Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de aladinwww : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Alpha, Tome 7 : Le masque de la trahison Alpha, Tome 7 : Le masque de la trahison
Gwen Wood   
Dernier tome ? Du point de vue de Poppy, je pense bien. ''Alpha'' a été une saga de livre que j'ai adoré découvrir et qui me laisse un peu sur ma fin. Même si l'auteure laisse présager que la Meute du Soleil pourrait revenir parce qu'elle n'a pas dit son dernier mot, je ne peux m'empêcher de penser que nous pourrions encore faire beaucoup de choses en fonction de l'épilogue que nous propose Gwen Wood. Et même si je serais contente de retrouver la Meute du Soleil sous le point de vue d'un autre personnage, je pense que ce serait un pincement au coeur de ne pas la retrouver avec Poppy et Nick, deux personnages que j'ai appris à connaître, à apprécier et surtout à m'attacher. Je sais qu'il y a une fin à tout, et je comprends aussi l'auteure de vouloir faire autre chose. D'ailleurs, j'ai hâte de pouvoir découvrir les nouveaux univers et personnages qu'elle nous mentionne dans ses remerciements.

Si je devais donc parler de ce septième tome, je dirais qu'il était vraiment très bon. J'aurais sûrement aimé qu'il nous réserve un peu plus d'actions en fonction du contexte et de l'enquête abordée, mais j'ai vraiment beaucoup aimé son développement même s'il me faisait un peu penser à un petit mix des tomes précédents. Le fait qu'on s'attaque à des enfants, mais aussi la proximité du coupable. D'ailleurs, je dois quand même dire que je n'avais pas du tout deviner qui était responsable des enlèvements. Je pensais qu'il s'agissait d'une personne bien précise parce qu'il me semblait un peu trop louche, mais finalement, j'ai été surprise de me rendre compte que j'étais complètement à côté de la plaque. Poppy m'a légèrement agacée. Même si c'est dans sa nature de prendre des risques, la communication est quand même importante. On a l'impression qu'elle se fiche complètement des conséquences et du danger auquel elle peut faire face.

Par contre, j'ai beaucoup apprécié ce tome pour la vision de l'accouchement qu'il nous donne. L'auteure prend le temps de nous parler des doutes et des problèmes que peuvent rencontrer les mamans, et c'était vraiment intéressant même si pour le coup je ne m'y connais pas assez pour dire que c'était assez proche de la réalité. Et si nous pouvons vraiment nous y fier. Mais c'était une très bonne chose. J'ai adoré voir Nick en tant que papa complètement gaga de sa fille. J'aurais aimé avoir une explication quant au choix du prénom, mais ce n'est pas très grave.

Quoi qu'il en soit, c'était une très bonne conclusion même si je reste quand même assez sceptique quant au choix de ne pas prolongé le point de vue de Poppy, si c'est ce que j'ai compris. La fin nous donne tout les éléments possibles pour faire un dernier tome encore plus explosif et prometteur. [spoiler] Et puis, même si nous savons que Andrew ne pourra probablement pas se réveiller de son cauchemar, j'aurais aimé que Poppy puisse remettre la main sur son corps. Il est donc encore dans la nature, et rien ne nous dit qu'il ne pourrait pas vaincre sa peur et se réveiller. [/spoiler]. Si l'auteure nous donnait la possibilité de poursuivre la saga avec le point de vue d'un autre personnage, j'aimerais beaucoup qu'elle se penche sur celui de Sombre.
L'Élue, Tome 2 : La Rébellion L'Élue, Tome 2 : La Rébellion
Emilie Brighton   
Elizabeth est transférée par l’Ordre du tigre sur Los Angeles, où elle se voit confier
une nouvelle identité. Mais peu après son arrivée, de troublants événements
surviennent, et l’Ordre va devoir faire appel à ses services.

Qui est à l’origine de ces étranges meurtres dont les victimes ne sont pas choisies au
hasard ? Pour Elizabeth le doute s’installe. Et si un des maîtres vampires se cachait
derrière tout ça ?

L’immortelle ne peut agir seule. Bien sûr, elle peut compter sur Gareth et Molly, ses
fidèles alliés, mais l’aide d’une vieille connaissance sera cette fois nécessaire. Et c’est
d’un charmant Écossais dont il s’agit…
Alpha, Tome 6 : Le Soulèvement des Lycans Alpha, Tome 6 : Le Soulèvement des Lycans
Gwen Wood   
La guerre !!! Un des sujet les plus nul à aborder. Et pour cause, elle est dictée par la haine des uns envers les autres. Parfois, elle se déclare juste à cause d'un désaccord, ou encore par la colère ou l'envie de conquête. Mais la plupart du temps, c'est uniquement dû au fait que certain veulent tout simplement le pouvoir. Pour se retrouver à être le chef du monde, l’être humain qui convoite le haut sommet de la hiérarchie, se fiche totalement des dégâts que cette guerre est capable de faire, notamment les morts, la perte d'un être cher, les orphelins, etc. Pour devenir le chef, qu'importe les pertes, du moment qu'il y arrive. Bien entendu, l'histoire en est rempli de ces immondices à travers le globe, la première et le seconde guerre mondiale, la guerre de sécession, la guerre de Troie, la bataille de Qadesh, les croisades, les guerres d'indépendance, les guerres intercoloniales, les campagnes, etc, etc. Il y en a tellement que l'on pourrait imaginer que les hommes apprendraient la leçon. Et bien non !!!! La leçon porte ses fruits pour un temps, mais … très vite ils recommencent. Mais, dieux merci, les ouvrages littéraires portant sur les genres fantasy, bit-lit, fantastique, etc, tourne ces petites guéguerres vers des moments, non de gloire, mais de calmes, et de joie. Car au final, les guerres déclarées sont en règle général pour protéger un territoire donné. Car pour les héros fictifs, la vie et le bien êtres de ceux qu'ils aiment, est ce qui est le plus importants dans leurs vie. Du moins, c'est ainsi que je le perçois. Pour preuve, le dernier bébé en date de Gwen Wood, en parle.

Et oui !!! Vous l'avez compris, l'une de mes autrice française adorée, est de retour, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le jeune couple d'Alpha suprême, est pour le moins sur le pieds de guerre. Vous ne me croyez pas ? Alors lisez ce petit résumé. "Ainsi, ma rage et ma détermination à protéger mes proches deviendraient l’essence qui viendrait foutre le feu à cette rébellion et la réduire en cendres pour de bon." La Meute du Soleil connaît un nouveau revirement de situation ! Marcel Jay White entend bien prendre le contrôle du pouvoir sur la société lycane. C’est la mauvaise nouvelle que sa nièce vient leur rapporter. D’ailleurs, l’arrivée sur le territoire de la jeune louve, superficielle et arrogante, n’est pas apprécié par tout le monde... Et pour cause, il s’agit de l’ex de Nick ! De toute évidence elle n’a pas l’intention de lâcher le beau roux aussi facilement. Poppy préfère prendre ses distances en enquêtant de son côté sur l’attaque qui se prépare. Mais notre chasseuse préférée n’est pas au mieux de sa forme, et la raison de son état pourrait en surprendre plus d’un ! Quoi qu’il en soit, Poppy ne compte pas se laisser faire ! La guerre est déclarée !

Et oui !!! C'est très chaud. Mais, ne vous inquiétez pas, Gwen Wood, nous à concocter un petit panel de personnages, dont un retour fracassant, qui n'a fait que me mettre l'eau à la bouche. Et en avant la musique !!!

Poppy, est certainement le personnage qui a le plus changé dans cette série que j'affectionne tant. Effectivement, on l'a découverte quand elle était encore célibataire, qui essayait de comprendre les sensations qu'elle éprouvait quand le beau Nick était dans les parages. Depuis ces débuts chaotiques, je l'ai suivie avec passion. J'ai adoré quand elle se met en couple avec le grand gars baraqué, puis quand elle se marie, j'en ai eu les larmes aux yeux pour dire. Mais coté caractère, pffuuutttt !!!!! C'est pas gagné. Toujours aussi grande gueule, bagarreuse, forte, insoumise, un humour de chien, indocile, autoritaire, etc, mais malgré cela, on sent qu'au plus profond d'elle même, ce n'est plus tout à fait la même Poppy. C'est la vie ma Lily comme dit la chanson de Joe Dassin. Sans compter, que le mois passé, je l'ai découverte avec des pouvoirs, qui m'ont bien fait rire, et qui maintenant me fait flipper grave. Oh que j'adore cette petite blonde à l'humeur changeante.

Et qui dit Poppy, dit Nick. Nick, ce beau et sexy highlander roux, dont la puissance est sans égal, grand chef des loups, et le maître suprême du cœur de la belle Poppy. Ce mec, est une vraie bombe sexuel les fifilles. Mais ce qu'il peut être crétin ce mec. Poppy a beau lui faire comprendre les choses en le privant de son dessert favori, ou en le quittant quelques jours, le mec ne cesse de commettre bévues sur bévues. Entre les paroles qu'il dit dans la colère ou les actions qu'il fait juste pour ''aider'' ou ''protéger'' l'un des siens, il les accumule. Dieux merci, il sait aussi se faire pardonner. Même si c'est l'un des personnages que j'apprécie énormément, je trouve qu'il n'évolue pas des masses. Mais bon, c’est compréhensible, c’est un mec. Et les mecs, ils grandissent moins vite que les filles. En plus de cela, il est autoritaire, macho, colérique, etc, bref tout ce que l'on peut attendre d'un Alpha. Huummm !!!! Nicky, Nicky !!! Toi, tu vas morfler !!! Hi, hi, hi …

Tout à l'heure j'ai parlé du grand retour d'un personnage, et effectivement, il est temps de vous en parler. Sombre, dieu des cauchemars, est de retour. Ce personnage, nous l'avons découvert le tome 4 de la série, lorsque Poppy fut envoyer dans le monde des songes. Il est toujours égal à lui même, mais comme il est dans le corps d'un jeun adolescent, on se retrouve avec des situations cocasses. Avez vous déjà vu un dieu en pétard, protecteur comme pas deux, qui fait valdinguer les grands méchants, tout en mangeant une sucette ??? Et bien moi, oui !!! Et je ne vous dis pas les moments où il mange comme si qu'il avait fait la gréve de la faim pendant des jours. Sans compté, son coté ado rebelle qui asticote ses aînés, et ici je précise que l’aîné en question c'est Nick. C'est le personnage qui m'a fait chaviré de rire, avec ses petites manies, ses petites attentions, mais surtout ses petites taquineries. Après tout, il faut bien que jeunesse se fasse. Jeunesse ??? Pour un vieux de plus de milles ans ??? Vous voyez, même un homme plus vieux que nos grands parents est capable d'agir comme un gosse. LOL. Mais s'il est ici, c'est aussi pour donner des cours particuliers à sa douce, et aussi pour la protéger.

Ryan, le meilleur ami de Poppy, est lui aussi très présent. Il faut dire pour sa défense, que depuis l'épisode ''ma sœur a disparue'', et ''les vampires et les loups garous'' existent, il a décider de devenir un chasseur. Et qui s'y colle à son apprentissage ??? Le légendaire Al Evans, grand père de Poppy. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'apprentissage est fort rude, sur fond de fou rire pour ceux qui observent. Mais, quand on est entraîné par le meilleur des meilleur, il faut bien qu'à un moment le métier rentre. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est bien rentré. Première chasse, un loup abattu direct. Première bataille, deuxième loup abattu. Ça fait rêver. Moi ce que j'adore avec ce beau gosse, c'est que même s'il est en retrait, il ne cesse de m’impressionner. Et je sais déjà, que cela va monter en puissance.

Dovie, cette jeune métamorphe panthère, est une vraie dure à cuire. On entends souvent parler d'elle au fils des tomes, mais à aucun moments, on la voie prendre part au combat et à la vie de Poppy. D'elle, on sait juste qu'elle travaille au bar d'Arléne, qu'Aidan, l'un des gamma de la meute du soleil est fou d'elle, mais sans plus. Cette jeune femme, cache sous ses allures d'ange, qu'elle est une vraie coriace. Une scène notamment me reviens en ce moment même en tête. Le coup d'un grand méchant loup qui va se fracasser le corps contre un arbre, juste en le lancent, c'est … juste … hilarant et magnifique. Cette petite, me plais énormément, elle est coriace, une dure à cuire, une grande gueule, mais aussi gentille et attentionnée. Pas besoin d’être médium pour comprendre qu'entre elle et Poppy, c'est une véritable amitié qui s'est dessiné.

Enfin, je vais vous parler de la peste. Alors, on a la peste bucolique, la peste noire, la peste pulmonaire, la peste septicémique, la peste pharyngée … Heuuuu !!!!! Là je voie déjà votre visage s'allonger et qui semble dire, ''Parole d'une livrophage, tu es sure de ne pas te tromper ??? Par ce que pour le coup, la peste ne fait pas partie de l'histoire''. Et moi je vous réponds avec un bon gros sourire, ''mais si, chers livrophagiens, la peste dans ce tome existe. Elle a deux jambes, deux bras, et une tête, mais aussi mortelles que les autres pestes. Et cette dernière se prénomme Arizona''. Cette femelle en chaleur, est la nièce de Marcel Jay White, celui qui est à la tète de la guerre des lycans. Et pire que tout c'est l'ex à Nick. Mais ce qu'elle m'énerve cette greluche. Déjà qu'elle veut Nick pour elle, elle cherche en plus de cela à embrouillé tout le monde. Alors si vous devez choisir entre la peste et le choléra, n'hésitez pas. C'est pas parce que la chieuse est une bimbo qu'il faut aller vers elle. Dieux merci, elle va vite se rendre compte qui est Poppy.

En dehors de ces personnages, on retrouve pas mal d'autres à travers ce tome. Notamment avec Al, Arléne, les gammas et les femelles de la meute, Marc le frère de Nick, Benny leurs père (et la je me demande si par hasard, Gwen Wood n'aurait pas penser à donner le nom de Benny à ce lourdingue en pensant à la série humoristique Benny Hill ???), Astor roi des vampires, les lieutenants du Nord, de l'Est et de l'Ouest, etc. Il y en a plein, et c'est trop top.

Sincèrement, cette histoire, qui sent venir son final à grand pas, est vraiment magique. Je pense que c'est pour cela, qu'à chaque fois, je tremble chaque fois que j'arrive au point cruciale de ma chronique avec la plume de l'auteur, la romance entre les protagonistes et l'intrigue du livre, qui sont les points que j'aborde pour vous parler du roman.

Tout d'abord la plume de Gwen Wood, est toujours aussi magique. Que dis je !!! Elle est simple, légère, rythmée, émotive, humoriste, et pleine de vie. On se sent happée par l'histoire dés le début. On s'y accroche avec plaisir et se laisse porter par l'histoire. On ressent facilement les émotions des personnages, et on se met autant à rire, qu'à pleurer, ou qu'à se mettre en colère, à chaque fois que c'est possible. Les actions grimpent crescendo en force, et les pages défilent encore et encore. Mes descriptions restent facilement simple, et on s'y immerge avec plaisir. Les personnages, sont de plus en plus attachants, et l'on sent que bientôt il faudra laisser nos héros. Bref, tout cela, et même si je ne développe pas plus ce point, c'est pour dire que je suis une fana de cette divine prose.

Ensuite la romance entre les tourtereau, est toujours aussi belle et débordante d'amour. Du moins, quand Poppy ne fait pas la tronche pour un oui ou pour un non. Comme je l'ai dis plus haut, Nick est parfois un véritable crétin, mais, qu'importe, Poppy l'adore. Alors, préparez vous, car ce couple que l'on adore, va vivre un moment des plus heureux, même si la réaction d'un des deux est à mourir de rire. C'est un amour comme celui là que je voudrais avoir. Alors en attendant, je me contente de celui ci. Car, ce couple, est l'un des plus beau que j'ai pu découvrir. Ils sont toujours entrain de se protéger, de se dorloter, de se chouchouter, etc. J'adore.

Enfin, l'intrigue de ce livre, se tourne bien évidement autour du démantèlement de la rébellion lycane. Et pour ce faire, on à une peste qui va venir emmerder nos loups garou adoré. Du moins, je dirais que c'est raté, vu que Poppy veille au grain. Mais bon, vu la façon dont tout se déroule, je dirais, que c'est très bien menée. On prend plaisir à suivre Poppy dans son enquête, et surtout à donner quelques coups par ci, par là.

En conclusion, encore un tome qui se fini un peu trop vite à mon humble avis. Non pas, parce qu'il était cours, mais plus parce qu’après sa lecture on se sent seul. Je veux dire par là, que je suis tellement pressée de lire le dernier bébé de Gwen Wood, que dés que c'est possible, je vais le précommander, et malheureusement, à chaque fois que je l'ai fini, je ressens un manque dans mon âme livresque. Et puis, comment résister, entre les personnages géniaux aux forts caractères, la plume angélique, la romance magique et l'intrigue très bien menée, c'est sûre que l'on ne peut qu'adhérer à cette saga. Pour l'instant je me met en pause, et j'attends avec impatience le tome 7 de cette saga coup de foudre, qui je crois bien sera le dernier. Et bien évidement, dés que ce sera possible, je vais le précommander. En attendant, à bientôt pour une nouvelle chronique.

Plus de chroniques sur mon site http://le-petit-univers-litteraire-de-miss-vampiress44.e-monsite.com/
Alpha, Tome 5: Le pacte de sang Alpha, Tome 5: Le pacte de sang
Gwen Wood   
Ahhhhhhh ouuuuuuuuuu !!!!!!!!!!! Transsssssss …........... Forrrrrrrrrr …............ Maaaaaaaaaaa …................ Tiiiiiiiiiiiiiiiion !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Oui, je trouve aussi que sa fait cliché, genre Power Rangers. Bon !!!!! Ce n'est pas de ma faute, mes fils ne cessent de regarder ce film. Alors, oui !!!!!!!!!!! Aujourd'hui on va parler de transformation. Je ne parle ni de la banque, ni de la chimie, ni de la bactériologie, ni du rugby, etc. Non !!!!!!! Je ne parle pas non plus de Dragon Ball, ni des Power Rangers, ni de Bioman, ni de Goldorak, ni de Sailor Moon, ou tout autre dessin animés ou films qui polluent le petit comme le grand écran. Non !!!! Ce serait bien trop simple. N'est ce pas !!!! Comme nous sommes des dévoreurs de livres, il faut bien comprendre que c'est la transformation en littérature qui nous intéresse. Et nous en avons de pas mal. Le passage d'humain en vampire. Le passage d'humain en loup garou. Ou encore le passage d'humain en métamorphe. Sans compter les sirènes qui passent de la queue de poisson aux belle jambes galbées. Et puis, il y a les dragons aussi, gros monstres ailés, puis, plouf … sexy men est là. Ils sont plutôt courant dans les histoires que nous lisons. C'est un sacré numéro. Je vous l'accorde. Mais les dieux, les fées, les sorciers, les élémentaires, les anges, les démons, etc, ils naissent ainsi, mais, qui peux nous dire, s'il n'est pas possible de se transformer en l'un d'eux. Qui nous dis que c'est impossible. D'un autre coté, si cela n'existe pas, c'est vraiment dommage de ne pas pouvoir avoir ce genre de pouvoir. Vous vous imaginez, pouvoir se défendre avec toute cette puissance dans le corps. Ce serait magnifique. Allons bon !!!! Je m'éloigne du sujet d'aujourd'hui. En ce jour, est sortie le tout dernier bébé de l'autrice Gwen Wood. Je ne vous dis pas à quel point j'étais pressé de l'avoir. Alors pour être sur de ne pas le rater, je l'ai précommander au moins, trois semaines avant sa sortie. C'est pour dire que j'avais hâte de l’avoir en main !!!! Hi, hi, hi !!!!! Mais pauvre de moi, j'étais tellement prise dans l'histoire, que je l'ai fini le jour même.

Pfffuuuuuu !!!!!!!!! Je n'y suis pour rien moi !!! J'adore cette série. En plus, je me suis léchée les babines quand j'ai découvert le résumé de ce tome. Et je vais d'ailleurs, vous le rappeler. Notre chasseuse préférée n’est pas en grande forme depuis son retour du Monde Noir. Alors qu’elle est censée se reposer durant sa lune de miel, les tourtereaux écourtent leur séjour : pour cause, deux gammas de la meute ont été victimes d’un mystérieux accident de voiture ! Tandis que les lycans s’activent pour mener l’enquête, Poppy continue discrètement de s’interroger sur son état de santé. Et il vaudrait mieux qu’elle trouve des solutions avant que son compagnon surprotecteur ne s’en mêle… Mais voilà qu’on la missionne déjà pour une nouvelle traque ! C’est Akeem, le vampire, qui fait appel à ses talents au sujet d’une étrange disparition. Poppy acceptera-t-elle la proposition de son ami aux canines acérées ? Pas de repos pour les braves !

Poppy, mon héroïne. Elle ne cesse de m'étonner. Cette femme, même malade, est prête à tout pour protéger les siens, ou aider les autres. Malgré l'inquiétude qu'elle ressent, elle n’hésite pas à faire sont boulot. Elle ne change pas vraiment. Toujours aussi grande gueule, toujours aussi fonceuse, la main sur le cœur, intrépide, intelligente, bagarreuse, taquine, etc. Je l'adore toujours autant. Mais, elle change au plus profond d'elle même. Alors pour une fois, je vous laisse le découvrir, car moi depuis le tome quatre, je me suis mise à imaginer divers scénarios. Enceinte ??? Le cadeau de Sombre ??? Déesse ??? Sorcière ??? Louve ??? Hi, hi hi … Je sais que d'habitude je vous dévoile des trucs, mais là !!! Je vous laisse sur votre faim.

Nick, le beau, sexy, et macho mec de la saga. Huummm !!!! Toujours aussi craquant. Chaque fois que sa dulcinée est dans la panade, ce mec vole a son secours. Il est toujours égal à lui même. Gentil, honnête, terrifiant, autoritaire, macho et aussi très loup. Je me comprends. C'est un homme qui a apprit ses leçons, certes, mais au fond c'est le genre de mec génial, malgré tous le travail que sa nouvelle condition lui apporte.

Sam le quatrième gamma de la meute, lui aussi ne change pas vraiment. Il est toujours aussi protecteur avec sa femelle alpha Poppy. Mais c'est surtout en raison du fait qu'il l'apprécie, mais aussi, d'une certaine façon, pour éviter la punition de Nick. D'un autre coté, il reste taquin, tout en étant très attentif à la chasse. Sans compter, qu'il a fini par comprendre que Poppy, ne va pas le laisser passer devant chaque danger qu'elle affronte ou affrontera. Non !!!!!! Là aussi, c'est un homme qui a apprit avec le temps, que quand Poppy dit blanc, il faut pas chercher à dire noir, sinon, vous allez découvrir, une tonne de couleur différentes. MDR.

Akeem, ce vieux vampire qui s'occupe d'un bar, est assez intéressant à découvrir. Lui dont nous avons entendu parler dans le premier tome, qui passe pour un excentrique, et machiavélique vampire, se voit attribuer le rôle de patron pour Poppy. Mais, dans ce livre, on va en apprendre plus sur lui. Comment il est devenu vampire ??? Qu'est ce qu'un vampire ??? Qui l'a transformé ??? Et d'autres questions que l'on se pose. Mais la chose à retenir de cet homme, c'est que malgré le fait qu'il soit une bête à croc sur deux pattes, il adore Poppy, et va toujours faire en sorte de la protéger.

Astor Lowell, un très, très vieux vampire, puissant, est par excellence, le chef de tout le royaume vampirique. Il se place au même rang que Nick, et tous deux s'entendent comme cul et chemise. C'est un être bienveillant, droit, honnête, sincère, autoritaire, mais surtout il n'a qu'une parole. En fait je fus très étonné de constater que lorsque il fait une promesse, il la tient. Il faut dire que la plupart du temps, les vampires sont fourbes jusqu'à la pointe des cheveux. En plus, on la déjà croisé. Mais chutttttttt !!!!!!! Je ne vous dirais pas où.

Zachary, ce pauvre petit prince vampire, est aussi mignon de visage, que de cœur. Un vrai mâle amoureux. C'est pour dire, que ce qui lui arrive m'a vraiment touché en plein cœur. Il est doux comme de la soie, et aussi charmant qu'un gentlemen. Je l'ai adoré ce mini vampire.

Ryan, rappelez vous, nous l'avons découvert dans le premier tome, c'est le meilleur ami de Poppy. Elle qui espérait laisser ce dernier loin de ses chasses et du monde surnaturel, va devoir dire la vérité. Alors, si vous avez pensé que ce n'est qu'un petit minet pété de tune, et qui s'en fiche de tout, et bien c'est raté. IL va prendre certes la nouvelle comme si que Poppy lui faisait une farce, mais les faits sont là, et il va comprendre que si son amie ne lui a rien dit c'était pour préservé son amitié. Néanmoins, il est bien heureux qu'il n'y ait plus de secret entre eux deux, et va pouvoir passer un peu plus de temps avec Poppy. Sauf si Nick lâche la bride à sa jalousie. Hi, hi, hi !!!!!!!!!!!!!!!!

Dorofeï Nabatov, est un alpha, qui après avoir fait une découverte sur son territoire va donner un coup de main à Nick. Pour quelle raison ??? Ah non, je ne vous le dirais pas. C'est un homme charmant, honnête droit, taquin, et Nick le considère comme un vieil oncle. Donc sa va.

Il y a encore d'autres personnages, mais, il faut garder un peu de mystère, sinon, ce serait la triche de toujours tout vous dire. Je vous ai déjà dis que cette saga est génialissime, alors il faudrait que vous allez vous le procurer au plus vite. En attendant, je vais vous parler un peu plus du roman avec la plume de l'autrice, la romance entre les personnages, et l'intrigue du livre.

Tout d'abord, sachez que je suis tombée amoureuse de la plume de Gwen Wood. Oh !!!! Ouiiii !!!!! Cette prose écrite avec finesse, légèreté, douceur, sensualité, rythmée, simplicité, pleine d’émotion, intense, etc. C'est vraiment magique. Les expressions sont bien choisie, dans un langage soutenu. On ressent cette légèreté, cette finesse et cette douceur, autant dans les dialogues que dans les actions qui sont décrite sans lourdeur. La sensualité est aussi présente dans les gestes et la manière que Nick et Poppy ont l'un envers l'autre. Le rythme quand à lui est très soutenu, avec notamment les actions, les rebondissements, se retournements de situations, les révélations en tous genre que l'on retrouve un peu partout dans le livre. L'intensité se dégage petit à petit par la façon dont les pages défilent rapidement, et d'ailleurs quand j'ai fini par tourner la dernière page, je me suis dit déjà, mais je viens de le commencer !!!! Les émotions aussi étaient au rendez vous, entre rire et pleur, il n'y avait qu'un pas. L'humour était moins présent, mais n’empêche avec la façon dont Poppy tourne les choses en dérision, on n'en manque pas. Les descriptions sont toujours aussi simples, mais Gwen Wood, manie tellement bien les mots, que l'on a l'impression de rentrer dans l'histoire. Sans compter que l'univers qu'elle nous fait découvrir dans chaque tome, ne cesse de s'étoffer. C'est du pur jus de plaisir. En outre, les personnages, ont un tels caractère, que l'on ne peut que les adorés. Mais, si on croix connaître par cœur l'un d'eux, l'autrice, nous démontre par A+B qu'il n'en n'est rien et qu'il y a toujours quelque chose à découvrir sur tels ou tels protagoniste.

Ensuite la romance entre Poppy et Nick ne fait que grandir. C'est beau, c'est magnifique. On les découvre en étant en lune de miel. Et même si ce voyage est fini pour des raisons de sécurité de territoire, durant ce laps de temps, et avec aux dires de Poppy, on sens que Nick est vraiment un mari en or. Il est gentil, doux, attentionné, charmant, très câlin, etc. Cependant, on voie bien qu'il est amoureux de sa femme. D'un autre coté, Poppy aussi, à sa façon est très attentionné avec lui. Mais si il y a une chose qu'elle ne supporte pas, c'est le mensonge. Alors là !!!! Qu'est ce qu'il déguste le mec. J'en ai bien rie. A part cela, Nick, même si il a apprit sa leçon, est toujours aussi jaloux et possessif. Surtout en présence de certain mec, comme par exemple Ryan le meilleur ami de Poppy. Il sait qu'entre eux deux, il n'y a rien d'autre que de l'amitié, mais, il ne peut s’empêcher de faire un caca nerveux. MDR. Et que dire d'Akeem. Déjà qu'il ne supporte pas le vampire, mais dés qu'il est trop proche de sa belle, c'est pétage de plomb garanti. Même les gammas de sa meute savent qu'il vaut mieux ne pas être trop câlin avec Poppy. Mais même si ce sont des scènes qui nous amène le sourire, on ressent l'amour intense qu'ils ont l'un pour l'autre. Mais j'attends avec impatience de voir jusqu'où cet amour ira avec le tome suivant. D'autant que j'aimerai bien savoir comment elle va gérer ce fameux collier. Ceux qui l'on lu, me comprenne avec un méga big sourire au lèvres. Ha, ha, ha !!!!

Enfin, l'intrigue de ce livre, se divise en trois partie. Il y a l'accident des gammas qui n'est pas vraiment anodin. Puis la traque qu'Akeem lui propose pour l'aider à trouver une personne disparue. Mais la plus importante, c'est sa fameuse maladie. Pour la première intrigue, les réponses viennent toutes seules, mais, certaines restent en suspens car, ce n'est que pour mettre en place le fils conducteurs du prochain tome. La deuxième intrigue, va nous mener à enquêter sur l'histoire qu'il y a en dessous. Et les découvertes et révélations que se font, c'est un condensé d'étonnement. Mais moi ce qui me donnais surtout l'envi de lire que plus ce tome, c'est la maladie étrange qui tombe sur le tête de Poppy. Oh certes la réponse est clair, avec quelques indices qui sont par-ci par là, dans l'histoire. Mais elle est quand même plutôt bien réussie. Car le lecteur se demande si Poppy est enceinte, ou si Sombre l'a fait devenir une louve, ou si tout simplement il ne s'est pas foutu d'elle. Si vous croyez que je vais vous le dire, vous vous foutez le doigt dans l’œil. Non cette révélation, c'est à vous de la découvrir. En bref, ces intrigues, s’emboîtent les unes aux autres comme des pièces de puzzle, et je tire mon chapeau à Gwen Wood, qui m'a amener à enquêter avec plus de ferveur durant cette lecture.

En conclusion, je sens que plus les tomes passent, et plus le grand final approche. Avec ce livre qui vient de se finir, j'ai l'impression que c'est encore une histoire qui se termine. Certes, je peux retrouver Nick et Poppy en relisant la saga, mais, je sais que lorsque Gwen Wood nous annoncera que la sortie du prochain livre, sera le dernier, je pleurerais. La raison, c'est parce que j'adore cette saga, et que je n'ai pas envie qu'elle se finisse. Mais pour l'instant, je m'engage à continuer a aduler cette magique saga. D'autant que je ne cesserai de vous le répéter, on a des personnages très accrocheurs, une excellente prose, une romance très touchante et une intrigue habile, et cela dans chacun des tomes que composent la série. Alors foncez. Allez vous procurer les six livres au plus vite, parce qu'à mes yeux, vous ratez un véritable trésor livresque. A bientôt pour de nouvelle aventures.

Plus de chroniques sur mon site http://le-petit-univers-litteraire-de-miss-vampiress44.e-monsite.com/
Alpha, Tome 4 : Le Sommeil des damnés Alpha, Tome 4 : Le Sommeil des damnés
Gwen Wood   
''Dans les bras de Morphée, Ma vie y devient un vrai conte de fée, Faites d’amour et de paix, Idéaux d’une vie imaginée. Dans les bras de Morphée, Je ne peux pas tout contrôler, Mais il me faut, me laisser guider, Par cette vie rêvée. Dans les bras de Morphée, L’avatar de mes pensées, Chaque nuit vient me trouver, Son imagination me faire voyager. Dans les bras de Morphée, Je voudrais pouvoir y rester, Ne plus jamais me réveiller, Ne plus retrouver cette dure réalité. '' Aujourd'hui je commence ma chronique par un petit poème trouvé sur ne net, mais dont malheureusement, je n'ai aucune idée de l'auteur. Et si je parle de Morphée, c'est justement parce qu'aux contraire des Muses, c'est un Dieu. Dieu !!! Un petit mot pour désigner tant de choses. L'amour, la vie, la mort, la guerre, la puissance, le mariage, le renouveau, la lune, la terre, etc. Au fils des siècles, et des civilisations, l’être humain à inventé bon nombre de dieux pour toutes sorte de choses, jusqu'à l'arrivé du dieu unique,. Pourtant, ce petit mot qui renferme tant de puissance, nous apporte autant le bonheur que le malheur. Sans compter les innombrables expressions existantes, passant du ''que dieu vous bénisse' quand on éternue, au fameux ''rendons à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu'', et bien d'autres encore. Sans compter nombreuses peintures, les sculptures, ou les temples qui leurs ont été dédié, et qui sont tombées en ruines, démontre que l’être humain, a besoin de ces entités dans leurs vie, et cela de tout temps. Mais là où on les trouve le plus, est bien sur, dans la littérature. Bon nombre d'écrivains, et d'archéologues, on écrit, sur eux, en nous parlants des dieux païens, que l'on découvre au collège, qu'ils soient égyptien, incas, romains, grecques, celtique, etc, et qui nous fascinent. Mais, c'est surtout dans la littérature fantastique, bit-lit, chik-lit, paranormale, new-adult, que l'on retrouve ces fameux dieux. Et là, on redécouvre cette mythologie, que les écrivains, travaillent et retravaillent sans cesse. En règle générale, un écrivain, s'il écrit une saga, va à un moment ou un autre, faire rentrer l’un d'entre eux dans son histoire, afin de donner un coup de fouet à la vie du héros principal. Justement, la jeune romancière, Gwen Wood, l'a fait avec beaucoup de doigté, et c'est un pur délice. Même si je pense que Poppy et Nick, ne soient pas de cette avis.

Notre jeune chasseuse en herbe, et qui est aussi la femelle alpha de toute la communauté lycane, nous apporte bien des tracas. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses aventures, nous transportent vers l'infini et au delà. Vous ne me croyez pas ??? Lisez ceci. Certains savent apprécier la sécurité que la routine apporte ; bien entendu, ce n’est pas le cas de notre chasseuse préférée ! Nick étant très occupé avec ses nouvelles fonctions, Poppy s’ennuie et se sent délaissée. Pour se sortir de ce triste train-train, elle décide d’enchaîner les traques. L’une d’elles l’amène à Fergus Falls, une petite ville calme où un étrange phénomène plonge les enfants dans un sommeil profond. La jeune femme ne recule devant aucun risque pour les sauver, mais à quel prix ? Irait-elle jusqu’à mettre à mal le lien pourtant si fort qui l’unit à son âme sœur ?

Ah oui !!! Avec Poppy, rien n'est acquis. Alors, comme elle n'est pas le seul et unique personnage de ce livre, je vous propose, de les découvrir, ou de les redécouvrir. C'est comme vous le voulez, et je ne vous oblige en rien.

Quand nous avons connu Poppy, elle avait vingt-et-un ans, et maintenant, elle a vingt-trois ans. Comme quoi, la vie passe même dans les bouquins. Sa vie a bien évoluée aussi durant ces deux ans passées. On l'a connu quand elle était célibataire, puis quand elle s'est mise en couple avec le rouquin, pour finir par se marier. Sans compter, que de femelle alpha d'une meute, elle devient celle de toute une communauté. Mais, coté caractère, elle est toujours la même. Grande gueule, casse pieds, entêtée, forte, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, consciencieuse, sérieuse, méticuleuse, attentive, obstiné, tatillon, méthodique, rigoureuse, et j'en passe. Mais la voir dans un état de tristesse au point de n’être plus que l'ombre d'elle même, c'est comme recevoir un coup de poignard en plein cœur. Alors, quand elle a accepté cette chasse, et que je l'ai sentie revivre, çà été vraiment un moment magique. Quoique, perdue dans son rêve, et ne comprenant strictement rien, cela a fait qu'elle devienne plus chasseuse que jamais. Si dans le tome précédent, on à découvert un Poppy qui se pose continuellement des questions sur sa vie auprès de Nick, ici, on la découvre sous un autre jours.

Nick quand à lui, a aussi énormément évolué autant dans sa vie d'homme, vu qu'il est marié désormais à Poppy, mais aussi dans sa vie professionnelle. Il n'est plus qu'un simple alpha, ou lieutenant du sud. Non !!! Désormais est l'alpha du nord, le grand manitou de sa communauté. Il est continuellement occupé, soit dans une réunion avec les autres chefs des autres communautés, ou bien il doit jugé d'une situation entre différentes meutes, ou bien un vieux conseillé lui demande de venir a son chevet pour lui soumettre des candidat pour le remplacer, etc. Bref, vous l'avez compris, il est continuellement entrain de travaillé. Du coup, il n'a plus vraiment le temps, pour sa belle. Mais, cela ne veux pas dire que du coté caractère il aurait changé. A non !!!!! Il est toujours aussi ronchon, autoritaire, colérique, jaloux, possessif. Mais pourtant, il n'hésite pas une seule seconde à tout plaquer pour aller aux chevet de sa belle princesse endormi, afin de la sauver. C'est trop mimi !!!!!

Kaja, est une sorcière, d’une cinquantaine d’années. Elle travaille pour la société lycane depuis qu’elle est jeune, et avait toujours travaillé au service de l'ancien alpha du nord Vincent Teller le grand père de Nick. Elle aime bien les vêtements de style bohémien, a un accent polonais, de longs cheveux auburn, de nombreux bijoux, et ressemble à s'y méprendre à une diseuse de bonne aventure. Selon Nick, elle est redoutable, parce qu'elle aurait plus de pouvoir dans son petit doigt qu’en avait Merlin l’Enchanteur dans son corps entier. Pour le peu que j'ai put découvrir sur elle, c'est une femme charmante, autoritaire, et réfléchie. A découvrir, si on parle d'elle dans le prochain tome.

Sombre, ou Phobétor, parfois Icélos, ou Mary Poppins pour Poppy est un dieu. Il est le fils du dieu Hypnos, le sommeil, et de Nyx, la nuit. Physiquement, il est grand, des cheveux, noirs comme les ailes d’un corbeau, une peau d’un blanc si pur, si parfait, qu’elle semblait presque scintiller sous la lumière, des pommettes saillantes, un nez parfaitement dessiné, des lèvres rosées, une mâchoire carrée, virile, comme le reste de ses traits, des yeux, mystérieux et captivants, qui brillaient d’une telle sauvagerie que c’en était troublant, presque inquiétant. Bref des traits à la fois extrêmement masculin et particulièrement délicat. Le mec le plus beau qui puisse exister. Sans compter une carrure taillée dans la pierre ne laissait néanmoins aucun doute sur le danger qu’il pouvait représenter. (C'est ainsi qu'il est décrit ou presque dans le livre). Cependant, si du coté physique il a tout de l'obscurité, jusqu'au nom, son caractère en est tout autre. C'est un bon vivant, taquin, gentil, sensible, sympa, etc. Il est vrai que par le passé, il a commit d'énorme conneries, mais, il a tout fait pour redevenir gentil. Et puis, à sa façon, lui qui fut punit à rester dans ce monde de ténèbres, sans jamais voir personne, va tout faire pour le quitter définitivement. Car celui qui l'y a enfermé, n'est autre que son jumeau.

Je vous pris, mesdames, messieurs d’accueillir le célèbre et unique Marchand de Sable. Ce dernier que l'on connaît comme étant Morphée, est l’exact opposé de Sombre, tout en étant son parfait jumeau. Blond, lumineux et rayonnant, il se dégage de lui une bonté étonnante au vu de ses méfaits. Il arbore de nombreuses caractéristiques physiques semblables à celles de son frère. Il est aussi pâle que son jumeau et ses lèvres sont aussi roses. Il a les mêmes pommettes saillantes, la même mâchoire carrée et la même étincelle espiègle dans le regard. Sauf que celui de Morphée brille également d’une lueur obscure, mystérieuse et complexe qui le rend tout de suite moins bienveillant. (C'est ainsi qu'il est décrit ou presque dans le livre). Tout le monde connaît ce dieu. Il est celui qui est capable d’offrir le sommeil aux mortels en les touchants de ses pavots. Capable également de faire naître chez les humains, des rêves fabuleux l’espace d’une nuit. C'est pas pour rien, que l'expression Tomber dans les bras de Morphée existe. Si son frère incarne la bonté, lui, c'est tout le contraire.

Ensuite, on retrouve Loki, Sam, Bram, Rebecca, Aidan, Logan, Walter, Alexeï, Seth, les membres de la meutes qui ont pu venir au chevet de leurs femelle alpha, tandis que Daryl et Leah, ont du attendre. Ces derniers étaient inquiet de ne plus ressentir leur liens avec Poppy, qu'ils n'ont pas pu, ne pas faire le déplacement. On retrouve bien évidement Al le grand père de Poppy qui est complètement inquiet pour sa petite fille, plus que d'habitude, doit dit en passant. Mais on a aussi, Hypnos, dieu du sommeil, le père des jumeaux. Il est plutôt sympa, et surtout, il donne un sacré coup de main dans cette histoire.

Oui, effectivement, les personnages, sont encore bien nombreux dans ce tome. On retrouve certain, comme s'ils étaient de vieux amis, et on découvre d'autres. Mais je ne vous dis pas cela, seulement parce que je vais vous parler plus en détail du roman. Et rien sur, comme à mon habitude, je vais vous parler de la plume de l'auteur, la romance entre les personnages, et de l'intrigue.

Tout d'abord, la plume de Gwen Wood, prend de plus en plus d’ampleur. Comme d'habitude, j'adore sa plume. Elle est toujours aussi incroyable. Quand on lit l'un des tomes de cette saga, on y trouve de la légèreté, du rythmé, de la douceur, de la sensualité, de l'émotion, de la vie, etc. Et tous ces ingrédients, font que cette saga, soit justement, aussi géniale. Les personnages principaux, prennent de plus en plus de caractère, et cela pour notre plus grand bonheur. L'univers, quand à lui, se développe de plus en plus lui aussi. Et le mythe des dieux grecques, est vraiment très bien travaillé. C'est un florilège de sensation en tout genre. De plus, comparer aux autres tomes, ici, on a le point de vu de Nick. Et cela nous entraîne dans les méandres des sentiments de Nick.

Ensuite la romance entre Nick et Poppy, n'est pas au beau fixe, du moins à ce qu'il semble. Oui, ils sont toujours aussi amoureux l'un de l'autre. Le lien d'union, et d’âme sœur, leur permet de sentir et ressentir l'autre. Mais, le hic, c'est que Nick travaille plus que d’habitude, et du coup, il a moins de temps à consacré à sa jeune épousée. Pour preuve, ils ne sont même pas encore aller en lune de miel. Et, c'est justement le fait que Nick, archi occupé, et qui ne lui accorde pas de temps, qui va faire naître en elle, un sentiment d’abandon. Alors, pour ne rien montrer, elle va se consacrer elle aussi à son boulot, la chasse. Mais, quand son amoureux, après qu'elle se soit bien soûlée, l'a repousse, Poppy va péter un câble comme jamais. Elle en peu plus. Elle a besoin de la douceur, de la chaleur, d'une nuit, avec Nick. Mais lui ne voit rien. Quand le beau highlander, va comprendre qu'il est arrivé quelque chose à sa douce princesse, il va se s'en vouloir. Car pour lui, Poppy, est une dure à cuire, donc, elle peut encaisser tout et quasi n'importe quoi. Jamais, il n’aurait penser qu'elle était si mal. Et cela va entraîner chez lui une prise de conscience comme jamais. Lui qui a du apprendre à ramasser un peu sa colère, et sa jalousie, et apprendre à laisser de l'espace à Poppy, va devoir comprendre, qu'il est temps de prendre du temps pour son âme sœur. Cependant, c'est quelque chose dont il à totalement conscience, mais c'est comme s'il faisait la sourde oreille. Mais comme qui dit, tout est bien qui finit bien. Car les retrouvailles, sont à la hauteur de la séparation.

Enfin l'intrigue de se tome, est aussi étrange, que celui du tome trois. Ici, elle tourne très vite autour du coma étrange de ces jeune enfants. Très vite c'est la jeune chasseuse qui est attaquée. Et du coup, on se pose milles et une question, bien entendu. Mais ce qui nous choque le plus, c'est le fait qu'un dieu, assimilé à la bonté soit aussi méchant avec les enfants. Sombre, nous en donne justement la raison. Cette dernière, n'est autre que la fierté, l’orgueil et l’ego surdimensionné du fameux jumeau, que l'on se demande si celui ci ne mériterait pas un petit tour en asile psychiatrique. Et pour cause. Le fait que les humains se soient tournés vers d'autres, et donc croire en autre chose, a atteint plus le psychopathe de dieu, qu'il n'y parait. S'il s'en prenait à des adultes, sa vengeance passerait, mais ici, ce sont des enfants qui en pâtissent. C'est mesquin et cruel. A coté, le monde noir, est vraiment cauchemardesque. Dés que l’âme d'un mortel y permettre, il vit, comme si sue c'est réel, ses pires cauchemar. C'est vraiment horrible. Et puis, ici, l'autrice, met déjà en avant sa future intrigue. Du moins, si elle suit son plan. Car Al l'annonce lui même, selon les sorcières, les dieux païens cherchent à revenir au pouvoir. Mais cela on ne saura que dans le prochain numéro. En attendant, c'est très bien travaillé encore une fois, et on s'y accroche avec plaisir.

En conclusion, encore un livre qui se termine, et qui me reste en mémoire. Les personnages, la plume, la romance ou encore l'intrigue, ne cesse jamais de rendre le lecteur heureux. On se laisse toujours autant transporter au grès de la lecture, et on y passe un excellent moment en compagnie de nos héros. Quand la dernière page se tourne, on se dit que l'on voudrait bien vivre encore une moment dans la vie des héros, mais comme la suite n'est pas encore sorti, alors, on revient facilement sur les tomes précédents, et au final, on relie toute la saga en entière. Au final, j'attends avec impatience la sortie du cinquième tome, et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures livresques. Et n'oubliez pas, si vous n'avez toujours pas acheter la saga, n'hésitez pas, car vous passer vraiment à coté d'un petit bijoux.

Plus de chroniques sur mon site http://le-petit-univers-litteraire-de-miss-vampiress44.e-monsite.com/
Alpha, Tome 2 : Le chant mortel Alpha, Tome 2 : Le chant mortel
Gwen Wood   
Ce deuxième tome est une nouvelle pépite !
Mais cela ne m'étonne même plus, tant j'adore les écrits de cette auteure et cette saga. Quel talent, pour une aussi jeune auteure !
Encore une fois, ce fut un vrai coup de coeur !
Pourtant, et comme je l'ai dit à l'auteure, ce n'était pas gagné car je suis une lectrice extrêmement difficile (pour ne pas dire un autre mot) et j'aime rarement les suites étant donné que je me lasse très vite.
Or ici, je ne me suis pas une seule seconde ennuyée.
C'est comme retrouver de vieux amis. Les personnages sont tellement attachants et charismatiques, qu'on a forcément envie de savoir ce qu'ils vont devenir.
Mais le gros point fort de cette saga, ça reste l'humour et le sarcasme de Poppy. Qu'est-ce-qu'elle est drôle ! Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai éclaté de rire en lisant ses réparties. A bien des égards, elle me fait penser à Dean de Supernatural.
D'ailleurs les petits clins d'oeil à la série télévisée, me plaisent énormément, vu que je suis une inconditionnelle des Winchester !
Et l'intrigue, on en parle ?
Excellente. Elle m'a tenu en haleine jusqu'à la fin. Même si j'avais ma petite idée quant à l'identité du coupable, au vu du titre du roman.
J'ai hâte de lire les prochains tomes, qui je le sais déjà, seront tout aussi géniaux que les romans précédents.

par Avalon
Alpha, Tome 3 : L'alliance funeste Alpha, Tome 3 : L'alliance funeste
Gwen Wood   
Alors tout d'abord je ne laisse que rarement un commentaire mais pour ce livre j'y suis obligée. Avant tout j'avais vu les livres sur Wattpad ils étaient dans ma liste mais j'avais jamais vraiment eu le temps de les lire. Mais j'ai enfin eu l'occasion de tous les lire, que ça soit du premier tome au troisième tome c'est toujours aussi bien écrit. A chaque nouveau tome je tombe un plus amoureuse de la plume de l'auteur. Elle me transporte totalement dans son univers. Et les personnages sont si attachants et pour une fois qu'on a une héroïne qui est badass ça change. Et en étant une fan des livres comme de la série "Outlander" je vois très bien le petit clin d’œil que fait l'auteur aux livres parce que nick c'est Jamie Fraser en tout cas son jumeau ou son cousin mdr mais personnellement ça me dérange pas du tout au contraire. Sinon pour en revenir à ce tome j'ai vraiment beaucoup aimée l’enquête bien sur c'était triste de voir poppy si abattu par la mort de son oncle mais du début jusqu'à la fin on se demande bien qui se cache derrière ces meurtres et quand on apprend qui sait on peut dire qu'on est sur le cul. Dans ce tome il y a eu beaucoup de moment Poppy/Nick ( pour mon plus grand plaisir je vous le cache pas).Je viens juste de le finir mais je veux lire la suite, c'est dingue comment l'auteur arrive à autant nous rendre accro. J'ai tellement aimée ce dernier tome que j'ai relu le tome 2 et le tome 1. J'ai hâte de lire la suite. Si vous ne savez pas quoi lire venez lire ce livre parce que vous ratez quelque chose

par jadebooks
Alpha, Tome 1.2 : La guerre des loups Alpha, Tome 1.2 : La guerre des loups
Gwen Wood   
Aussi sympa que le premier tome.
Contrairement aux commentaires que j'ai pu, moi, j'ai adoré cette suite. Il est rare que mon enthousiasme soit le même pour un tome 2, que pour le premier car je suis quelqu'un qui se lasse très vite. Or ce n'est pas le cas avec cette saga.
J'adore réellement Poppy. En particulier son répondant et son sarcasme face aux critiques. Elle me fait penser à Dean dans Supernatural.
Quant à l'intrigue, je l'ai trouvé passionnante. L'auteure prend un chemin différent du premier volume et c'est encore une fois réussi. Dotant plus que le roman est très court, du coup il n'y a pas de longueurs inutiles.
J'ai hâte de lire le tome 2.

par Avalon
Alpha, Tome 1.1 : La guerre des loups Alpha, Tome 1.1 : La guerre des loups
Gwen Wood   
Lecture sympathique, malgré pas mal de fautes, manque de mots ou au contraire en trop, ainsi que des répétitions telles que : grognassé, croiser les bras sur ma poitrine, secoue la tête de gauche à droite… qui reviennent trop souvent et alourdissent le récit et cela dans les 6 premiers tomes. Je lirais le tome 7 et les suivants s'il y a car on s'attache aux personnages.

par aladinwww
You kill me, tome 2 : You kill me girl You kill me, tome 2 : You kill me girl
Tina Ayme   
Finalement le 2eme tome n'est pas mieux. Les personnages s'épuisent par leur jalousie maladive. La vulgarité est encore plus présente que dans le 1er tome ainsi que la violence. Je lirai le 3eme tome parce que malgré tout la fin de l'histoire m'intrigue.