Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ahmelimelo : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux
Martha Hall Kelly   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2018/01/10/lilas-ne-refleurit-quapres-hiver-rigoureux-de-martha-hall-kelly/

Le récit de trois femmes fortes embarquées dans la violence de la seconde guerre mondiale…

Dans cette histoire nous allons suivre trois femmes aux personnalités hors du commun de l’aube de la seconde guerre mondiale aux années 1960.
Ces trois personnages féminins principaux sont inspirés de jeunes femmes ayant réellement existé et ayant eu une destinée particulière durant cette grande guerre.

Tout d’abord, nous suivons Caroline Ferriday, une jeune américaine qui tente par tous les moyens d’aider la France comme elle le peut et qui fera des choix déterminants, permettant à sa destinée de croiser les autres femmes fortes de ce roman.
Ensuite, il y a Kasia, une jeune polonaise qui va vivre l’inimaginable, l’innommable. En effet, cette jeune fille va voir son pays envahi et va être déportée dans le seul camp de femmes existant : Ravensbrück. Elle va alors subir l’impossible et faire partie des femmes mutilées sur lesquelles les allemands expérimentaient « pour la science ».
Enfin, nous allons suivre un personnage que l’on penserait détestable dès le premier abord : Herta Oberheuser. Celle-ci est la seule femme médecin qui sera jugée à Nuremberg pour crime contre l’humanité. Elle fait partie de l’équipe dédiée aux expérimentations sur les jeunes femmes.

Je dois dire que j’ai été extrêmement surprise. Je ne m’attendais pas à rencontrer des personnalités aussi emblématiques de la seconde guerre mondiale au féminin. Je n’avais jamais lu de livre sur ce sujet.
J’ai été vraiment saisie par ces personnages et ces faits plus réalistes les uns que les autres.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Caroline qui est armée de toute la générosité du monde. Elle ne pense qu’à aider les plus nécessiteux, quitte à se sacrifier et à oublier sa vie personnelle. Après avoir lu ce livre, j’avoue avoir voulu en savoir encore plus sur cette femme si inspirante.

J’ai aussi bien aimé Kasia même si c’est surement elle qui m’a fait passer les heures les plus sombres de cette lecture ! J’ai apprécié la complexité de sa personnalité et les répercussions de ses traumatismes répétés sur celle-ci. En bref, Kasia est tout de même la grande victime de ce récit et pourtant, elle reste si forte et déterminée, si courageuse jusqu’aux dernières lignes. Cette guerre lui a énormément coûté et pourtant elle continue de se battre, coûte que coûte. Elle est aussi une belle source d’inspiration !

Enfin, on retrouve Herta, la femme médecin nazie. Je ne vous cache pas avoir ressenti pas mal d’antipathie pour ce personnage. Cependant, on ne peut pas lui enlever sa force de caractère et sa détermination. D’abord promise à un avenir radieux en tant que médecin, tout va changer avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Grande cible de la propagande hitlérienne, Herta fait partie de cette jeunesse qui prône ce nouveau gouvernement et le changement qu’on lui promet. Elle en finit aveuglée et avec de sérieux troubles du jugement qui vont lui gâcher ses si beaux projets. Elle tombe bien malgré elle dans ce cercle infernal et se rend coupable des plus grandes atrocités sans se montrer réellement actrice de sa propre vie. C’est un personnage complexe que l’on ne peut pas que détester dans ce récit !

Martha Hall Kelly nous sert dans un récit poignant de réalité le fruit de plusieurs années de recherche et de nombreuses rencontres à travers le monde. Cette histoire est bouleversante car elle est inspirée de faits réels et suit trois personnalités féminines marquantes de la seconde guerre mondiale. J’ai été vraiment chamboulée par certaines scènes, certains faits que l’on connaissait déjà grâce à nos livres d’histoire, mais que l’on retrouve ici d’une façon bien plus marquante car l’histoire en appelle à notre empathie, à nos émotions. Le récit est en effet parfois dur mais il m’apparaît comme nécessaire dans un devoir de mémoire de ces faits atroces. On ne peut que s’attacher à ces personnages qui vivent l’inimaginable et c’est surement ce qui rend l’histoire d’autant plus marquante. On ne lit plus l’histoire de milliers d’inconnus dans un livre d’histoire, on suit la destinée d’une poignée d’entre eux avec une implication émotionnelle certaine. On ne peut pas ressortir indemne de cette lecture qui ne demande qu’à dénoncer et faire connaître des choses que l’on ne devrait jamais oublier, des destins tragiquement interrompus.

Malgré toute l’horreur contenue dans ce récit, d’autant plus atroce qu’elle a été réelle pendant des années dans l’histoire de l’Humanité ; on trouve aussi une belle note d’espoir. En effet, les trois jeunes femmes dont il est ici question vont être comme des fleurs prêtes à refleurir et s’épanouir bien plus belles et plus fortes que jamais après avoir subi ou fait subir les pires atrocités. Chacune est impliquée dans cette guerre d’une façon qui ne peut laisser indifférent. Même Herta, qui est pourtant nazie, peut inspirer une certaine pitié quand on voit ce que le régime a alors fait de son bel avenir ; ce que des idéologies, une propagande bien menée, peuvent faire à une jeune femme pleine de bonnes idées et de beaux projets. On voit aussi les nazis se repositionner en tant qu’êtres humains, ce que l’on a souvent tendance à oublier. Il aurait été bien plus facile de les pointer du doigt comme des monstres sans remords et sans morale et j’ai beaucoup apprécié cette vision donnée par l’auteure.

J’ai découvert grâce à ce récit le côté sordide des expérimentations sur les jeunes polonaises en bonne santé qui m’a vraiment horrifié. Je pense néanmoins qu’on n’en parle en général pas assez et que l’on a trop tendance à oublier ces « Lapins » qui ont pourtant souffert le martyr au nom de la science.

Ce roman a été une très bonne lecture combinant l’horreur à la pérennité de l’espoir. Les trois personnages principaux sont criants de réalisme et on ne peut vraiment pas ressortir indemne de cette lecture. Je pense que Caroline, Herta, Kasia et même sa sœur Zuzanna vont me marquer pendant un long moment. Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux raconte simplement l’histoire vraie de trois jeunes femmes brisées de multiples manières qui finissent par s’épanouir à nouveau, comme le beau lilas de Caroline Ferriday qui refleurit encore et toujours à Bethlehem…

par Mayumi
La Mémoire des vignes La Mémoire des vignes
Ann MAH   
Kate vit aux Etats-Unis et prépare pour la seconde fois le concours très prisé du Master of Wine, un titre très prestigieux dans le domaine du vin. Elle l’a loupé une première fois et cette seconde tentative est aussi l’ultime chance qui lui reste. Elle doit pour cela travailler sur ses faiblesses, les vins de Bourgogne. Elle va donc s’installer pour cela chez son cousin, nico, en Bourgogne sur son domaine viticole afin d’affiner ses connaissances. C’est le domaine de leurs ancêtres et Kate a bien du mal à y revenir. Il y a 10 ans, elle a vécu une histoire d’amour avec Jean-Luc, le voisin de Nico qu’elle a interrompu de façon un peu cavalière. Mais, malgré tout, elle retrouve aussi sa meilleure amie, Heather, américaine comme elle, mariée à Nico, avec qui elle a eu deux adorables bambins. Les deux amies décident de ranger la cave de la maison et elles découvrent alors une mystérieuse photo avec une jeune femme qu’elles ne connaissent pas : Hélène Marie Charpin puis un peu plus tard, une pièce cachée derrière un meuble remplie de bouteilles de vin, de tracts de propagande de résistance datant de la seconde guerre mondiale. Les deux femmes vont alors enquêter sur le passé de la famille et vont déterrer des secrets difficiles. Entre collaboration, résistance, secrets cachés, elles vont devoir faire face à la colère de l’oncle et chercher elles-mêmes les réponses.

Merci à Netgalley pour ce service presse, je suis ravie d’avoir pu découvrir ce roman qui se déroule sur mes terres natales. C’est sûrement ce qui a motivé mon choix, un peu de chauvinisme ? Il en est d’ailleurs question dans ce roman et je me suis bien reconnue là. Quand je suis arrivée dans le Sud et que j’ai goûté mes premiers vins, je n’avais pour seule référence que les vins de ma Bourgogne natale et j’ai toujours fait preuve de beaucoup de chauvinisme à ce propos, les années m’ont ouvert l’esprit mais ce fut long… j’ai donc beaucoup souri à certains endroits de ce livre. En tout cas, ce roman est un vrai coup de cœur !! Tout d’abord, la plume de l’auteur est fluide, agréable, on voit qu’elle a fait des recherches approfondies sur les différents thèmes qu’elle aborde : la viticulture, la seconde guerre mondiale, la région de Beaune et de Meursault. J’ai redécouvert ces endroits sous un jour nouveau. On alterne le récit entre le présent avec les différents protagonistes et le passé avec Hélène Marie Charpin qui nous partage son histoire au travers de son journal intime. Cette histoire nous la découvrons alors que la famille enquête sur cette jeune femme, nous apprenons certains événements alors que Kate et Heather cherchent encore, c’est assez déstabilisant mais, en même temps, on a envie de leur crier qu’elles font fausse route. Les histoires s’entrelacent, la vérité est loin d’être ce qu’on croit. On découvre que la seconde guerre mondiale a laissé des traces indélébiles dans les mémoires, les gens ont trop vite jugé ceux qui les avaient aidés. Je suis passionnée par tout ce qui touche la seconde guerre mondiale et ici l’auteur nous parle de la résistance, des nazis, de la collaboration, tout ce que la Bourgogne a connu pendant la guerre, comment certains ont réussi à faire vivre leurs terres… ou pas.

Les personnages sont intéressants, qu’ils soient du passé ou du présent, l’auteur nous les décrit avec beaucoup de détails. Kate est passionnée par le vin, par ce concours qu’elle aimerait réussir mais son histoire d’amour ratée semble l’avoir bloquée dans bien des domaines, notamment dans sa connaissance des vins de Bourgogne. Revenir en Bourgogne n’est pas évident pour elle, elle n’a pas cet attachement comme son cousin Nico. Même si c’est la terre de ses ancêtres, Kate est une déracinée, sa mère a toujours voyagé, l’emmenant partout. Elle n’a pas forcément sa place là-bas. Pour elle, sa maison, c’est la Californie. C’est une jeune femme curieuse, prête à tout pour découvrir la vérité. Son amie Heather souffre des découvertes faites par Kate. Etre associée à une famille de collabos quand on est juive, c’est difficile même si son mari l’aime plus que tout, pour elle tout est question de valeurs. Nico, son mari, l’aide dans ses recherches et la soutient. Son père, le patriarche, est un homme dur, qui ne veut pas entendre parler du passé, qui ne veut pas évoluer, pour qui le modernisme n’existe pas. Hélène Marie, leur ancêtre, est une jeune femme courageuse, qui a tout fait pour protéger ses frères de la guerre, qui a tenté de se protéger aussi de son horrible belle-mère, une femme bien trop attirée par l’argent. Hélène est passionnée par la science, la terre, sa région. Cet amour de la terre, on le retrouve d’ailleurs au travers des générations, dans les paroles de chacun des protagonistes. Et, tout en lisant ces lignes, en se promenant dans les coteaux pendant les vendanges, dans les rues de Beaune, dans les caves des exploitations, vous découvrirez une région riche et belle.

Un roman qui mélange histoire, romance, découverte du vin et du terroir, un vrai bonheur !!! que je recommande vivement.
Un mariage américain Un mariage américain
Tayari Jones   
Un livre qui me faisait très envie pour la rentrée littéraire, mais qui s'est révélé être plutôt décevant. Pourtant, il a très bonne presse en Amérique (très très bonne presse même). Je pense qu'il est surtout intéressant par rapport aux thèmes qu'il aborde, mais sinon ce n'était clairement pas une lecture passionnante.

Roy et Celestial sont mariés et un jour Roy est accusé, à tort, du viol d'une jeune femme. Il part en prison pour 12 ans. Années après années, les deux amoureux s'éloignent et n'arrivent pas à s'entendre.
Si ce qui est arrive à Roy est juste affreux, l'autrice n'a pas voulu prendre parti sur la chose. De fausses accusations contre des personnes de couleurs sont sûrement des événements qui sont arrivés bien plus de fois que l'on ne peut le compter (qui arrive peut-être encore aujourd'hui?), mais le centre du roman va vraiment être la relation entre Celestial, Roy et Andre l'ami d'enfance de Celestial.

Je n'ai pas été emballé par les personnages, j'étais triste par rapport à ceux qui leur arrivait, mais je n'étais pas si attachée à eux. J'ai donc lu le roman en surface, ne me procurant aucune émotion ou empathie.

Le roman en lui-même est bien, la traduction est très bien faite et les chapitres qui changent de perspectives à chaque fois sont une bonne idée pour vraiment comprendre les sentiments, les attentes et les frustrations de chaque personnage, mais il manquait quelque chose de plus creusé et approfondit.

"Un mariage américain" n'est pas une lecture remarquable, mais il reste intéressant.
N'habite plus à l'adresse indiquée N'habite plus à l'adresse indiquée
Nicolas Delesalle   
Simon, SDF, ancien facteur et se promenant avec sa boîte aux lettres, se retrouve en compagnie d’une jeune femme qui l’invite à boire une limonade et à manger un sandwich. Il va alors lui raconter l’époque où il travaillait dans le service du tri à La Poste, en compagnie de ses amis, et en particulier de Sissi. Il va également raconter comment Sissi se mettra à recevoir des lettres d’amour anonymes et comment ils mettront tout en œuvre pour découvrir qui se cache derrière ces missives.

J’ai beaucoup aimé ce roman et ce n’était pourtant pas forcément bien parti. J’ai trouvé que l’intrigue tardait bien trop à se mettre en place et que beaucoup de digressions parsèment le texte. Et pourtant, peu à peu, je me suis prise au jeu des confidences de Simon.

Nicolas Delesalle nous dépeint une galerie de personnages avec beaucoup de sensibilité et de justesse. C’est sans doute là que réside la force de ce récit, bien plus que dans l’intrigue finalement. Il aborde des thématiques douloureuses, telles que la solitude, les échecs, les remises en question. Finalement, ce roman égrène des questions importantes et ce, au travers de personnages très bien brossés.

Je me suis énormément attachée à ce petit groupe d’amis, chacun ayant une part de mal-être. Simon et Sissi m’ont particulièrement touchée. J’ai presque fini par ne plus chercher qui envoyait ces missives, ce n’est finalement pas le fond réel de ce roman, qui est bien plus profond qu’il n’y paraît. Sous couvert de légèreté, Nicolas Delesalle réussit à aborder une palette de thématiques très sérieuses.

La plume m’a totalement séduite. La fluidité de ce texte est incroyable et les pages défilent sans même s’en rendre compte. Tout le roman est à la première personne, puisque c’est Simon qui aura la parole et racontera toute son histoire à cette inconnue. Cela permet un attachement total au narrateur.

Un roman tout en douceur, servi par une galerie de personnages très bien dépeinte et attachants. Malgré le ton léger, l’auteur abordera des sujets très sérieux. Si j’ai pris quelques pages à rentrer dans l’histoire, j’en ressors finalement séduite.

par Waterlyly
Un couple irréprochable Un couple irréprochable
Alafair Burke   
Après 5 ans de mariage avec mon mari avec 2 enfants, mon mari a commencé à agir bizarrement et à sortir avec d'autres dames et m'a montré un amour froid, à plusieurs reprises, il menace de me divorcer si j'ose l'interroger sur sa liaison avec d'autres dames, je a été totalement dévasté et confus jusqu'à ce qu'un vieil ami à moi me parle d'un lanceur de sorts sur Internet appelé DR.WEALTHY qui aide les personnes ayant des problèmes de relation et de mariage par les pouvoirs des sorts d'amour, au début, je doutais si une telle chose existe, mais j'ai décidé pour l'essayer, quand je l'ai contacté, il m'a aidé à lancer un sort d'amour et dans les 48 heures mon mari est revenu vers moi et a commencé à s'excuser, maintenant il a cessé de sortir avec d'autres femmes et le sien avec moi pour de bon et pour de vrai . Contactez ce lanceur de sorts d'amour pour résoudre votre problème de relation ou de mariage aujourd'hui via: wealthylovespell@gmail.com ou directement WhatsApp: +2348105150446 DR.WEALTHY
Graine de sorcière Graine de sorcière
Margaret Atwood   
Un ouvrage unique, d’une originalité extrême, qui revisite La Tempête de Shakespeare magistralement.
De nombreuses mises en abyme, telles des Matriochkas, nous entraînent dans l’esprit de La tempête, dans son intrigue, en résonance avec ses thématiques (la Vengeance, la perte d’un enfant, la folie (ou pas ?) du duc, la tromperie, l’appât du gain, du pouvoir, la trahison, la rédemption, le pardon… Tout y est, plusieurs fois : une Tempête moderne, une Tempête en milieu carcéral, une Tempête sur scène … pour notre plus grand plaisir !
Un escroc qui joue l’acteur. Double irréalité.
Peut-être l’île est-elle réellement magique, continue-t-il. Peut-être est-ce une sorte de miroir : chacun y décèle un reflet de son moi profond.

Un texte puissant, à lire et relire (parallèlement au texte d’origine), sur La Tempête, le pouvoir rédempteur de l’art, l’illusion et la réalité, mais aussi sur des thématiques plus modernes, telle l’alphabétisation en milieu carcéral.
Il y avait dans ses efforts d’alors un désespoir fébrile, mais n’y a-t-il pas du désespoir au cœur de tout art véritable ?

Pour les étudiants, les enseignants, les curieux… : une très intéressante bibliographie en fin d’ouvrage.
Vous l’avez compris, la professeure d’anglais et de littérature que je suis vous recommande ce récit sans aucune hésitation !

#GraineDeSorcière #NetGalleyFrance
Rendez-vous dans les Hamptons Rendez-vous dans les Hamptons
Laura Moore   
https://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2019/10/rendez-vous-dans-les-hamptons-laura.html

J’ai passé un bien agréable moment avec ce couple. La lecture fut douce, légère et attachante.

Dakota est une jeune femme très touchante surtout quand on connaît son vécu. La jeune femme a toujours été considéré comme l’intrus de la famille, elle n’a pas spécialement été désirée et vivre avec ce rejet au quotidien a dû être difficile. Elle a appris à être discrète, un peu effacée et docile. Ce n’est donc pas vraiment étonnant dans la voir évoluer professionnellement dans la conciergerie. Elle aime s’occuper des autres et les rendre heureux. Elle ne s’en rend pas forcément compte mais elle est aussi en demande d’affection. On sent qu’elle a envie de trouver sa place dans sa propre famille puisqu’elle ne l’a jamais trouvé jusqu’ici.

Max est plus basique : c’est le mâle de base, beau, riche, indépendant. Un bourreau de travail, qui ayant été blessé plus jeune, s’est fermé aux sentiments. Dans ses affaires, il est intraitable. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir son point de vue et à le voir évoluer positivement grâce à la douce influence de Dakota.

Leur relation n’est pas vraiment surprenante. Ils se plaisent immédiatement, l’alchimie est puissante. Si Max la veut, Dakota est plus réticente. Ils vont se tourner autour jusqu’à ce que l’intensité soit trop forte. Une chose est sûre, ils ne savent pas du tout où cette liaison vont les mener mais ils ont besoin l’un de l’autre. Même s’ils vont être obligés de se soutenir encore plus à un moment donné.

J’ai vraiment apprécié ce texte, les personnages sont vraiment attachants, la situation et le développement de l’histoire sont intéressantes. J’ai adoré détester la famille de Dakota, il faut dire que méchanceté et indifférence sont leur credo. C’est simple, mignon et sympathique. Un bon divertissement.
Le petit paradis Le petit paradis
Joyce Carol Oates   
Adriane Strohl, une adolescente imprudente et idéaliste, vit dans un futur proche : une Amérique totalitaire en 2039 contrôlée à l'excès par la " Véritable Démocratie ", où il est interdit à quiconque de sortir de la moyenne. Alors qu'elle est nommée major de sa promotion de terminale, elle commet l'erreur de vouloir briller dans son discours de fin d'études, et se voit condamnée à être télétransportée dans une bourgade rurale d'Amérique du Nord appelée Wainscotia pour y effectuer ses études supérieures... quatre-vingts ans plus tôt.
Forcée d'adopter une nouvelle identité et constamment sous surveillance, Adriane – alias Mary Ellen Enright – découvre avec stupeur l'Amérique surannée de 1959. Désireuse de purger sa peine de manière exemplaire et de rentrer chez elle au terme des quatre ans fixés, Adriane s'immerge dans le travail, notamment son cours de psychologie. Mais elle ne tarde pas à tomber amoureuse de son professeur, Ira Wolfman, un exilé du futur comme elle qui tentera de la convaincre de s'échapper avec lui...
L'infirmière d'Hitler L'infirmière d'Hitler
Mandy Robotham   
Que dire sur ce roman..
D’emblée on est marqué par le premier chapitre: il est percutant, empreint d’un réalisme cru .. et je me dis ah oui !! Le ton est lancé on va en avoir pour nos frais.
Et bien non ?‍♂️.
Le livre retrace l’histoire de Anke notre ?‍♀️ , sage femme de métier qui nous raconte sa vie pendant la guerre et le dilemme auquel a été confronté pendant cette période particulière dans son métier, dilemme qui se manifeste par faire accoucher ?? Eva Braum la compagne de Hitler. On comprend donc que fiction et histoire vont s’entremêler pour créer ce roman.
Roman que j’ai trouvé assez léger au niveau de l’intrigue, incohérent dans l’histoire que l’auteur nous sert. Tout au long je me suis demandée mais pourquoi aller chercher une sage femme incarcérée dans un camp de concentration au vu de ses allégeances au lieu d’une infirmière réputée et dans le camp d’Hitler, ou encore qu’elle facilite Anke avait de se confier à une inconnue .. bref des moments d’incrédulité qui m’ont gâché ma lecture.
En outre, tout au long des pages j’ai eu plus l’impression de lire un ouvrage technique sur les méthodes d’accouchement mieux sur le métier de sage-femme.
La romance est arrière plan mais aussi l’intrigue.Les personnages ne m’ont laissé aucune forte impression.Et enfin l’écriture est assez simple, sans passion. Je me suis souvent ennuyée dans ce récit ce qui est dommage.
Le gros point positif serait la qualité historique du récit mais aussi, l’expérience de l’auteur est mise en avant en sa qualité de sage-femme.
Des questionnements foisonnent tout au long de notre lecture, donc la principale serait comment aurait on réagi à la place de Ànke si une telle situation se présentait à nous ?

par tishatish
Mise en scène Mise en scène
Danielle Steel   
Magnifique roman d'une auteure que j'adore, où je me reconnais dans certains sentiments, notamment quand les enfants quittent le nid..
Un roman comme je les aime avec de l'amour, de l'amitié, une belle philosophie de vie et ce malgré un drame qui bouleversera à jamais.
Une belle opportunité qui arrive pour le personnage principal qui va l'aider à ouvrir un nouveau chapitre de sa vie et l'aider à avancer malgré un drame tragique.
L'amour également présent et de jolies rencontres dans son nouveau projet qui prendront une place dans son cœur et créera une seconde famille.
Je m'arrête là pour éviter de dévoiler le roman mais je le recommande vivement pour passer un agréable moment.