Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de alain42 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les Outrepasseurs, Tome 1 : Les Héritiers Les Outrepasseurs, Tome 1 : Les Héritiers
Cindy Van Wilder   
Un livre que j'ai apprécié même si le début à été difficile pour moi!
L'auteur a fait un choix surprenant en utilisant ce premier tome basé sur les origines des Outrepasseurs. En effet, ce livre est composé notamment de flashs-backs de retours dans le passé . Donc les protagonistes du présent sont peu développés et moins présents. On se concentre entièrement sur les ancêtres.
On peut donc dire que l'histoire a été très bien approfondie.
L'originalité est présente . Les fés sont cruels (riant avoir avec Clochette...), manipulatrices mais je sens aussi (ce n'est qu'une intuition qui peut s'avérer fausse) que les Outrepasseurs ne sont pas pour autant nets surtout Noble.
J’enchaîne donc avec le tome 2 qui est en ma possession.


par patoch38
Les Outrepasseurs, Tome 2 : La Reine des Neiges Les Outrepasseurs, Tome 2 : La Reine des Neiges
Cindy Van Wilder   
Un second tome meilleur que le premier, cela reste tout de même une bonne lecture mais sans plus. J'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. L'action est un peu plus présente et je lirai tout de même la suite.

par patoch38
Les Outrepasseurs, Tome 3 : Le Libérateur Les Outrepasseurs, Tome 3 : Le Libérateur
Cindy Van Wilder   
Après avoir adoré les deux premiers tomes, j'avais peur de me lancer dans celui-ci car je ne voulais pas que l'histoire des Outrepasseurs se termine. Je me suis beaucoup attachée à cet univers extraordinaire et bien que j'ai adoré ce tome, j'ai été très triste de refermer le livre.

On retrouve Peter et Arnaut quelques heures après les événements du deuxième tome. Peter est blessé et Arnaut fera tout ce qui est en son pouvoir pour le sauver. Dans le même temps, une chasse à l'homme est lancée chez les Outrepasseurs pour retrouver les deux jeunes hommes. Pour pouvoir se sortir de ce mauvais pas, ils devront pénétrer dans le territoire des Ferreux et leur demander de l'aide.

Dès les premières pages, on sait dans quelle direction va aller ce dernier tome et on ne peut rien y faire. On ne peut qu'être spectateur de ce que vont vivre les personnages. On découvre aussi ce qui est arrivé aux personnages du passé, les premiers Outrepasseurs, mais aussi comment la Féérie ainsi que la Trois Fois Née, Trois Fois Morte sont mortes. Ce tome est donc bien plus sombre et violent que les deux tomes précédents.

On peut noter une certaine évolution en ce qui concerne les personnages. Peter, de jeune homme mou et parfois inutile, prend les choses en main lorsque Arnaut tombe dans le coma. Il s'émancipe réellement et met tout en oeuvre pour arriver à ses fins : arrêter la malédiction du Chasseur.

Arnaut, bien que dans le coma pendant presque tout le livre, est très présent. La relation qu'il a réussi à tisser avec Peter est aussi très belle. Il ne faut pas non plus oublier le personnage du Chasseur, très peu présent lui aussi ; mais ses apparitions en valent franchement le détour! De plus, au début de chaque chapitre, on a droit a un petit morceau de sa vie passée : on ne peut que l'apprécier encore plus que dans les deux premiers tomes.

Parmi les Outrepasseurs, on peut aussi noter certains changements. Shirley, qui réussi à s'affranchir seule des Outrepasseurs et du lien de Morgane, partira sur les traces de Peter avec Hermeline. Hersent qui décide de se lancer à la poursuite de Snezkhaïa, la Reine des neiges, quelqu'en soit le prix.

Noble, qui été plein de fierté et d'arrogance, se montre sous son vrai jour : un vieillard qui courre après le pouvoir alors que l'ordre des Outrepasseurs se dissout peu à peu. Je dois dire que dans ce tome, j'ai parfois eu pitié de Noble, qui perd vraiment de sa superbe...

Le dernier personnage qui m'a vraiment marquée est Snezkhaïa, que j'ai tout simplement adoré. On l'avait déjà un peu vue dans le deuxième tome, mais ici elle prend une place très importante dans l'intrigue. On la voit sous un nouveau jour : avec ses trois Cavaliers, elle veut plonger l'Angleterre dans l'Hiver et mettre le pays à feu et à sang. C'est donc une histoire de vengeance à laquelle nous avons droit ici : vengeance contre les Outrepasseurs qui ont détruit son univers et toutes les personnes auxquelles elle tenait. Elle aspire donc à une mort héroïque après avoir mené à bien sa vengeance.

Ce tome est tout simplement excellent : on a de l'action du début à la fin, la tension est palpable et la mort guette à chaque page. Cindy maintient très bien le suspense et on est totalement pris de court par certains événements. Je dois même dire que certains passages m'ont fait pleurer (trois en particulier...).

En conclusion, avec sa trilogie des Outrepasseurs, Cindy aura su me faire voyager dans un univers magnifique que je suis vraiment triste de quitter. J'ai tout aimé : l'intrigue, les personnages, la plume de l'auteure. Mais je dois dire que mon coup de coeur va pour la Chasseur. C'est LE personnage auquel je me suis vraiment attachée dans cette trilogie et connaître son passé ma l'a fait aimer d'avantage.

En tout cas, c'est une trilogie qu'il faut absolument avoir dans sa bibliothèque! L'objet livre est vraiment magnifique (et oui, je l'ai dit dans mes trois chroniques XD)! En plus, Cindy est une personne vraiment adorable! Je ne peux que vous conseiller cette trilogie de tout mon coeur!
Les Outrepasseurs, Tome 4 : Ferenusia Les Outrepasseurs, Tome 4 : Ferenusia
Cindy Van Wilder   
http://reveuseeveillee.blogspot.fr/2017/04/les-outrepasseurs-tome-4-ferenusia-de.html

Pour ceux qui me suivent depuis quelques temps, vous devez savoir que j'avais eu un énorme coup de coeur pour la trilogie des Outrepasseurs. Je ne vous dis même pas qu'elle a été ma joie lorsque Cindy nous a dit qu'il y aurait un dernier tome. J'ai eu l'honneur de pouvoir lire Fenerusia grâce à l'avant-première de Livre Paris et je peux vous dire que Cindy met la barre vraiment très haut !

C'est donc avec un immense plaisir que je me suis replongée dans l'univers des Outrepasseurs, mais cette fois-ci du point de vue des Ferreux, ces être qui ont vu le jour à la période industrielle et qui ont vécu sous la coupe des Outrepasseurs pendant des siècles. Sans compter sur l'écriture de Cindy toujours très fluide et qui va droit au but : on est tout de suite pris dans l'intrigue.

Grâce à Férénusia, on apprend à connaître un peu mieux ce peuple opprimé qui décide de prendre les choses en mains pour que leur vie change car ils ne peuvent plus vivre cachés des humains. Mais les anciens Outrepasseurs leur mettront des bâtons dans les roues en ouvrant une grande chasse à l'homme à travers le monde pour se "débarasser" des Ferreux.

On retrouve aussi certains personnages de la trilogie : Smokey et Red Wing, bien sûr, mais aussi Peter, Arnaut et Shirley. Et, encore plus étonnant Férus et Albane tiennent un rôle important dans l'intrigue. De nouveaux personnages font leur apparition, notamment le mystérieux S., qui est très vite devenu mon personnage préféré. Ce tome nous fait aussi voyager à travers le monde : en Angleterre, en France, en Belgique mais aussi en Australie.

L'intrigue se passe un mois après les événements de la trilogie et on peut voir que tous les personnages ont évolué, que ce soit en bien ou en mal. De plus, des secrets qui avaient été enfuis dans les tréfonds de la mémoire de certains personnages vont refaire surface et ajouter du piment à l'intrigue, qui est déjà bien corsée. J'ai pu noté, ou c'était juste mon impression de lectrice, que le texte est très nostalgique et tourné vers le passé des personnages, un peu comme une sorte d'adieu à ceux-ci. Je le répète mais sans doute que ce n'est que mon impression de lectrice qui dit au revoir à l'un de ses univers préférés.

En bonus, on retrouve la nouvelle Tsimoka qui raconte l'histoire de la création de la première Ferreuse (ou l'une des premières en tout cas), personnage emblématique cité à plusieurs reprises dans Ferenusia. Cette nouvelle nous montre un moment charnière de la Féérie. Je ne bous en dirais pas plus à ce sujet car j'en ai déjà trop dit...

Ferenusia propose une très belle conclusion qui ma fait ressortir de ma lecture les larmes aux yeux et le sourire aux lèvres. Ce livre est un énorme coup de coeur (à égalité avec le premier tome) qui clôt à merveille le cycle des Outrepasseurs. Franchement, qu'est-ce que vous attendez de plus pour lire cette série si ce n'est pas déjà fait ??!!
Au nom de l'art Au nom de l'art
Cetro   
Lecture de la version "non censurée". Soraya jeune adolescente rebelle, mal dans sa peau et en plein refus de grandir va être confrontée plus vite qu'il ne le faut à la vie en dehors de sa petite personne, l'horreur dans toute sa "splendeur". Julien jeune garçon frêle et sans prétention sera son seul ami. Ils vont être pris dans une machination macabre et découvrir le mal dans toute sa puissance, au nom de "l'Art"… J'ai deux ressentis pour ce récit :
- Pour ceux et celles qui ne connaissent pas les personnages nommés, un thriller dans toute sa puissance ou se mêlent le mal, l'amour, l'humain, l'évolution de chaque personne au vue d'événements terrifiants, avec aussi cette petite pointe de fantastique ou l'imaginaire des personnages va très loin. A ne pas mettre entre n'importe quelles mains.
- Pour ceux et celles qui comme moi connaissent les noms donnés aux personnages du récit il m'a été impossible de ne pas éclater de rire malgré la noirceur et la folie de certains passages pourtant sinistre.
Ayant lu tout les romans de l'auteur, je peux dire ici que c'est le plus noir de ses livres, l'écriture, les descriptions, le sujet en font un livre d'exception avec aussi de l'amour et de la tendresse.
Je ne veux pas spoiler alors je crierais juste à Cédric : Je suis très frustrée…..

par annick69
Les Nuits de la Saint-Jean Les Nuits de la Saint-Jean
Viveca Sten   
Une enquête prenante à Sandhamn, petite île de Suède.

Lina Rosén, jeune fille de 18 ans, disparaît dans la nuit du 4 novembre 2006. Malgré toutes les recherches entreprises, elle demeure introuvable. Quelques mois plus tard, Nora Linde participe à une fête et apprend accidentellement que son mari la trompe avec une infirmière. Blessée et en colère, elle se réfugie à Sandhamn avec ses deux fils, Adam et Simon. Alors qu’ils jouent à cache-cache dans la forêt, ils tombent sur des restes humains cachés dans un sac sous la neige. Dès lors, l’enquête reprend. S’agit-il des restes de Lina Rosén ? L’inspecteur Thomas Andreasson et sa collègue Margit Grankvist aidés de Nora, amie d’enfance de Thomas, ont bien peu d’indices pour découvrir la vérité.

Tout d’abord « Les nuits de la Saint-Jean » m’ont fait penser aux livres écrits par Camilla Läckberg. L’intrigue se déroule également en Suède et Viveca Sten fait continuellement des retours entre passé et présent. Mais plus qu’une enquête, je dirai qu’il s’agit d’une chronique de la vie des différents protagonistes à Sandhamn et c’est ce qui fait tout le charme de ce roman policier. Viveca Sten nous fait entrer dans l’intimité de Thomas qui retrouve son ex-femme, de Nora qui se débat dans les affres d’un divorce.

C’était mon premier livre de cette auteure et je retrouverai avec plaisir Thomas, Nora, Margit dans ses autres ouvrages car il s’agit d’une série sur Sandhamn.

par Goewin
Crime à Paris Crime à Paris
Murielle Lucie Clément   
Un clochard récupère une moitié de tapis qui vient d'être jeté dans la Seine, celui-ci est maculé de sang. Les corps de deux journalistes tués d'une balle dans la tête sont découverts. Sur quoi ces deux jeunes femmes enquêtaient-elles. Le suicide suspect d'un homme politique ? Puis la police découvre une voiture remplie de caisses d'armes. Les deux jeunes femmes enquêtaient-elles sur ce trafic ? Puis les découvertes de corps de jeunes éviscérées se succèdent sur quatre jours. Autant de faits que le 36 va devoir résoudre.

Mais l'auteure prend le lecteur à contre-pied puisque le travail de la police ne passe qu 'au second plan. A la place de la routine des enquêtes, l'auteure a choisi de nous faire vivre les tranches de vies quotidiennes des personnes qui ont assisté où auraient du assister à la fête donnée la veille de son exécution par l'une des journalistes. Sur les pas des multiples personnages, elle nous entraîne de Paris en Provence, de Paris à Amsterdam, où nous fait assister à la conférence donnée par un professeur effectuant des recherches dans le domaine du chant.

Pour le lecteur qui s'attendait à suivre le travail des enquêteurs la déception est grande, et au fil des chapitres l'ennui s'installe. On est bien loin du thriller haletant annoncé et l'on se pose demande où est le suspense annoncé, pas de fausses pistes, pas d'erreurs de la part des policiers,... rien sur la vie des policiers qui paraissent ici bien fades. L'on a envie de sauter des chapitres entiers, d’abandonner la lecture en cours de route, mais l'on résiste espérant trouver un indice, que les enquêteurs lors de leurs trop brefs interrogatoires vont nous mettre sur une piste. Mais rien, absolument rien ! Il faut attendre la toute dernière partie du roman pour que des détails plutôt anodins surgissent, et que les policiers, que l'on a très peu vu au demeurant, résolvent les enquêtes alors qu'ils n'y sont pas vraiment pour grand chose.

Malgré des chapitres courts et une écriture plutôt fluide, le style de l'auteure nous semble pesant tant les personnages se révèlent plutôt nombreux, que les pans de leurs petites histoires personnelles se succèdent créant bon nombre de longueurs inutiles qui ne nous intéressant pas du tout. C'est très déçu que l'on referme ce livre, car hormis les chapitres où l'on suit le tueur dans ses œuvres et les rares apparitions de la police rien ne viens doper la dynamique de lecture, le côté policier ou thriller est quasiment inexistant par rapport à tout le décorum dans lequel il est noyé. Certes comme annoncé il y a du suspense ! Quand va-t-il enfin se passer quelque chose !!!

En général on prend souvent plaisir à découvrir des auteurs auto-édités qui nous offrent souvent de belles surprises malgré quelquefois nombre de petits défauts. Mais rien dans Crime à Paris n'a suscité chez nous le moindre intérêt.

par Goupilpm
Chasseuse de la nuit, Tome 1 : Au bord de la tombe Chasseuse de la nuit, Tome 1 : Au bord de la tombe
Jeaniene Frost   
WOW ! Je suis carrément époustouflée ! Ce livre est tout simplement fantastique ! Les scènes sont chaudes, et la relation entre Bones et Cat (Chaton, comme il l'appelle) est super romantique. A la fin, j'en demandais encore plus. J'ai vraiment hâte de découvrir le deuxième tome, car la fin est vraiment en suspens. Pleins de questions chamboulent notre tête et on a réellement peur pour l'avenir des 2 personnages. Ce livre est un must-have si on veut vraiment de l'aventure, de l'amour et des rebondissements.
Le Clan du Hameau, tome 1 : Réveil Le Clan du Hameau, tome 1 : Réveil
Karen Lad   
Je suis toujours en train de farfouiller à la recherche de livres nouveaux. J'ai découvert ce bouquin en me baladant sur le net. Je l'ai acheté en me demandant un peu de quoi il s'agissait.
Et bien la surprise fut excellente !
L'écriture est vive et très fluide. Les dialogues sont vivants. les personnages sont crédibles et attachants.
L'histoire est très bien pensée. On entre dès le début dans la drôle de vie d'Elie, on cherche avec elle , on essaie de comprendre ce qui se passe dans cette vieille baraque... on se prend au jeu sans même sans rendre compte et du coup on a vraiment du mal à poser le bouquin tellement on a besoin de savoir.
Qu'est-ce qui se passe ? qui est qui ? qui fait quoi ? Le suspens est efficace, l'ambiance palpable et le monde fantastique de madame Lad original. Je me suis laissée glisser dans cet univers parallèle et n'en suis ressortie qu'à regret à la fin du bouquin.
Bref vous l'avez compris j'ai adoré et le recommande chaudement !
J'attends le deuxième volet avec impatience.

par snowgirl