Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Alex_Admv : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 1 : Iced Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 1 : Iced
Karen Marie Moning   
Je suis tellement déçue. J'avais adoré suivre les aventures de Mac. Ici on suit Dani.
Le problème rencontré était le choix du narrateur. Dani est jeune aussi bien physiquement que dans ses réflexions et dans s’est actes.
Je n'ai pas réussit à terminer ce livre. Un manque énorme d'addiction.

par Alex_Admv
Waterfire Saga, tome 2 : Rogue Wave Waterfire Saga, tome 2 : Rogue Wave
Jennifer Donnelly   
Décidément, j'ai beaucoup de mal à accrocher à cette saga. L'intrigue et le monde décrit par J.Donnelly sont tres bien, mais j'ai beaucoup de mal avec la psychologie des personnages. Parfois elles semblent niaises, parfois tres combatives et adultes. C'est ce trop fort contraste qui me dérange.
Je n'adhère pas tellement à la plume de l'auteur qui manque de fluidité.
Pourtant, je le redis, le monde imagine dans cette saga est vraiment riche, intriguant et impressionnant que je trouve vraiment dommage de ne pas adhérer à cette œuvre.

Cet avis étant mon ressenti personnel, je recommande tout de même la lecture de ce livre car ça peut vraiment être une très belle découverte!

par Al3x93
Marked Men, tome 2 : Jet Marked Men, tome 2 : Jet
Jay Crownover   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/04/01/marked-men-tome-2-jet-jay-crownover/

Le premier tome de Marked Men avait été une incroyable surprise, tant et si bien que j’avais eu un joli coup de cœur pour cet opus aussi surprenant qu’addictif. J’avais donc hâte de renouveler l’expérience avec la suite, même si je redoutais un peu le fait que cette dernière ne soit pas à la hauteur.

Alors, effectivement, j’ai préféré Rule à Jet, mais cela ne s’est joué qu’à un cheveu. J’ai vraiment apprécié ce second opus à sa juste valeur, dans la pure continuité de l’histoire précédente, et c’est avec plaisir que je me suis replongée au cœur de notre groupe de tatoués préférés.

Ayden m’a étonnée, mais Jet m’a complètement faite craquer. Vu son étoffe de rock star, je pensais que l’on aurait affaire à un tome où la femme allait courir après le mec. Pour ma plus grande surprise, ce fut l’inverse. Il faut dire qu’Ayden et Jet cachent bien plus de choses qu’ils n’en laissent transparaitre. La fragilité de Jet m’a prise au dépourvue et m’a sincèrement touchée ; ce grand garçon m’a émue et je n’avais qu’une envie : qu’il puisse trouver le réconfort qu’il cherche inconsciemment. Ayden, quant à elle, m’a étonnée, non pas dans sa façon d’agir, mais dans sa dualité ; ce conflit constant entre là Ayden d’aujourd’hui et celle de son passé. Alors quand ce passé ressurgit, ce n’est pas forcément pour le meilleur, et j’ai vraiment été scotchée par ce passif que je n’avais absolument pas entr’aperçu chez elle.

Mais là où Jay Crownover se démarque vraiment dans son genre, c’est qu’elle n’abreuve pas son histoire de scènes de sexe. Souvent, c’est la surenchère dans ce genre d’histoire, où les scènes explicites prennent le pas sur l’histoire principale et ne servent plus à grand chose au bout d’un moment. Ici, c’est l’inverse. Chaque moment intime est judicieusement placé sans que cela ne fasse trop ; chaque scène permet à l’historie d’avancer… et c’est vraiment quelque chose qui m’avait marquée dans le premier tome, cette justesse et cet équilibre, et que j’ai adoré retrouver une nouvelle fois dans la plume de Jay Crownover.

Pour conclure : j’ai encore passé un excellent moment avec nos Marked Men. Jay Crownover a su trouver ce juste milieu dans son écriture pour nous livrer une histoire aussi sensuelle qu’intrigante. Le tout saupoudré de bad boys tendres comme des nounours. Je suis toujours aussi conquise après ce second tome, et j’ai vraiment hâte de découvrir la suite de la bande !

par Kesciana
Hantée, Tome 2 : Un Mal Souterrain Hantée, Tome 2 : Un Mal Souterrain
Maureen Johnson   
http://mon-univers-lecture.skyrock.com/3162133018-Hantee-t2-Un-mal-souterrain.html


Je suis juste... en fait j'avais envie de balancer le livre à travers la pièce en criant" C'EST QUOI CE BORDEL!!" tellement la fin est triste.
Au début, je ne m'attendais pas du tout à ce qui allait arriver. J'étais heureuse de retrouver Rory et découvrir ce qui allait lui tomber dessus. Je savais qu'elle devait retourner à Londres.
Ensuite, quel bonheur de retrouver les amis du personnage principale. Il me manquait, surtout la brigade des Ombres. L'intrigue arrive mais quelle est-elle? Surprise! Non franchement, je ne m'attendais pas à un tel retournement de situation! C'est surprenant. L'auteure a vraiment un don et elle sait nous tenir en haleine.

par gotika
Six of Crows, Tome 2 : La Cité corrompue Six of Crows, Tome 2 : La Cité corrompue
Leigh Bardugo   
«Crows remember human faces. They remember the people who feed them, who are kind to them. And the people who wrong them too.»

Je ne sais pas par quoi commencer sauf par avouer que je pleure comme un bébé. J'aurais jamais cru que ça serait aussi difficile de dire au-revoir à une bande criminels.

Aussi pathétique que ça soit, je bénis le jour où Leigh Bardugo a commencé à écrire cette histoire. Et je bénis le fait qu'elle n'ait pas abandonné son aventure à la première panne de mots.

Par tous les saints, j'adore les fins et en même temps je ne peux pas m'empêcher de les détester. C'est dans ce genre de moments que la phrase toute faite la plus stupide mais la plus vraie du monde me revient en pleine figure comme une gifle : "toutes les bonnes choses ont une fin."

Crooked Kingdom a été un second et dernier tome fabuleux, à la hauteur de Six of Crows. En Novembre dernier, quand je me suis lancée dans Six of Crows, jamais j'aurais pensé que je serais là aujourd'hui, presque un an plus tard, encore folle amoureuse de cette histoire. Et plus même.

C'est un genre de coup de cœur violent. Comme si après avoir marché dans le noir pendant trop longtemps la lumière vous aveuglait soudainement.

Leigh Bardugo a écrit une histoire épique, ingénieuse et badass avec une plume qui vous pousse à toujours aller plus loin comme si vous aussi vous apparteniez à l'histoire. Comme si vous étiez le fantôme qui suit Kaz et son équipe.
C'est le genre de sentiment, d'impression que j'aime ressentir quand je lis un livre. Parce que c'est à ce moment-là que je me dis que j'aurais sérieusement raté quelque chose si je ne m'étais pas lancée.
Je remercie le jour où j'ai décidé de lire comme si c'était le seul air que je pouvais respirer et que chaque nouveau livre lu était un nouveau souffle.
La meilleure idée de ma vie.

Je devrais parler des personnages. Et je vais parler d'eux. Je voudrais parler d'eux pour l'éternité à venir et encore, une éternité toute entière ne sera jamais assez longue pour tout ce que je voudrais dire!
Je me suis attachée aux personnages, ça il n'y a pas de doutes. Ils sont tous uniques et je n'ai pas pu leur résister. Pour être honnête, je n'ai même pas cherché à essayer de leur résister.
On ne résiste pas à Kaz Brekker. On ne résiste pas plus à Inej Ghafa, à Jesper Fahey, Wylan Van Eck et Nina Zenik. On ne résiste pas non plus à Matthias Helvar.
Ce n'est pas humainement possible. C'est un fait scientifique. Demandez à Wylan, il vous dira que j'ai raison. ^^

Ils vont me manquer. D'un point de vue extérieur au monde de la lecture et du fangirlisme (si je vous dis que ce mot existe!) le fait d'être attachée à des personnages comme ça peut sembler très pathétique. Et c'est limite si on ne va pas me forcer à aller me faire soigner.
Mais c'est comme ça. Je les aime et ils vont me manquer même si je sais que j'ai juste à recommencer l'histoire du début pour qu'ils soient de retour.

Et mine de rien, je serais toujours totalement amoureuse des relations que Leigh Bardugo a mis en place entre les personnages. Que ça soit une relation amicale ou amoureuse, je suis fan.
Je m'incline.

Crooked Kingdom a été une conclusion totalement dingue où les évènements se sont enchaînés à la perfection. La suite/la fin des aventures de mon crew préféré m'a souvent laissée à bout de souffle, émerveillée. J'ai eu les larmes aux yeux et un énorme sourire accroché aux lèvres.
Et j'en passe.
Ça vaut clairement le détour.

Quant à la fin. Je ne trouve pas de mots. Ils sont tous si petits par rapport à la grandeur de ce que Leigh Bardugo nous a offert.
[spoiler]Wylan et Jesper s'installent dans la maison du père de Wylan avec sa mère qui n'est en fait pas morte. Nina s'en va mais elle reviendra un jour. Matthias... il va me manquer. J'ai pleuré quand il est mort. Et j'ai espéré jusqu'au dernier mot que n'importe quoi se passe et qu'il soit à nouveau bel et bien vivant.
Quant à Kaz, il reste Kaz avec son royaume qu'est Ketterdam. Et Inej n'en a pas fini avec Ketterdam. Avec Kaz. Elle a un navire pour mener à bien ses projets et grâce à Brekker elle a retrouvé ses parents.
Si c'est pas beau ça?
Même si je regrette la mort de Matthias parce que je l'adorais, c'est une excellente fin.[/spoiler]

Alors, je dois m'arrêter là? C'est comme officialiser la fin pour moi. C'est horrible et en même temps c'est super! Et clairement horrible.
Mais je recommande cette duologie de tout mon cœur. Par tous les saints, je recommence à pleurer. Merde.
Je suis sûre que Leigh Bardugo continuera de nous offrir de superbes histoires. Mais Six of Crows aura toujours une place bien grande et bien spéciale dans mon cœur de lectrice.

«He doesn't say goodbye. He just lets go.»

par Sheo
Animale, Tome 2 : La Prophétie de la Reine des neiges Animale, Tome 2 : La Prophétie de la Reine des neiges
Victor Dixen   
http://les-lectures-de-ice-queen.blogspot.fr/2015/09/animale-t2-la-prophetie-de-la-reine-des.html


Je viens tout juste de terminer de lire ce roman et waouh ! J’en suis encore toute retournée ! Les mots et les pensées tourbillonnent dans mon esprit comme des flocons de neige volants au vent… Une chose est certaine : ce livre est un vrai joyau !

Nous retrouvons Blonde, aux côtés de Gaspard après leur fuite. Ils vivent désormais seuls tous les deux sur une île sans nom au nord du Danemark. Mais leur bonheur est de courte durée…
Un soir alors que Blonde est en train de chasser, un curieux navire apparaît au large de l’île. L’équipage met pied-à-terre et essaye de s’emparer des deux amants. Qui sont-ils, ces hommes et ces drôles de femmes accompagnés par des Berserkers enchainés, jugulés par les battements réguliers des tambours ?
C’est en tentant de sauver l’amour de sa vie que notre héroïne apprendra l’existence d’un complot mondial, fomenté par une créature de cauchemars : la Reine des Neiges.
Alors que le monde entier lui tourne le dos et la traite en criminelle, Blonde va se livrer dans une course contre la montre endiablée, avec peu d’alliés, mais une foi inébranlable en l’amour et l’amitié.

Je suis à chaque fois envoûtée par les histoires contées par Victor Dixen, mais avec celle-ci encore plus que d’habitude. Je suis une grande fan de tout ce qui touche aux mythes et légendes nordiques. La Reine des Neiges a toujours été mon conte préféré depuis que je suis toute petite, suivi de près par Boucle d’Or… alors, forcément, j’avais réellement hâte de me plonger dans cette lecture ! D’ailleurs, j’étais déjà dans l’ambiance grâce à la dédicace de Victor Dixen dans mon exemplaire, qui me conseillait de lire se roman seulement après avoir caché tous les miroirs. Je dois dire que ne m’en suis pas encore remise à l’heure où j’écris ces mots, j’ai du mal à quitter cet univers et ces personnages.

Ce que j’ai adoré c’est vraiment que beaucoup d’éléments du conte la Reine des Neiges étaient présents, parfaitement incorporés à l’histoire de notre héroïne et bien intégrés dans notre réalité. C’est avant tout grâce au cadre et au contexte historique parfaitement maîtrisé et exploité et également par l’intervention d’une personne qui a réellement existé et qui devient ici un personnage très important : Hans Christian Andersen.

Concernant les protagonistes, on en rencontre pas mal qui deviennent de plus en plus attachants au fil du récit. Je ne donnerai pas toute la liste pour éviter d’en dire trop, tout comme je vais éviter de trop parler de l’histoire en elle-même, ce serait tellement dommage de gâcher la surprise !
Outre Blonde et Gaspard, j’ai été ravie de retrouver Mme Lune, un personnage qui me fascine depuis le début. On en apprend un peu plus sur son don et la manière dont il fonctionne. Je dois avouer que j’ai trouvé ces explications passionnantes et elles font écho à certaines choses que l’on croise dans Le cas Jack Spark d’ailleurs, concernant les Travellers et les larves.

Au niveau de l’histoire, j’ai réellement eu l’impression de lire un conte par moments et c’était vraiment appréciable. Il y a avait ce petit côté magique qui fait rêver, ce fameux personnage de la Reine des Neiges qui est à la fois fascinant et effrayant. En tout cas, on peut dire qu’une fois encore l’auteur ne ménage ni ses protagonistes ni ses lecteurs ! J’ai versé des larmes à plusieurs reprises tant le récit de Blonde m’a bouleversée et touchée. J’avais réellement l’impression de la connaître à travers les lettres qu’elle écrivait à l’attention d’Andersen.
J’ai aimé découvrir la vie à Paris à cette époque, ainsi que les croyances païennes des peuples du nord. Encore une fois, à travers ces pages, Victor Dixen nous offre aussi une belle leçon d’Histoire et c’est un vrai plaisir d’avoir l’opportunité de la vivre comme si on y était.

Je pourrais continuer à écrire à propos de ce roman sur des pages et des pages, mais je risquerais de trop en raconter à force. Du coup, je vais seulement ajouter que la plume de Victor Dixen est un vrai régal pour les yeux, mais également pour l’âme. Elle est douce et fluide, mais sait parfois se faire aussi incisive que la morsure du froid dans les contrées reculées du grand nord. En outre, la plume de l’auteur est très poétique et parvient à nous emporter dès les premiers mots.

Je ne sais pas si une suite est prévue, car la série pourrait très bien terminer sur cette fin, mais je dois dire que je l’espère de tout mon cœur ! J’ai eu un mal fou à quitter cet univers et cette chère Blonde. Une fois le livre refermé, j’avais l’impression que la Reine des Neiges venait de me dévoiler son visage, avec les conséquences que cela implique !

En résumé, ce livre est un vrai joyau. Il a su me transporter dans une histoire fabuleuse, à la fois féérique et bouleversante, émouvante et poétique. J’ai adoré ce mélange d’Histoire et de conte, cette rencontre entre personnes réelles et personnages fictifs. J’ai eu un mal fou à refermer ce roman et j’y pense encore beaucoup plusieurs jours après ma lecture. Pour moi, c’était donc une évidence de l’ajouter au top 5 de mes livres favoris. Il me laisse un merveilleux souvenir et j’ai hâte de pouvoir lire la prochaine œuvre de Victor Dixen !

par Ice-Queen
Le Joyau, Tome 1 ½ : La Maison de la pierre Le Joyau, Tome 1 ½ : La Maison de la pierre
Amy Ewing   
J'avais vraiment hâte de pouvoir découvrir LA MAISON DE LA PIERRE. Ayant adoré le premier tome de la trilogie LE JOYAU et attendant avec impatience LA ROSE BLANCHE, je me suis plongée dans cette courte nouvelle avec plaisir. Je craignais quelque peu d'être déçue, j'ignore un peu pourquoi. Finalement, je n'ai eu aucun mal à entrer dans l'histoire qui a su me captiver. Dans LE JOYAU, nous avons suivi l'histoire de Violet et dans LA MAISON DE LA PIERRE, nous découvrons celle de Raven. L'histoire se déroule à partir du moment où Raven est vendue à la comtesse de la Pierre qui est loin d'être une gentille dame. Comme la plupart des personnes de ce milieu, je dirais. Enfin bref. On suit donc l'histoire de Raven à partir de cet instant et nous découvrons la façon dont la comtesse de la Pierre traite "son lot".
J'ai trouvé que Raven est un personnage très courageux. Et je l'ai beaucoup apprécié, j'ai su m'attacher à elle alors que dans le premier tome je l'appréciais mais sans plus.
Je trouve qu'Amy Ewing a écrit une superbe petite histoire qui mérite d'être lue. Alors certes elle n'apporte pas grand chose à l'histoire mais ça permet malgré tout d'être plus dans l'histoire, d'en connaître toutes les facettes d'une certaine manière.
En conclusion, LA MAISON DE LA PIERRE est une très bonne découverte, un petit coup de cœur, une histoire captivante avec une atmosphère plutôt sombre et un décor quelque peu original...
De plus je trouve la couverture superbe. J'en suis complètement sous le charme ! [spoiler]Elle reflète parfaitement l'histoire de Raven. La comtesse de la Pierre l'enferme dans une cage et l'oiseau sur la couverture représente Raven (Raven signifiant corbeau en anglais). [/spoiler]

par Sheo
Le Pays des Contes, Tome 3 : L'éveil du dragon Le Pays des Contes, Tome 3 : L'éveil du dragon
Chris Colfer   
Oui j'ai mis ce tome en or alors que les deux précédents sont en diamant mais je ne pouvais pas faire autrement vu que j'ai réussi à lui trouver deux ou trois points négatifs (plus ou moins important bien sûr :) )
(ne continuez pas votre lecture si vous n'avez pas lu le livre :) ) :
1) "La fugue" à l'aéroport de Conner et Bree. Leur voyage ne tient absolument pas debout ! Certe c'est un livre jeunesse mais un minimum de cohérence serait le bienvenue. La grand mère qui se laisse tranquillement enlevé, ils passent sans passeports alors qu'ils sont recherchés, et comme par hasard il tombe sur un petit garçon qui connait les passages secrets du château !

2) [spoiler] La Mère Michelle et son miroir magique. Il ne reprendrais pas un peu l'idée du tome 2 ?[/spoiler]

3) Là ce n'est que mon avis personnel et ce n'est pas vraiment un point négatif : mais les Français sont les méchants ! (certains vont me détester ^^)

4) Il n'y a pas de vrai bataille longue et pleines de rebondissement. En effet la véritable action commence à plus de la moitié du roman.

Malgré ces points j'étais très contente que l'on s’intéresse enfin aux elfes :)
Les histoires d'amour d'Alex et Conner on aussi rajouté un peu quelque chose dans l'histoire ainsi que l'idée de faire resurgir un dragon.

Et bien sûr, la dernière page nous laisse bouche-bée. Sous le choc.

Une suite un peu en dessous de mes espérances mais je n'ai qu'une envie : lire la suite !
Les Portes du Secret, Tome 4 : Shadow Study Les Portes du Secret, Tome 4 : Shadow Study
Maria V. Snyder   
50% done ! Mais que se passe-t-il ? Je n'arrive pas à entrer dans ce nouvel opus que j'ai tellement attendu. Je n'espérais pas retrouver exactement le même genre d'histoire qu'il y a 8 ans car l'auteur a forcément évolué dans son écriture, mais je ne pensais pas être à ce point...euh je n'ose dire "déçue", mais je ne trouve pas d'autre mot ! Je redoute l'écriture de mon avis, que je vais ressentir comme une trahison envers Maria V Snyder, auteure tellement sympatique ! Mais.. que faire ?
Je regrette de ne pas avoir lu le spin-off (Glass)à l'époque, mais je n'étais pas capable de lire en VO à ce moment là, malheureusement c'est une grosse lacune pour comprendre ce 7ème tome qui est véritablement une suite, même si ce sont bien Elena et Valek qui en sont à nouveau les héros.

Maria V Snyder est pourtant mon auteure favorite/chouchou depuis le début. En attendais-je trop ? Visiblement oui ! Ça me rend triste ! Espérons que la deuxième moitié va réussir à me capter.

Edit :

Eh bien voilà, j'ai terminé ce nouvel opus depuis 2 jours. J'ai du attendre ce délai pour me décider enfin à faire mon avis, histoire de ne pas me laisser enflammer par mes sentiments. Je l'ai classé en "ARGENT", et ça me rend malade, car je suis une fan inconditionnelle de cet auteur et ce depuis ses débuts (ça ne me rajeuni pas tout ça). Mais ce serait malhonnête et pas du tout objectif de ma part de le surclasser.

[spoiler]Donc après quelques années d'absence, nous retrouvons enfin Elena et Valek. Comme je l'ai dit précédemment, dans un autre commentaire, je pense que j'en attendais trop. Enflammée par sa dernière trilogie dans laquelle j'avais pu apprécier les efforts de l'auteur pour corriger ce qu'on lui a souvent reproché, à savoir la séparation récurrente entre les tourtereaux de ses histoires, je m'étais persuadé qu'elle continuerait sur sa lancé avec ce 7ème tome qui reprend les aventures de son couple qui l'avait propulsée chez les grands! Malheureusement, c'est tout l'inverse et même pire qu'avant, car ici, les héros sont séparés de la fin du premier chapitre à l'épilogue, et si dans sa première trilogie, la connexion presque surnaturelle qui existe entre eux adoucissait grandement notre état de frustration persistante, ici j'ai rongé mon frein durant tout le roman, car de connexion il n'en est plus du tout question. Même si la cause est évidente, ça été le trop plein pour moi qui est venu s'ajouter à tous les autres mauvais points !

Donc voilà, comme dit dans la 4ème de couverture, Elena va perdre ses pouvoirs et Valek va jouer son poste de Conseiller et de chef de sécurité.
C'était prometteur...et pourtant !

Elena qui a subit une attaque sans savoir de qui ça venait, alors qu'elle se rendait auprès de Valek pour quelques jours de vacances, repart finalement vers la Citée pour tenter de trouver la cause de ce drame, sans avoir informé Valek de sa perte de pouvoirs. Cet entêtement à lui cacher m'a beaucoup énervée d'ailleurs, car au bout de 8 ans de vie "commune", je pense qu'il est important/normal de partager ses problèmes avec l'être aimé, ne serait-ce que pour trouver du réconfort, si ce n'est de l'aide. De plus, pour une romance YA, j'ai trouvé Elena très individuelle et c'est à ce demander si elle tient encore à Valek, tant elle pense très peu à lui, voire pas du tout, tout au long du roman. A l'inverse de Valek, qui revient souvent sur des choses de leur passé commun lors de son année de gouteuse, lorsqu'il se retrouve en Ixia, auprès du Commandant qu'il n'a pas côtoyé depuis 1 an tout en enquêtant sur le mystérieux attaquant.

A partir de là, l'auteur va monter son histoire à travers 3 points de vue répartis en chapitre, jonglant entre Elena, Valek et Janco. Ce qui aurait pu être fort intéressant, surtout celui de Valek, car cet homme tellement mystérieux a toujours fasciné et bien souvent j'ai lu des avis dans lesquels, les lecteurs auraient aimé connaître un peu (beaucoup) ce héros. Cependant, cette oscillation entre les POV a finalement plombé ce tome, le rendant long, extrêmement long et parfois même soporifique. Plusieurs fois, j'ai bien failli m'endormir sur Valek....euh sur son point de vue, pardon! Sans parler que cet homme qui a longtemps envahi mes rêves (pardon à mon mari), cet être que Maria Snyder avait bâti comme un roc, un dieu intouchable, est affaibli. Pas physiquement, mais les trahisons vont le rendre plus vulnérable, et ça, je n'ai pas du tout aimé. Surtout lorsque l'on découvre l'auteur de la trahison et par conséquent de l'attaque de Elena. Là j'avoue que j'ai hésité entre le "n'importe quoi" et le "c'est dégueu%*?! de lui faire ça"! Point positif cependant, les POV de Valek sont essentiellement des flash-back de son histoire avant l'assassinat du roi, mais là encore on se lasse assez vite de ses retours intempestifs qui ne servent pas spécialement l'intrigue présente, si ce n'est pour introduire un ou deux seconds rôles. Maintenant, avec quelques jours de recul, je tente de me persuader que Mme Snyder sait ce qu'elle fait, et ne m'a jamais déçue jusqu'ici, et donc j'espère avoir mal interprété des choses ! L'espoir fait vivre parait-il !
[/spoiler]

Malgré tout cela, son style est toujours présent, sa faculté à nous frustrer est grandissante ! Sa détermination à nous achever à chaque fin de tome avec un cliffhanger est omniprésente, et celui-ci ne déroge pas à la règle, c'est du lourd ! Les chamailleries frangin/frangine entre Leif et Elena sont toujours d'actualité, et sont peut être aussi l'une des choses qui m'a permis de tenir/poursuivre. Des prisonniers évadés, des morts bien vivant. Et une Elena qui, si l'on devait lui attribuer un pouvoir qui n'a pas disparu lui, serait celui de se fourrer dans le caca, mais Valek est et sera toujours là pour la sauver ! Un sauvetage bâclé malheureusement, en 3 pages c'était plié, si j'osais je dirais "tout ça pour ça ?". Un commandant toujours aussi énigmatique, si ce n'est plus, mais aussi décevant et je m'interroge encore sur le but de l'auteur sur ce coup là. Quant à Ari et Janco, bien que nous suivons le POV de Janco, il m'a manqué cette forte complicité qu'on leur attribuait lors de la 1ère trilogie. Je reste quand même très impatiente à l'idée de découvrir son prochain opus, mais j'avoue que je vais y aller avec une certaine appréhension ! Peut être qu'au final il n'est pas si bon de revenir sur un couple qui nous a tant fait vibrer et qu'il serait plus simple et plus intelligent de rester sur les bons souvenirs et sentiments procurés à cette époque là ! Je ne saurais le dire ! Mais c'est à réfléchir !

Le Gang des prodiges, Tome 2 : Archenemies Le Gang des prodiges, Tome 2 : Archenemies
Marissa Meyer   
Coup de cœur immense pour ce second tome d'une trilogie INCROYABLE.

J'attendais ce deuxième volume avec beaucoup (beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup) d'impatience. Après la fin ultra méga choquante du premier tome, je n'avais qu'une envie, c'était de me jeter sur la suite pour découvrir ce qui allait se passer. Et bah je n'ai pas été déçue une seule seconde, et toutes mes attentes ont été comblés, voir même plus que ça.

Nous retrouvons Nova et Adrian, les deux personnages principaux, dans les mêmes conditions que nous les avions laissé dans le tome 1 = ils ont, sans aucune doute, des sentiments l'un pour l'autre, mais n'osent pas se l'avouer. Premièrement, car Nova est une Anarchistes et que son but est de détruire les Renegades. Ensuite, Adrian est le Sentinel que Nova hait profondément. Et enfin, Nova est la nièce de Ace, l'homme qui était à la tête des super-vilains avant la guerre et qui est la personne la plus détestée au monde.

Compliqué donc.

Mais nos personnages évoluent, ils prennent des choix pour eux-mêmes, ils doutent de leurs certitudes, de ce qu'on leur ordonne, de ce qu'on leurs dit et de ce qu'ils doivent croire.

Nova reste déterminée, mais sa volonté et sa colère vacillent devant Adrian, pour qui elle ressent des sentiments de plus en plus fort chaque jour. Mais sa mission est bien plus importante, c'est celle de sa vie, de sa famille et elle doit l'accomplir pour son oncle qui a tout donné pour elle quand elle n'était qu'une pauvre orpheline sans maison ni parents. On sent que cette vengeance, c'est ce qui lui permet de rester droite, de rester forte, de se battre et de tout simplement rester debout tous les jours.

Tandis qu'Adrian lui, vient du "bon côté". Sa mère a été tuée et personne ne sait par qui ou pourquoi. Lui aussi veut sa revanche. Bien qu'il ait deux papas qui l'aime et le chérisse, il veut la vérité pour tourner la page. Il est également le Sentinel, ce héros solitaire qui prétend être du côté des Renegades, mais qui fonctionne selon ses propres lois. Qui combat les méchants, mais selon ses conditions.

J'adore le duo Adrian/Nova - The Sentinel/Nightmare. Vraiment. Pour moi, c'est l'essence de cette trilogie et elle fonctionne à merveille. Ce n'est pas juste une love story banale comme on le voit dans plusieurs romans young adult. Là c'est vraiment plus compliqué que ça. Il y a de l'amour dans ce second tome, bien plus que dans le premier. Néanmoins, cela ne prend pas part sur l'action, sur les retournements de situation, sur l'humour (bien présent dans ce roman et qui fonctionne à fond sur moi) et sur tout ce qui fait que quand on commence les premières lignes de ce roman, il est impossible de s'arrêter avant de connaître la fin. Et quand on est à la fin, on se dit que punaise, on veut la suite maintenant !!

Bref, pour résumer. Un second tome magistral qui place cette trilogie parmi mes préférées et je n'ai aucun doute que le dernier tome va finir en apothéose. Je n'ai vraiment aucune idée de comment les choses vont évoluer et quel va être le fin mot de l'histoire. Pour moi, la situation ne peut qu'aller vers un chaos indescriptible qui va tout ruiner sur son passage.

Tous les personnages de ce roman sont incroyables. On en apprend un peu plus sur le passé, on voit ce côté bon et à la fois mauvais chez les Renegades qui sont censés représentés les héros et les sauveurs. On voit aussi les mauvais et les bons côtés chez les Anarchistes, qui veulent se battre (certes de la manière forte) pour une liberté des prodigys et tous les pouvoirs.
Ce sont deux clans opposés extrêmement forts qui vont, je pense, s'affronter une dernière fois dans le troisième tome.

Gros gros gros coup de cœur pour ce tome 2, que je recommande chaudement à toutes les personnes qui ont adoré le tome 1.