Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de alain42 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Chroniques de MacKayla Lane, Tome 1 : Fièvre noire Chroniques de MacKayla Lane, Tome 1 : Fièvre noire
Karen Marie Moning   
Il y a beaucoup de mystères dans cette série, plus on en apprend et plus on se rend compte de l'étendu de notre ignorance. Nous restons beaucoup sur notre faim, mais les personnages sont vraiment intéressants et l'histoire promet.

par jujube
Les Sept Sœurs, Tome 3 : La Sœur de l'ombre Les Sept Sœurs, Tome 3 : La Sœur de l'ombre
Lucinda Riley   
Dans ce troisième tome des « Sept soeurs », « La soeur de l’ombre », l’histoire se focalise sur la troisième fille de Pa Salt : Star.
Femme timide, parlant peu et vivant dans l’ombre de sa soeur Cece, elle a toujours le coeur brisé suite au décès de son père adoptif.
Parcourant le monde avec sa soeur, elles finissent par s’installer à Londres. Cependant, Star n’est pas heureuse et elle sait qu’elle ne vivra pas éternellement aux côtés de Cece, qu’un jour il faudra qu’elle s’émancipe.
Et quoi de mieux que d’écrire un nouveau chapitre de sa vie en ouvrant la lettre que Pa Salt lui a laissée et enfin découvrir ses origines ?
Les indices sur ses parents d’origines la mèneront dans une vieille librairie, lui faisant découvrir des personnes extravagantes, mais aussi son ancêtre, Flora, qui a eu un destin très particulier.

J’avoue ne pas avoir lu les deux premiers tomes de cette saga. Même si les histoires sont liées entre elles, on n’est pas obligé d’avoir lu les deux premiers tomes pour comprendre le sens de cette histoire de soeurs.
Cela ne m’a pas empêché d’avoir complètement adoré cette histoire, d’avoir succomber au charme des personnages et de dire haut et fort que c’est un gros coup de coeur.

Nous suivons l’évolution de Star, le personnage principal, à travers son enquête sur ses parents biologiques. C’est en lisant les journaux intimes d’une lointaine parente à elle, Flora, qui a vécu au début des années 1900 en Angleterre, que tous les secrets concernant sa famille vont se révéler.
Star va peu à peu s’ouvrir au monde, aux autres, et son émancipation est touchante à suivre. Son caractère a tout pour plaire et attendrir le lecteur : elle est altruiste, gentille, douce et pense toujours au bonheur des autres avant le sien.

Le récit se divise entre deux parties qui s’alternent, avec d’un côté le ‘moment présent’ avec Star et de l’autre les ‘instants passés’ lorsqu’elle lit les journaux de Flora. Nous avons alors des chapitres du point de vue de Flora et découvrons son quotidien et les péripéties qu’elle a vécues.
J’ai autant aimé le présent que le passé, les personnages étant tous intéressants et les problématiques très prenantes.
Il faut dire que Lucinda RILEY sait parfaitement jongler entre ces deux époques, installant à chaque fois du suspens, changeant de période lorsque l’on s’y attend le moins. De plus, elle adapte son style d’écriture et surtout son vocabulaire selon si l’on se trouve dans l’époque de Star ou de Flora et ce soucis du détail fait que l’on est vraiment immergé dans cette histoire.

Le style d’écriture de l’auteur est de ce fait particulièrement plaisant. Simple, mais riche et recherché, elle sait trouver les mots justes pour nous toucher. Cela est certainement dû au fait que les personnages sont vraiment faits pour transmettre des émotions et nous les faire ressentir.
De plus, le travail de recherche que Lucinda RILEY a fait sur l’époque de Flora est vraiment abouti car on s’y croirait presque. Sans compter tout ce qui touche l’univers de la mythologie grecque que j’affectionne particulièrement.

La grande force de « La soeur de l’ombre » réside dans les nombreux personnages, tous différents, mais chacun plaisants à sa manière.
En plus de Star qui est très attendrissante et Flora, cette femme forte et pleine de convictions pour son époque, nous avons Orlando, le libraire excentrique et perdu dans le passé. Il y a aussi Mouse, d’apparence antipathique mais au coeur tendre, et Rory qui ne parle pas mais exprime plus ses sentiments que la plupart des personnages. Sans compter les nombreux protagonistes du passé, connus ou non, comme Beatrix Potter ou Violet.
Mis à part Cece, la soeur de Star, que j’ai trouvé vraiment agaçante, chaque personnage a su m’émouvoir à sa façon.

Tout au long de l’histoire, l’auteur aborde des thématiques qui sont universelles.
Le deuil et la mort ont une place importante, avec le décès de Pa Salt. Même s’il était le père adoptif de Star, il était un véritable pilier pour cette femme.
Il y a aussi l’émancipation qui est abordée, mais également essayer de plonger dans l’inconnu, grandir. Sans compter l’amour et l’amitié, savoir suivre son coeur, mais aussi continuer à croire en ses convictions et ne pas se laisser faire.

La fin est particulièrement touchante. J’avoue en avoir eu les larmes aux yeux.
Star passe par toutes les émotions et nous avec. Le dénouement m’a complètement satisfaite et je n’ai qu’une hâte : connaître les aventures de ses autres soeurs.


En conclusion, « La soeur de l’ombre » est un énorme coup de coeur. Lucinda RILEY a su me transporter avec facilité dans son univers, me faisait accepter toutes les situations dans lesquelles se trouvent les personnages, me faisant aimer leurs décisions et parfois les détester. J’ai ressenti une palette d’émotions, j’ai souri et même pleuré.
Avec son histoire, elle a su toucher mon coeur de lectrice, de soeur et de femme.

Un livre à lire si vous aimez les histoires de soeurs, de deuil et de renaissance, mais surtout de recherche du bonheur.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2017/04/les-sept-soeurs-tome-3-la-soeur-de.html )
Les Sept Sœurs, Tome 2 : La Sœur de la tempête Les Sept Sœurs, Tome 2 : La Sœur de la tempête
Lucinda Riley   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/05/19/les-sept-soeurs-tome-2-la-soeur-de-la-tempete-lucinda-riley/

[...] Dans ce tome, l’accent est mis sur Ally, la seconde « sœur » d’Aplièse, qui part elle aussi à la recherche de ses origines suite à la disparition de son père adoptif. En effet, ce dernier a laissé une lettre à chacune de ses filles adoptives dans laquelle il révèle les conditions de leur adoption et le contexte de cette dernière. Si, avec Maïa, nous étions partis au Brésil, cette fois c’est en Europe du Nord, plus précisément en Norvège, que l’histoire d’Ally va se dévoiler à elle.

Une nouvelle fois, Lucinda Riley va jouer avec les époques. En effet, entre passé et présent, on va découvrir tout doucement les origines d’Ally. Sur le même modèle que pour Maïa, Lucinda Riley va tisser tout doucement sa toile et relier les histoires d’Anna et d’Ally malgré les nombreuses années qui les séparent.

Une chose est sûre, c’est que l’auteur maitrise parfaitement son monde et ses histoires, et nous livre une nouvelle fois une narration mélancolique, enchanteresse et poétique. C’était un vrai régal de me replonger dans la douceur de son écriture, comme si je m’entourais d’un cocon. Je me suis vraiment passionnée pour le vécu d’Anna, à l’instar d’Ally, et j’avais moi-même l’impression de découvrir l’histoire de cette personne. C’est vraiment remarquable la façon dont Lucinda Riley passe de l’une à l’autre sans à-coup, de façon très naturelle, comme si cela coulait de source. Ce qui, au final, est le cas.

Par contre, je ne vous cache pas que j’avais réussi à deviner bien des éléments quant aux rebondissements dont bénéficie l’intrigue. A ce niveau, Lucinda Riley reste très prévisible, et heureusement que sa plume parvient à combler ce fait. De plus, à l’instar du premier tome, je reste ici aussi quelque peu sur ma faim concernant Pa Salt, le fameux père adoptif des filles dont on ne sait, encore une fois, presque rien. Je m’interroge toujours autant à son propos, et j’ai l’impression qu’il va encore en falloir des pages pour en découvrir plus sur ce fil rouge qui relie les filles entre elles.

Pour conclure : je suis complètement retombée sous le charme de la plume de Lucinda Riley. Elle a une nouvelle fois su me séduire grâce à cette histoire se déroulant dans les fjords norvégiens. J’espère par contre que l’auteur saura se renouveler, car même si la construction de ses livres est prenante et magnifique, j’ai peur qu’elle réussisse à lasser son lecteur si elle continue sur le même schéma pour les prochains tomes. Pour l’instant, je reste conquise, et j’ai vraiment hâte de découvrir le prochain opus sur Star !

par Kesciana
Sex Doll Sex Doll
Danielle Thiéry   
J'ai retrouvé avec plaisir la commissaire Marion et ses "superwomen"qui ont fort à faire dans ce nouvel opus qui fait ressurgir des démons du passé.
Pouvant se lire indépendamment des autres écrits de l'auteure, il est cependant fait régulièrement référence à des événements que les protagonistes ont vécus dans d'autres opus.

La commissaire Marion enquête ici sur une série de meurtres où le tueur passe par les proches de Marion pour donner des indices sur les victimes.
Bientôt, une des personnes "intermédiaires" disparaît... et la commissaire va mettre tout en œuvre pour la retrouver et protéger ses autres proches.

En parallèle, dans un hôtel de passe 2.0, où les objets de convoitise de la clientèle sont des poupées siliconées à la plastique parfaite, un des clients pète un câble et détériore violemment une des poupées.

Si en surface, ces deux faits sont divergents, la commissaire Marion va bientôt se rendre compte qu'ils sont intimement liés.

Danielle Thiéry a choisi un thème très original dans cette nouvelle aventure de son personnage fétiche. Elle décrit à la fois la prostitution sous diverses formes et touchant toutes couches sociales et analyse différentes pathologies avec des personnages inquiétants et complexes. Avec une plume vive et incisive, elle plonge le lecteur dans une aventure trépidante, pleine d'action et de rebondissements.

La psychologie des personnages est minutieusement étayée, permettant au lecteur de comprendre le cheminement de pensée de ces personnages complexes.

Sex Doll est un thriller à la fois psychologique et d'action, en effet, l'auteure ne ménage pas son lectorat avec des détails sur les meurtres, sordides et violents.

Une enquête passionnante qui deviendra très anxiogène dans sa dernière partie.

Mon seul bémol pour ce livre réside dans la promesse non tenue de la quatrième de couverture : si la traque se fait entre Paris et Lyon, elle ne se fait pas au Japon, qui est tout au plus évoqué quelquefois...

Sex Doll est cependant un thriller efficace avec une intrigue solide, bien étayée et passionnante.
La Galerie des jalousies, Tome 1 La Galerie des jalousies, Tome 1
Marie-Bernadette Dupuy   
J'ai acheté ce roman car l'intrigue se déroule dans le milieu minier (mon grand-père exerçait cette profession). Je me suis vite laissée happée par l'écriture fluide, les descriptions précises sans pour autant être importunes, les personnages aux relations complexes et l'enquête qui reste en filigrane tout au long de l'histoire. Ce fut un excellent moment de lecture et il me tarde de lire la suite afin de savoir jusqu'où la soif de liberté d'Isaure (le personnage principal) la mènera.

par Lilibeb
La Galerie des jalousies, Tome 2 La Galerie des jalousies, Tome 2
Marie-Bernadette Dupuy   
Voici le commentaire d'une des chroniqueuses au blog:

Marie-Bernadette Dupuy est une auteure que j’ai déjà lue par le passé. J’aime cette auteure qui a cette façon de nous livrer une histoire à laquelle on croit et dont nous tournons les pages une après l’autre sans s’arrêter. Mais bien sûr, avant de lire le 2ième tome, j’ai lu le premier pour mieux me situer dans l’histoire. Nous avons droit ici à un suspense à la suite de la découverte des corps des miniers morts lors de l’effondrement d’une galerie. Nous apprenons que l’un des miniers est mort par balles. Le drame policier commence alors. L'inspecteur arrivé de Paris mène l’enquête, les intrigues amoureuses se mêlent à l’histoire.

Le 2ième tome est une belle suite, où les émotions restent intenses, mais où le roman policier fait place à des intrigues amoureuses et aux dédales de la vie des gens de la classe ouvrière d’après-guerre. Encore une fois, Marie-Bernadette Dupuy nous amène dans un univers parfaitement décrit que nous avons l’impression d’avoir déjà visité. Des personnages complexes que l’on découvre au fil des pages et auxquels on s’attache ou on déteste. Il y a une finesse d’écriture qui rend la lecture agréable et qu'on ne peut arrêter de lire une fois commencée. À quand le tome 3?

http://letempsdlire.blogspot.ca/2016/11/la-galeries-des-jalousies-tome-2.html
L'Île du diable L'Île du diable
Nicolas Beuglet   
Celles et ceux qui ont lu « Le Cri » et « Complot », auront plaisir à retrouver Sarah et Christopher deux des protagonistes de cette histoire. Et pour celles et ceux qui, comme moi, n’ont pas eu l’occasion de découvrir ces deux premiers thrillers, les choses sont bien faites puisque un petit texte d’une vingtaine de lignes résume les livres précédents, histoire de nous présenter les personnages et ce qu’ils ont vécu deux ans auparavant.
Nous commençons donc cette nouvelle histoire un an après l’emprisonnement de Sarah, précisément le jour de sa sortie de prison : Stefen Karlstrom, directeur de la police d’Oslo vient de lui apprendre une bien sale et triste nouvelle. Sarah abandonne sa tenue de détenue pour celle d’inspectrice.

Même si je connaissais Nicolas Beuglet de nom, c’est avec « L’île du Diable » que je découvre sa plume, son univers, l’ambiance de ce tout dernier thriller. Les premières pages suffisent pour capter mon attention et éveiller en moi l’envie de découvrir ce nouveau thriller.

Etre sur le terrain, se donner à fond dans ses investigations, côtoyer le sordide et l’horreur, l’inspectrice a l’habitude, mais ici les choses sont un peu différentes. L’inspectrice va devoir redoubler de patience et de perspicacité, prendre sur elle et faire face à l'innommable. Plus l’enquête avance, plus les questions se multiplient et déroutent Sarah.

Les descriptions des lieux, en intérieur comme en extérieur, sont particulièrement réussies et renforcent le climat mystérieux qui imprègne l’histoire.
Le suspense est doublement entretenu, par le procédé du rebondissement d’une part et ensuite parce que au cours de l’enquête, certains faits seront connus des protagonistes et non du lecteur qui s’impatiente et veut connaître le pourquoi du comment.
Il ne faut pas attendre la toute dernière page pour enfin comprendre et c’est ce qui m’a plu car bien souvent, tout s’éclaire dans les dernières pages, là non, le dernier tiers du livre est chargé de suspense donnant encore plus de poids au dénouement.
Il s’agit bien d’un thriller qui réserve son lot de faits sordides. Certaines scènes sont quand même pas faciles à lire et mettront mal à l’aise.
Je suis contente d’avoir découvert un auteur qui a su maintenir un suspense et accrocher la lectrice que je suis.

par SuperNova
Sur le toit de l'enfer Sur le toit de l'enfer
Ilaria Tuti   
J'ai fini par carrément le laisser de coté tant ce livre manque d'intérêt, sans parler des chapitres ou on ne sait qui parle...

par Serafima
Étrange printemps aux Glénan Étrange printemps aux Glénan
Jean-Luc Bannalec   
Cette enquête nous entraîne en pleine mer, sur les Glénan - archipel au large des côtes bretonnes -. Les personnages locaux ont alors des traits de caractère "typiques" exagérés : leur connaissance des mers, l'importance qu'ils accordent aux légendes, la ferveur qu'ils emploient pour défendre la région...

Après avoir soulevé l'hypothèse d'un meurtre, les suspects et les possibles raisons du crime abondent. La manière dont il a eu lieu est en revanche très vite résolue. Cela m'a rendue confuse : je ne savais plus à quoi donner de l'importance.

La présence du téléphone rend le cours de l'intrigue monotone : les avancées sont toutes retranscrites grâce à des conversations téléphoniques, ce qui minimise l'impact.

Et le dénouement n'a pas réussi à effacer la monotonie et la confusion.

par OceaneR
Nos résiliences Nos résiliences
Agnès Martin-Lugand   
histoire pleine d'emotion et personnages attachants, comme d'habitude un bon moment de lecture