Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de alexa30 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Mysterious Honey, Tome 1 Mysterious Honey, Tome 1
Rei Tōma   
J'ai voulu le lire, parce que c'est de la même auteur que L'Arcane de l'Aube et que les dessins sont très beaux, mais je ne suis pas plus convaincue que ça. L'histoire en elle-même, c'est vraiment pas mon genre. Une pseudo affaire parce qu'un type a eu la lâcheté d'embrasser la fille alors qu'elle dormait, mouais... Après je pensais que la diversité des personnages (qui ont des caractères opposés) relèveraient un peu le niveau. Je trouve la fille vraiment pas intéressante, mais entre le blond et son obsession des chats et le brun qui semble légèrement psychopathe sur les bords, ça commençait bien. Même si je trouve ça bizarre qu'une fille complexée ait tous les gars à ses pieds. D'ailleurs en parlant de complexe, c'est quoi cette histoire de yeux bridés ? Ses yeux sont ronds et globuleux !

par Jenna95
Tom et le jardin de minuit Tom et le jardin de minuit
Philippa Pearce   
Comment vous dire que j'ai adoré ce roman?
J'en garde encore des souvenirs qui me font monter les larmes aux yeux.
Quand mon père m'a tendu ce petit ouvrage tout abîmé, datant de son enfance, j'étais un peu sceptique.
Mais je ne regretterais jamais d'avoir fait la rencontre de Tom, un enfant adorable, de Hatty, une petite fille tellement attachante et du Jardin de Minuit.

La fin est belle. Très émouvante.
Une merveille.
Bélisaire Bélisaire
Jean-François Marmontel   
Dans la vieillesse de Justinien, l'empire, épuisé par de longs efforts, approchoit de sa décadence. Toutes les parties de l'administration étoient négligées : les loix étoient en oubli, les finances au pillage, la discipline militaire à l'abandon. L'empereur, lassé de la guerre, achetoit de tous côtés la paix au prix de l'or, et laissoit dans l'inaction le peu de troupes qui lui restoient, comme inutiles et à charge à l'état. ...
Les Aigles de Rome, Livre I Les Aigles de Rome, Livre I
Enrico Marini   
Ne pas se tromper, c'est une BD pour adulte : il y a de beaux corps, y compris des rapports sexuels ....il y a également de très beaux dessins, avec des caractéristiques propres à Marini !
Ensuite, l'histoire est excellente et donne envie d'aller plus loin, de comprendre ce qu'il va se passer...les deux jeunes sont liés par les événements, dans la diffficulté, et on se demande ce qu'il va se passer.
Les dernières pages nous donne une idée, nous titille...
Contrepoids Contrepoids
Theresa Ragan   
Je m’étonne encore de trouver des polars qui arrivent à combler mes attentes, et celui-ci en fait partie. Comme indiqué dans d’autres critiques, ce roman est le tome II des enquêtes de Lizzy. Pour ma part, commencer l’histoire par ce tome ne m’a pas du tout dérangé. Ce qui devait être éclairci l’a été afin de nous permettre de comprendre aisément l’histoire. Il ne s’agit pas d’un grand coup de cœur, mais toutefois, cette lecture m’a été agréable. Bien qu’on suive deux enquêtes, l’écriture fluide et précise de l’auteur permet d’alléger le récit. Le thème abordé, soit les troubles liés à l’apparence (grossophobie, feederisme …), m’ont paru très intéressants et assez innovateurs.
En effet, par ce roman, l’auteur dénonce l’importance de l’apparence dans nos sociétés actuelles. Notre planète Terre devrait d’ailleurs changer de nom pour s’appeler Narcisse. Oui, car les Hommes, sont tout ce qu’il y a de plus narcissiques aujourd’hui. Si quelqu’un n’entre pas dans le moule, c’est un incapable … Un raté … Et malheureusement, à l’adolescence, souvent, mais aussi des adultes plus fragiles, apportent beaucoup d’intérêt aux regards des autres. Si bien qu’ils s’auto-dévalorisent peu à peu. Et, on sait que certaines personnes sont prêtes à tout pour changer d’apparence et donc de vie … Oubliant qu’une vie passée ne s’efface jamais réellement.
C’est en dénonçant ses travers que l’auteur crée le personnage le plus intéressant de cette intrigue : Anthony Melbourne. Ancien obèse, Anthony veut aider ses semblables à atteindre le poids idéal. Mais pour ça, il va leur faire suivre un processus un peu spécial. Si bien qu’on le prend un peu pour un psycopathe dès le début. Il faut dire que tout est réuni pour qu’on y croie. L’homme est obsessionnel. En tout !
Au niveau des autres personnages, Hayley est la personne qui m’a le plus convaincu. Son comportement est rationnel. Victime de nombreux viols depuis sa plus tendre enfance, elle n’accepte pas les faits et ne parvient pas à passer à autre chose. Aucun de ses bourreaux n’a été puni par la loi. J’ai aimé ce côté torturé et tortionnaire. Elle paraissait humaine, contrairement à Jessica et Lizzy qui m’ont semblé être des mannequins de papiers. Mannequin de papier, car elles ne dégagent rien malgré leurs passés douloureux. Comment des femmes avec un tel passé pourraient devenir si banales ? Pour moi, ça ne colle pas. Ce sont les épreuves de la vie qui font de nous ce que nous sommes, pourtant le comportement de ces deux-là nous poussait à croire qu’elles n’avaient jamais rien traversé dans leurs vies. Andrea, quant à elle, reste un mystère. L’histoire se termine et on ne sait toujours pas pourquoi elle a agi ainsi. Ses motivations sont floues … Si floues qu’on a l’impression que l’auteur avait une idée, mais qu’elle n’a pas réussie à la coller au fil de l’intrigue. Ce qui donne un petit effet décousu, au final.
Je regrette, aussi, que l’auteur se soit donné tant de mal à essayer de nous inspirer un sentiment de crainte et de suspicion envers Jared. Depuis le début, tout est fait pour qu’on le trouve suspect. Des événements étranges animent la relation qu’entretient Lizzy avec lui. Un chat, une voisine, des absences … D’accord ! Pourquoi ne pas créer de fausses pistes, après tout. Mais, lorsque l’intrigue se dénoue il est quand même important d’éclaircir certains points. Ce qui n’est pas réellement fait, ici ! Et d’ailleurs, Lizzy, ancienne victime d’un serialkiller, se contente de ce peu d’explications … Ne devrait-elle pas soupçonner chaque événements étranges traversant son existence ?
Pour résumer l’ensemble, je dirais que l’intrigue est assez intéressante et que certains personnages parviennent à donner une valeur ajoutée à ce récit, comme Anthony Melbourne (je suis persuadée que son personnage inspirera de nouveaux serial-killer fictifs). Le roman se lit très rapidement et on se laisse facilement emporté par les enquêtes. Tout ce qu’on demande à un polars, en somme. Je reste séduite, et donc, je ne tiens pas rigueur à l’auteur pour les petits bémols qui peuplent son ouvrage. D’autre part, lire ou ne pas lire le premier tome, n’apporte rien de plus à cette histoire, à mes yeux. Et heureusement, car il n’est indiqué nul part que celui-ci est un tome II.
Les Sorcières de Kinvar, Tome 1 : La Sorcière aux poupée Les Sorcières de Kinvar, Tome 1 : La Sorcière aux poupée
Marie-Laure Junier   
Je remercie Sylvie des éditions Anyways pour m'avoir fait découvrir ce premier volume "Les sorcières de Kinvar".

J'aime beaucoup la couverture claire, lumineuse, avec juste ce qu'il faut pour imaginer ce qui pourrait se tramer. Les symboles magiques, la marionnette, j'aime beaucoup cet ensemble qui attire l’œil.

L'histoire débute sur tout autre chose. Une guerre qui se passe plusieurs millénaires auparavant. Une guerre entre différents peuples : les hommes, les sorciers, les selkies et autres créatures qui peuplent le même monde. Une explication de ce qui se passe bien avant que nous connaissions le monde dans lequel nous vivons. Les apparences étaient bien différentes, les lois aussi. Lorsque nous atterrissons auprès d'une jeune fille, Emily, 9 ans, nous débutons sur une histoire banale. Une petite fille, des parents qui la protègent et puis quelque chose qui titille. Ils la protègent un peu trop, sont trop méfiants. De quoi ont-ils bien peur ? Le drame arrive et la fillette va découvrir un monde qu'elle ne connaissait que dans les livres. Des poupées qui parlent, la sorcellerie qui existe, des loups-garous en vie, des vampires bien présents. Et elle dans tout cela ? Qui est-elle vraiment ?

Emily grandit très rapidement pour que nous la retrouvions à ses quinze ans. Nous avons toutes les étapes très succinctes pour arriver jusque là. Cet âge a une signification particulière pour la congrégation. Enfin presque cet âge, il manque quelques mois. Mais pour Emily c'est l'âge parfait pour avoir des amis, sortir et raconter tout ce qui se passe dans sa vie d'adolescente à ses poupées que son père lui a offert, bien des années avant.

L'histoire avance doucement, un peu trop à mon gout. Le début a été très vite et ensuite, c'est plus calme. L'aventure que va vivre Emily n'est pas anodine. Elle doit traverser des épreuves, découvrir qui elle est véritablement. J'ai des doutes sur sa vraie nature, mais j'attends la suite pour en être totalement sûre, car des éléments donnés me font tiquer. Je n'en dirais pas plus pour ne pas trop en dire justement. J'ai apprécié les explications, la vision de l'auteur qui décrit parfaitement bien les situations et les lieux. D'ailleurs, chaque chapitre débute avec une explication, un récit qui raconte, un peu comme une encyclopédie sans que cela soit lourd. Une forme d'exemple qui nous ouvre sur ce qui va se produire, une ouverture d'esprit, ou encore un récit sur les sorcières.

Le récit tourne autour d'Emily essentiellement, mais aussi sur les autres personnages qui l'entourent. Sa grand-mère, sa cousine, sa tante... Que des femmes ! Des mangeuses d'hommes ? -rires- Mais pas que, en fait, les poupées (garçons et filles) sont également importantes. Elles sont liées à Emily. Un lien fort, puissant qui nous fait nous poser des questions. Nous avons des réponses, pas sur tout, sinon il n'y aurait qu'un seul tome, mais sur certains points. Cette jeune fille a un grand courage, des forces et des faiblesses. Sa particularité (ses yeux par exemple) que nous apprenons à cause de ses yeux nous donnent un aperçu de la façon dont une personne différente peut-être perçu. Mais également l'inverse, elle est différente et les autres savent le lui montrer.

Tout cela donne envie de découvrir la suite, je l'imagine plus mouvementée. La fin est assez particulière, je n'ai pas vu ce final arriver dans la maison. Concernant le dernier personnage, je le voyais venir, trop gentil, trop mielleux, trop... je suis méfiante par nature, j'ai bien fait ! Parler des autres personnages plus profondément me pose problème, car cela signifierait donner des détails qui sont importants à découvrir à la lecture. Sachez juste que certains même secondaires ont leur importance. chaque détail, chaque comportement amène forcément quelque chose qui va définir le chemin que Emily va suivre, de gré ou de force.

En conclusion, j'ai passé un agréable moment de lecture. Un déroulé sur la vie d'une fillette qui va vivre des drames et apprendre à s'en sortir avec de vrais amis. Un début d'adolescence qui n'est pas facile, mais un personnage principal qui a envie d'avancer dans sa vie. J'aurais aimé plus d'actions, mais je pense que cela viendra avec la suite.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-sorcieres-de-kinvar-tome-1-la-sorciere-aux-poupees-marie-laure-jun-a130091048
Folktales, Tome 1 : Belle Folktales, Tome 1 : Belle
Robin McKinley   
"Chaque soir, avant de me saluer, la Bête réitérait sa demande :
- Belle, voulez-vous m'épouser?"

Pour tout dire, mes seules connaissances quand au conte de fées de La Belle et la Bête, c'est (comme beaucoup je pense) via le chef d'oeuvre de Walt Disney. C'est donc avec cette unique base que je me suis plongé dans cette version romancé de Robin McKinley.
L'un des coté vraiment positif de ce récit, c'est très certainement le choix d'avoir écrit ce roman à la première personne. Rarement ce choix ne m'a semblé aussi judicieux: il nous permet de bien mieux appréhender les sentiments de Belle et son évolution quand à sa relation avec la Bête. Le "Je t'aime" de Belle envers la Bête prenant alors une tout autre dimension.
Niveau histoire, j'avoue avoir été un peu surpris par l'absence de noirceur du récit. La version de Robin Mc Kinley reste presque tout autant édulcoré que le film de Walt Disney avec un univers tout aussi enchanteur (voir plus). Il ne s'agit pas vraiment d'une critique mais il est vrai que je m'étais attendu à une version plus adulte, plus noir... alors que l'on reste très Conte de Fées. Autre détail, j'ai beaucoup apprécié le premier quart du livre qui nous dépeins avec brio la vie et les déboires de la famille de Belle bien avant sa rencontre avec la Bête.
Si je devais émettre des déceptions envers le roman, ce serait envers les dernières pages du récits qui manque de "coups d'éclats" et d'envergure pour finir le récit avec brios. D'autant que la toute fin semble précipité plus que de raison. Mais cela ne gâche en rien le plaisir que j'ai eu à lire ce roman, Robin McKinley réussissant à adapté avec brios l'une des plus belles métaphores de Contes de Fées et dont l'unique défaut sera le nombre de pages irrémédiablement trop courts.
Pour finir, un grand merci à l'éditeur Mnémos qui nous offre un bel ouvrage avec une magnifique illustration d'Alain Brion en guise de couverture.

par Caly
Les chroniques d'Alvin le Faiseur, tome 1 : Le Septième Fils Les chroniques d'Alvin le Faiseur, tome 1 : Le Septième Fils
Orson Scott Card   
Ce "Septième fils" a vraiment trouvé grâce mes yeux, et ce, pour différentes raisons.
Tout d’abord le décor, quoi de mieux que la colonisation d’un nouveau continent comme l’Amérique des pionniers pour mettre en scène toutes les différentes cultures et traditions, les croyances religieuses et les superstitions héritées des différents peuples (Indiens, européens…), permettant de créer dès les premières pages cette atmosphère très particulières d’une Amérique uchronique superbement crédible grâce notamment à l’ajout de véritables personnages célèbres (hommes politiques, écrivains…), venant en quelque sorte donner foi au récit en lui donnant une force supplémentaire.
Ensuite cette part d’humanité présente à tous les chapitres, avec les personnages et au travers de leurs épreuves traversées, à commencer par cette petite torche Peggy, première pièce du puzzle, déjà investie d’un fort pouvoir laissant présager un lourd fardeau. Mais aussi avec Mot-pour-mot, auquel je me suis immédiatement attachée, cet insolite voyageur-conteur inspiré apparemment par le peintre et poète pré-romantique britannique William Blake et apportant cette pointe de poésie qui affleure de temps à autre.
Tout sonne vrai, la réécriture de l’histoire de cette Amérique du XIXe siècle, les dialogues exprimés avec ce langage argotique des villageois, l’utilisation des charmes et la faculté innée d’utiliser la magie ancestrale …
J’ai d’ailleurs trouvé passionnante cette approche du bien et du mal, apparemment chère à Orson Scott Card, alliant débats théologiques, découvertes et apprentissages de dons extraordinaires de l’enfant élu, pouvoir de la nature et des éléments (eau, terre, etc…).
Evidemment la tâche de ce septième fils d'un septième fils reste nébuleuse, quelle est la nature réelle de ses pouvoirs, jusqu’où peuvent-ils aller, et dans quel but final ?
Et c’est justement tout le sel de ce premier tome, nous mettre en condition optimale avec de solides bases pour passer à la suite avec le "Prophète rouge". Toutes ces pistes ouvertes et restées en suspens m’ont grandement ouvert l’appétit !

par Lupa
Eyeshield 21, Tome 1 : L'homme aux jambes en or Eyeshield 21, Tome 1 : L'homme aux jambes en or
Yusuke Murata    Riichirô Inagaki   
Aimant beaucoup le Foot US, j’espérais quelque chose qui correspondait à mes attentes et je n'ai vraiment pas était déçue !! Les règles du football américain sont très bien expliquées.
L'humour est omniprésent. Même si Sena est un peu un "boulet" il est très attachant (comme les autres d'ailleurs). Je le recommande chaudement !!

PS: J'adore le côté démoniaque d'Hiruma, il est vraiment taré ! <3

par Lacie
Entretien avec un vampire - L'histoire de Claudia Entretien avec un vampire - L'histoire de Claudia
Ashley Marie Witter    Anne Rice   
Alors là un véritable chef-d'oeuvre dans cette catégorie.
Je dirais pour faire cours sublime !
Magnifique aussi bien l'histoire que le graphisme ...
À lire et à faire découvrir...
J'ADORE
Gros coup de cœur.