étais captivée. Mais pour arriver à un tel degré de réussite, l’autrice, à éparpiller des scènes d’actions, de rebondissements, de révélations, et quelques petits passage haut en chaleur, pour donner le rythme de votre lecture. Juste de quoi vous chauffer. Et contrairement à ce que vous pensez, c’est rester dans le genre du miam, miam. Les personnages principaux du récit, notamment Niamh et Khael, sont des êtres que l’on ne peut pas ne point s’y attacher. L’un, et bien parce que ce dragueur invétéré est d’un style gentlemen. Et elle, tout simplement en raison de son coté doux qu’elle cache sous une féroce couche de puissance. Les émotions de leurs cotés, sont à fleur de peau. J’ai eu énormément mal pour cette jeune femme. Mal, car elle était sur le point de perdre les siens en une seule fois. Mais il arrivait que je rie, surtout aux manières de ce cher Khael. Un vrai comique. Mais ce n’est pas tout. Il y a la colère, la peur, le doute, la joie, l’amour, l’incompréhension, l’insécurité, et tant d’autres de ce genre. De plus, les descriptions sont des plus belles. On reste dans du simple, mais, cela apporte tellement plus, qu’il est impossible de ne pas s’y sentir bien. Parfois, j’ai même eu la sensation de faire partie du décor et donc de l’histoire. Quand à l’univers mis en place, on ne va pas très loin avec les habitude des meutes. Mais j’ai adoré le fait que l’autrice à intégrer des amérindiens, leurs culture, et pardessus tout la fameuse légende du Wendigo. Ce petit plus, est vraiment des plus savoureux. Ainsi, quand le scénario se reconstitue sous nos yeux, on y comprend bien plus. Même si je vous avoue, que j’ai énormément galérer avant d’y arriver. Le langage est du soutenu. Bon, on a une sacré proportion au familier. Ce qui est totalement normal avec ces histoires qui se passent à notre époque. Mais, ces deux langages, qui pourtant sont aux antipodes l’un de l’autre, flirtent inlassablement. Et le résultat est des plus magique. Le bonus du jour, est cette couverture des plus belle. On y voie un amérindien. J’aime ces cultures, ces plumes, des peintures, etc, … Cela m’a énormément plu.

Ensuite, les relations entre les différents personnages sont des plus simples à comprendre. On a d’un coté Niamh et sa meute. On sent dans leur façon de vivre, de discuter entre eux, etc, qu’ils sont soudés, qu’ils s’apprécient. On ressent ce lien comme une sorte de grande famille. Les anciens qui racontent des légendes, les petits qui écoutent avec attention en rêvassant, le soutient infaillible qu’ils se donne. C’est un amour avec un grand A. Et puis, il y a Niamh et Khael. Alors ces deux là, c’est le jour et la nuit. Les moments où il ne cesse de la titiller histoire de la faire sortir de ses gonds sont des plus hilarantes. A un moment, à la façon dont ces deux là se cherchaient, je me demandait si cela n’allait pas finir par des méga câlins. La réponse ?????????????? Je sais tout et je ne vous dévoilerais en aucune façon quoique ce soit. Une chose est sure, c’est que je vais surveiller étroitement cette histoire dans la suite.

Enfin l’intrigue du roman, est bien évidement, trouvons comment détruire ce qui touche ma meute. Pas une seule fois, je n’aurai pu penser que j’allai finir par être prise en traître. Moi, je suivais les indications que l’autrice donnait dans son récit, mais, quand est tombé le couperet, j’en suis rester entre deux rond de flan. Elle m’a bien eu la petite coquine. L’autrice à très bien su mener sa barque. Elle vous mène par le bout du nez. Alors si vous voulez être plus malin et savoir si vous trouverez le coupable, je vous laisse le champ libre.

En conclusion, je ne suis pas déçu d’avoir commencer à lire ce roman. La magie se trouve en tout coin du roman. Les personnages sont des plus attachants aux possible. La plume est un véritable envoûtement. L’univers est superbement bien travaillé. Et surtout, l’intrigue vous fera voyager dans tout les sens, sans jamais vous mener là où vous le pensez. Je vous le conseil vivement. J’attends avec impatience la suite, qui au final ne sortira pas en Mai. Malheureusement !!!!!!!!!!!! Snif, snif !!!!!!!!!!!!!!!!!!! En attendant, je vous retrouve d’ici peu pour de nouvelles aventures livresques.

Plus de chronique sur mon site ; http://le-petit-univers-litteraire-de-miss-vampiress44.e-monsite.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kouet 2022-05-19T16:27:35+02:00
Lu aussi

Franchement déçue !

Récit bâclé, écriture trop légère, personnages sans profondeur et dialogues fades.

Afficher en entier
Argent

Un très bon livre pour passer le temps, j'ai beaucoup aimé Khael !

Afficher en entier
Bronze

Dans l'ensemble, une lecture sympathique sans surprise aucune et dont les coquilles orthographiques et grammaticales étaient assez récurrentes pour me déranger.

Nous suivons donc Niamh, vétérinaire lycan, et Khael, ex-flic changeforme, alors qu'ils enquêtent sur le "mystérieux" virus qui s'est abattu sur la meute.

Mystérieux entre guillemets parce qu'il n'y a aucun suspense dans ce roman. Pour peu qu'on ne lise pas en diagonale, on sait de suite qui est le mastermind derrière l'infection.

J'en étais donc rendue à les regarder déambuler de droite à gauche en pensant : "Mais réfléchis, bon sang de bois !". Clairement, l'aspect ancien flic de Khael n'était présent que pour pouvoir accéder à la morgue sans avoir à organiser d'opération commando.

Le seul aspect réellement intéressant de l'histoire aura été de suivre l'épanouissement de Niamh.

Alors qu'elle paraît indépendante au premier abord - elle vit en-dehors du territoire de la meute, elle dirige et officie dans sa propre clinique vétérinaire, elle "sait" se battre - elle se rend peu à peu compte d'à quel point son père et son meilleur ami (respectivement l'alpha et le second de la meute) ainsi que sa propre peur d'être rejetée pour ses pouvoirs l'ont bridée.

Même si elle aura mis du temps, j'ai apprécié de la voir constater que l'attitude encourageante de Khael n'avait rien à voir avec la (sur)protection de ses proches.

Pour ce qui est du tome 2, je ne suis pas forcément très intéressée. Tout n'a peut-être pas été dit sur le passé de Khael ou les origines des pouvoirs de Niamh mais c'est suffisant. D'ailleurs, il n'y a pas beaucoup de lecteurs Booknode pour le second tome.

Dernière réflexion : au vu de la couverture et du fait que Niamh soit nord-américaine, je m'attendais à quelque chose de nouveau et/ou d'original mais cela n'a pas été le cas. A part le fait que les habitants de la ville ne s'étonnent pas de leur mode de vie, quelques petites références par-ci par-là et une petite légende racontée au tout début, ça ne change pas vraiment d'un autre univers de bit-lit.

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai découvert l'autrice avec sa toute première saga d'Urban-Fantasy aujourd'hui plus éditée, et même si j'avais trouvé quelques défauts à cette dernière, j'étais curieuse de la retrouver dans ce genre. Je me disais qu'avec l'expérience qu'elle avait acquise dans l'édition depuis, il n'y avait plus de raisons que je retrouve ces fameux défauts. Eh bien, malheureusement... si.

Je vais commencer avec ce qui m'a le plus dérangée : la plume. Elle est trop simple à mon goût : que ce soit en terme de construction ou de vocabulaire, les phrases sont assez semblables, et cela m'a profondément gênée. Leur redondance empêche de donner un effet mélodieux à la plume et la prive de toute émotion. Résultat, je ne me suis attachée à aucun personnage (pire, ils m'ont tous saoulée), et je me suis ennuyée ferme durant les 2 premiers chapitres, ces derniers étant identiques dans leur construction et leur contenu. Alors certes, ce qui se passe dans chacun d'entre eux a une importance pour la suite, mais changer le contexte, le lieu ou l'ambiance aurait évité cet effet répétitif. Ajouté à cela un déséquilibre entre la narration et les dialogues, ainsi que des fautes restantes en conjugaison, ça ne commençait pas bien.

Passons aux personnages. Je vais être directe : je n'ai pas supporté la rencontre officielle entre Niamh et Khael, que j'ai trouvée très lourde et assez inadaptée au contexte. La première fois qu'on le voit, Spoiler(cliquez pour révéler)Khael est nu comme un ver et arbore un certain plaisir à se balader ainsi devant Niamh, alors qu'elle est là en visite officielle. Leur échange commence avec des remarques sur leurs physiques respectifs, et au-delà du fait que je n'apprécie pas les relations qui débutent comme ça, leurs chamailleries à ce propos finissent par être lourde et totalement inadaptées à la situation. En effet, le père de Niamh et d'autres membres de sa tribu sont en très grand danger, et elle, plutôt que d'aller droit au but, elle se chamaille avec la personne à qui elle doit demander de l'aide. Alors, que ce soit sur une page, je veux bien, mais pas sur plus... Bref, leur première rencontre ne m'a pas plu du tout parce qu'elle manque de profondeur et de cohérence avec le reste de l'histoire. Cela a contribué au fait que ces deux personnages m'ont juste gonflée.

Enfin, l'intrigue. Tout d'abord, certains dialogues m'ont pas paru toujours bien pensé. Ensuite, à part quelques éléments par-ci par-là tels les attrapes-rêves et les transformations de la meute de Niamh, dont nous sommes témoins, il n'y a pas de réelle mise en place de l'univers. En ce qui me concerne, des descriptions des lieux et de l'univers en général m'ont manqué, car ça m'aurait permis de mieux me situer.

En bref, même si beaucoup d'éléments de cette histoire auraient pu me plaire, je n'ai pas aimé la façon dont elle a été mise en place. Cette découverte se solde par un abandon, et je ne poursuivrai pas la série.

Afficher en entier
Bronze

Une histoire dans le monde des lycans et d’autres créatures surnaturelles. L’enquête proposée n’a pas été pour moi haletante. Le livre reste bien écrit et la romance plutôt bien menée mais je n’ai pas été transportée par ma lecture. Je ne poursuivrai donc pas la série.

Afficher en entier
Argent

Une nouvelle urban fantasy avec du potentiel. Un premier tome introductif qui sème quelques indices sur les intrigues à venir. J'espère que la mythologie y sera plus développée dans les tomes à venir. Affaire à suivre.

Afficher en entier
Pas apprécié

Thème Native Americans version neuneu...

Thème meute de loups version fantasme et pas éthologie...

Romance: la plus belle et spéciale, et le plus beau et fort...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eveh 2021-01-11T16:17:00+01:00
Or

« Aes Sidhe », le titre m’a tout de suite attiré. J’aime tout ce qui se rapporte à la mythologie et voilà que l’auteure nous propose un cocktail plutôt original puisque folklore irlandais et légendes amérindiennes se côtoient.

Difficile ici de ne pas penser à Mercy Thompson. Pourtant -ce qui n’est pas pour me déplaire- ces deux ouvrages n’ont rien à voir !

On entre dans l’univers de Niamh, fille du chef de meute et vétérinaire. On comprend rapidement qu’en plus d’être une louve, notre héroïne a quelques dons particuliers… J’ai trouvé les personnages attachants. Niamh, contrairement à ce que je pensais est une femme douce et réfléchit (on blâmera le résumé, qui m’a induite en erreur). Son « tempérament de feu » s’apparente, à mon sens, plus à son penchant aquatique, calme en apparence mais non dénué de répondant et capable de déplacer des montagnes pour les gens qu’elle aime.

Khael, le chef de meute changeforme m’a également beaucoup plu, il est malin, plein de ressources et son répondant m’a arraché plus d’une fois un sourire. Je regrette un peu l’absence des personnages secondaires qui, si ils avaient été approfondis, auraient pu donner une toute autre dimension au roman.

Je commence à me rendre compte au fil de mes lectures, que ce qui fait pencher la balance en défaveur d’un livre reste bien souvent la romance. Elle ne me dérange pas mais j’attends autre chose qu’une simple histoire d’amour sous fond d’enquête surnaturelle. Mon nouveau crédeau : Romance, une fin en soi, très peu pour moi haha. Je déplore un peu la tournure qu’a pris l’histoire. Les personnages sont interessants, l’intrigue est… et bien somme toute intrigante, l’univers est prometteur mais voilà, lorsqu’enfin on commence à avancer, l’histoire est relayée au second plan, complètement éclipsée par Niamh et Khael. Dire qu’ils sont le duo phare de cette série est un euphémisme ! Mais je dois tout de même avouer que leur relation est sympathique et leurs échanges plutôt plaisant (je ferme les yeux sur les quelques passages où notre louve, se lamente beaucoup et tend à se reposer sur Khael).

Ça reste pour moi une lecture avec un grand potentiel, qui malgré une romance qui prend parfois un peu le pas sur le l’intrigue, reste très bonne !

Afficher en entier

Date de sortie

Aes Sidhe, Tome 1 : La Meute maudite

  • France : 2020-03-11 - Poche (Français)

Activité récente

Ana80 l'ajoute dans sa biblio or
2022-07-13T18:11:33+02:00

Évaluations

On en parle ici

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 321
Commentaires 45
extraits 7
Evaluations 118
Note globale 7.88 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode