Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
706 217
Membres
971 137

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

« Il n’y a que deux choses en ce monde qui ont de la valeur, Eva, l’amour et la liberté. Si tu dois choisir entre les deux, choisis toujours la seconde, car il n’y a pas de vrai amour sans liberté. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Orphee3 2023-01-23T17:24:50+01:00

" Les livres, quoique générateurs d'émotions extrêmes, voire de graves traumatismes (…), lui permettaient de vivre par procuration les voyages et les aventures qu'elle se sentait incapable d'affronter dans la vraie vie."

Afficher en entier
Extrait ajouté par TifLou 2022-07-11T13:36:48+02:00

Élever un enfant, c'est lui apprendre à s'éloigner alors que tu voudrais le retenir. On parle toujours des premières fois, mais chaque première fois sera suivie d'une dernière fois.

La dernière fois que tu la verras marcher à quatre pattes, la dernière fois que tu lui donneras son biberon, la dernière couche que tu changeras, la dernière fois que tu la porteras dans tes bras, la dernière fois que tu l'emmèneras à l'école, la dernière fois que tu refermeras la porte de sa chambre après lui avoir dit bonne nuit...

C'est une succession de petits deuils et le premier de ces deuils, c'est l'accouchement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Epqpha 2021-06-27T14:50:06+02:00

"Petits pas.

Doucement.

Un à la fois."

Afficher en entier

Tout ce qu’on pouvait créer avec les vingt-six lettres de l’alphabet, à condition de les mettre dans le bon ordre, c’est magique.

Afficher en entier
Extrait ajouté par NicolaK 2023-07-01T18:45:51+02:00

C’était là depuis le début, depuis très longtemps, sous la douceur, la peur et la gentillesse. C’était elle aussi, cette émotion-là. Elle demandait seulement à ce qu’on la laisse enfin sortir et ils n’auraient qu’à composer avec, les autres, l’univers tout entier. Elle en avait fini de les laisser décider à sa place de ce qu’elle devait faire, d’avoir peur, de s’excuser d’exister et de marcher sur la pointe des pieds. Pour la première fois, Océane était en colère. Elle était furieuse. Elle était même folle de rage. Elle avait envie de tout casser.

Afficher en entier
Extrait ajouté par NicolaK 2023-07-01T18:45:07+02:00

Mais cette culpabilité, je peux vivre avec, parce qu’au fond, je sais qu’elle n’est pas légitime. Elle est le fruit d’une construction sociale de ce rôle de mère idéale que personne n’atteint jamais et dont on nous rebat les oreilles. La preuve étant que si j’étais un homme, je ne ressentirais rien de tout cela. J’en ferais dix fois moins pour mes enfants, et j’aurais le sentiment de mériter une ovation chaque fois que je leur ouvre une boîte de raviolis…

Afficher en entier
Extrait ajouté par NicolaK 2023-07-01T18:44:05+02:00

Je sais qu’à certains moments, le simple fait de te lever quand elle se met à pleurer te donne envie de mourir tellement tu es fatiguée. Je sais que tu t’es déjà demandé si elle n’était pas l’erreur de ta vie. Parfois, tu te dis : « Si j’avais su que c’était ça, avoir des enfants, pour une femme, je n’en aurais pas eu », et tu es déchirée par la culpabilité d’oser formuler des choses pareilles. Tu penses constamment à ta vie d’avant, celle qui n’existe plus, celle où tu étais libre et tu voudrais remonter le temps. Tu te passes tes souvenirs d’enfance en boucle, tu te demandes pourquoi tu as éprouvé le besoin de venir jeter une bombe pareille dans une vie qui te convenait parfaitement, mais tu n’oses pas en parler. En parler, ça voudrait dire regretter d’avoir eu Marine et ça, c’est indicible, inavouable, parce que malgré tout, tu l’aimes. C’est ce paradoxe que personne ne comprend, que toi-même tu n’arrives pas à accepter : la puissance infinie de cet amour-là et sa pesanteur sur ta vie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par NicolaK 2023-07-01T18:43:29+02:00

— Si tout le monde en rêve, pourquoi personne ne le fait ou ne le dit ?

— Parce qu’il faut avoir les moyens et le courage de partir d’une part, et d’autre part, parce que, comme tous les fantasmes, c’est beaucoup plus beau en théorie qu’en réalité. Et si tu crois que ça va arranger quoi que ce soit, tu te trompes.

— Tu n’en sais rien ! Tu n’es pas à ma place ni à celle de ma fille, tu n’as aucune idée de la situation.

— Si, je sais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par NicolaK 2023-07-01T18:41:50+02:00

— OK, tu veux voir un truc vraiment cool, alors ?

Il saisit son portable et le tourna vers Océane qui abandonna sa sélection de thé pour suivre la vidéo que Ben avait lancée. Elle s’intitulait : « Ainsi gèlent les bulles de savon ».

— Regarde.

Sur l’écran, on voyait une bulle de savon posée sur de la neige. Devant les yeux étonnés d’Océane, elle se couvrit peu à peu de cristaux très nettement dessinés, en forme d’étoiles et de délicates plumes blanches avant de geler complètement. Océane était sidérée. Elle pensait être l’unique personne au monde à s’intéresser aux bulles de savon. Or cette vidéo extraordinaire possédait des milliers de vues.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode