Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Alessiap : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Rien en commun, Tome 1 : Rien de sérieux Rien en commun, Tome 1 : Rien de sérieux
Jay Northcote   
Quel plaisir de retrouver la délicieuse plume de Jay Northcote, avec cette romance toute douce et pleine de sensualité à la fois.

Mark a enfin levé le voile sur sa vie, fait son coming out et s’apprête à prendre un nouveau départ après son déménagement …

Lors de ce dernier, il fait la connaissance de Jamie, déménageur, un beau gosse carrément sexy, qui ne laissera pas Mark indifférent … et qui lui fera une proposition plus qu’appétissante, une de celle qui ne se refuse pas ….

Mark à 29 ans et ne sait absolument rien de l’amour entre hommes, des plaisirs qu’il peut découvrir, vivre et ressentir (même si, seul, il a pu faire certaines découvertes, quelque peu délicieuses, avec quelques jouets ( hihi)…

Jamie à 22 ans (à fait son coming out à l’âge de 16 ans, et est épanoui dans sa vie, et vit son orientation sexuelle pleinement sans se poser de question), va être un professeur parfait pour Mark, un homme très attentionné au bien-être de son élève. Peut-être même un peu trop … Puisque tous leurs échanges, leurs attentions, leurs actes, les conduiront sur un autre chemin que celui auquel ils s’attendaient …

Mark et Jamie sont deux êtres touchants, attachants. Ils nous offrent une romance douce et intense à la fois, sans véritables rebondissements, sans prises de tête, sans réelle surprise (puisque la fin est tellement prévisible … mais on se laisse embarquer sans problème, tellement leur relation est belle), mais juste pleins de moments bourrés de sensualités, de scènes torrides à souhait, de tendresse, de partage, de lâcher prise …

"Rien de sérieux", c’est avant tout une initiation aux plaisirs charnels entre hommes … puis une relation qui va vite évoluer sur une amitié sincère, pour devenir une belle histoire de "Sex friend" sans rien attendre en retour, rien que du sexe entre potes sans lendemain, sans prise de tête, sans attache, sans engagement … Mais à force de jouer trop longtemps avec le feu, on finit par se brûler !!

Jour après jour, ils apprennent à se connaître, commence sérieusement à se dévoiler, une amitié solide finie par les unir, chacun commence à ressentir quelque chose de plus profond pour l’autre. L’amour commence à prendre naissance au fond de leurs cœurs … Mais la peur de gâcher ce qu’il y à entre eux, la peur de perdre l’autre, de briser une amitié solide, font qu’ils n’arrivent pas à se dévoiler leurs sentiments mutuels et s’avouer l’amour puissant qu’ils se portent véritablement.

Comment vont-ils arriver à se sortie de cette relation " Sex- friendly" qui au final n’en est véritablement plus une ??

Pour le savoir, prenez le temps, sans attendre, de déguster cette petite romance, douce, légère, sensuelle et carrément sexy à souhait.

Nuances de gris Nuances de gris
Brooke McKinley   
Coup de cœur ! Et oui en ce moment…il y a de quoi se réjouir lorsqu’on tombe sur de pareilles pépites. D’un côté, nous voici avec un petit voyou de la mafia doté d’une jolie gueule, un de ceux qui auraient le quatrième ou le cinquième rôle dans une téléfilm policier de série Z et à qui on demande de « vendre » son patron. Il s’oppose au méprisant et froid agent du FBI qui n’est là que pour appliquer la loi et pour attraper le vrai méchant. Qu’importe les dommages collatéraux. Mais le grain de sable, c’est le huis-clos entre ces deux hommes ! Révélations, non-dits, confessions, -- la suite https://atoutlivreblog.wordpress.com/2017/01/09/nuances-de-gris-brooke-mckinley/
Perspectives, Tome 1 : Nouvel Horizon Perspectives, Tome 1 : Nouvel Horizon
Mickie B. Ashling   
Voici enfin le fameux tome 1 de la série. Après le Goût du risque, et Père et fils, consacrés à Lil et Grier et au petit Luca, flash back arrière pour découvrir l'histoire de Jody et Clarck, leur couple d'ami, dans une version reprise et corrigée par l'auteur.
Le Docteur Jody Williams, 33 ans, gay affiché, presque militant, est un homme brillant, bien dans sa vie et dans ses baskets, généreux et attentif aux autres. Mais il a enterré son cœur, ses émotions et même ses désirs avec son amant et premier amour 4 ans plus tôt, et sa vie privée est un désert affectif. Le jeune Clark Stevens, 22 ans, étudiant, est un joueur de foot talentueux qui n'a plus qu'à obtenir son diplôme universitaire pour entamer une brillante carrière en ligue professionnelle. Loin d'être seul, il est constamment entouré, dirigé, commandé, par ses grands frères, son père, son entraineur, qui le prennent pour un imbécile alors qu'il est victime d'un TDA (trouble de déficit de l'attention) que son père a obstinément refusé de faire soigner. Clark est attiré par les garçons, mais n'a jamais rien fait avec qui que ce soit, gardant ses penchants dans « une prison bien plus solide qu'une cellule d'Alcatraz ». Ces deux hommes qui n'ont rien en commun se rencontrent aux urgences alors que Clark s'est cassé le bras, ils se revoient sous divers prétextes, sont attirés l'un par l'autre sans se le dire. Devant la détresse de Clark à l'idée de rater son diplôme, Jody propose de lui donner des cours d'anglais, tout en sachant que ce n'est pas une bonne idée. Le mélange de beauté physique et de vulnérabilité émotionnelle de Clark est bien trop séduisant pour qu'il y résiste, même s'il est un nid à problèmes, alors qu'il se sent avec lui vivant comme jamais, attiré comme jamais. Malgré les avertissements de son ami Lil, qui craint de le voir s'attacher pour souffrir ensuite, les deux hommes ne tardent pas à entamer une liaison brûlante, passionnée, tout autant que secrète. Etre avec Clark, ce jeune homme beau, charmeur, doux, mais aussi impulsif et colérique, pour Jody, c'est comme chevaucher « un bronco sauvage »: il revit, frémit, ressent de nouveau. Etre avec Jody, cet homme adorable qui donne tant et demande si peu, cet homme qui l'aime et le trouve intelligent, pour Clark, c'est magique, c'est être libre, et commencer à avoir une meilleure estime de lui. Mais avec un père aussi tyrannique et homophobe que celui de Clark, le chemin vers le bonheur ne va pas être un long fleuve tranquille.
J'ai aimé voir autrement ce couple que l'on a déjà aperçu, découvrir la personnalité de chacun, mieux les comprendre (et connaître le Lil d'avant Grier). Les deux sont attachants et bien dépeints, forts et fragiles à la fois, et l'attraction entre eux, presque magnétique, comme leur amour, est magnifique. Je mettrais par contre un bémol au niveau du scénario, qui contient quelques faiblesses: certains rebondissements manquent de réalisme et de crédibilité, que ce soit le silence gardé par chacun des deux hommes respectivement au regard des agissements du père de Clark (difficile d'en dire plus sans spoiler), le soudain revirement de Clark, celui du père dans l'épilogue. Ce tome 1 est un petit cran en dessous des tomes 2 et 3. Mais ça n'en reste pas moins une lecture très agréable, avec une belle romance très chaude qui a de quoi nous faire fondre .« Kit et Jo-jo » sont totalement craquants.
(3,8/5)

par Lena06
Forbidden Forbidden
Sheily Larash   
Une très jolie découverte de cette très jeune auteure. C'est un très beau roman qui mérite d'être lu.

par virgo76
Tigres et Démons, Tome 1 : Tigres et Démons Tigres et Démons, Tome 1 : Tigres et Démons
Sean Kennedy   
L'histoire nous est racontée par Simon sur un ton parfois caustique, parfois grave mais toujours avec beaucoup d'humour, en s'adressant par moment directement au lecteur (le style d'écriture m'a d'ailleurs beaucoup fait penser à "l'ours, la loutre et le moustique" - pour ceux l'ayant lu).
Malgré son sale caractère (moi perso j'adore) Simon est très attachant et lui et Declan forment un couple absolument adorable. Ils font partie de ses personnages qui restent avec vous, même une fois le livre fermé.

Il n'y a pas de sexe, l'auteur préférant concentrer l'histoire sur les sentiments et les difficultés/ obstacles que rencontrent n'importe quel couple en devenir (et à plus forte raison quand la moitié de ce couple est un personnage public encore dans le placard) et j'ai beaucoup aimé le fait que l'auteur prenne son temps pour construire leur histoire et pour faire grandir l'amour entre eux (ça change des coups de foudre dévastateur qui balayent tout sur leur passage, qui laissent certes rêveur mais qui reflètent rarement la réalité). Les doutes et les difficultés que traversent nos deux héros sonnent très justes et tout ça donne à cette histoire un côté très réaliste et tout à fait crédible.

Bref, j'ai A-DO-RE :-). Et ce livre est parfait pour celles et ceux qui souhaitent se lancer en douceur dans les romances M/M.
Question de temps, Tome 1 : Tout vient à point... Question de temps, Tome 1 : Tout vient à point...
Mary Calmes   
Encore tout bon pour l'auteur!

Jory est malencontreusement témoins d'un homicide. Il décide de témoigner mais refuse de faite partie de la protection de témoins, malgré toute la force de persuasion que déploie l'inspecteur Sam Kage. Sa vie devient donc un capharnaüm entre les tentatives pour l'éliminer, l'inspecteur Kage et leur relation mouvementée, sans oublier tous les prétendants de Jory et son patron! Il n'a pas une vie simple...

J'ai adoré le personnage de Jory, sa douceur, ses répliques, sa force et ses doutes et peurs. Par contre j'aurais volontiers mis de bonnes paires de claques à Sam...

Malgré une plume légère et douce, j'ai eu quelques fois du mal à suivre. J'ai dû relire certains passages plusieurs fois afin de bien comprendre. Je ne sais pas si c'est les tournures de certaines phrases ou la traduction. Par moment les scènes sont mal décrites, enfin pas situées dans l'espace. J'ai du mal avec ça... Quand je lis, je me fais un film dans ma tête où les personnages évoluent, se déplacent dans un environnement préalablement décrit. Et par moment le manque de description ma gêné.

Et la fin? Non sérieusement!!! J'ai horreur de ça!!!! Si j'avais su, j'aurais laissé ce tome un bien au chaud dans la PAL en attente du 2eme! Quoique? J'aurais vraiment eu du mal à attendre... Il va me falloir patienter combien de temps pour connaître la suite!

Malgré mon petit coup de sang concernant la fin... Mon problème avec les trais d'unions trop longs... J'ai adoré!!!!! J'ai rigolé, souri, grogné et même eu quelques larmes aux yeux.

Vite la suite!!


par ElsReader
Le Poids de l'océan Le Poids de l'océan
Heidi Cullinan   
Ici, nous rencontrons Jeremey, un jeune homme dans la vingtaine, qui souffre de dépression majeure, et d’anxiété chronique. Jeremey est bien plus que ça, bien plus que ses maladies mentales, mais ses parents ne le voient pas. Alors Jeremey en souffre, Jeremey se déteste, parce qu’il ne se sent pas normal, qu’il a cet automatisme à se comparer aux autres. Jeremey est un personnage juste exceptionnel, qui m’a touché plus que je ne l’aurais pensé. J’ai souffert d’une dépression, mais surtout, je souffre encore d’anxiété sociale et j’apprends à vivre avec cette maladie mentale. Ce n’est pas tous les jours faciles, mais en ce moment, je fais d’énormes progrès, et voir Jeremey faire des progrès m’a aussi poussé. C’est sûrement bizarre à lire, mais oui, un simple personnage fictif m’a poussé à me relever, m’a poussé à faire face aux crises d’angoisses qui menaçaient de me submerger. Et pour moi, Jeremey est bien plus qu’un simple personnage fictif. Je vous laisse découvrir ce petit gars qui est tellement fort, tellement touchant, qui avance au fur et à mesure.

Et puis, il y a Emmet. Lui approche de la vingtaine, aussi, est très intelligent, craque complètement pour Jeremey et est sur le spectre de l’autisme. Asperger, pour être plus précise. Et lui aussi est défini par sa maladie, venant des autres. Enfin, sauf de ses parents qui sont des personnes exceptionnelles, mais j’en reparlerai après. Il apprends à vivre avec sa maladie, qu’il a depuis toujours. Il ne se laisse pas rabaisser, au contraire, il se trouve génial. Mais.. Il a tout de même peur que Jeremey le juge. Alors, il le regarde de loin. Cela peut paraître un peu bizarre dis comme ça, mais au contraire, c’est attendrissant. Il le regarde de loin pour finalement franchir le pas et lui parler, c’est très beau à voir. Emmet est un personnage incroyable qui m’a aussi beaucoup touché. Je connais le syndrome d’Asperger de nom, parce qu’un grand nombre de phobiques scolaires l’ont, et je suis sur un groupe Facebook et bref, je connais rapidement. J’ai connu les hôpitaux psychiatriques, et je ne suis pas du genre à juger, donc je n’ai pas plus ouvert les yeux, mais je pense qu’en lisant ce livre, qu’en découvrant ce personnage, certaines personnes qui ont “peur des handicapés mentaux” (ouais, on me l’as sorti comme ça… les gens..) ouvriront les yeux, et la fermeront un peu plus, avec leur jugement idiot. Je me suis beaucoup identifiée à lui, et je me suis posée des questions. Je me suis attachée à lui, et lui aussi est bien plus qu’un simple personnage fictif.

Et puis, il y a un bon nombre de personnages qu’on peut qualifier de secondaires mais qui sont essentiels au récit.
Par exemple, il y a les parents de Jeremey, qui ont honte de leur fils au début du bouquin, qui le pousse à bout, qui ne prennent tout simplement pas ses maladies mentales au sérieux. C’est compliqué de les aimer, de s’y attacher, mais on peut comprendre, aussi, si on réflechit bien. Je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler.
Les parents d’Emmet sont tout le contraire : ils sont à l’écoute, ils prennent en considération la maladie de leur fils, mais aussi celles de Jeremey, ensuite. C’est des parents incroyables, géniaux. La mère m’a d’ailleurs fait verser des larmes, elle est très touchante. Le père est plus du genre à emmener son fils manger une glace pendant que sa mère et sa tante (qui a elle aussi le syndrome d’Asperger) se prennent la tête, il écarte son fils des tensions, et même s’il est moins présent que sa mère, on ressent tout l’amour qu’il lui porte, et c’est juste sublime.
Il y a le Docteur North, qui s’occupait d’Emmet et qui s’occupe désormais de Jeremey. C’est un excellent docteur, pas du tout cliché, et j’aurai aimé avoir un suivi avec un docteur comme lui. Il pense au bien de Jeremey, il est à l’écoute, il l’aide à avancer, sans le pousser, sans le forcer.
Il y a David, qu’ils rencontrent tous les deux vers le milieu de l’histoire. C’est un personnage très drôle, mais aussi très maladroit, qui ne sait pas trop s’exprimer, ou mal, du moins, surtout envers Emmet. Il y a de grosses étincelles entre ces deux là. Mais j’ai tout de même réussi à m’attacher à ce personnage, qui m’a lui aussi touché.
Il y en a d’autres, bien évidemment, mais je vous laisse découvrir.

C’est un bouquin qui est SI important. Je parle toujours de représentations dans les livres, pourquoi c’est important, mais je parle souvent des orientations sexuelles, romantiques, des genres, des cultures, etc. Sauf que, la représentation des maladies mentales est aussi très importante. Et il faut que ce soit bien fait, parce qu’il y en a, oui, mais les auteurs ne se renseignent pas assez, et on le voit. Puis j’en ai un peu marre des personnages féminins qui sont soudainement sauvés de leur maladie mentale par leur prince charmant, j’en ai marre des bouquins où on insinue que c’est l’amour qui sauve. Je veux des représentations, mais de VRAIES représentations, des auteur.e.s qui font des recherchent, des bouquins own voices aussi.
Et c’est une bonne représentation, pour ce qui est de l’anxiété et de la dépression, je ne saurai dire pour le syndrome d’Asperger.

C’est un livre qui évoque des thématiques encore très tabous dans notre société. Un livre qui peut être cru, dans les descriptions de scènes intimes, aussi. On peut les passer. Par contre, je suis obligée de spoiler pour prévenir qu’il y a un gros TW suicide. Si vous souhaitez le lire et sauter les pages, n’hésitez pas à venir me demander.

En bref, une petite perle importante, qui devrait être mise plus en avant, qui mérite plus de reconnaissance. Des personnages forts, et non clichés. Des sujets qui prennent aux tripes, qui me touchent particulièrement. Je commence à vraiment beaucoup aimer cette auteure
Pas à pas Pas à pas
K. C. Wells   
Une lecture sans grande surprise mais qui est toute belle. Je me suis laissée porter par la douceur de l’histoire et des personnages et comme je l’ai déjà lu dans d’autres commentaires, c’est une super lecture doudou. A lire quand on a envie d’une belle histoire sans prise de tête.
La fin laisse par contre une ouverture sur une possible histoire sur Cole.

par Floreen
Les Contes de Toronto, Tome 1 : Le Chemin de l'acceptation Les Contes de Toronto, Tome 1 : Le Chemin de l'acceptation
K. C. Burn   
J'ai hésité à l'acheter, je l'ai garder un moment avant de commencer la lecture.... et je l'ai lu d'une traite !

Kurt (policier) perd son partenaire lors d'une explosion sur le terrain. Il s'aperçoit alors que bien qu'ils passaient beaucoup de temps ensemble, il ne le connaissait pas.

Il va alors surmonter ses propres blessures (physiques et morales) pour apporter son aide à la famille de son ancien coéquipier. Mais surprise, ce n'est pas une femme qui partageait sa vie mais un homme.

Il sauver de lui même Davy qui n'arrive pas à surmonter la perte de son compagnon et peu à peu tomber amoureux de lui.

C'est une magnifique histoire, les personnages sont très attachant, les émotions sont fortes, l'écriture est fluide, les scènes torrides bien décrite sans vulgarité, il y a de l'humour et des rebondissements.....
Même si je n'ai pas l'habitude du genre M/M, je recommande ce livre et je vais continuer de m'intéresser à ce genre.
Les Mésaventures prometteuses de Chance Les Mésaventures prometteuses de Chance
Charlie Cochet   
Une lecture qui assemble mille et une émotions...

Chance Irving est un jeune homme n'ayant pas eu la vie facile. Considéré comme "enfant à problème" il se retrouve dans New York, seul et sans rien en poche. Alors qu'il trouve un refuge, des années plus tard, la rue le rattrape et il entre dans un cercle vicieux où le sexe, la drogue et l'alcool sont les seuls maîtres de sa vie. En plus de sa colère profondément ancrée. Finalement, il fini par rejoindre la Légion étrangère, mais même ici sa colère est toujours aussi présente et les problèmes nombreux. Il est transféré vers une unité composée uniquement de marginaux et d'agitateurs, des personnes comme lui. C'est à ce moment qu'il rencontre Jacky Valentine, son commandant.

La rencontre entre Chance et Jacky est un moment important dans l'histoire, parce qu'on découvre Jacky dans un espace confiné ce qui rend la scène encore plus intime. Ils sont enfermés et la seule chose qu'ils puissent faire c'est parler. Ce que Chance fini par faire, tandis que Jacky tente de réguler sa respiration... J'ai bien aimé cette scène et l'humour qu'elle dégage également. On n'est pas dans une scène chaotique avec des cris et des larmes. Juste de la sincérité et une petite touche d'humour pour alléger l'ensemble. Chance est un jeune homme attachant et sincère. Il est en colère, il se sent incompris et supporte difficilement la vie. Jacky est un homme respecté et ayant le cœur sur la main. Les trois gars, Bobby, Alexander et Jhonnie sont également attachants. Chacun à son histoire, certaines dures, d'autres un peu moins, mais elles sont en quelques sortes identiques, parce qu'ils ont tous souffert d'une façon terrible.

Chance est insupportable, mais sa relation avec Jacky s'installe doucement et on le sent doucement changer. On le voit évoluer de la bonne manière. On voit les liens entre les quatre garçons devenir plus sincère, plus aimable et surtout plus solide.

Charlie Cochet signe un premier tome bourré de colère d'une sincérité profonde. On découvre une vie de misère, une vie qu'ils doivent malheureusement traîner derrière eux, mais où ils ne sont plus seuls. Pas seulement une carte de deuxième chance, mais une carte vie. Parce que c'est ce que Jacky leur permet de faire. Vivre ! L'écriture est toujours aussi sensationnelle et captivante, fascinante même. On plonge dedans tête en avant pour n'en ressortir que plus tard.

Une vraie pépite ! Je n'ai qu'une attente, lire l'histoire de Jonathan.

par Linkward