Livres
600 312
Membres
683 504

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

(...) Bon Dieu, qu’elle se retienne de parler pour une fois !

Mais bien entendu, Agatha parla :

« Voilà l’endroit rêvé pour cacher un cadavre, dit-elle.

– Vous radotez ! répliqua sèchement Toni en s’engageant dans un virage.

Afficher en entier

– JE N’AI PAS DE… MANIES ! » vociféra Agatha, vexée.

Toni posa deux doigts au coin de sa bouche, puis les en éloigna et exhala de l’air comme si elle soufflait de la fumée.

« Fumer n’est pas une manie ! s’insurgea Agatha. C’est une aide thérapeutique à la pensée logique et rationnelle. Mais la logique, je doute que vous sachiez ce que c’est. »

Toni dut endurer un sermon sur la loyauté, le dévouement, le devoir, la fiabilité et le fait qu’une confidente digne de confiance ne parle jamais, au grand jamais, de ses amis derrière leur dos.

Afficher en entier

Le gentleman aurait émergé de la plongée dans les fourrés à la recherche du pied scié comme il serait sorti de chez son tailleur dans Savile Row, à la différence d’Agatha, qui avait eu l’air recrachée par une moissonneuse-batteuse. Même quand ils avaient escaladé tous deux de vieux murs de pierre pour s’introduire dans un monastère des Pyrénées, en quête de l’ex-mari d’Agatha, pas un fil de sa tenue ne semblait s’être déplacé. S’il devait un jour (horrible pensée !) se rider sous l’effet de l’âge, Gustav, son fidèle majordome suisse, trouverait moyen de lui repasser la peau.

Afficher en entier

Le lendemain, Toni ne desserra pas les dents de tout le trajet. La veille au soir, pour la première fois, la compagnie de son jeune médecin lui avait semblé ennuyeuse. Elle s’était sentie abattue tout le temps qu’ils avaient passé chez lui, à dîner d’un risotto terriblement fade qu’il avait cuisiné. Elle était rentrée chez elle de bonne heure, fatiguée et apathique. Le problème venait-il de lui ? Ou d’elle ? Ou seulement du risotto ?

Afficher en entier

Au déjeuner, Toni jugea le poulet en crapaudine excellent et Agatha dut reconnaître que la viande marinée aux herbes et bien grillée était savoureuse. Le plat, servi en portions très copieuses, fut suivi d’un pudding au riz, aux dattes et au caramel aussi lourd qu’on pouvait le prévoir et, en se levant de table, les deux femmes se sentirent somnolentes et regrettèrent d’avoir tant mangé. Agatha plus que Toni, car la sensation de sa jupe qui lui serrait la taille était mauvaise pour son moral.

Afficher en entier

Un détecteur de fumée qu’Agatha n’avait pas remarqué se déclencha au-dessus de sa tête, émettant des ululements aigus et assourdissants. Elle monta sur la table et, chancelant sur ses hauts talons, agita le mouchoir que Charles lui avait donné pour dissiper la fumée qui atteignait les capteurs de l’appareil. Faisant un pas de côté pour garder son équilibre, elle plongea son talon gauche dans sa tasse de café toujours pleine. L’horrible son plaintif décrut et mourut lentement, mais quand elle sortit son talon de la tasse et en secoua les gouttes, elle se pencha trop d’un côté et fit tomber la table sur le sol.

Afficher en entier

– Si nous nous étions mariés, ça n’aurait jamais marché, ronchonna la détective. Je préfère ne même pas y penser. Ce dont j’ai besoin, c’est d’aller de l’avant.

– Nous n’avons pas d’autre choix que d’aller de l’avant, dit la femme du pasteur. Parce que la vie est ainsi faite. Nous devons la vivre en regardant devant nous, même si nous ne pouvons nous connaître vraiment qu’en regardant en arrière. Ce qui nous définit, c’est tout ce que nous avons fait dans le passé, mais notre seul espoir de changement appartient à l’avenir.

– C’est… profond, ce que vous dites, admira Agatha, pensive. C’est tiré d’une homélie d’Alf ?

– Il ne l’a pas encore écrit, répondit Mrs Bloxby, tendant un instant le cou vers le bureau de son mari, mais s’il nous a entendues, il l’écrira sûrement pour dimanche ! »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode