Livres
475 384
Membres
453 137

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

En son for intérieur, elle se disait qu'elle n'était pas obligée de continuer à souffrir. Elle n'avait plus personne avec qui rivaliser, et elle n'était plus intéressé par une idylle avec James Lacey.

Afficher en entier

A Londres, on ne plantait pas les gens ! On agressait, on violait, on donnait des coups de couteau et on tirait sur les gens, mais on ne les plantait pas !

Afficher en entier

James lui tenait la porte ouverte. Elle marcha avec raideur jusqu'à la voiture et s'installa au volant. Puis s'éloigna sans jeter un seul regard par la vitre

Il la regarda partir. Il n'aurait pas dû se montrer si froid envers elle, mais ce baiser l'avait alarmé. Il se demandait s'il surmonterait un jour la honte d'avoir eu une aventure avec Mary Fortune. Les complications affectives, il ne voulait surtout pas y penser pour le moment. Peut-être un jour, quand il aurait moins honte de lui, il monterait à Londres pour inviter Agatha à déjeuner. Il rentra dans son cottage, fixa son ordinateur. C'était un jour froid et venteux ; dehors, les feuilles tombaient des arbres en tourbillonnant.

Afficher en entier

C'est un meurtre typiquement campagnard.

- Qu'est-ce que vous entendez par là, un meurtre typiquement campagnard ?

Nous autres, citadins, ne sommes pas adeptes d'assassinats aussi pittoresques. Il y a encore beaucoup de consanguinité dans ces vieux villages des Cotswolds, sans parler de la sorcellerie et de ce genre de choses. Croyez-moi, c'est un meurtre campagnard.

Afficher en entier

C’est alors qu’Agatha dit, d’une voix étranglée :

“Regardez ! Là-bas !”

James regarda.

Quelqu’un avait planté Mary Fortune.

Sa tête n’était pas visible : elle était dans la terre. On avait suspendu Mary par les chevilles, avant d’enfouir sa tête dans un grand pot en terre cuite. Ses pieds étaient accrochés par une corde à l’un des crochets plantés dans les poutres du plafond pour y suspendre des pots de fleurs. Elle était vêtue de l’inévitable vert : sandales vertes, short vert, chemisier vert.

Afficher en entier

– “À Mrs Agatha Raisin, résidant au 10, Lilac Lane, Carsely, Gloucestershire, je lègue la somme de cinq mille livres afin qu’elle puisse se rendre dans un établissement de remise en forme réputé pour affiner sa silhouette de femme d’âge mûr.”

– La peau de vache, fut l’unique commentaire d’Agatha.

Afficher en entier

Comme la plupart des Britanniques, Agatha soutenait mordicus que les météorologues se trompaient souvent, oubliant toutes les fois où ils avaient raison.

Afficher en entier

Si nous étions des détectives de roman, je fixerais l'écran avec intensité et je déclarerais d'un ton mystérieux "il y a quelque chose qui ne colle pas dans ce qu'a dit Untel ou Unetelle"

Mais tout ce que je vois là, c'est un tas de blabla sans intérêt.

Afficher en entier

Agatha s’attaqua à son gibier. Un coup de couteau, une bouchée confirmèrent ses pires craintes : jamais elle n’avait vu tant de nerfs dans un morceau de viande. Son estomac, frustré, émit un grondement de déception.

C’en était trop.

D’un geste impérieux, elle appela le maître d’hôtel.

« Oui, madame ? fit-il en se penchant au-dessus de la table.

– Pouvez-vous me dire, demanda-t-elle d’une voix fluette, de quelle partie de l’animal vient ce morceau ? Ses sabots ? Ses genoux ? Le petit espace entre les yeux ?

Afficher en entier

Spoiler(cliquez pour révéler)Quelqu'un avait planté Mary Fortune.

Sa tête n'était pas visible: elle était dans la terre. On avait suspendu Mary par les chevilles, avant d'enfouir sa tête dans un grand pot en terre cuite. Ses pieds étaient accrochés par une corde à l'un des crochets plantés dans les poutres du plafond pour y suspendre des pots de fleurs. Elle était vêtue de l'inévitable vert : sandales vertes, short vert, chemisier vert.

"Détachez-la!"

Agatha avait parlé d'une voix rendue rauque par l'horreur.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode