Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Marie-Pier-2 Or
Note : 8/10
WHAT!! Dès le départ j'ai bien aimé le concept et je me suis attachée aux divers personnages que l'on nous présente (Leth, Desmeon, Nessirya, Varian, etc. J'ai bien aimé le fil conducteur et les diverses "twits" que l'on rencontre au fur et à mesure. La seule petite déception que j'ai eu c'est d'avoir découvert la personne qui tire les ficelles du clan des Rédempteurs, mais ça n'empêche pas que j'ai encore mille questions et que j'ai vraiiiment hâte de lire le 2e tome!
Par le Editer
LesFantasydAmanda Bronze
Note : 6/10
Pour découvrir l'entièreté de ma critique, rendez-vous sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com/2017/10/04/aeternia-tome-1-la-marche-du-prophete-gabriel-katz/
-------------------------------

--- Quand la magie n'opère pas… ---
Durant les premiers chapitres, j'ai eu l'impression que l'action défilait sans laisser au lecteur le temps de s'imprégner des faits et des personnages. En d'autres termes, un début décousu qui m'a donné le sentiment de survoler les évènements. A aucun moment, je ne suis parvenue à partager les joies, les peines et autres émotions de Leth Marek, Desmeon ou encore Varian. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé, mais tout est décidément allé trop vite.
Je me suis alors rappelée que j'avais été aussi peu emballée par les débuts du Puits des mémoires. Peut-être les choses se dérouleraient-elles de la même façon, dans ce cas : un revirement de situation inattendu et hop, me voilà embarquée dans l'histoire. Seul problème, ce n'est pas arrivé avant la fin, qui fut tout de même magistrale, mais j'y reviendrai plus tard.
Par ailleurs, si l'alternance de différents points de vue est quelque chose que j'affectionne habituellement, ici je les ai trouvés trop rapides et pas assez développés, ce qui a contribué à mon détachement vis-à-vis des personnages…
--- Une lueur d'espoir ---
Dans la seconde moitié de ce premier numéro, j'ai trouvé que les choses s'amélioraient… avant de retomber aussitôt, tournant presque en rond ; Leth Marek assure la défense des fidèles d'Ochin sans trop savoir pourquoi et n'avance pas d'un pouce dans sa quête personnelle. Dommage !
A ce propos, je dois dire que ce personnage ne m'a pas totalement convaincue. Sachant qu'il s'agit d'un ancien champion d'arène, je m'attendais à… davantage de caractère ? En réalité, je ne sais pas trop, mais pas à ça, en tout cas.
--- Un final grandiose qui ne rattrape pas tout ---
Véritable cliffhanger, le dénouement de la Marche du Prophète est inattendu et offre un peu de rebondissement à cette série qui manquait jusque-là de piment. J'ai même failli augmenter ma note, avant de me dire que cela ne permettait pas de relever le niveau de tout le livre.
Pour être franche, je m'attendais à mieux en lisant le synopsis, même s'il faut reconnaître à l'auteur des choix audacieux en matière d'intrigue. Je ne pensais pas du tout que les choses tourneraient ainsi. Malheureusement, le pari n'est qu'à moitié remporté, car le récit manque de profondeur au début et, par la suite, d'intérêt.
Malgré ces points négatifs, je compte bien lire le tome 2 dans l'espoir d'une amélioration car, avec un peu de recul, ce livre n'est pas un raté. Il ne correspond juste pas à l'idée que je m'en étais faite.
Par le Editer
Luna6 Bronze
Note : 7/10
Une pépite que je me suis empressée de faire dédicacé par son auteur et mon Dieu que cet homme est aussi extraordinaire que ses romans ! J'ai bien hâte de me plonger dans le tome 2 qui m'attend sagement dans ma bibliothèque !
Par le Editer
Eilia Diamant
Note : 9/10
Premier roman de Gabriel Katz, encensé sur la Booktubosphère et lu en Lecture Commune sur un forum.

J'ai eu énormément de mal à m'arrêter à la fin des chaque parties déterminées pour la lecture commune. De petits chapitres qui nous donne toujours envie d'en lire plus, moi je dis oui !

Des personnages qu'on suivait (soit Leth et Varian), j'ai surtout accroché à Leth. Peut être plus brute, mais sincère dans ces sentiments. Varian, j'ai toujours été mitigée.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Mais j'ai été heureuse qui trouve un moyen plus pacifique qu'une boucherie pour régler le problème entre les deux religions.
Bon, vu le dernier chapitre, va falloir trouver autre chose.


On va dire que j'ai eu deux grosses surprises sous forme de claques dans le bouquin.
Spoiler(cliquez pour révéler)
La première, au chapitre 6, c'est le massacre de la famille de Leth : on commençait à les connaître, à s'attacher, et voilà qu'on nous les enlève. C'est inhumain !
Le second, c'est sur le dernier chapitre, découvrir le véritable commanditaire des Rédempteurs. Du coup, je me demande si Ness est dans la combine depuis le début ou pas. Manifestement,
pour le poignarder aussi facilement dans le dos, les propos de Annoa sur ses sentiments envers Leth étaient encore là pour le manipuler.


Donc voilà, je suis assez pressée de lire le tome 2, voir comment cela va continuer. ^^
Par le Editer
https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2017/09/aeternia-tome-1-la-marche-du-prophete.html

J'adore le travail de Gabriel Katz! Et pourtant, à ma grande honte, je n'ai pas encore lu cette saga (et je n'ai pas les deux thrillers qu'il a sorti). Il fallait bien que je me rattrape et c'est chose faite avec ce premier tome. J'ai entendu énormément de bien de cette saga. J'ai découvert Desmeon dans une autre saga. Du coup, j'étais sûre de rester scotché au livre....Et bien oui et non. Je m'explique.


On retrouve le Gabriel Katz que l'on aime avec toujours un fond de vérité que l'on peut voir au sein de notre société. Les femmes sont loin d'être stupides. Bien au contraire, elles sont fortes, intelligentes et savent se débrouiller par elle-même. Elles connaissent surtout la faiblesse des hommes. Et tout ça fait grandement plaisir. Néanmoins, cela n'arrive pas à la cheville de la saga "Le puits des mémoires". Cette saga reste à mes yeux The Best Absolute perfect.


On suit Leth Marek et ce que va devenir sa vie après son dernier combat en temps que gladiateur jusqu'à ce qu'il croise la route de Nessirya (je pensais l'apprécier mais alors quelle garce! Je n'en dis pas plus). On ne nous épargne rien. Au début, on le voit comme quelqu'un qui ne ressent pas grand chose. Au final, on va s'attacher à lui et avoir cette soif ce vengeance comme lui. Il va s'allier aux fidèles de Ochin dans le but d'assouvir sa vengeance. Il y fera la rencontre de celui que j'attendais le plus : Le danseur (ou Desmeon). C'est là où je suis déçue. Après l'entrée en matière de ce personnage dans "La part des ombres", je m'attendais à tout autre chose en lisant ce roman. C'est de ma faute. Si j'avais lu les livres dans l'ordre, peut-être que j'aurais été moins déçu. Desmeon est le genre de personnage attachant mais qui peut s'avérer agaçant. Étonnement, j'ai adoré les passages avec le petit chien. Les échanges entre leth et Desmeon m'ont bien fait rire. Incapable de rester sérieux, le danseur s'amuse à agacer et à vanner le champion. C'est un duo qui fonctionne très bien et dont on sent la complicité. Mais leur complicité est-elle réelle ou non?


Il y a d'autre personnages présents mais ils sont nombreux. On rencontre Varian qui va avoir un rôle important par la suite. Il est loin d'être aussi obéissant qu'il n'y paraît. Ismaen, je le déteste déjà et vais encore plus le détester je pense. Nahel est juste un diplomate et certainement pas un religieux. Quand à Synden, je me demande si on va la revoir. Je l'ai apprécié tout de même pour son courage et surtout pour son intelligence. À la fin, nous en découvrons un nouveau qui va, je pense, me plaire.


Ce premier tome m'a beaucoup fait réfléchir. Effectivement, on y parle beaucoup de religion et de son influence sur les autres mais pas seulement. On nous montre sa perversité, son aspect malsain. On s'aperçoit que les religieux sont sûrement d'être "pure" comme ils disent et surtout que leur but premier n'est pas de faire vivre un dieu mais de les faire vivre eux dans la richesse. Leur dieu, ils s'en fichent. Ils sont prêts à sacrifier des innocents pour ça. Ça ne vous rappelle pas quelque chose? La manipulation et l'endoctrinement?


Un énorme point positif, la spécialité de Gabriel Katz : les fin de tomes. Je le déteste, vous n'avez pas idée. Les révélations s'enchainent sur quelques pages. Déjà, je ne m'attendais pas à ce que Leth s'apprête à faire mais encore moins à voir plusieurs masques tomber. En fermant le livre, j'ai sautillé sur place comme à chaque fois qu'un livre me frustre parce que je n'ai pas la suite ou parce que faute de temps. J'ai beau savoir qu'avec cet auteur, on n'a aucune chance d'en réchapper, je me fais avoir systématiquement.


Bref, vous l'aurez compris. Si j'avais oublié l'apparition de Desmeon dans "la part des ombres", j'aurais vraiment aimé ce roman. Il m'a quand même plus puisque lu en moins de deux après-midi. c'est toujours bon signe dans ces cas-là. Surtout que l'auteur nous pousse à la curiosité.
Par le Editer
Depuis que j’ai lu Le Puits des Mémoires, je suis fan du style de Gabriel Katz. Je voulais lire Aeternia depuis longtemps (depuis sa sortie en fait), mais je n’ai jamais sauté le pas. Avec tous les avis positifs que j’ai vu passer, je me suis décidée à le passer avant d’autres lectures. Mon seul regret est de ne pas l’avoir fait plus tôt ! Parlons de l’histoire. Elle est prenante. Dès les premières lignes, je voulais en apprendre plus sur tout. Le champion d’arène doit affronter un nouveau champion invaincu qui débarque d’on ne sait où. Il prévoit de s’arrêter après ce dernier combat. Et tout va s’enchaîner rapidement. Tout au long de l’histoire, on note plein de choses pour tenter de deviner la suite… et pour une fois, je n’ai pas deviné grand-chose. Et ça, c’est bon !

Ensuite les personnages. Nous suivons principalement Leth Marek, le champion d’arène, mais aussi un jeune homme qui souhaite devenir la plus grande personnalité religieuse de l’histoire. Ce dernier m’a beaucoup attendrie. Il traverse des choses pas faciles et en tire toujours un profit. Leth Marek est un personnage robuste et qui ne sait pas trop comment se comporter avec les gens. Il est attachant à sa manière et j’ai eu du mal à le lâcher.

L’écriture est fluide, les descriptions ne s’éternisent pas et tout s’enchaîne sans temps mort. La lecture est plus qu’agréable et je suis passée du rire aux larmes en passant par la frustration et la haine.
Par le Editer
Isallya Argent
Note : 8/10
Je n’avais jamais lu de roman de fantasy ayant au cœur de son intrigue un thème comme la religion, mais je me suis rendu assez rapidement compte que je n’avais pas à m’inquiéter : Gabriel Katz sait mener une histoire sur ce sujet sans le rendre ennuyant, grâce notamment à un style d’écriture plutôt simple et fluide, qui permet une lecture assez rapide.

Même si l’intrigue peut paraître relativement simple au premier abord, on se rend compte au fur et à mesure que tout est finalement plus complexe qu’on ne pourrait le croire : en effet, Gabriel Katz a l'art de disséminer des rebondissements pour certains assez inattendus, ce qui a permis d'entretenir mon intérêt pour l'histoire.

De même, l’univers inventé par l’auteur n’est pas foncièrement original ni même vraiment fouillé à fond, mais il est bien maîtrisé et ne m’a pas donné une impression de faux. Quant aux personnages, ils ne sont peut-être pas des plus remarquables mais demeurent dans l’ensemble assez attachants -j'ai surtout apprécié Desmeon quoi qu’en puisse dire Leth Marek, et leur relation plus ou moins amicale…

Bref, un roman de fantasy qui, je pense, est accessible à tous et qui présente de bonnes idées -par exemple, la fin avec une double révélation, pour l’une logique mais surprenante, et l’autre tout simplement surprenante… Mais je n’en dis pas plus, si ce n’est qu’il me semble difficile de ne pas vouloir se jeter sur le deuxième tome avec un dénouement pareil…
Par le Editer
Maximousse24 Or
Note : 8/10
J'ai enfin cédé à l'appel d'Aternia pour la bonne et simple raison qu'il me fallait absolument lire ce premier tome avant de rencontrer Gabriel Katz aux Imaginales. J'en avais beaucoup entendu parler et j'avais hâte de pouvoir me faire mon avis.
Pour une chronique détaillée du diptyque, venez faire un tour sur le blog : https://melimelodelectures.jimdo.com./2017/05/26/aeternia-gabriel-katz/

Surtout ne soyez pas surpris, Gabriel Katz n'écrit pas pour faire plaisir à ses lecteurs : nous en avons maintes fois la démonstration dans ce tome 1. Une histoire cruelle et très sombre, sur fond d'une guerre de religion qui prend sa source dans l'avidité et la cupidité des hommes. Des thèmes qui seront éternellement d'actualité semble-t-il.
Les personnages sont attachants, et ça devient vite un problème... Je ne suis pas tombée tout de suite sous le charme de l'écriture, mais j'ai réalisé qu'elle ne pouvait être autre. Le roman est très addictif et m'a hanté quelques jours après la fin du tome 2 avant que je puisse me faire une réelle opinion. En tout cas je trépignais en attendant de lire le deuxième !
Par le Editer
Pulusuk Or
Note : 8/10
Voilà bien un livre dont j’avais énormément entendu parler. J’ai été très contente de m’y plonger pour ce mois de mai consacré à la fantasy. Je suis d’autant plus contente d’avoir découvert la plume de Gabriel Katz dont on me vantait les mérites. Et je n’ai pas été déçue. J’ai beaucoup aimé le monde d’Aeternia proposé par l’auteur. Voilà bien de la fantasy à mon sens plutôt grand public mais de la bonne fantasy.
L’auteur a un talent certain pour raconter des histoires : tout se déroule très bien sans anicroches ni incohérence avec une fluidité très agréable. Les rebondissements sont constants et l’alternance des chapitres courts ainsi que des différents points de vue dynamisent beaucoup le récit et rendent la lecture très agréable. A chaque fin de chapitre, un petit twist très bien fait qui vous maintient en haleine et vous fait continuer.
L’univers, sans être extrêmement complexe, est bien développé. Il peut paraitre simple et manquer d’originalité comparé à d’autres romans de fantasy mais l’auteur le dépeint très bien : sa plume est efficace et va à l’essentiel ce qui permet à chacun d’avoir un bon aperçu du monde créé et de le comprendre très facilement et très vite.
Les personnages sont très bons : ils sont bien définis et même s’il y en a pléthore, on ne se perd jamais dans la succession des points de vue. Encore une fois, la plume de l’auteur est assez percutante.
Enfin, l’intrigue est vraiment bien menée. Le récit est rempli d’actions et de rebondissements. La fin est surprenante et en laissera plus d’un bouche bée.
Une très bonne lecture : une plume simple mais terriblement efficace. Bravo à Gabriel Katz
Par le Editer
StarsWaltz Or
Note : 8/10
Cette duologie me faisait de l’œil depuis un petit moment et j'en avais vraiment entendu du bien.

"Aeternia" fait partie de ces romans avec un univers, une histoire et des personnages complexes. Mais dans ce premier tome, clairement, Gabriel Katz mène très bien son récit, sans faux pas, d'une main de maître, sans lourdeur, avec une plume assez fluide et agréable et tout est en fait plutôt clair. Je ne me suis pas embrouillée dans les noms, les personnages, les lieux, ni rien au fil de ma lecture alors que c'est ce que je pensais en la commençant. Tout est assez solide et bien travaillé. J'avais peur de ne pas trop accrocher au thème des guerres de religion mais en fait, c'est véritablement prenant et bien mené. Dans cet univers, la violence règne, l'atmosphère est sombre et pesante, personne n'est à l'abri et les intrigues et stratégies politiques se développent de manière très intéressante. La vraie bonne surprise au niveau des personnages a été Desmeon. Ce personnage m'a conquise: son humour, son arrogance, son air nonchalant, son habileté. Son amitié naissante avec Leth m'a d'ailleurs plutôt fait sourire. Le personnage de Varian a également su me conquérir: il est malin, intelligent et ne se laisse pas marcher sur les pieds. L'évolution de ces personnages est vraiment intéressante et j'ai hâte de les retrouver dans le prochain tome.

En résumé, j'ai vraiment beaucoup apprécié ma lecture et après avoir refermé ce livre, j'ai eu envie de me jeter immédiatement sur le second. Le cliffhanger final m'a fait bondir de mon siège et je sens que je vais dévorer le tome suivant.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.