Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Alexia-69 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Sélection, Tome 5 : La Couronne La Sélection, Tome 5 : La Couronne
Kiera Cass   
Voilà, c'est la fin d'une de mes sagas préférées... Je sais pas trop comment je dois réagir enfaite. Pleurer ou Sourire ?
En tout cas, la seule chose que je retiens, c'est MERCI Kiera Cass pour tout ce travail que vous partagez avec nous...

MAIS comment dire au revoir à Maxon et America une nouvelle fois ? Et comment dire au revoir à notre merveilleuse Eadlyn ?

Tout ce que je peux dire, c'est que je suis tombée amoureuse de "La Sélection" en 7 minutes.

Alors Merci Kiera Cass.
The Memory Book The Memory Book
Lara Avery   
Ce roman sur la lutte contre la maladie et la perte de mémoire me faisait bien envie. J'avais très envie de découvrir Sammie, cette adolescente qui refuse de s'avouer vaincue.
Malheureusement, j'avais beau avancer de chapitre en chapitre mais je ne m'attachais pas à elle. Le côté journal intime qu'elle s'écrit à elle même pour pouvoir se rappeler qui elle était ne m'a pas fait accrocher: j'ai vraiment trouvé qu'il y avait des longueurs et que l'écriture était un peu trop simpliste. Alors oui, la fin est touchante mais ça n'a pas suffit à me faire oublier que je me suis ennuyée une bonne partie de cette lecture.
The Rest of the story The Rest of the story
Sarah Dessen   
Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Lumen pour l’envoi de ce roman. J’avoue que le pitch de l’histoire m’a intriguée et j’avais hâte de le découvrir en plus il est arrivé à pic dans ma boite aux lettres venant de finir mon précédent roman. Je me suis donc lancée dans ma lecture, sous le soleil et un air de vacances et ça lui allait plutôt bien puisque c’est ce que vit notre héroïne Emma ! Ses vacances sont toutes chamboulées au dernier moment et elle se retrouve à aller dans sa famille du côté de sa mère décédée dont elle n’a aucun souvenir ! Elle y est allée en vacances à ses 5ans mais elle ne se souvient plus avec qui elle était à ce moment là. Elle ne se souvient du lac que dans les histoires que lui racontaient sa mère. Elle découvre alors au fur et à mesure les membres de sa famille qui ne l’accueillent pas tous de la meilleure façon. Et surtout elle en apprend au fur et à mesure sur le lac, ses deux côtés si différents mais également sur sa mère et ses secrets ! Là-bas, elle y fait la connaissance de Roo qui va lui permettre d’en apprendre beaucoup aussi bien sur les coutumes de North Lake qu’au sujet de sa mère qui était une grande amie de ses parents.

J’ai vraiment adoré ma lecture, le roman est bien écrit et j’ai aimé chaque personnage ! Il y a des passages qui nous font rire mais surtout des passages tendres, romantiques, touchants qui ne laissent pas indifférents le lecteur ! Je suis tombée sous le charme de Roo, ce garçon est exceptionnel ! C’est vraiment un garçon super, toujours là pour aider, prêter main forte, qui se dépense dans tous ses petits boulots, il a un humour génial et j’ai adoré voir sa relation évoluée avec Saylor même si plusieurs fois je me demandais pourquoi on ne les voyait pas plus ensemble ! Quand à l’héroïne, j’avoue que cette dernière est vraiment bien également. Elle a changé lors de ses vacances et elle s’est rendue compte à quel point la famille est importante et qu’il ne faut pas la mettre de côté. Elle ouvre les yeux aussi sur les différences qui ne comptent pas, sur lesquelles on ne doit pas se focaliser et plutôt penser à l’essentiel et ouvrir les yeux ! Elle les fait ouvrir à son père pour que ce dernier ne renie pas la famille de son ex-femme et surtout n’oublie pas le passé. Une histoire familiale très forte !

En résumé, The Rest of The Story est le roman parfait pour l’été grâce à sa fraîcheur, à son histoire familiale touchante et à une romance mignonne qui nous fait craquer ! Sarah Dessen la Reine du roman Young Adult nous offre encore un superbe roman à la hauteur de son talent ! A découvrir dès le 27 juin en librairie !

par LuCioLe79
Shades of Magic, Tome 2 : Shades of Shadows Shades of Magic, Tome 2 : Shades of Shadows
Victoria Schwab   
5/5

Ma review :
https://www.milkywaygraph.fr/article/books/290/chronique-shades-of-magic-tome-2-a-gathering-of-shadows-de-ve-schwab

Okay, okay, OKAY. Ça ne va pas du tout ! Je viens de subir le plus terrible des cliffhangers de tous les temps. Mon âme ne pourra reposer en paix que lorsque j'aurai la suite entre les mains. GIVE ME A CONJURING OF LIGHT. NOW.

Je suis tout de même chanceuse d'avoir terminé ce livre une semaine avant la sortie du tome final parce que je ne pense pas que j'aurais été capable d'attendre une année entière pour connaître la suite. APRÈS. CE. CLIFFHANGER. ARG.

Quatre mois après les événements de A Darker Shade of Magic, nous retrouvons nos héros à l'occasion des Jeux (the Element Games) organisés par la couronne à Red London. Il s'agit d'une compétition internationale réunissant les participants de tous les royaumes voisins où des duels de magie sont organisés.

J'ai adoré the Element Games. Ce n'est pas la première fois que je voie des prémices aussi alléchantes nous promettant des combats grandioses et épiques dans les livres YA. Par contre, ce qui est une première, c'est que ces Jeux soient réellement une réussite ! Le concept était original, j'ai beaucoup aimé les règles du jeu, et les duels étaient hyper captivants. En effet, les participants étaient des personnages que l'on connaissait bien (je vous laisse deviner de qui il s'agit, je ne spoile pas…) et le fait qu'ils se mettent dans une telle position de danger, chacun à leur manière, était assez intéressant : leurs différents motifs permettaient de creuser un peu plus dans leur personnalité complexe.

Je vous conseille vraiment, pour ce livre, si vous ne l'avez pas déjà lu, d'y aller les yeux fermés (c'est ce que j'ai fait). BON. J'avoue, si vous lisez cette review actuellement, c'est un peu raté, ahah. Mais ne vous inquiétez pas, je vais vous dire pourquoi ç'aurait été mieux de ne pas savoir à quoi vous attendre, ça rattrapera un peu : en fait, si vous lisez le résumé, vous vous attendrez à ce que l'intrigue tourne principalement autour de l'événement tant attendu, c'est-à-dire les Jeux. FAUX. Ce livre ne parle pas uniquement de ça, cela représente même, je dirai, 1/3 du livre. Les Jeux ont lieu plutôt dans la dernière partie de l'histoire. Donc voilà, si vous n'aviez pas eu cette information, je pense que vous auriez eu d'autres attentes et que vous auriez peut-être moins apprécié votre lecture. Vous pouvez me remercier maintenant, héhé.

Mais alors ? De quoi parle le reste du bouquin si ce n'est des Jeux ? Les deux premiers tiers sont consacrés aux personnages. À leur évolution durant ces quatre mois de séparation. Car oui, Lila et Kell ne se sont plus revus depuis les événements de A Darker Shade of Magic.

Ahlala, je suis tellement fan de ces précieux personnages. Lila Bard est toujours aussi géniale, drôle et badass. Elle est parvenue à rejoindre l'équipage du Night Spire. Alors non, il ne s'agit pas de pirates à mon grand regret et celui de Lila, mais on n'en est pas très loin donc on s'en contentera. J'AI ADORÉ le nouveau personnage que l'on nous introduit dans ce livre : j'ai nommé le Capitaine Emery Alucard. Il est très séduisant, puissant (magiiiie) et mystérieux. Yesss. ET NON. Malgré ce que vous pouvez penser suite à cette description plutôt flatteuse, je ne ship pas Lila et Alucard. Je mise mon ship sur quelqu'un d'autre (et si vous avez lu le livre, vous savez de qui je parle !)

Quant à Kell, son développement est plutôt intéressant. La balance entre le bien et le mal vacille de plus en plus. Et c'est d'ailleurs le cas pour TOUS les personnages de ce livre, comme Rhy ou Lila.

Le meilleur moment était les retrouvailles de Kell et Lila. C'était juste merveilleux et beau et triste et mon cœur va exploser de joie et ANW. Leur dynamisme m'a un peu manqué dans ce livre puisqu'ils étaient séparés pendant la plus grande partie du livre et je les préfère nettement ensemble, mais ç'a à rendu le moment de leurs retrouvaille encore exaltant.

Pendant ce temps, le nouveau roi de White London conspire en secret. Tous les chapitres concernant White London étaient géniaux, j'en voulais d'ailleurs plus. Et plus on se rapprochait de la fin du livre, plus j'attendais que le roi agisse et…et… CLIFFHANGER.

J'adore cette série. J'adore, j'adore. Je pense avoir préféré le premier tome, mais ça se joue de très peu. Je suis de nouveaux passée par toutes les émotions possibles et imaginables (rire, tristesse, joie, surprise,…) en un seul bouquin, ce qui était tout ce que je demandais.

par wilkymay
Shades of Magic, Tome 3 : Shades of Light Shades of Magic, Tome 3 : Shades of Light
Victoria Schwab   
5/5

Ma review :
https://www.milkywaygraph.fr/article/books/294/chronique-shades-of-magic-tome-3-a-conjuring-of-light-de-ve-schwab

Noooooon. Je ne veux pas quitter ces personnages fabuleux, ces aventures palpitantes, cet univers unique et envoûtant et magique et sanglant et aaaaah.

Ce livre était tout ce que j'attendais et bien plus. Schwab nous propose un final éblouissant, dans la continuité de tous ces autres chef d'œuvres. J'ai. Tout. Aimé. TOUT. Il n'y a rien à redire. En réalité, ce livre excelle tellement à tous les niveaux que je ne parviens même pas à formuler des pensées cohérentes. I'M A MESS. Et VOUS SAVEZ. Vous savez que, quand un livre est un tel coup de cœur, j'en perds les mots pour mes chroniques. A Conjuring of Light EST ce type de livre.

On n'a pas le temps de s'ennuyer : du début à la fin on est tenu en haleine puisque tous nos précieux personnages sont constamment exposés à des dangers MORTELS. Et mon cœur souffre pour eux parce qu'ils ont tous TELLEMENT perdu. J'avais horreur de les voir aussi malmenés et anw, mes petits chéris. Mais l'histoire n'en était que plus captivante : je ne pouvais plus décoller mes yeux des pages. (quelle belle métaphore)

Kell et Lila. My god, ces deux-là… LE SHIP EST PRÉSENT MES AMIS. Ils sont tellement adorables ensemble sans pour autant être dégoulinant d'amour sucré et d'arc-en-ciel et ugh. J'adore les deux personnages individuels et je trouve qu'une fois ensemble, leur "badasserie" est amplifiée x1000. Je ne m'en lasse pas. Leur couple était la meilleure chose qui soit. J'ai pourtant l'habitude d'être déçue par les couples dans les livres, car une fois ensemble, les deux personnages concernés perdent toute leur saveur et leur personnalité. À mon grand bonheur, ce n'est pas le cas dans cette trilogie, et encore moins dans A Conjuring of Light. Lila est une jeune femme forte et indépendante et Kell n'est pas du tout du genre possessif ou TROP protecteur. Bien entendu, il se soucie d'elle mais pas au point de l'empêcher de le suivre ou d'agir ou quoi que ce soit. En même temps, personne ne peut stopper Lila Bard. Mais en tout cas, le fait qu'il n'insiste pas trop est très apprécié et ne fait pas ralentir l'histoire comme dans 99% des autres bouquins que l'on peu trouver sur cette planète.

Et pour l'Oscar du meilleur antihéros, j'ai nommé : Holland. MAIS JE L'AIME TROP, C'EST PAS POSSIBLE. Il m'a brisé le cœur dans ce livre. Il a l'air plutôt froid, distant et très fatigué mais ça ne fait que renforcer l'empathie que l'on éprouve pour lui. J'ai vraiment pitié. MON PAUVRE PETIT CHOU À LA CRÈME. On en apprend plus sur son passé dans A Conjuring of Light et ç'a rajouté tellement plus de profondeur au personnage. Quand on pense que depuis le début, tout ce qu'il souhaitait, c'était de sauver son monde (White London). Ses motifs sont parfaitement légitimes, c'est pourquoi, malgré son passé… un peu sanglant, on ne peut pas s'empêcher d'éprouver de la peine pour lui. Toutes les horreurs, les sacrifices, la torture, les pertes qu'il a subit m'ont tout simplement émue.

J'ai adoré voyager en même temps que nos personnages dans des contrées plus éloignées du monde où se situe Red London, la ville natale de Kell. On a pu découvrir de nouveaux endroits et de nouveaux personnages et des objets magiiiiiques. Ouiiii. I LIKE IT.

Gaah, ce livre est juste pure perfection. Que diiiire de plus. Je n'ai pas envie de vous spoiler donc c'est assez difficile ! Mais sachez qu'encore une fois, il y a beaucoup de sang, de torture, de violence, de morts. Rien de trop choquant, mais assez poignant pour vous faire éprouver des milliers de sentiments et c'est juste merveilleux. On se prend tellement à l'histoire, c'est la meilleure des choses ! Il y avait des scènes à la fois terribles et hyper émouvantes. JE NE M'EN REMET PAS. #destroyed

-- CITATION --
"And come back," added Rhy.
Kell paused. "Don't worry," he said. "I will. Once I've seen it."
"Seen what?" asked Rhy.
Kell smiled. "Everything.

La conclusion de ce tome épique était parfaite. Aucun des personnages ne ressort indemne, ils ont tous perdu quelque chose et c'est beaucoup mieux qu'un happy ending tout bête. J'adore la façon dont tout s'est terminé même si je suis extrêmement triste, justement, que CE SOIT terminé.

Anoshe.

par wilkymay
American Royals American Royals
Katharine McGee   
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/09/american-royals-katharine-mcgee/

J’ai toujours adoré les récits sur la royauté et les savoure chapitre après chapitre refusant de voir la fin arriver tant le sujet et l’univers m’intéressent. Avec « American Royals », Katharine McGee apporte un souffle nouveau et nous offre un ouvrage addictif bourré de rebondissement, de machination et d’ambition.

L’histoire même des Washington est véritablement prenante et je me suis prise d’affection pour chacun de ses membres à commencer par Beatrice, Samantha et Jefferson. Chacun à son rang, chacun avec ses obligations, chacun menant son existence au gré de leurs privilèges et de leurs contraintes, ils nous démontrent l’envers du décor sur les attentes du peuple et les exigences liées à leurs titres.

Ce livre aborde donc les différentes facettes du pouvoir, les conséquences des actes commis par l’un ou l’autre des héritiers de cette famille adulée par l’ensemble du pays. Il replace le couronnement au centre des attentions et permet de se faire une idée très réaliste de la vie menée par ces personnes dont la voie est tracée par l’ordre de naissance. Rien n’est simple, tout est à prévoir dans les moindres détails, peu importe les sentiments qui éclosent et les émotions qui les traversent. Dans ces conditions, il est très difficile d’imaginer ne serait-ce que trouver l’amour et pourtant rien n’est impossible lorsque le destin s’en mêle.

Très rapidement, j’ai compris quel couple allait se nouer, quels rapprochements allaient s’effectuer et je pense que c’est une volonté de l’autrice que de permettre au lecteur d’anticiper les problèmes à venir, car aucun d’entre eux ne doit voir sa relation aboutir. Du moins sur le papier. Dès que j’ai compris qui tomberait dans les bras de qui, j’ai immédiatement imaginé le nombre d’obstacles sur leur route ce qui, loin de m’ennuyer, a au contraire d’autant plus attisé ma curiosité. Et il faut avouer que Katharine McGee ne leur a rien épargné.

Entre jalousie, espoir, sacrifices et intimidation, Beatrice, Samantha et Jefferson vont rencontrer leur âme sœur tout en essayant de conjuguer leurs émotions à leurs obligations. La complexité apportée à chacun des duos est prenante et je n’ai pu m’empêcher de m’émouvoir pour tous ces couples amoureux en proie avec le protocole et les alliances politiques. C’est un monde rude, un terrain miné, un banc de requin où bon nombre d’individus sont prêts à tout pour atteindre leur but. Il y a eu des moments très durs à lire, d’autres qui m’ont fait monter les larmes aux yeux et certains que je voulais voir s’éterniser.

« American Royals » est un roman palpitant sur les dessous de la royauté à notre époque et que l’on pourrait totalement transposer sur des monarchies connues tels que les Windsor par exemple. Je n’ai aucun mal à penser que leur quotidien s’apparente à ceux de nos héros tant le poids des responsabilités doit être pénible à porter, jour après jour sous le regard scrutateur des journalistes aux aguets. C’est une lecture qui m’a épatée et qui m’a fait passer un très bon moment en compagnie de personnages touchants et charismatiques.
Lux, Tome 5 : Opposition Lux, Tome 5 : Opposition
Jennifer L. Armentrout   
Bon sang quel livre!!! Amour, amitié, famille, peine, combat et action sont les maîtres mots.

J'ai fait une longue pause entre le tome 4 et le tome 5 et ce n'est qu'en lisant le livre Arum sur Serena et Hunter que j'ai ressenti l'envie voir le besoin de me replonger dans l'univers de Katy et Daemon.

Chaque tome à été un pur délice et je ne pourrais en tout sincérité pas choisir l'un ou l'autre. Jennifer L. Armentrout est un génie et a une plume tellement magnifique qu'elle me transporte quel que soit l'histoire qu'elle raconte. L'ayant découvert via son roman Jeu de patience, qui à un genre totalement différent, elle est progressivement devenue l'un de mes auteurs favorit.

Pour parler du livre, on retrouve Katy, Daemon et la bande là où on les avais laissé dans le tome précédent. Très vite on se rend compte que les Luxens sont arrivés et que le chaos s'est installé sur Terre. L'action arrive rapidement dans le livre et est très présente tout au long de celui ci.

Bien sur on retrouve tous les héros de Lux que l'on aime: Katy, Daemon (et son ego surdimensionné), Dee, Dawson, Beth, Archer, Luc.
Mais on retrouve aussi les héros de Arum: Serena et Hunter, Lore et même Sin.

Katy à toujours essayer de se débrouiller toute seule mais souvent il en a résulté plus de problèmes qu'autre chose, mais là elle se défend parfaitement elle même et fait preuve d'une force incroyable.

Daemon: que dire de ce personnage qui est mon préféré, son arrogance m'a littéralement donné des fou rires. Quoi qu'on lui dise il arrive à répliquer, lors de son entretien avec Lotho malgré le fait que tout le monde lui ait dit de ne pas parler il ne peux pas s'en empêcher pour notre plus grand plaisir et ce n'est qu'un moment parmi tant d'autres.
Son amour pour Katy nous donne littéralement envie de nous trouver un Luxens comme lui!!!

Dawson et Beth son peu présent à cause de la condition de Beth mais reste un soutien moral et une source d'inquiétude pour Daemon.

Dee est un peu plus problématique, elle m'a fait beaucoup de peine en très peu de temps elle a perdu Adam son copain, une amie en la personne d'Ashley et un ami et confident avec Andrew et tout cela à jouer sur son état tout au long du livre. Mais au fond on ne peut s'empêcher de l'aimer car c'est l'éternel petite soeur casse pied de Daemon et Dawson, celle qui à forcé Daemon à passer du temps avec Kitten en lui cachant ses clés de voiture!!

Archer et ses joutes verbales avec Daemon sont un pur délice!! Il a pris de l'importance dans la petite bande et va se révéler être un allié et un ami des plus précieux.

Luc est et reste un mystère, quelques révélations sur lui mais rien de très extraordinaire, au fond je préfère qu'il reste cet adolescent parrain de la mafia mystérieux. J'aurais aimé par contre en savoir un peu plus sur son histoire avec Nadia.

Hunter et Serena n’apparaissent pas énormément mais leur implication est cruciale pour le déroulement du livre. On retrouve également les deux frères de Hunter à savoir Lore et Sin.
Les deux histoires se rejoignent et on découvre finalement ce qu'est le projet Eagle, cela permet donc d'avoir une "vraie" fin à l'histoire d'Hunter et Serena.

Beaucoup de découverte et de péripéties qui s'enchaînent tellement vite que l'on tourne les pages pour se rendre compte que l'on a fini les livre...

Je crois que l'une des choses que j'ai le plus apprécié dans ma lecture c'est la relation entre Daemon et Katy, elle s'est progressivement transformé en quelque chose de si solide et magnifique que j'en suis encore toute retournée. Chaque livre à renforcer leur relation et finalement dans ce tome j'en suis venue à me dire que je préfère que l'auteur les tuent tous les deux plutôt que l'un survive sans l'autre...

Il n'y a pas trop de suspense, la solution proposé était connue d'avance. En ayant lu Arum je savais que les personnages de ce dernier tome jouerai un rôle fondamental dans la guerre contre les "mauvais Luxens" mais même en sachant cela, mon coeur à fait des bonds à chaque péripéties dans l'histoire.

J'ai eu peur à de multiples occasions pour l'un ou l'autre des personnages car je me suis attachée à cette bande d'amis/famille. J'ai eu un gros pincement au coeur quand on a découvert [spoiler]pour la mort de la mère de Katy, [/spoiler] sa réaction m'a arraché quelques larmes.

La fin est magnifique, tout n'est pas parfait dans la vie de nos héros mais après une invasion et une guerre de cette ampleur c'est logique.

Je suis encore triste de me dire que c'est définitivement terminé et je n'ai qu'une hâte c'est que tous les tomes sortent en VF afin que je me relance à nouveau dans cette saga.

Si vous hésité à vous lancer je n'ai qu'une chose à dire: foncez!!! (bien sur si vous aimez le surnaturel, les romances)

par grrr
Les Puissants, Tome 1 : Esclaves Les Puissants, Tome 1 : Esclaves
Vic James   
J'avais lu ce roman en SP quelques semaines avant sa sortie et je l'avais adoré. Le tome 2 paraissant très prochainement, j'ai décidé de le relire afin de me remettre dans le bain et me remémorer quelques détails que j'avais oublié. Et heureusement ! Car je me suis rendue compte que j'avais zappé un paquet de trucs et j'ai pris beaucoup de plaisir à redécouvrir cet univers. Je peux maintenant écrire un vrai commentaire plutôt que ces quelques lignes vagues que j'avais rédigé avec mes souvenirs sur cette page après mon inscription.

L'intrigue est un savant mélange de tous mes films/livres/séries préférés. Il y a un côté "Game of Thrones" dans la manière dont le monde des Égaux est organisé, les intrigues en sous-sol, le sort de Chien...mais j'ai aussi trouvé à ce premier tome un certain aspect "Harry Potter". Je visualisais très bien les Malefoy à la place des Jardine. Parfois je me disais "Voilà à quoi pourrait ressembler l'Angleterre si les Mangemorts prenaient le pouvoir". Et bien entendu, il y a aussi un côté "Hunger Games" avec les révolte du peuple, Milmoor etc. Bref, "Les puissants" c'est donc un patchwork de plein de trucs cools brillamment tissé par la belle plume de Vic James.
L'auteure apporte aussi bien sur sa touche personnelle en abordant des sujets jusque là vaguement exploités dans la littérature YA et en plaçant son intrigue de nos jours ce qui est pour moi la grosse originalité et le vrai point fort de ce roman.

Parlons un peu des personnages maintenant. L'histoire nous est présentée à travers les points de vue de différents protagonistes. Luke est un garçon touchant, sympathique mais un peu trop prévisible à mon goût. C'est le héros classique. Il fait exactement ce que le lecteur attend de lui. Je n'évoquerais que brièvement sa soeur, Abi, qui est clairement là pour apporter une touche de romantisme à l'oeuvre. Je n'ai pas du tout adhéré à ce personnage soit disant intelligente mais beaucoup trop neuneu d'après moi. On aurait presque dit qu'elle venait à Kyneston dans l'idée de tomber amoureuse et qu'elle a jeté son dévolus sur Jenner car c'est celui qui ressemble le plus aux héros des histoires à l'eau de rose qu'elle adore. Aucun intérêt. Heureusement, elle n'a pas un très grand rôle dans ce tome. Mes protagonistes favoris sont sans aucun doute les Égaux, car se sont les plus complexes. Silyen m'a littéralement envoûtée. Il est très difficile à cerner. Chacune de ces apparitions m'ont fait retenir mon souffle tant il est intriguant. Bouda est le genre d'heroine féminine que j'affectionne : une garce manipulatrice prête à tout. On ne va pas se mentir, se sont-elles les plus intéressantes, non ? ^^ Enfin, j'ai aussi beaucoup aimé Gavar car je ne savais jamais à quoi m'attendre venant de lui. Tantôt c'est un monstre capable de tuer de sang froid, tantôt c'est un père aimant, sa position par rapport à l'esclavage n'est pas non plus très claire pour moi. Bref j'ai trouvé les personnages des "Puissants" vraiment bien travaillés ce qui est un exploit étant donné le nombre important de protagonistes principaux et secondaires (ceux que j'ai cité sont les plus récurrents mais bien d'autres héros évoluent dans ce roman).

Quelques mots maintenant sur le style du livre. Comme dit plus haut, j'ai trouvé la plume de Vic James très agréable. L'histoire se déroule sur une longue période et certains éléments sont vite abordés mais pour moi, elle est parvenue à trouver le juste milieu entre trop et pas assez. Pour ma part le principal était dit et suffisamment décrit pour me déclencher tout un tas d'émotions. J'ai bien apprécié que chaque chapitre se focalise sur un personnage. Ça permettait de vraiment connaître chacun.

Voilà. Bien d'autres choses encore pourraient être dites sur "Les puissants" mais ce serait vraiment trop long et je pense avoir évoqué le principal. De plus, le tome 2 m'attend !

par Saturna
Les Puissants, Tome 2 : Égaux Les Puissants, Tome 2 : Égaux
Vic James   
Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com
---------------------------------------------------------

--- Quand les personnages dévoilent leur jeu… ---
C'était déjà l'un des plus gros points forts du premier tome, mais Vic James s'est encore une fois surpassée ; ses personnages sont tout simplement uniques ! Ni blancs, ni noirs, ils sont déchirés par leurs passions, leurs pulsions et leurs sentiments, bons ou mauvais. Si parfois, ils accomplissent des miracles, ils sont également capables des pires méfaits. En bref, ils sont humains et c'est assez rare, en dystopie, de mélanger le Bien et le Mal, de supprimer volontairement les barrières entre les deux camps. Cerise sur le gâteau, l'auteure parvient à rendre le tout cohérent.
Bon, je ne vais pas vous en dire trop sur les intentions de chacun, mais sachez que je suis toujours aussi fascinée par Silyen. Ses airs mystérieux, ses recherches sur le Don, ses interventions aux motivations secrètes, tout chez lui m'interpelle ! Quant à Jenner et Gavar, ils m'ont franchement étonnée, mais je ne vous dirai pas de quelle manière, je préfère vous laisser la surprise !
Du côté des roturiers, Abi rejoint la résistance menée par Meylir et Bodina. Ensemble, ils passent à l'offensive pour sauver Luke du terrible Crovan dont on découvre enfin les agissements. Et, croyez-moi, ça vaut le détour ! Car vous êtes à mille lieues d'imaginer ce qui vous attend…
--- On aurait pu s'y perdre, mais en fait non ! ---
Luke, Abi, les frères Jardine, Bodina ou encore Bouda : les héros de cette saga sont nombreux, c'est certain. Pourtant, ils sont tous bien ancrés dans mon esprit, avec leurs particularités, leurs désirs, leurs craintes. Bien qu'il soit difficile de jongler avec autant de personnalités sans perdre le lecteur, Vic James réussit ce tour de force en toute simplicité.
Son secret ? Une construction habilement réfléchie et une psychologie différente pour chacun d'entre eux. Toute leur complexité reflète leur nature humaine. Je vais prendre pour exemple les prisonniers d'Eilean Dòchais, le château de Crovan : chacun est capable du pire et du meilleur dans cet endroit, et c'est justement cette liberté qui constitue leur plus grand châtiment. Se découvrir de sombres penchants n'est en effet pas très plaisant, mais Crovan a le don de faire ressortir le mauvais chez ses hôtes, prouvant ainsi qu'ils méritent leur punition.
Néanmoins, rien n'est jamais dit très clairement. Et c'est ça qui est passionnant : tenter de percer à jour les différents personnages, à travers le regard de Luke. Mais Vic James est tellement douée pour les faux-semblants que je me suis fait berner !
--- Préparez-vous au pire ! ---
L'auteure ne maîtrise pas seulement les protagonistes de son récit, elle est aussi incroyablement talentueuse lorsqu'il s'agit d'emmener le lecteur dans une suite de rebondissements inattendus, parfois tragiques, mais toujours rationnels. Et même si je m'y étais préparée, j'ai malgré tout été surprise.
Joie, colère, tristesse, je suis passée par tous les stades émotionnels durant ma lecture.
--- Dans un univers où tous ne sont pas nés égaux… ---
C'est une histoire vieille comme le monde, mais qui fonctionne toujours aussi bien : la rébellion contre l'autorité. Je l'ai dit plus haut, il n'y a pas vraiment de monstres dans Les Puissants, seulement des gens qui ont terriblement souffert et souhaitent voir leurs torts réparés et d'autres qui ont pris l'habitude du pouvoir et se complaisent dans leur supériorité.
C'est l'histoire d'un déséquilibre qui justifie les plus grands combats. Qui n'a pas envie d'assister à ça, d'autant plus que c'est raconté avec brio ? Personnellement, je me jetterai sur le tome 3 dès sa sortie, au printemps 2019.
Les Puissants, Tome 3 : Libres Les Puissants, Tome 3 : Libres
Vic James   
Coucou les petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique du troisième tome d'une de mes sagas préférées de tous les temps, je peux l'affirmer désormais, j'ai nommé Les Puissants. Avant de me plonger dans la lecture de cet ultime opus à la série, l'excitation était palpable, l'appréhension aussi. Je n'avais même pas encore lu le livre que je sentais déjà mon cœur se briser dans ma poitrine et mon estomac se tordre. J'étais toute chamboulée à l'idée de me dire que ça y est, c'était vraiment la fin de cette extraordinaire épopée. Je remercie infiniment les éditions Nathan de m'avoir donné l'occasion de vivre cette grande et sombre aventure et sans plus tarder, place à mon avis sur Libres !

Première chose que je tenais d'abord à souligner, et j'insiste fortement là-dessus : on ne sait JAMAIS, et je dis bien JAMAIS, à quoi s'attendre avec Vic James. En effet, cette autrice a le don pour nous mener par le bout du nez et nous faire retenir notre souffle jusqu'au bout. A chaque fois avec elle, l'intensité du récit ne faiblit pas un seul instant, il n'y a aucune longueur, aucun passage qui ne paraisse superflu à l'avancement de l'intrigue. Avec Libres peut-être plus qu'avec les deux premiers titres de la trilogie, j'avais l'impression d'avoir les yeux constamment grands écarquillés, à l'affut du moindre indice qui pourrait me permettre de deviner le dénouement de l'histoire. Autant vous dire que j'étais aux aguets et que je tournais les pages de ce bouquin avec une grande fébrilité et angoisse. Et cela n'a fait qu'empirer au fur et à mesure que je progressais dans ma lecture, pour la simple et bonne raison que jusqu'au tout dernier chapitre, RIEN n'est certain. Je ne saurais trouver les mots justes pour expliquer cela, il faut lire l'ensemble de la saga pour le comprendre, il s'agit là d'une lecture QUI SE VIT, INTENSÉMENT. Une chose est sûre cependant, c'est que j'ai vécu une expérience inoubliable en tant que lectrice grâce à ces trois livres qui forment une trinitas (clin d'œil à l'une de mes autres séries livresques chouchoutes, Lady Helen, qui a elle aussi le chic pour éparpiller les mille morceaux de votre petit cœur tourmenté sur le bas-côté de la route avant d'in fine les ramasser à la petite cuillère - mes métaphores sont toujours aussi éloquentes, je sais) d'exception. La tension est telle en les lisant que vous auriez presque la sensation d'être enveloppé par l'atmosphère électrique du récit en vous immergeant totalement dans l'univers de ce livre, de pouvoir même la toucher, l'attraper, ou la couper avec un couteau comme diraient nos amis anglo-saxons. Et ce ne sont pas Luke et Silyen, ou le duo le plus improbable et évident à la fois que j'ai jamais rencontré au cours d'une de mes lectures, qui vous diront le contraire. Je dis ça, je dis rien, humhum... En résumé : le suspens est à son comble à chaque page qui se tourne (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?).

Pour ce qui est des personnages, eux non plus n'auront pas cessé de me surprendre et de me malmener tout au long de cette folle rébellion que j'ai eu le privilège (je suis complètement frappadingue, on me le dit souvent...) de vivre à leur côté. Il faut dire en même temps que l'autrice les mène également à la baguette et ne leur laisse absolument aucun répit. C'est bien simple, aucun d'entre eux n'est épargné, même si certains s'en sortent mieux que d'autres, pour mon plus grand soulagement. De façon générale, j'ai trouvé que la psychologie de chacun des protagonistes des Puissants avait été extrêmement bien travaillée par Vic James, de manière à rendre toutes les figures emblématiques de cette intrigue résolument épique et versée dans la noirceur tout bonnement inoubliables. Les moments d'anthologie que j'ai passés avec eux, instants de grâce comme échappées au parfum de cauchemars, resteront gravés dans ma mémoire à tout jamais, n'en doutez pas. Au niveau de ce tome-ci, j'ai été littéralement impressionnée par la combativité et l'abnégation de Midsummer, un personnage qui jusque-là n'était pas apprécié à sa juste valeur de mon côté. Et pourtant, WHAT AN HEROINE. Par ailleurs, tous les personnages féminins des Puissants ne manquent pas de courage et de caractère, et ce quelque soit leur âge et leur origine ethnique ou sociale. Et ça, J'ACHÈTE ! Quel plaisir d'être représentée par des protagonistes aussi fortes et mémorables qui, sous la plume de Vic James, ont le droit de se montrer ambitieuses, farouches, malicieuses, insoumises, imposantes et conquérantes. Une autre jeune femme qui n'aura eu de cesse de m'épater au cours de cette saga, c'est Abi. Je reste encore bouche bée face à l'évolution remarquable et éblouissante que lui a fait connaître sa très intelligente créatrice. Abi a en effet fait preuve d'un courage et d'une détermination à toute épreuve au fil de son histoire, elle a dû aussi apprendre à faire d'immenses sacrifices et au cours de cette lutte acharnée contre l'oppression de son peuple, j'ai porté avec elle le fardeau de sa souffrance insoutenable et j'en ai écopé des blessures encore béantes. Retenez ceci si jamais vous vous lancez dans la lecture des Puissants, je pense vous l'avoir suffisamment répété dans mes chroniques de chacun des trois tomes de cette série littéraire : VOUS N'EN SORTIREZ PAS INDEMNES. Mon cœur saigne rien que d'y repenser et je n'ai même pas envie de panser la plaie au fond. Voilà, vous aurez été prévenus à moult reprises, c'est à vos risques et périls désormais.

Pour conclure, car oui, je n'irai pas plus avant dans cette critique afin de ne pas gâcher votre potentielle lecture de cette saga du feu de Dieu, je ne peux que vous recommander de découvrir par vous-même cet univers d'une richesse infinie et d'un réalisme tout ce qu'il y a de plus malheureux et tragique, dans lequel chaque petit acte a des conséquences et qui ne laisse la place ni à des adieux dignes de ce nom, ni au pardon. L'horreur survient, et on ne peut alors que survivre et espérer voir le jour suivant en compagnie de nos personnages adorés ou détestés avec délectation, fêlés sur les bords mais qui ne manquent pas de persévérance et d'autres qualités indispensables pour vaincre. En d'autres termes, l'autrice n'a clairement pas peur de prendre le risque qu'on se la mette à dos et je trouve cela d'une effronterie admirable. J'apprécie en effet grandement quand les écrivains se mouillent et nous prennent de court. En tout cas, avec Les Puissants, je n'ai pu rester indifférente. Il me tarde de retrouver la merveilleuse mais aussi sadique plume, prenez garde, de Vic James avec son nouveau bébé Sanctuary qui, je l'espère de tout cœur, sera traduit pour le bien du plus grand nombre ! En attendant de découvrir ce nouveau bijou, je dois encore encaisser les coups et blessures qui m'ont été infligés durant ma lecture des Puissants et tourner lentement mais sûrement la page... COUP DE FOUDRE ϟ