Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ag10 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Cocktail club Cocktail club
Madeleine Wickham    Sophie Kinsella   
Un roman très agréable à lire, avec une très belle leçon sur l'amitié. L'auteur a encore réussi à m'emporter tellement que je n'ai presque pas pu décoller du livre.

Juste une chose qui n'a rien à voir avec le roman en lui même, mais le résumé au dos est erroné, ce qui selon moi craint vraiment pour l'éditeur!

par mlles007
Les Colocs Les Colocs
Sarah Morant   
http://lire-une-passion.weebly.com/romance/les-colocs-sarah-morant

"En résumé, moi qui pensais adorer cette lecture comme les précédents, je ressors totalement déçue. Une Cassandre I supportable voire méchante, un intrigue qui change totalement de fil conducteur vers la fin et une plume que je n'ai malheureusement pas retrouvée ici. Je suis déçue d'être déçue, et même un peu énervée, soyons honnêtes... Néanmoins, heureusement que je n'ai pas commencé avec celui-ci et que j'ai déjà découvert la plume de l'auteure avec ses autres romans..."

par just2iine
Le Livre perdu des sortilèges Le Livre perdu des sortilèges
Deborah Harkness   
CONQUISE !!!
Ce livre est PASSIONNANT et INTELLIGENT.
J'ai été littéralement séduite par ce premier ouvrage qui a fait l'unanimité de la critique à travers le monde. Voici une histoire riche et aboutie, avec des personnages étoffés et accomplis.
Le récit se déroule dans le monde universitaire, mélangeant les sujets comme l'histoire, la génétique, l'Alchimie ainsi que les différentes créatures surnaturelles. L'écriture est raffinée et on sent une maturité certaine dans l'approche et le développement de l'intrigue.
Ce livre est réellement plus consistant que la plupart du même acabit. Les personnages paraissent également plus crédibles et concrets que les protagonistes masculins fantasmagoriques d'autres auteures.
Une histoire envoutante, en un mot : SUBLIME !
A DECOUVRIR SANS DELAI

par ccmars
Les Belles, Tome 1 : Les Belles Les Belles, Tome 1 : Les Belles
Dhonielle Clayton   
Avec Les Belles, Dhonielle Clayton nous entraîne au cœur d'un univers noir et obsédant où rien ni personne n'est vraiment ce qu'il laisse paraître. À une époque où l'illusoire est plus alléchant et fascinant que la réalité, ce roman laisse entrapercevoir quelques réflexions plutôt intéressantes sur la beauté et les faux-semblants qui doivent prendre le pas sur le tangible. Si j'ai énormément apprécié cet aspect de l'intrigue, son rythme ultra entêtant et son atmosphère à la fois mystérieuse et interpellante, il m'a manqué un degré supérieur d'intensité pour totalement me prendre au jeu. En effet, même si Camélia est une héroïne forte et combative, je l'ai trouvé assez têtue et parfois trop aveugle pour m'attacher à elle au maximum. J'ai trouvé certains des protagonistes qui gravitent autour d'elle bien plus expressifs, crédibles et fouillés qu'elle et, partant de là, je me dis qu'il y a quelque chose qui cloche. Fort heureusement, les rebondissements qui peuplent cette histoire permettent de lui conférer une force certaine qui me laisse avide de connaître la suite des aventures des Belles.

Dès les premières pages, je me suis senti embarqué dans un univers ultra coloré, ultra excitant et ultra novateur. Les mots de l'auteure possèdent véritablement "le truc" qui nous permet de visualiser, autant que faire se peut, le monde qu'elle projetait en couchant ses pensées à l'écrit. Le monde d'Orléans est absolument fascinant, regorge de secrets et déborde d'un attrait qui émane pratiquement du livre. J'avais vraiment envie de m'enfoncer, aux côtés de Camélia, au cœur de ces rues, ces paysages et ces pièces magnifiques qui s'articulaient petit à petit derrière mes rétines. La plume de Dhonielle Clayton est hyper satisfaisante et parfaitement maîtrisée. Les descriptions ne manquent de rien et ne tombent pas dans le surplus inutile. On croit, sans aucune peine, à tout ce qu'elle nous expose et c'est un véritable ravissement.

Derrière ce lieu fait d'opulence et de luxe se cachent de terribles mystères qui, lorsqu'ils nous sont exposés, s'avèrent être d'énormes révélations. Tout au long de notre lecture, on sent bien qu'il y a un malaise qui s'amuse à nous étreindre de plus en plus sans jamais se dévoiler totalement. J'ai tellement aimé cet élément-clé du récit. Le climat est envoutant tout en étant, de façon sous-jacente, anxiogène au possible, presque inquiétant. Si Camélia met plus de temps que le lecteur à le comprendre, on saisit pourtant qu'il y a quelque chose de malsain qui est tapi et rôde derrière la beauté illusoire et omniprésente.

C'est d'ailleurs pour cela, comme dit précédemment, que j'ai eu du mal à me connecter à son personnage et à croire en certaines de ses émotions. Certes, Camélia est une badass, une héroïne au caractère bien tranché qui sait ce qu'elle veut et qyu est prête à tout pour les personnes auxquelles elle tient. C'est un aspect indéniable de sa personnalité qui m'a touché et qui, je l'espère, sera approfondi et encore amélioré dans la suite de la saga. Néanmoins, alors que certaines réponses sont presque littéralement sous ses yeux, elle s'enfonce, parfois, dans une spirale de questionnements inutiles ou superficiels qui m'a assez frustré. Sa sensibilité, qu'elle utilise majoritairement à bon escient, tend malheureusement vers l'aveuglement et elle se laisse alors dissiper trop facilement. Le cœur prenant le pas sur la raison, certaines de ses réactions m'ont déplu ou m'ont semblé de trop. Cependant, à l'approche des derniers chapitres, elle semble être plus réfléchie et mature et j'espère qu'elle conservera cette personnalité bien plus intéressante et supportable à l'avenir.

SUITE : https://motsdejo.wordpress.com/2018/04/09/les-belles-t-1-les-belles-dhonielle-clayton/

par Jordan
Insaisissable - Saison 2, Tome 1 : Crois en moi Insaisissable - Saison 2, Tome 1 : Crois en moi
Tahereh Mafi   
Eh bien je sors de cette lecture ni tout à fait enjouée ni complètement déçue... J'avais énormément aimé la première trilogie, en particulier les deuxième et troisième tomes où Warner se révèle complètement. La complexité de ce personnage, sa profondeur et sa vision désabusée de son environnement ont fait de lui le personnage masculin de YA que je préfère. Donc pas la peine de vous dire à quel point j'étais ravie (et quelque peu inquiète) de le retrouver dans cette nouvelle trilogie. Ravie car j'avais lu que la moitié des chapitres seraient écrits de son point de vue et inquiète car je craignais que Tehereh Mafi ne saccage ce personnage en voulant relancer une nouvelle intrigue.

Les événements reprennent deux semaines après la fin d'Ignite Me et nous retrouvons une Juliette perdue face à l'immensité de la tâche qui lui incombe en tant que Supreme Commander. Ses doutes et peurs sont très bien retranscrits et totalement justifiés : comment une jeune fille de 17 ans totalement inexpérimentée peut-elle remplir ce rôle et être crédible aux yeux des autres Supreme Commanders ? Mais là arrive la première incohérence : au lieu de l'aider dans cette nouvelle position, les deux personnes à même de l'épauler convenablement la laissent se noyer. Tout d'abord Warner qui ne partage ni son expérience étendue ni des informations importantes sur les relations internationales mais surtout Castle qui joue aux énigmes et distille les informations au compte gouttes alors que la situation est plutôt inquiétante. L'auteur souhaite maintenir le suspense ce qui est une bonne idée en soi mais ici cela donne l'impression que les personnages manquent de bon sens. Par ailleurs, vu tout ce que sait Castle pourquoi n'a t-il pas donné toutes ses informations bien plus tôt, genre dès le tome 3 ? Bref.

Un des points positifs de ce tome et qu'on en apprend enfin (un peu) plus sur le monde dans lequel évoluent les personnages. Toutefois, je crains que Tehereh Mafi ait créé quelque chose d'un peu trop complexe et que le clap final soit bâclé ou bien invraisemblable, j'espère vraiment qu'elle sait où elle va ! Selon moi, les meilleures séries sont celles où l'auteur a tout planifié depuis le début et où chaque détail a son importance (pardon pour cette petite digression :p).

En ce qui concerne l'intrigue, l'auteur la relance de façon plus ou moins habile avec notamment l'arrivée de nouveaux personnages qui auraient peut-être mérités d'être un peu plus développés mais qui le seront sans aucun doute dans les tomes suivants. Par ailleurs, de nombreuses révélations jalonnent le récit, on en apprend beaucoup sur pas mal de personnages, cependant certaines de ces révélations semblent un peu superflues. Encore une fois, j'espère que l'auteur ne s'étale pas un peu trop, mieux vaudrait centrer son intrigue sur un point bien précis et le développer en profondeur.

Enfin, du côté des personnages j'ai été déçue par Juliette que j'avais appris à apprécier depuis le milieu du tome 2 - moment où Warner revient dans sa vie. Avec lui, elle devenait plus forte, plus sûre d'elle, il l'a aidée à se révéler tout au long du tome 3 et leur duo était juste parfait. Dans ce tome leur relation amoureuse a bien été exploitée (chose qui m'a plu) mais le côté "équipe" a été totalement absent ! Juliette a fait trois pas en arrière dans ce tome et me fait penser à celle qu'elle était pendant sa relation avec Adam. Ses réactions manquent de maturité (ok elle n'a que 17 ans) et elle est plus centrée sur ses problèmes personnels (qui sont importants je l'avoue) que sur la situation périlleuse dans laquelle elle et ses amis se trouvent. Quant à Warner... Partager ses pensées a été un vrai plaisir, j'avais hâte de lire les chapitres dont il était le narrateur ! S'il n'y avait pas son manque de partage avec Juliette au niveau des problèmes politiques qu'il justifie par une confiance aveugle en elle - confiance qu'il a toujours manifestée mais comment Juliette peut-elle mener à bien sa mission s'il ne la forme pas un minimum ? - je serais totalement satisfaite de son comportement. J'espère qu'il gardera toujours cette prestance et froideur extérieure et qu'il ne deviendra pas un amoureux transi ne pensant qu'à ses problèmes amoureux.

Pour conclure, cela a été un plaisir de retrouver Warner même si je n'ai pas trop apprécié la direction que prend sa relation avec Juliette et l'intrigue mise en place par l'auteur est intéressante. Toutefois des incohérences m'ont dérangée et je reste perplexe quant à pas mal de révélations. Je lirai la suite avec plaisir pour voir comment tout cela va se démêler ! Je vous conseille de donner une chance à ce livre car il y a de très bons passages (notamment grâce à Kenji et Warner) et de vous faire votre propre avis ;) !

par Aurore.
Nés à minuit : Renaissance, Tome 1 : Métamorphose Nés à minuit : Renaissance, Tome 1 : Métamorphose
C.C. Hunter   
J'attendais ce livre depuis bien longtemps. Mes attentes étaient relativement élevée, après avoir lu Turn at Dark et Saved at Sunrised que j'avais adoré. Malheureusement, j'ai été un peu déçu.
On retrouve Shadow Falls exactement là ou on l'avait laisser, la seule différence est que le point de vue est désormais celui de Della. On n'entre pas tellement dans les détail du camp, ni des diverses espèces, ce qui peut être déstabilisant pour un non-initié. Tout commence très... Trop lentement, L'auteur lance l'intrigue, mais je n'embarque pas. Il manque quelque chose pour que j'accroche. Ensuite, il y a le tourment intérieur de Della face à son père, à Steve et la FRU, sincèrement sa ma taper sur les nerfs, on y revenait trop souvent. Tout comme Della et son attitude entêter. Vers la moitié du livre, HEUREUSEMENT sa s'améliore grâce à Chase qui prend de plus en plus de place dans l'histoire, un touche de fraîcheur, on avait tout de suite vue qu'il y avait quelque chose qui clochait, mon intérêt est revenu. À partir du moment où ils partent en mission pour la première fois, tout s'accélère et monte en crescendo jusqu'à la finale pour le moins intrigante.
J'ai aimer retrouver le style de l'auteur, et l'univers de Shadow Falls, mais je m'attendais à plus. Par contre, les révélations de la fin promette pour la suite, je compte bien la lire.
Ma raison de vivre Ma raison de vivre
Rebecca Donovan   
Ce livre est magnifique mais en même temps très dur. Il m'a complètement pris aux tripes ce livre, on en ressort pas indemme. Cette histoire m'a poursuivit pendant quelques jours et il a fallu que je lise un livre beaucoup plus doux après.
Dès les premières lignes on rentre dans l'histoire. On sait ce que sa tante lui faire subir. Rebecca Donovan a une très belle façon d'écrire. On ne peut pas lâcher le livre avant de l'avoir fini, on veut tellement savoir ce qu'il se passe. L'auteur a réussi à nous décrire les actes sans aller trop loin dans ses mots mais je me suis imaginée les scènes et c'est vraiment dur de voir ce qui lui arrive. Surtout qu'elle n'a jamais rien fait de mal. C'est juste de la méchanceté gratuite. Heureusement que Sarah et Evan seront là.
Le titre du livre est juste parfait. Il reflète tellement bien l'histoire. La relation entre Emma et Evan est super belle. J'ai vraiment adoré les découvrir tout au long de l'histoire. Emma n'a vraiment pas de chance avec sa "famille". Elle est tellement attachante, elle ne fait rien de mal, elle veut juste qu'on la laisser faire ce qu'elle veut. Et cette fin... Je déteste les fins comme celle-là surtout quand on sait que la suite du livre est en Septembre.
Enfin pour conclure un livre qui m'a beaucoup ému et que je ne suis pas prête d'oublier.

http://fanbooks76.blogspot.fr/2015/04/ma-raison-de-vivre-de-rebecca-donovan-29.html

par Vanou76
Games of series Games of series
Alain Granat    Jonathan Demayo   
Un livre assez sympathique qui parle de toute sorte de série TV anciennes et nouvelles. Ce livre est plein de phrases humoristiques.
C'est idéal pour découvrir quelques petits trucs sur des séries TV.

par Evanna
Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige
Sophie Jomain   
je viens de le finir et je l'ai trouvé tout bonnement fantastique ! un merveilleux roman qui nous transporte dans une histoire d'amour comme on voudrait en lire plus souvent. je vous le recommande vraiment, il vaut le coup
Larmes, Tome 1 : Larmes Larmes, Tome 1 : Larmes
Lauren Kate   
http://aliceneverland.wordpress.com/2014/08/15/larmes-lauren-kate-t1/

J’ai eu beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal à m’attacher à Eureka. Elle vient de perdre sa mère trois mois plutôt dans un accident des plus étranges – [spoiler]leur voiture a été emportée par une vague scélérate alors qu’elles traversaient un pont.[/spoiler] Eureka a énormément du mal à s’en remettre. Elle doit aller habiter chez son père, qui s’est remarié quelques années auparavant avec une femme qu’elle n’apprécie guère, et n’arrive pas à s’intégrer à cette vie si différente de celle qu’elle avait avec sa mère.

Tous les éléments sont là pour que l’on éprouve une certaine empathie envers Eureka et ses déboires. Pourtant l’héroïne est fade, totalement apathique, assez égoïste et sans sentiment... Je n’ai pas du tout accroché avec elle. Et elle n’est pas la seule. Les autres personnages sont de la même trempe. On n’est pas proche d’eux, ils m’ont laissé totalement indifférente. Les seuls que j’ai vraiment appréciés sont les jumeaux de quatre ans, William et Claire, et encore.

Il arrive toute sorte d’évènements tous plus bizarres les uns que les autres, mais personne ne semble s’inquiéter plus que cela. [spoiler]Leurs réactions sont totalement irréalistes. En deux mois, Eureka assiste à deux vagues scélérates, manque de se noyer avec ses petits frères et sœurs, mais accepte de monter sans soucis sur un bateau.[/spoiler] Personnellement en un si court laps de temps, j’aurais été traumatisée par l’eau. De même que pour les jumeaux, [spoiler]elle les sauve de la deuxième vague, mais les embarque la semaine d’après sur un bateau… A quatre ans…[/spoiler] Bref inutile de dire que les réactions des personnages m’ont passablement énervées par leur manque total de réalisme.

Quant à l’histoire en elle-même… Le début est long, très long. La mise en place de l’histoire est trop lente. Les descriptions parfois incompréhensibles, personnellement celles des vagues m’ont plus embrouillées qu’autre chose, et j’ai préféré aller chercher directement sur le net à quoi ressemblait une vague scélérate au lieu de m’en tenir à la description (notamment[spoiler] lors de la deuxième, je n’ai strictement rien compris à le description de la situation, même après cinq relectures.[/spoiler] Impossible de m’imaginer l’environnement qu’essayait de représenter Lauren Kate.). Il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup trop de détails qui ne servent strictement à rien, et qui cassent plus la lecture qu’autre chose. J’ai même eu parfois l’impression d’avoir une écriture vraiment brouillonne. Dès qu’il y a de l’action, cela retombe immédiatement. Il y a bien trop de longueurs, de passages vraiment ennuyants, et de temps morts.

L’action est vraiment difficile à arriver. Sur 500 pages, j’en ai passé 400 à me demander s’il fallait vraiment que je continue ma lecture. Les 100 dernières relèvent un peu le niveau, même si la fin m’a semblé vraiment fouillis. L’atmosphère est vraiment très sombre. De ce côté là Lauren Kate a bien su nous le faire ressentir. Mais il y a trop de morts pour que cela apporte du réel à cette histoire.

Par contre, l’histoire et le mythe qui entourent Eureka sont eux vraiment magnifiques. J’ai vraiment apprécié la découverte de la signification des trois objets qu’a légués Diana à sa fille Eureka. La recherche de[spoiler] la traduction du grimoire [/spoiler]est ce qui m’a fait continuer ma lecture.

J’ai été énormément déçue par ce livre. Je n’ai vraiment pas réussi à accrocher. Trop de longueurs, des personnages fades et un vrai irréalisme dans leur ressenti et leurs actions. Une fin qui m’a fait penser à Alice au pays des merveilles. Pourtant je pense qu’il y a énormément à faire avec le mythe et la légende qu’a mis en place Lauren Kate. Je lirai la suite, certainement, mais j’en attends vraiment beaucoup. Pour l’instant, Larmes est vraiment un beau livre à avoir dans sa bibliothèque, mais pas si bon que cela…

par Kesciana