Livres
558 455
Membres
606 905

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de alexa30 : Mes envies

Dofus, tome 1 : Le Péril Gelées Dofus, tome 1 : Le Péril Gelées
Tot    Crounchann    Ancestral Z   
Je ne connaissais pas et c'est mon cousin Anthony qui me l'a offert en allant à Japan Expo en plus il me l'a fait dédicacé. Franchement j'ai beaucoup apprecié et du coup j'ai acheté d'autre volume que j'ai hâte de lire

par theo-51
Ogrest, Tome 1 Ogrest, Tome 1
Mig   
L'univers de Dofus et de Wakfu s'enrichit encore d'une nouvelle gemme. Voilà qui va plaire à tous les énutrofs!

On a vu Ogrest monstrueux dans les OAV qui suivent la saison 2 de Wakfu, et rencontré par la même occasion l'intrépide Otomaï, le scientifique qui peut se transformer en oiseau ou créer des potions de téléportation. Dans ce manga, on découvre l'origine de l'histoire de ces deux personnages, qui débute paisiblement sur l'île reculée d'Otomaï.

Petit à petit, l'histoire va se développer sous le tracé de l'excellent Mig et révéler des intrigues palpitantes dans lesquelles on retrouve avec délice le monde des douze, on en apprend plus sur les dieux du krosmoz et on découvre les propriétés des dofus élémentaires. La trame est merveilleusement bien ficelée et c'est autant un régal à lire qu'à regarder.

En bonus, l'histoire bien rigolote d'un Iop encore plus simplet que les autres et inhabituellement malchanceux m'a plié de rire à chaque fois. (mais le pauvre quand-même)
Hitman - Part time killer, Tome 1 Hitman - Part time killer, Tome 1
Hiroshi Muto   
Hitman, c'est l'histoire d'un employé de bureau qui, par un concours de circonstance va se retrouver tueur professionnel d'une organisation.
Avec un tel sujet, on s'attend à pas mal de violence et c'est bel et bien le cas avec comme souvent, un peu de nudité mais sans que celle-ci soit explicite pour autant.
Niveau dessin, l'auteur est plutôt doué pour retranscrire les scènes de gunfight et dessine très bien les coups de feu et les impactes de balles. Dommage qu'au niveau des personnages, ceux-ci ont des traits irréguliers qui passent du convenables aux très laids. Espérons une nette amélioration à ce niveau la dans les prochains tomes.
Autre défaut de ce premier tome, l'histoire. Les événements vont vite, trop vite et parfois au détriment de la crédibilité. Surtout qu'avec cet unique tome, nous avons déjà eu à faire à 7 "contrats" ce qui se fait au détriment de toute psychologie des personnages ou de la vie "normal" du héros.
Pour cette édition, elle est de bonne qualité mais le prix assez élevé demeure rédhibitoire pour un tome standard qui ne propose même pas les pages couleurs d'origines est une pilule dure à avaler.
Un tome très moyen mais qui peut devenir une très bonne surprise si le mangaka s'en donne les moyen. La suite nous donnera la réponse.

par Caly
PTSD PTSD
Guillaume Singelin   
Les premières cases ont suffit à m’absorber dans l’ambiance du livre. Je me voyais déjà au côté de Jun, cette femme forte et solitaire, qui survit comme elle peut dans une immense ville où les vétérans sont abandonnés. J’ai eu envie de me battre avec elle, de l’aider (même si elle n’aime pas ça).

L’histoire est assez banale mais très prenante et touchante. On y découvre la vie des vétérans d’une guerre fictive qui essaient de survivre. Comme vous le savez, le sujet de la guerre est un sujet qui me touche particulièrement. Cette bande dessinée dénonce un problème de société à travers une histoire fictive : les soldats oubliés après la guerre, laissés sans une aide. L’histoire montre aussi l’importance de l’ESPT dans la vie de quelqu’un qui en souffre et aide à les comprendre. J’ai trouvé les flashbacks de Jun très importants dans la compréhension de l’histoire mais aussi pour se plonger avec elle dans ses souvenirs. On a réellement l’impression de l’accompagner tout le long du livre.

Pour moi, ce livre est aussi une ode à l’entraide. Les personnages de Léona et Bao qu’on découvre au début représentent un moyen de s’en sortir car ils veulent aider les vétérans et ceux-ci leur en sont très reconnaissants. Ce sont mes personnages préférés :). Nous avons aussi Red, le chien sur la couverture, qui joue un grand rôle auprès de Jun et montre l’importance des animaux pour les gens qui souffrent d’ESPT. Jun, pour finir, est un personnage que j’ai particulièrement apprécié car je me retrouve dans son côté solitaire, ce qui aide à s’identifier. Je me suis sentie tellement impliquée dans l’histoire à ses côté que je n’avais pas envie de lire la dernière planche.

Ce n’est pas la seule raison qui m’empêchait de fermer le livre. Les dessins sont sublimes. J’ai adoré tous les détails de la ville, le style des personnages, leurs vêtements, tout. Les couleurs chaudes utilisées contrastent avec la douloureuse histoire racontée. J’ai eu l’impression que la fin était plus illuminée que les autres planches (mais c’est peut-être l’émotion). J’aurais pu regarder les dessins pendant des heures. Ils sont réellement magnifiques, je n’ai pas d’autres mots. J’ai été subjuguée à chaque case.

A la fin de l’édition 15 ans (je ne sais pas pour l’édition de base), nous avons un dossier qui regroupe des croquis et un mot de l’auteur. J’ai beaucoup aimé voir ces croquis sans couleur, avec juste les traits de crayon. C’est une partie de la création, c’est intéressant de voir l’avant et l’après.

par Takoubook
Appt. 44, Tome 1 Appt. 44, Tome 1
Dara   
J'ai trouvé ce manga vraiment sympa. Il est frais, pétillant, et on se retrouve rapidement dans les personnages (même s'ils sont, pour ma part, légèrement stéréotypés). Ce premier tome ne dévoile rien de l'intrigue principale (on va dire que c'est juste pour faire connaissance) et ne livre aucun de ses secrets. Pour un Global Manga, les dessins sont rigoureux et soignés ce qui change des autres oeuvres de ce genre.

par Leija
Ad Astra : Scipion l'Africain & Hannibal Barca, Tome 1 Ad Astra : Scipion l'Africain & Hannibal Barca, Tome 1
Mihachi Kagano   
Plutôt fidèle à l'Histoire, manga original et relativement bien réussi même si je trouve que les deux héros Scipion et Hannibal sont trop ésotériques à mon goût.

par Jdlagarde
25 histoires d'un monde en 4 dimensions 25 histoires d'un monde en 4 dimensions
Leiji Matsumoto   
Alors ce tome... très intriguant. J'avais déjà lu Gun Frontier et on retrouve un peu cette ambiance très agressive et violente vers les dernières nouvelles du tome. Bref, du Matsumoto tout craché !
les premières nouvelles par contre sont plus philosophiques, douces-amères, très japonaises, un peu comme une histoire de Murakami.
J'ai bien aimé me plonger dans les souvenirs de Matsumoto. Le dessin n'est pas encore celui qu'il aura pas la suite mais on devine déjà les contours des personnages qu'on connait si bien.
Bref, une vraie découverte que je conseille à tous les amateurs de l'auteur mais aussi à ceux qui veulent découvrir des manga plus profonds.
.hack//G.U.+ Tome 1 .hack//G.U.+ Tome 1
Tatsuya Hamazaki    Yuzuka Morita   
Nous sommes en 2017. Le jeu en ligne « The World » comptabilise plus de 12 millions de joueurs à travers le monde. Si le principe du jeu n’a pas changé, l’atmosphère est radicalement différente. Là où autrefois il était coutume de faire équipe pour explorer l’univers et compléter des quêtes, aujourd’hui les joueurs s’organisent en bande afin de tuer les plus faibles…

.hack//G.U.+ est la suite de .hack//Le Bracelet du crépuscule. L’histoire de G.U. se déroule sept ans après le jeu vidéo .hack et trois ans après le manga Le Bracelet du crépuscule. Contrairement à Shûgo et Léna (les deux protagonistes de la série précédente), Haseo, le personnage principal, a un caractère bien trempé et est déterminé à assouvir sa vengeance. Cette soif de revanche à l’égard du mystérieux Tri-Edge l’entraînera dans des situations extrêmement périlleuses dont il ne sortira pas indemne.

par Gkone
Duds Hunt Duds Hunt
Tetsuya Tsutsui   
L'histoire avait de quoi envoyer du pâté. Malheureusement, l'escalade de nouvelles connaissances apportées à l'histoire n'a fait qu'alourdir à elle seule le dénouement.
Entendons-nous, l'histoire est bonne. Même si, à l'heure actuelle, ce genre de scenario n'a absolument rien de novateur et me semble même être téléphoné. Mais tout ce que les flashbacks prennent la peine de nous apprendre pourrit avec force le travail de réflexion du lecteur.
En lisant cet OS, je me suis fait la réflexion au bout d'une vingtaine de page que le final n'aurait rien de surprenant et ne m'apprendrait rien que je ne supposais déjà. Et mon ressenti s'est révélé exacte...

Mis à part le scénario, le thème de fond, lui, mérite qu'on s'y attarde. L'histoire prend le parti de se concentrer sur un jeune reprit de justice dans un Japon moderne et restrictif. S'y retrouve alors la justice, la violence et les victimes comme toile de fond. On y découvre aussi le problème majeur que l'anonymat sur Internet provoque et son attraction quand il est question d'argent.

Finalement, le manga en lui-même n'est pas si mal mais ne mérite pas des éloges pharamineuses.
Les dessins ne sont pas fous, la mise en scène est téléphonée, le plot est intéressant mais ne va pas au bout de ses idées, l'histoire va beaucoup trop vite par instant et prend parfois trop de temps a démêler ses nœuds.

(Et le petit One-shot de fin n'a pas beaucoup de valeur et son histoire n'a rien de transcendante.)

Un OS moyen.

par Soudy
Nos précieuses confidences, Tome 1 Nos précieuses confidences, Tome 1
Robico   
Un manga tout doux que j’ai adoré découvrir ! Merci aux éditions Pika pour l’envoi de ce shojo !

Il s’agit d’une histoire qui met en relief les différences psychologiques entre les garçons et les filles. Les deux protagonistes Azuma et Nozomi discutent des habitudes comportementales de l’autre sexe pour essayer de mieux les comprendre. Enfin, ce manga est surtout l’histoire d’un jeune homme pas romantique pour un sous et sans aucun tact qui a la chance de tomber sur une jeune fille adorable qui va lui apprendre comment se faire apprécier des filles.

Au début je me suis dit « waaahou, c’est quand même vachement cliché » et je ne savais pas comment prendre cette dimension ! Les filles étaient vraiment décrites comme des nunuches susceptibles, toujours dans les sentiments et un peu fragiles. Je n’aimais pas cette perception des choses. En outre, je ne suis pas trop partisante de cette vision dichotomique des comportements propres aux garçons VS comportements propres aux filles car chaque individu est unique. Je trouvais donc cette vision très réductrice et non-représentative d’une partie de la population (les clichés se fondent sur une réalité mais pas une totalité). Mais finalement, je l’ai pris sur le ton de l’humour et de la caricature car je pense que c’est bien cette perspective qui intéresse l’auteure et j’ai réussi à apprécier cette dimension qui m’a légèrement froissée au début. En outre, cette vision évolue tout doucement tout au long de l’histoire et nous comprenons bien que l’auteure ne cherche pas à catégoriser les individus pour décrire une réalité. Chaque personnage, même s’il reste caricatural évolue vers une certaine unicité et je pense que leur identité et la profondeur du propos de l’auteure seront mieux définis au fur et à mesure des tomes.

Je me suis vraiment attachée aux personnages et j’ai hâte de les retrouver dans le prochain tome ! J’ai trouvé l’histoire entre Nozomi et Azuma tellement originale et touchante… ils sont tellement mignons tous les deux !

En somme, ce shojo à la fois psychologique et comique m’a fait passer un excellent moment de lecture et je vous le recommande chaudement si vous aimez ce type de mangas !

Pour ma part, je pense que je ne vais pas tarder à me lancer dans la lecture de « Le garçon d’à côté » de la même auteure ! Ce manga m’a conquise et j’ai bien envie de découvrir ses autres œuvres !

par Moii_xD

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode