Livres
559 435
Membres
608 406

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

- Je te rappelle que tu n'es là que pour une nuit.

J'observe ses traits s'adoucir.

- Bon sang, tu as raison. Excuse-moi.

Je suis impressionnée par ce changement d'humeur subit et par sa capacité à se contrôler.

- Viens là.

Il ouvre les bras comme il fait toujours, et je m'y réfugie, comme je l'ai pas fait depuis longtemps. Il se tait et se contente de me serrer contre lui, en posant son menton sur le dessus de ma tête. Son souffle s'est ralenti depuis sa petite crise, et il est chaud, si chaud.

Afficher en entier

Sa réaction, tout à l'heure dans la chambre, me tracasse. Tout allait pour le mieux, mais il s'est éloigné de moi si brusquement que j'au cru qu'il s'était fait mal. Peut-être qu'après être resté loin de moi si longtemps, ses sentiments ont changé. Peut-être que je ne l'attire plus autant qu'avant...sexuellement. Je sais que je suis en pyjama mais ça ne lui avait jamais posé de problème jusque là.

Afficher en entier

- Il t'aime bien

- Il est assez sympa

Je hausse les épaules, ce qui la fait rire.

- Toi aussi, tu l'aimes bien

- Non. J'ai simplement dit qu'il était assez sympa.

- C'est ça.

Elle a raison, je l'aime bien d'une certaine façon. Plus que tous les autres gamins de cinq ans que j'ai rencontré, en tout cas.

Afficher en entier

- Tout va bien. Détend toi, ok ? Ce n'est que moi, Hardin.

- Je sais.

Je prend une profonde inspiration avant de continuer

- C'est juste que ça m'a semblé si long, et cette relation qui n'en est pas une, c'est trop bizarre. Et tu m'as tellement manqué. J'espère que je t'ai manqué aussi...

Waouh ! J'ai dit tout ça d'une seule traite beaucoup trop vite.

Elle sourit.

- Oui

- Oui quoi ?

- Oui tu m'as manqué. Je te l'ai dit chaque fois que nous nous sommes parlé.

- Je sais. Je voulais juste l'entendre encore une fois.

Afficher en entier

Alors là, je ne m'attendais pas du tout à une réaction pareille. Je penser être accueilli par un "Salut" gêné et un sourire de façade. Mais mon pote, j'étais loin du compte. C'est le moins qu'on puisse dire. Tessa serre ses bras autour de mon cou et j'enfouis ma tête dans ses cheveux, la douce odeur de son shampoing emplit mes narines et je suis momentanément submergé par sa présence. Chaleureuse et chaude, contre moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sabine68 2017-11-11T01:54:04+01:00

A moitié endormi, je me dirige vers la cuisine, mais ce que je vois me stoppe net. Je me frotte les yeux pour tenter d'effacer l'image distordue qui s'offre à moi. Mais c'est toujours là... Ils sont toujours là, je peux cligner des yeux autant de fois que je veux, je sais qu'ils ne disparaitront pas. Ma mère est assise sur le comptoir, les jambes écartées. Un homme se tien entre des cuisses, les bras enroulés autour de sa taille. Ma mère a enfoui ses mains dans sa chevelure blonde. La bouche de l'homme est collé à celle de ma mère, ou bien c'est celle de ma mère qui est collée à la sienne - j'en sais foutrement rien -, mais ce que je sais, c'est que cet homme n'est pas Mike

Afficher en entier
Extrait ajouté par Celrom 2017-01-07T12:24:28+01:00

Comme si elle venait de lire dans mes pensées, elle se retourne et m'offre un sourire enthousiaste. J'aime la voir ainsi, si insouciante... si jeune. Il faut que je fasse en sorte qu'elle soit comme ça plus souvent.

- Ils sont bon, n'est-ce pas ?

Elle hoche la tête sur la musique au rythme lent mais aux sonorités aiguës.

Je hausse les épaules.

- Non.

Ils ne sont pas mauvais, mais on ne peut pas dire qu'ils sont bons pour autant.

- Mais bien sûrrrr...

Elle laisse traîner le dernier mot et se détourne à nouveau. Quelques instants plus tard, elle commence à se déhancher sur la voix geignarde du chanteur.

Merde.

Je descend ma main sur la courbe de sa hanche, et elle se met tout contre moi en continuant à se déhancher. Le tempo de la chanson s'accélère, et Tessa fait de même. Bordel de merde.

On a déjà fait pas mal de trucs avant... enfin j'ai déjà fait pas mal de trucs avant, mais personne n'a jamais dansé contre moi de cette manière-là. J'ai connu des filles et même des strip-teaseuses qui m'ont fait un lap dance, mais pas comme ça. C'est lent, enivrant et putain de torride. Mon autre main vient rejoindre son autre hanche et elle se tourne légèrement pour poser son verre sur le comptoir. Les mains à présent libres, elle me lance un sourire coquin avant de reporter de nouveau son regard sur la scène. D'une main, elle passe ses doigts dans mes cheveux tandis que son autre main se pose sur la mienne.

- Continue.

- Tu es sûr ?

Elle tire sue les racines de mes cheveux.

Difficile à croire que cette fille séduisante qui porte une robe noire ultra-courte, qui remue les hanches et tire sur mes cheveux, est la même qui recrache son champagne quand je lui parle de toucher sa poitrine. Elle est tellement bandante.

- Oui, putain.

J'expire et m'approche de son oreille.

- Bouge contre moi...

Je saisis sa hanche.

- Plus près.

Exactement ce qu'elle fait. Assis sur le tabouret de bar, je suis à la hauteur parfaite pour qu'elle bouge son cul contre moi en se frottant pile sur mon sexe.

Je scrute les environs. Je veux que personne d'autre ne la regarde danser.

- Tu es tellement sexy. Danser comme ça, en public... pour moi et personne d'autre.

Je jurerais l'entendre gémir à travers la musique et je n'en peux plus. Je la fais pivoter vers moi et je glisse ma main sous sa jupe.

- Hardin.

Elle grogne lorsque je fais glisser sa culotte sur le côté.

- Personne ne prête attention à nous. Et même si c'était le cas, ils ne verraient rien.

Je ne ferais pas ça si je pensais que quelqu'un pouvait nous remarquer.

- Tu as aimé faire ce petit spectacle pour moi, pas vrai ?

Elle ne peut pas dire le contraire, elle est trempée.

Sans répondre, elle pose sa tête sur mon épaule et tire sur le bas de ma chemise, l'empoignant comme elle empoigne d'habitude nos draps. Je fais des vas-et-viens à l'intérieur d'elle, en essayant de me caler sur la mélodie lancinante de la chanson. Presque instantanément, ses jambes se raidissent. Elle gémit, ma faisant savoir à quel point je lui donne du plaisir. Elle se penche encore plus vers moi et se met à suçoter la base de mon cou. Elle balance ses hanches contre moi, en rythme avec le va-et-vient et mes doigts dans sa chatte humide. Ses gémissements sont noyés par le bruit de la musique et les voix autour de nous, et ses ongles pourraient bien déchirer la peau de mon ventre.

-Je suis sur le point de...

Je l'incite gentiment :

- Je sais, Bébé. Jouis pour moi. Juste ici, Tessa. Jouis.

Elle hoche la tête en mordant le tendon de mon cou, et je sens ma queue se gorger de sang et pousser contre mon jean.

Je dois la soutenir, car elle fait peser tout son poids sur moi lorsqu'elle jouit. C'est essoufflée, toute rouge et rayonnante sous les lumières qu'elle relève la tête. Je porte mes doigts à ma bouche pour en sucer le nectar. Elle me regarde, en feu.

- La voiture ou les toilettes ?

- La voiture.

Afficher en entier
Extrait ajouté par greglucie 2015-03-07T06:26:30+01:00

Tessa allongee sur la couette blanche, les cheveux collés sur le front par la sueur, une main agrippant la tête de lit, l’autre une poignée de cheveux noirs. Elle roule des hanches, mon sang se glace dans mes veines. La tête de Zed est enfouie entre ses cuisses à la peau d’un blanc laiteux. Ses mains se baladent sur son corps. Je veux m’approcher pour lui sauter à la gorge et le fracasser contre le mur, mais mes pieds refusent de m’obéir. J’essaie de crier mais mes lèvres restent soudées. «  Oh, Zed

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lea60 2017-07-06T13:33:11+02:00

* Landon à Hardin *

- " Laisse la, être la seule dans ta tête. "

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lea60 2017-06-05T21:45:28+02:00

De Landon à Hardin :

- Laisse la être la seule dans ta tête !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode