Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Alex_Admv : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Lingerie, Tome 6 : Fantasme en Lingerie Lingerie, Tome 6 : Fantasme en Lingerie
Penelope Sky   
Un bon tome qui permet de découvrir plus en profondeur ce couple si particulier que forme Bones et Vanessa. J'ai apprécié ce tome plus que ce précédent même si il y a moins d'actions car l'auteur arrive à faire vraiment évoluer les personnages et à faire avancer l'histoire. Impatiente de lire la suite
Lebenstunnel, tome 1 : Allégeance Lebenstunnel, tome 1 : Allégeance
Oxanna Hope   
Je viens de terminer ce roman, et il me hante déjà ! Je ne l'ai pas lu, je l'ai carrément dévoré ! Je connaissais déjà la plume d'Oxanna Hope et sa façon de prendre le lecteur par la main et l'emmener dans son univers. Elle me bluffe à chaque fois, et ça recommence à chaque lecture. Pour celui-ci, c'est pareil...Avec son style clair et direct, ne tournant pas autour du pot pour nous décrire des scènes, des rebondissements et des questionnements, tous les ingrédients sont là pour rendre notre lecture complètement addictive !
Donc si vous avez bien lu le résumé, la fin de la seconde guerre mondiale ne s'est pas déroulée exactement de la même façon que dans notre réalité. Hitler en est sorti vainqueur, il a donc pu mener à bien ses projets, régner sur le monde avec la race Aryenne qu'il affectionnait tant. Le roman débute deux cents ans plus tard, en 2145, Berlin s'appelle désormais Germania et est peuplée de personnes aux yeux bleus et cheveux très blonds. Tout est bien évidemment contrôlé, et en particulier les naissances. Les enfants naissant avec des déficiences physiques, ou n'étant pas blonds sont immédiatement euthanasiés et incinérés. Des femmes vouent leurs vies à être des mères porteuses pour l'état, les deux premiers enfants de chaque couple sont eux aussi donnés à l'état. Personne ne se rebelle, c'est comme ça, tout le monde l'accepte, ça fait tellement de temps de toute façon que c'en est passé dans la normalité !! Cette ville vit sous un dôme, pour empêcher d'être atteinte par les éruptions solaires, tout est très rigide, par exemple, il est obligatoire de traverser dans les passages piétons où vous êtes en faute réprimandée, le soir un couvre-feu est de rigueur ! Bref, tout est sous contrôle !
Krista est une jeune fille de 17 ans, qui n'a pas réussi les études que ses parents auraient aimé qu'elle fasse, par rapport à son frère, elle travaille donc dans une maternité en tant qu'aide soignante. Elle aime ce contact avec les bébés et leurs mamans, elle supporte beaucoup moins quand elle doit aider sa chef à « éliminer » un bébé ne rentrant pas dans la norme ! En sortant du travail, un soir, elle voit une jeune femme dans une ruelle sombre essayer d'ouvrir une bouche d'égout mais elle n'y arrive pas, Krista, qui a beaucoup d'empathie, va l'aider, elle voit que cette femme est enceinte et souffre. Celle-ci va l'emmener dans les égouts avec elle, pour sa sécurité, Krista en a déjà trop vu. Et elle va en voir bien d'autres et découvrir tout un monde souterrain, avec des hommes et femmes qui ne ressemblent pas du tout à tout ce qu'elle avait appris, ils sont bruns, certains la peau mate, les yeux foncés, elle pensait que ces gens n'existaient que dans ses livres d'école ! Après avoir aidé la jeune femme à accoucher, Krista est emprisonnée, mais son acte de compassion envers la jeune maman va la sauver. C'est un nouveau monde qu'elle découvre, où les gens s'entraident, où les Aryens sont détestés. Ils vivent cachés depuis tout ce temps, certains aimeraient voir le jour et vivre autrement. En voulant les aider, Krista se rend compte qu'elle est recherchée dans sa ville pour haute trahison...la voilà rejetée de tous, par les siens car elle a fui, et par ceux des tunnels puisqu'elle est une Aryenne...C'est une jeune fille qui va mûrir avec tous ces événements. De la jeune fille passive qui acceptait tout ce qu'on lui disait, elle va devenir une jeune femme rebelle, devant faire des choix très difficiles et surtout devant remettre en question tout ce qu'elle connaît ! Elle voit toute la cruauté que son peuple subit depuis des années, avec la sélection dès la naissance. Elle va donc aider ce peuple de l'ombre à en sortir, mais elle va au devant de grands dangers en suivant Elyas, Ezra et les autres.
Oxanna Hope a construit tout un univers pouvant être tout à fait réaliste, elle fait passer à travers l'histoire de Krista des messages très forts de rejet, de dénigrement, de racisme, de honte. Des messages encore bien actuels malheureusement, d'autres plus positifs tels que l'acceptation des autres, le partage, le dévouement, l'amour y sont aussi très bien retranscrits. Ses personnages sont très bien travaillés. Au début, les scènes sont assez difficiles, j'ai tout de suite eu de la peine pour Krista, faisant des choses horribles, dans une presque totale indifférence, tellement le devoir est bien enraciné en elle. J'avais envie qu'elle se révolte, mais cela n'aurait pas été possible sans l'élément déclencheur qu'a été de découvrir un autre monde que le sien. Ceux ci aussi sont parfois très durs envers elle, j'ai parfois été indignée par certains de leurs comportements, car elle n'y peut rien, mais je comprends toutefois la haine qui les nourrit, vu leurs conditions de vie, comment pouvoir être autrement ?
J'ai peur une nouvelle fois d'être encore trop bavarde, le sujet est tellement important, et peut tellement se superposer à notre monde actuel ! Comme je le disais plus haut, c'est une lecture riche et dense, ne manquant pas de mouvements, je ne me suis pas ennuyée une seule minute ! L'auteure m'a tenue en haleine jusqu'au bout, et arrivée au chapitre 42, là, ce fut le coup de bambou pour moi...quelle fin pour un premier tome ! Que de révélations, de bouleversements en peu de lignes, je peux vous dire qu'à ce moment là, hors de question d'être dérangée ! À travers ses personnages à qui elle en fait voir de toutes les couleurs, c'est nous, lecteurs, qui en faisons de même ! Le choc que va vivre Krista à la fin a très bien été ressenti pour ma part ! Maintenant, je n'ai qu'une envie, savoir ce qu'il va se passer, ce que vont devenir Krista et les autres, ce qu'ils vont continuer de découvrir, et moi aussi par la même occasion. Et surtout, surtout, je suis curieuse de savoir ce que l'auteure a pu encore imaginer dans ce deuxième opus, car elle a vraiment beaucoup d'inspiration, je suis épatée par celle-ci ! Créer un monde si riche, si précis que ce soit au niveau décors, lois, rythmes de vie, personnages, est pour moi vraiment époustouflant et requiert une imagination sans bornes !
Je vous conseille vraiment de découvrir cette dystopie plus vraie que nature, ce n'est pourtant pas mon genre de prédilection, mais Lebenstunnel est un gros coup de cœur pour moi dans ce genre. Une lecture qu'on n'oublie pas ! Je tiens à en remercier l'auteure pour cela !
Un dernier point va à la couverture, magnifique, et représentant très bien le roman !

par marie-nel
Insaisissable - Saison 2, Tome 1 : Crois en moi Insaisissable - Saison 2, Tome 1 : Crois en moi
Tahereh Mafi   
Eh bien je sors de cette lecture ni tout à fait enjouée ni complètement déçue... J'avais énormément aimé la première trilogie, en particulier les deuxième et troisième tomes où Warner se révèle complètement. La complexité de ce personnage, sa profondeur et sa vision désabusée de son environnement ont fait de lui le personnage masculin de YA que je préfère. Donc pas la peine de vous dire à quel point j'étais ravie (et quelque peu inquiète) de le retrouver dans cette nouvelle trilogie. Ravie car j'avais lu que la moitié des chapitres seraient écrits de son point de vue et inquiète car je craignais que Tehereh Mafi ne saccage ce personnage en voulant relancer une nouvelle intrigue.

Les événements reprennent deux semaines après la fin d'Ignite Me et nous retrouvons une Juliette perdue face à l'immensité de la tâche qui lui incombe en tant que Supreme Commander. Ses doutes et peurs sont très bien retranscrits et totalement justifiés : comment une jeune fille de 17 ans totalement inexpérimentée peut-elle remplir ce rôle et être crédible aux yeux des autres Supreme Commanders ? Mais là arrive la première incohérence : au lieu de l'aider dans cette nouvelle position, les deux personnes à même de l'épauler convenablement la laissent se noyer. Tout d'abord Warner qui ne partage ni son expérience étendue ni des informations importantes sur les relations internationales mais surtout Castle qui joue aux énigmes et distille les informations au compte gouttes alors que la situation est plutôt inquiétante. L'auteur souhaite maintenir le suspense ce qui est une bonne idée en soi mais ici cela donne l'impression que les personnages manquent de bon sens. Par ailleurs, vu tout ce que sait Castle pourquoi n'a t-il pas donné toutes ses informations bien plus tôt, genre dès le tome 3 ? Bref.

Un des points positifs de ce tome et qu'on en apprend enfin (un peu) plus sur le monde dans lequel évoluent les personnages. Toutefois, je crains que Tehereh Mafi ait créé quelque chose d'un peu trop complexe et que le clap final soit bâclé ou bien invraisemblable, j'espère vraiment qu'elle sait où elle va ! Selon moi, les meilleures séries sont celles où l'auteur a tout planifié depuis le début et où chaque détail a son importance (pardon pour cette petite digression :p).

En ce qui concerne l'intrigue, l'auteur la relance de façon plus ou moins habile avec notamment l'arrivée de nouveaux personnages qui auraient peut-être mérités d'être un peu plus développés mais qui le seront sans aucun doute dans les tomes suivants. Par ailleurs, de nombreuses révélations jalonnent le récit, on en apprend beaucoup sur pas mal de personnages, cependant certaines de ces révélations semblent un peu superflues. Encore une fois, j'espère que l'auteur ne s'étale pas un peu trop, mieux vaudrait centrer son intrigue sur un point bien précis et le développer en profondeur.

Enfin, du côté des personnages j'ai été déçue par Juliette que j'avais appris à apprécier depuis le milieu du tome 2 - moment où Warner revient dans sa vie. Avec lui, elle devenait plus forte, plus sûre d'elle, il l'a aidée à se révéler tout au long du tome 3 et leur duo était juste parfait. Dans ce tome leur relation amoureuse a bien été exploitée (chose qui m'a plu) mais le côté "équipe" a été totalement absent ! Juliette a fait trois pas en arrière dans ce tome et me fait penser à celle qu'elle était pendant sa relation avec Adam. Ses réactions manquent de maturité (ok elle n'a que 17 ans) et elle est plus centrée sur ses problèmes personnels (qui sont importants je l'avoue) que sur la situation périlleuse dans laquelle elle et ses amis se trouvent. Quant à Warner... Partager ses pensées a été un vrai plaisir, j'avais hâte de lire les chapitres dont il était le narrateur ! S'il n'y avait pas son manque de partage avec Juliette au niveau des problèmes politiques qu'il justifie par une confiance aveugle en elle - confiance qu'il a toujours manifestée mais comment Juliette peut-elle mener à bien sa mission s'il ne la forme pas un minimum ? - je serais totalement satisfaite de son comportement. J'espère qu'il gardera toujours cette prestance et froideur extérieure et qu'il ne deviendra pas un amoureux transi ne pensant qu'à ses problèmes amoureux.

Pour conclure, cela a été un plaisir de retrouver Warner même si je n'ai pas trop apprécié la direction que prend sa relation avec Juliette et l'intrigue mise en place par l'auteur est intéressante. Toutefois des incohérences m'ont dérangée et je reste perplexe quant à pas mal de révélations. Je lirai la suite avec plaisir pour voir comment tout cela va se démêler ! Je vous conseille de donner une chance à ce livre car il y a de très bons passages (notamment grâce à Kenji et Warner) et de vous faire votre propre avis ;) !

par Aurore.
In Real Life, Tome 1 : Déconnexion In Real Life, Tome 1 : Déconnexion
Maiwenn Alix   
In real life a de suite attiré mon attention avec une couverture aussi belle qu’intriguante. On ne le répétera pas assez, les couvertures jouent un rôle majeur dans la vie d'un livre. J'ai donc de suite voulu en savoir plus en découvrant le résumé. Et autant vous dire qu'il n'a fait que confirmé mon envie de lire ce premier tome d'In real life.

De quoi ça parle ? Dans un monde ultra connecté, chaque individu peut vivre des rêves éveillés, entendre les penser des autres et faire tout un tas de choses virtuellement. Nous suivons Lani, à la veille d'un grand changement dans sa vie. Elle va enfin savoir ce à quoi elle va être affecté tout au long de sa vie lors de la répartition. Elle fonde de nombreux espoirs quant à la possibilité de rejoindre les créateurs de rêves. Pourtant, lors de cette fameuse journée, rien ne va se dérouler comme prévu. A commencer par... son enlèvement et sa Déconnexion du système.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, je me suis retrouvée immergé dans un univers à la fois simple et complexe. Nombreux sont les éléments faisant penser aux romans bien connus de dystopie, pourtant, l'auteure, Maiwenn Alix, arrive à nous proposé quelque chose de nouveau et assez original en approfondissent pleinement son histoire et son univers. Si le début peut paraître similaire à d'autres, je vous assez qu'après, tout est différent.

J'ai pris plaisir à découvrir cet univers dans lequel bien des choses ne se passent pas en vrai mais grâce à la connexion. Les conversations, l'apprentissage, les rencontres. Ce système a pour but de faire régner la paix et l'harmonie pourtant on sent bien que celui-ci impose des limites et cache quelque chose. La jeune v est persuadée du bien fondé par le système, mais comme toutes les dystopies, elle va vite se rendre compte que derrière l'illusion du parfait se cache de nombreuses entraves. L'univers de l'auteure est captivant et vraiment bien construit. Rien n'est laissé au hasard et une fois pleinement dans l'histoire, il est dur de décrocher.

Parlons maintenant personnages. Lani est une héroine attachante, courageuse et vraiment réfléchie. Bien sur, elle croit au Système, ses valeurs et ce qu'elle a toujours connu. Néanmoins, elle fait preuve de curiosité et ne reste pas fermée à ce qu'elle voit ou découvre. Tom, son meilleur ami, lui aussi embarqué dans cette aventure est assez intéressant à suivre, bien qu'au second plan. J'ai eu peur pendant un moment d'un éventuel triangle amoureux - vous connaissez ma haine pour ce schéma récurrent - mais heureusement non. Enfin, je dois dire que nombreux des déconnectés sont intéressants et notamment l'un d'entre eux (dont je tairais le nom pour garder du suspense).

J'ai trouvé que l'auteure, Maiwenn Alix, arrivait à jongler avec équilibre entre bouleversements, action et amour. Car oui, In real life contient également sa petite romance. Elle est un peu rapide, quoique certaines choses peuvent s'expliquer par ce que vit notre héroïne, mais reste mignonne et rafraîchissante.

La fin quant à elle remplit son job. Elle donne envie d'en savoir plus et nous laisse dans l'attente de quelque chose d'encore plus grand. J'ai hâte de poursuivre l'histoire de Lani et attendrait la suite de pieds fermes.

http://www.my-bo0ks.com/2018/08/in-real-life-tome-1-deconnexion-maiwenn-alix.html

par Carole94P
Le Signal Le Signal
Maxime Chattam   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/le-signal-de-maxime-chattam/

À la croisée entre Stranger Things et la sixième saison d’American Horror story…

Nous découvrons dans ce roman la famille Spencer alors qu’elle s’installe dans une nouvelle maison dans une petite ville bien sur isolée de tout. Bientôt des événements étranges y surviennent et de nombreuses morts mystérieuses s’accumulent…

Je dois avouer que je m’attendais à mieux. J’ai tout de même bien aimé ce roman dans sa globalité, mais le début a été quelque peu laborieux… En effet, on se retrouve face à des créatures très cliché issues de films d’horreur bien connus… Je n’en regarde que très peu, ayant toujours peur d’avoir peur, et pourtant, celles-là, je les connaissais !

Niveau personnages, je les ai globalement trouvé quelque peu creux ou issus d’une vision idéaliste. Le couple parental est parfait en tous points, aucune dispute, aucun éclat de voix. Le père, Tom est trop effacé, et sa femme Olivia est décrite depuis le début comme une louve et on dirait qu’elle ne détient que cet unique rôle jusqu’au bout… Le groupe d’adolescents de l’histoire est cependant bien développé. De véritables personnalités s’en dégagent et c’était très agréable de les suivre dans cette aventure… Cela ne va pas sans rappeler Stranger Things bien évidemment !
Il est dit dans les remerciements que la famille exposée ressemble à sa famille… Peut-être était-il trop difficile de s’écarter de cette idée et encore plus compliqué de s’auto-analyser pour faire un personnage paternel plus profond ?

Le thème de base est déjà vu et revu. Une famille dans une nouvelle maison dans un lieu isolé… on a vu plus original. C’est d’ailleurs typiquement la sixième saison d’American Horror Story ! On en est d’ailleurs pas bien loin car on retrouve ici aussi une notion d’anciens colons…

J’ai aimé le parallèle avec Salem réalisé car la ville se trouve étrangement juste à côté…

Niveau ambiance, je dirai qu’on ressent un certain suspense, oui, mais absolument pas de peur comme le laissait espérer le résumé. La menace est difficile à imaginer, même après les révélations, elle n’est pas palpable et du coup, je n’ai ressenti aucune réelle menace reproductible dans la réalité, malgré certains efforts réalisés par l’auteur… Les situations étaient souvent bien plus gores qu’autre chose et je ressentais donc bien plus de dégoût que de terreur…

Cependant, une fois la première partie passée (soit environ 300 pages…), je dois dire que j’ai été bien plus happée par l’histoire, convaincue par le dénouement et les révélations et j’ai franchement bien aimé la fin de cet ouvrage. Cette dernière était loin d’être bâclée ou trop simple ! J’ai donc ressenti un fort pouvoir addictif dans la seconde moitié du roman… même si j’ai été profondément agacée par une mort animale atroce et vraiment cruelle alors qu’elle me semblait totalement inutile. Elle n’a servi à rien dans l’histoire, les personnages ne réagissent pas davantage qu’avant, rien ne change. Je déteste vraiment les morts animales, mais je les comprends lorsqu’elles servent le récit. Ça n’est malheureusement pas le cas ici.

Enfin, je terminerai sur le fait qu’il s’agissait de mon premier roman de l’auteur et j’ose espérer être bien plus transportée par ses précédents ouvrages…

Le signal est heureusement composé d’un dénouement qui m’a vraiment convaincu. Je n’ai par contre pas du tout eu peur et je me suis surtout retrouvée plus dégoûtée par une accumulation de scènes gores, que terrifiée par l’ambiance… Je n’ai malheureusement pas ressenti les frissons tant espérés en cette semaine d’Halloween…

par Mayumi
Lebenstunnel, tome 2 : Chaos Lebenstunnel, tome 2 : Chaos
Oxanna Hope   
http://for-ever-dreamer.blogspot.fr/2017/07/lebenstunnel-tome-2-chaos.html

Le 1er tome m'avait déjà énormément plu. Mais ce tome 2 est encore un cran au dessus !

La force d'Oxanna, dans cette histoire, est de maintenir constamment l'intérêt du récit, en créant une tension persistante et de nombreuses interrogations.

Les personnages, faisant tout leur possible pour fuir Germania et mettre un terme aux plans du Führer, ne connaissent aucun répit. Dans le 1er tome, je les avais déjà beaucoup aimé, mais dans ce tome-ci, je trouve qu'ils ont encore gagnés en épaisseur. Oxanna ne lésine pas sur leur psychologie et leurs interactions, ce qui fait que je me suis encore davantage attaché à eux.

Le scénario demeure très abouti, les informations étant distillées un minimum au fur et à mesure. L'intrigue, par ses chapitres courts, est très rythmée et prend des allures de survival. À travers la fuite des personnages, une véritable course-poursuite s'engage.

Quant au côté historique, celui-ci est encore une fois bien développé. Bien que se passant dans le futur, je n'ai eu aucun mal à m'imaginer les lieux et l'ambiance quasi-apocalyptique du roman. Je n'ose imaginer ce que devait être la réalité à l'époque de la guerre... Quoi qu'il en soit, Oxanna pose des interrogations pertinentes humainement parlant. Il est tour à tour question du contrôle et du pouvoir sur autrui, du doute, du remord quant au sentiment de trahison, ainsi que du sentiment d'appartenance.
Le plus terrifiant pour moi a été de constater que quelle que soit l'époque, la nature humaine a toujours été la même. Je pense que c'est une des leçons à tirer de cette histoire : en s'imaginant que l'Allemagne aurait gagné la guerre, est-ce que cela aurait changé quelque chose quant à la nature humaine ? D'un côté comme de l'autre, les guerres persistent, la soif de pouvoir, de savoir à n'importe quel prix et de contrôle demeurent.

La fin du roman m'a vraiment stupéfait ! J'avais émis quelques hypothèses, mais je ne m'attendais pas à un tel choc ! Ce qui me fait dire que le plus gros point fort dans cette histoire réside dans l'effet de surprise et les rebondissements qui en découlent. Ce n'est pas le suspense, c'est vraiment la surprise en elle-même.
Inutile de m'étendre sur l'écriture, il est évident que j'aime beaucoup la façon d'écrire d'Oxanna. Les mots sont en adéquation avec l'ambiance du roman, et elle parvient à rendre ses personnages à la fois énigmatiques et charismatiques.

Bravo Oxanna pour ce 2ème tome, car tu as été plus loin que je ne l'aurais imaginé dans la construction de ton histoire. Elle est vraiment pertinente et fait réfléchir sur la nature humaine, les préjugés, ainsi que sur les technologies, parvenant à faire le parallèle entre passé et futur.

par Sorcier
La Trilogie du Magicien Noir, Tome 1 : La Guilde des Magiciens La Trilogie du Magicien Noir, Tome 1 : La Guilde des Magiciens
Trudi Canavan   
Un premier tome réjouissant. On découvre l'univers de la magie (réservé aux plus riches) en même temps que l'héroïne, Sonéa.
Des personnages attachants: Sonéa, mais aussi Rothen et Dannyl (2 magiciens) ainsi que Cery, voleur et ami de la jeune adolescente.
Le personnage d'Akkarin est assez peu présent mais déjà bien mystérieux.

De la fantasy accessible et bien menée.

par Eyllrië
La Trilogie du Magicien Noir, Préquelle : L'Apprentie du Magicien La Trilogie du Magicien Noir, Préquelle : L'Apprentie du Magicien
Trudi Canavan   
La Trilogie du Magicien Noir avait été une excellente surprise. Si les 2 premiers tomes avaient une intrigue ambiguë, le troisième tome s'était révélé absolument génial de bout en bout. Alors qu'en est-il de ce one shot, préquelle de la trilogie du Magicien Noir ?
Trudi Canavan a la bonne idée de concilier la naissance de la première magicienne guérisseuse et du dernier grand conflit entre Kyralia et Sachaka. A ce titre, le conflit demeure très impersonnel et si les protagonistes y participent, ils ne sont qu'un engrenage, nous rendant le conflit bien moins épique. Surtout que les batailles sont décrites de manières assez succinctes (on est loin des duel épique du Tome 3 du Magicien Noir).
On aura donc plus de plaisir à voir Tessia évoluer dans ce qui deviendra la première mage guérisseuse. Surtout qu'une fois de plus, les personnages de Trudi Canavan ne sont pas d'insupportables garnements mais des personnes réfléchies et intelligentes. Il s'agit donc d'une préquelle sympathique mais qui ne sert finalement que de mise en bouche au plat principal, la suite tant attendu de la Première Trilogie.

par mantrisse
Filles de Lune, Tome 3 : Le Talisman de Maxandre Filles de Lune, Tome 3 : Le Talisman de Maxandre
Elisabeth Tremblay   
Ce troisième tome est tout simplement à couper le souffle tout comme les deux premier tome l'auteur à su nous transporter littéralement dans des univers peuplé d'inconnu et de mystère. l'histoire est rempli de suspense et nous tient en haleine du début à la fin. Tout comme les tomes précédent l'histoire est fluide et les phrases bien tournés. Bien que les aventures de Naïla soit sans cesse rempli d'embuche il faut dire que la principale intéressé s'en sort plutôt bien malgré les répercutions de c'est actes, autant pour elle mais également pour les autres. Et que dire du beaux et ténébreux Alix qui s'entête à repoussé la belle Naïla... tout compte fait les personnages sont intéressants et attachant à souhait, qu'on les aimes ou pas on ne peu que les aimés ou adorer les détester. Il va sen dire que cette série est un vrai petit bijou et que l'on ne peu passer sous silence cette histoire extraordinaire qui vaut la peine que l'on s'y attarde une série digne de ce nom à lire absolument.
Lebenstunnel, tome 3 : Pénitence Lebenstunnel, tome 3 : Pénitence
Oxanna Hope   
Ce dernier tome est sans doute le meilleur de tous. Dans la plupart des sagas, il y a un essoufflement à ce stade, la trame originale se confond et fini par disparaître. Ici, ce n'est pas le cas. Les questions qui restaient sans réponse dans les deux premiers tomes sont élucidées ici. Le personnage de Krista est fort, attachant, fragile.

Pour la première fois dans la trilogie, Elias nous partage son point de vue. J'avais réellement peur de ne pas apprécier sa vision hostile de la race aryenne et donc de celle de Krista. Mais nous parvenons à comprendre ce personnage complexe.

Cette trilogie est plus qu'une dystopie quelconque. C'est un message de paix, de tolérance et d'acceptation. Chacun peut s'identifier à ces personnages hétéroclites. De plus, c'est une Uchronie fidèle. Malgré le fait que la seconde guerre mondiale remonte à presque 80 ans, cette vision futuriste n'est en rien ridicule même si nous nous rendons compte qu'il s'agit d'un univers alternatif.

De plus, l'auteure est une perle. Elle est accessible, gentille et passionnée.