Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Al3x93 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Troie ou la Trahison des dieux Troie ou la Trahison des dieux
Marion Zimmer Bradley   
J'ai énormément apprécié ce livre, même si la fin était plus ou moins connue d'avance, le cheminement pour y arriver était intéressant. Je me suis attachée à beaucoup des personnages, ce qui est plutôt rare en temps normal avec ce genre de roman, et même aux plus machistes ! Je ne suis pas une grande adepte de faits suréalistes mais étrangement l'intervention des Dieux ne m'a pas dérangée plus que ça.
[spoiler]Par contre, j'ai trouvé la fin horrible, avec le viol de Ambre. Et pourquoi donc Cassandre ne rejoignait-elle pas Enée ? Petite romance décrite juste comme il faut.[/spoiler]
A lire !

par Nie-chan
Pension Vanilos Pension Vanilos
Agatha Christie   
J'ai été pour la première fois déçue par Agatha Christie avec ce livre... Je n'ai eu aucun feeling avec les personnages, et je n'ai pas accroché à l'histoire. Si bien que pendant le dénouement, j'étais plus blasée qu'autre chose. Dommage, car l'intrigue est réellement bien faite.

par Milca
Les derniers jours des reines Les derniers jours des reines
Jean Sévillia    Jean-Christophe Buisson   
Je sais, ce n’est pas une lecture que je présente habituellement sur ce blog mais là je ne pouvais pas résister de vous parler de cet ouvrage. Franchement, il serait dommage de passer à côté. Non seulement c’est hyper ludique mais en plus c’est un bon moyen d’acquérir des connaissances rapides sur une reine connue.


Il va m’être difficile de vous faire un résumé car il s’agit d’une série de nouvelles qui retracent la vie des grandes reines en quelques lignes. En 10 pages vous saurez tout sur Brunehaut, Sissi, Anne d’Autriche, Cléopâtre… Voilà ce que je définissais par ludique : des historiettes très courtes au style simple qui vont retracer très succinctement la vie des grandes reines avant de nous raconter de manière plus approfondie leur mort.


Je sais, je sais, c’est ce que les plus intellos appellent de « l’histoire de salon » mais honnêtement, cela m’indiffère. Les derniers jours des grands sont un sujet qui passionne n’importe qui et qui change des vues politiques. Là, au moins, soit on adhère au personnage, soit on n’adhère pas. Mais, au moins, on peut se forger un avis ! C’est le moyen rêvé de connaitre une reine sans faire des recherches approfondies sur la période et ses enjeux. Et, cela permet de clarifier les choses car l’arbre généalogique est simplifié, tout comme ses actions (je pense notamment à l’article sur Agrippine qui m’a d’ailleurs donné envie de lire une réelle bio sur elle). Ce livre nous permet donc d’aborder une reine et il faut ensuite approfondir ces recherches pour acquérir de véritables connaissances dessus.

Un extrait ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2016/02/les-derniers-jours-des-reines.html
Sur des Mers plus Ignorées Sur des Mers plus Ignorées
Tim Powers   
La magie se mêle aux superstitions et comme elle, elle dépend de nos croyances en son efficacité. Ici, le plus important est la volonté inébranlable d'un homme simple qui croit qu'il peut infléchir la roue du destin mise en branle par de terribles puissances. On suit avec intérêt le personnage qui s'affirme de page en page pour devenir un acteur incontournable dans cette épopée réunissant plusieurs quêtes. La plus importante n'est elle pas de vivre, véritablement?
Le Grand Marin Le Grand Marin
Catherine Poulain   
Fait rarissime, je veux lire ce roman depuis que j’en ai entendu parler à sa sortie dans un magazine. Une histoire de femme forte, inspirée d’évènements vécus, des aventures en mer à l’autre bout du monde… Irrésistiblement, il m’attirait.

C’est donc normal que j’aie craqué à sa sortie en poche.

Mauvais timing de lecture ? En tout cas, mes débuts dans l’histoire furent difficiles. J’ai mis du temps avant de m’immerger calmement auprès de Lili et des pêcheurs rugueux de l’Alaska. A la faveur d’un meilleur « mood » de lecture, j’ai persévéré malgré tout. Et je trouve que j’ai bien fait.

Ce roman est composé, surtout dans les premières dizaines de pages, de fragments d’impressions qui se suivent dans une logique difficile à suivre pour le lecteur. L’héroïne arrive en Alaska, évoque par bribes ses rencontres avec les gens et les lieux. Il faut s’y laisser glisser comme dans un rêve et se faire bercer par les mots tantôt crus, tantôt d’une poésie à couper le souffle, jusqu’à ce que le fil du récit se fasse plus clair.
En effet, une fois sur le bateau de pêche, tout prend sens. Si Lili paraît légèrement masochiste à s’infliger ainsi cette terrible pêche à la morue noire (se faire engueuler par les autres matelots – que des hommes -, dormir seulement quelques heures par jour et à même le plancher, effectuer des tâches répugnantes en ayant une hygiène plus que spartiate…), on arrive finalement assez facilement à la comprendre. On comprend son besoin d’une vie brute et pleine, de sentir son corps fonctionner à plein régime, d’une franche camaraderie avec les hommes. Loin de la civilisation.
On l’envierait presque d’avoir ce culot.
Au bout de cent pages, j’étais dedans, en plein milieu du sang, de la morve et de l’eau salée qui font le quotidien des matelots pêcheurs.

Le dernier tiers est différent, dans l’action, dans la tonalité, dans le rythme, dans le lieu. Lili est coincée à terre, écartelée entre son amour pour le grand marin et son besoin de liberté et d’indépendance. C’est une chute brutale sur la terre ferme, loin de la rude beauté de la pêche.
Catherine Poulain nous offre une fin mélancolique auprès d’une Lili un peu perdue.

Ce livre m’a habitée le temps de quelques jours de lecture. La petite ville froide et maritime, ses bars et son shelter. Le Rebel, ses palangres et sa timonerie. Et les hommes, si nombreux qui se ressemblent et je les ai souvent confondus.

C’est un roman rugueux et brut, si vous avez envie d’un instant de dépaysement et de mer, de ressentir « la vraie vie », il est pour vous !
Sans titre Sans titre
Valérie Gans   
Dévoré par les requins au large de Bali, le peintre Egon Stübli est mort.Largement relayée par une presse qui jusqu'à présent ne s'était jamais beaucoup intéressée à l'artiste, en perte de vitesse après un petit succès quelques années plus tôt avec une série de portraits distordus appelés les Uglies, l'information suscite instantanément dans le monde de l'art un regain de curiosité.Les « amis » apparaissent soudainement de toutes parts, la cote d'Egon s'envole, on s'arrache ses toiles? Mort, Egon Stübli atteint une notoriété à laquelle il n'aurait jamais pu prétendre de son vivant.Réticent dans un premier temps à profiter de cet engouement, son compagnon le chirurgien Charles Newcommer en tire cependant une idée. Si c'est la singularité qui plaît dans les portraits de son amant, pourquoi n'appliquerait-il pas ce principe à la chirurgie plastique ? Donner aux femmes ? et aux hommes ? une personnalité plutôt que de les faire toutes ? et tous ? se ressembler ?Entre satire sociale et thriller psychologique, de la quête de la beauté à la fabrication d'un succès, Valérie Gans brosse un tableau au vitriol de notre société. Et si tout ceci n'était qu'une immense manipulation, reposant sur ce qui a toujours fait courir les hommes : l'appât du gain et la vanité ?
Le Trône de fer, Intégrale 2 Le Trône de fer, Intégrale 2
George R. R. Martin   
Tout comme la première intégrale, elle est riche en trahisons et rebondissements en tout genre! Et pas forcément ceux que l'on attendait. Combien de fois ai-je été surprise par les évènements aux quels je ne m'y attendais pas du tout! Une pure pure merveille! Je tiens le Trône de Fer en très haute estime! Cul-ti-ssi-me!

par DitaJett
L'Assassin royal, Tome 7 : Le Prophète blanc L'Assassin royal, Tome 7 : Le Prophète blanc
Robin Hobb   
Dans ce septième tome, les péripéties ne se succèdent pas à toute vitesse comme dans les six premiers.

C'est plutôt un tome de mise en place, une transition, entre deux cycles d'aventures, qui laisse présager une suite très intéressante.

Le style est quant à lui toujours aussi agréable et, facile à suivre.

L'action et l'intrigue vont crescendo et, on pénètre doucement dans les raisonnements et interrogations de notre assassin favori.

Robin Hobb, nous entraine encore plus loin dans les mystères et la magie des six duchés.

Les six premiers vous ont plu ...très bien vous pouvez lire celui-ci... les yeux fermés ...enfin façon de parler !

Bref, le prophète blanc n'est pas révolutionnaire mais, le talent de l'auteur me l'a fait apprécier et, j'attends avec impatience la sortie prochaine du huitième tome : la secte maudite.
http://booknode.com/l_assassin_royal,_tome_8___la_secte_maudite_053576

par Gambit
Les Disparus de Pukatapu Les Disparus de Pukatapu
Patrice Guirao   
? Les disparus de Pukatapu, Patrice GUIRAO
? Éditions Robert Laffont La bête noire
? 384 pages

?Thriller - Polar noir azur? 2ème opus après Le bûcher de Moorea. ? Très jolie couverture également!!

? On retrouve dans cet opus Lilith, la photographe et Maema, la journaliste. Venues sur un îlot à plusieurs centaines de kms de Tahiti faire un reportage sur le réchauffement climatique, elles découvrent, dans le sable blanc, une main. A qui appartient elle?
Les habitants de l’île sont peu nombreux... on compte à peine quelques familles et aucun enfant... et pourtant, les morts s’additionnent. Que se passe t’il sur l’île de Pukatapu??


? Encore une fois, je retrouve de magnifiques descriptions de paysages paradisiaques : lagon, corail, sable blanc et eaux turquoise, cocotiers etc... L’écriture est belle, fluide, accessible.
Comme pour le Tome 1 l’histoire est palpitante une grande partie du roman. L’enquête et les investigations des deux protagonistes sont intéressantes et jalonnées de meurtres.
Pourtant vers la fin, l’auteur choisit une voie... et pour moi, tombe dans « le trop »... dommage encore une fois.

Est-ce que vous l’avez lu?

par marggaux
La Cerise sur le gâteau La Cerise sur le gâteau
Aurélie Valognes   
Roman un peu décevant par rapport aux précédents. Des thèmes séduisants : celui des retraités, leur nouvelle vie, leurs petits-enfants, et celui du zéro déchets, bio, équitable, étayé de très bons exemples (et idées à appliquer !)... Deux très bon thèmes, donc. Et pourtant, malgré des personnages attachants, l'humour et les bons sentiments que l'on retrouve toujours avec grand plaisir chez cette auteure, j'ai trouvé ce roman un peu longuet à lire. Beaucoup de choses qui se répètent, des passages à vide, ce qui ralentit le rythme de lecture. Ce roman reste néanmoins sympa à lire pour l'été.
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4