Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Alexia-Montagnier-Albanese : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Je suis en vie et tu ne m'entends pas Je suis en vie et tu ne m'entends pas
Daniel Arsand   
Un récit bouleversant, qui m'a retournée les tripes et le cœur. Les larmes ont coulé, souvent, douloureusement.

Un texte poignant où l'horreur est décrite avec une dureté cruelle, parfois insoutenable.
Klaus est un homme brisé par ses quatre années au camp de Buchenwald. Un homme qui sera hanté toute sa vie par les atrocités subies, par son abnégation pour sa survie. Un homme qui vivra en parallèle souvenir et présent, un entremêlement de douleur et d'espoir, la vie se confondant parfois avec l'odeur de la mort.

Page après page c'est un périple fort en émotion que nous suivons, un chemin tortueux où Klaus se débattra avec ses angoisses, son dégoût de lui-même, de ses acceptations, ses souvenirs gravés dans sa chair, dans son âme.
Il nous décrit avec franchise l'homme qu'il a été dans le camp, l'homme qu'il déteste aussi et l'homme qui a survécu...mais à quel prix.
A vif dans ses souvenirs, traumatisé par la perte de son amour, celui-ci sera pourtant son salut intérieure, sa force divine pendant ses quatre années d'horreurs, de soumissions, de salissures.
Ce qui est très intéressant, c'est que l'auteur a non seulement décrit le retour de Klaus après le camp, mais aussi son retour parmi sa famille, son retour au travail...à la vie...une vie fantôme. Ainsi, nous découvrons la réaction et les comportements de ses parents et de son frère, qui sont parfois stupéfiants.

Avec Julien, Klaus retrouvera ce qu'il a perdu tout en se libérant partiellement de ce qu'il a vécu.
Klaus et Julien, c'est un amour où l'ombre de là-bas sera omniprésente, changera d'esprit. Des instants difficiles seront vécus, des instants de confessions absolus seront dévoilés.
Une belle histoire d'amour entre eux, où "l'étoile rose" va trouver sa lumière, sans jamais quitter les ombres.

L'auteur possède une écriture et un style très particulier, tantôt haché, tantôt long. Des mots crus, sans ambages, dans leur vérité la plus pure.
Une plume qui vous transmettra indéniablement des émotions, très puissantes, accentuées par des répétitions, et qui saura vous faire ressentir tout l'amour présent à chaque page, tout comme l'ignominie et l'enfer.

Il n'est pas évident de parler de ce texte tant il est poignant, vrai, dur, si réel, qu'à mon sens il faut le lire pour le comprendre et pour le vivre, car oui, ce roman ne se lit pas, il se vit.

En bref, un roman que j'ai franchement aimé, possédant un récit et des personnages attachants, poignants. Un texte parfois violent dans sa narration. Une violence nécessaire pour avouer cette vérité cachée, cette vérité qui dérange, cette vérité qui déchire, cette vérité qui libère. Nécessaire pour montrer l'existence de ce qui fut tu, l'existence de l'innommable, pour ne plus jamais que cela ne se reproduise.

par Tikimel
L'étoile de Xénon, Tome 1 : Ishtar L'étoile de Xénon, Tome 1 : Ishtar
K. Heva   
Il n’existe pas d’espèces supérieures aux Raïsers.

Immortels, les mâles parcourent la Voie lactée à bord de leurs puissants vaisseaux entités et se livrent une guerre sans merci pour obtenir les faveurs de leur impératrice. Elle est la seule qui peut les autoriser à engendrer.

Dans leur quête de gloire et de domination, les Raïsers exploitent les mondes et leurs occupants. Rien ne saurait leur résister et la moindre rébellion est balayée. Ce fut le cas pour le système Solaris et le peuple d’Ishtar, décimé sans l’ombre d’un remord.

Xanto, lui, n’a que faire de ces rivalités et de ces jeux de pouvoir, car il poursuit son propre objectif : synthétiser l’ambroisie qui leur confère leur incroyable longévité.
Et les talents de son nouvel esclave, récupéré sur Ishtar, pourraient bien l’y aider. Le Raïser en est certain, l’humain est un survivant du génocide. Comment a-t-il pu y échapper, Xanto l’ignore, mais il compte bien se servir de lui pour réussir sa mission.

Dès qu’il lui aura appris à obéir, bien sûr…
Déploie tes ailes, Tome 1 : Cœur sucré Déploie tes ailes, Tome 1 : Cœur sucré
Rose Darcy   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-5u8

{Helle} : Un pure moment de bonheur, ce livre c’est comme s’être enfilé 4 cocktails explosifs, vous voyez ce petit moment de légèreté et de folie. Bah c’est pareil, détente total sans prise de tête, il y’a juste à vivre le moment.

C’est drôle, rafraîchissant et cela fait surtout du bien. Jasper et Cameron sont deux anges diamétralement opposés et pourtant les deux réunis ensemble nous offrent un très bon moment d’ allégresse.

[...]

Un duo angélique qui m’a fait mourir de rire, mais qui a su aussi me charmer et m’attendrir, ils sont trop choupinous.

Un excellent moment moment de lecture avec des personnages haut en couleur et un humour exceptionnel.
Stygian Stygian
Santino Hassell   
Jeremy has been isolated and adrift since the death of his brother. Most people just see him as the skinny emo kid who wears eyeliner and plays drums. No one gets him. Nobody tries. He thought the indie rock band Stygian would become his anchor, but—lost in their own problems—they’re far from the family he sought.

Still, hoping to get close to Kennedy, the band's enigmatic guitarist, he follows Stygian to northern Louisiana for a summer retreat. They had planned to spend six weeks focusing on new music but things go awry as soon as they arrive at the long-deserted Caroway mansion. Tempers flare, sexual tension boils over into frustration, and Jeremy turns away from the band to find a friend in his eerily beautiful landlord Hunter Caroway.

Kennedy suspects there’s something off about the creepy mansion and its mysterious owners, but Jeremy thinks he's finally found somewhere he fits. It isn’t until Kennedy forces the Caroway’s secrets into the light that Jeremy realizes belonging sometimes comes with a price
Boy Meets Boy Boy Meets Boy
David Levithan   
Un roman que l'on pourrait décrire en un seul mot : mignon. Les personnages sont terriblement attachants et adorables ! J'ai adoré !

par Jess-jess
La Maison du bout du monde La Maison du bout du monde
Michael Cunningham   
Un livre magnifique dont j'ai eu beaucoup de mal à décrocher après l'avoir finis.Je n'ai jamais été autant attachée aux personnages que dans ce livre.C'est pourquoi, même en refermant la dernière page, je me sentais encore plongée dans leur histoire.Le fait qu'il y ait une alternance des personnages permet de cerner davantage l'appréhension de chacun face aux aléas de la vie.C'est très intense et pudique à la fois.L'écriture est puissante et l'émotion à son comble.Une œuvre prodigieuse.

par Birginie
Brokeback Mountain Brokeback Mountain
Annie Proulx   
Histoire magnifique, mais beaucoup trop courte, même si du fait elle n'en est que plus intense. Je conseille également le film qui ne retir rien au livre. L'histoire d'amour y est sublimée par le jeu des deux acteurs et leur authenticité.
A lire et voir ABSOLUMENT !!!

par Corail
Des amants Des amants
Daniel Arsand   
"Balthazar avait écrit à sa mère: Je serai accompagné. Je parie qu'à l'instant où vous le rencontrerez vous serez sous le charme de Sébastien Faure, mon ami. De toute façon, je vous ordonne de l'aimer.
Curieuse, sceptique, épouvantée, elle toise et scrute l'étranger.
C'est cela la merveille dont il m'avait parlé? se dit-elle.
Elle se dit encore: Ils ne sont pas amants, j'en mettrais ma main au feu. Mais ils s'aiment.
Anne de Créon entre en défaite.
Soyez le bienvenu à Créon, lance t-elle à Sébastien."

par Caroline
Ciel de lit Ciel de lit
Alvaro Pombo   
Le dernier roman d’Álvaro Pombo s’ouvre sur le souvenir le plus ancien et le plus merveilleux qu’ait gardé Gabriel Arintero de son enfance, lorsque, âgé de huit ou dix ans, il faisait l’amour avec un cousin de son âge, Manolín. Très tôt convaincu de son homosexualité, et la revendiquant, Gabriel rompt toute relation avec sa cousine Carolina lorsque celle-ci lui avoue qu’elle l’aime, et il quitte ensuite l’Espagne franquiste, homophobe, pour se réfugier à Londres. Quelques années plus tard, abandonnant tout sur un coup de tête, il se retrouve au Salvador où il rencontre son grand amour, Osvaldo, un jeune étudiant salvadorien qui participe au mouvement des théologiens de la Libération contre le régime corrompu. Engagé dans la guérilla pour alphabétiser les plus pauvres, il doit rentrer dans son pays après la disparition d’Osvaldo et décide alors de devenir volontaire pour aider d’anciens détenus à se réinsérer. Dans l’Espagne de la movida, il retrouve ses riches cousins : Carolina, bientôt retraitée de l’université où elle dirige une chaire d’histoire des religions, et son frère Leopoldo, qui gère la fortune familiale et a adopté Estebán, le fils d’un ami décédé.
A. Pombo, en se penchant sur l’histoire intime et les méandres de l’âme de chacun de ses personnages, aborde les grands problèmes de notre temps : la violence et la justice, la corruption et la générosité, la politique et l’amour, l’homosexualité et la religion, la culpabilité et la libération de la culpabilité. Tout cela est narré dans une prose puissante qui fait passer le lecteur de la magie à la cruauté, de la parodie à l’intimisme, de la violence à l’exaltation, avec un talent littéraire unique qui a consacré A. Pombo comme l’un des grands écrivains espagnols contemporains, récompensé par les prix les plus prestigieux.
Un jeune Américain Un jeune Américain
Edmund White   
Rien dire de plus que: superbe! du edmond White! j'aime tout simplement ce qui se dégage de ce roman!

par lumpyboy
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4