Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AlexListrat : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Terminator, Tome 2 : Le Jugement dernier Terminator, Tome 2 : Le Jugement dernier
Randall Frakes   
Un bon livre qui reprend bien l'histoire du film mais en nous donnant des détails très intéressants.

par ilovelire
Sherlock Holmes, Intégrale 2 Sherlock Holmes, Intégrale 2
Arthur Conan Doyle   
Cette suite de l'intégrale holmesienne se révèle tout aussi passionnante que la première partie. Les intrigues sont toujours aussi intéressantes et les personnages attachants. Un vrai plaisir

par romain1
Middlemarch Middlemarch
George Eliot   
Quel charmant roman ! Il faut certes s'armer d'un peu de courage pour ouvrir ce classique de la littérature anglaise tristement méconnu en France (car un livre de plus de mille pages – une longueur peu extraordinaire pour l'époque – peut lasser avant même d'avoir été feuilleté), mais une fois passé cet obstacle surmontable se développe une vive loyauté envers les mots de l'auteur, si bien qu'il est tout à fait impossible de sauter ne serait-ce qu'une ligne (c'est, croyez-le, un fait prodigieusement inexplicable).
C'est que ces mots dépeignent avec délicatesse la vie de personnages attachants, échantillons de provinciaux dans une Angleterre agitée par des révolutions industrielles, sociales, politiques, religieuses même. Jamais l'écrivain ne condamne les paroles impudentes ou les agissements malhonnêtes des habitants de Middlemarch et de ses environs, mais s'efforce plutôt de les justifier : ce ne sont que des hommes et des femmes pleinement humains, sujets aux aléas de l'existence et aux désirs – déraisonnables, quelquefois – de l'âme. Ces nombreux personnages offrent donc une agréable diversité d'actions, de pensées, d'humeurs.
Le texte est, lui, d'une grande clarté malgré de longues phrases et descriptions ; et puis, il y a des épigraphes si obscures (parfois – pour ne pas dire souvent – des citations inexactes) qu'elles se décryptent comme des énigmes. Aussi, l'érudition de l'auteur (qu'elle semble afficher éhontément – et contrebalancée par l'imbécilité de quelques personnages) satisfait pleinement la soif de connaissance de certain lecteur : l'intérêt historique du roman n'est pas négligeable et les problèmes sociaux abordés dans le texte font écho aux nôtres, notamment lorsque Fred Vincy, insouciant jeune homme, fuit devant les responsabilités de l'âge adulte. Et n'oublions pas les histoires d'amour qui jalonnent ce classique d'un bout à l'autre, toutes poignantes à leur façon (et empreintes d'une préciosité qui sait plaire aux plus romantiques). Oui, c'est incontestablement une lecture de haute qualité.

par Hillja
Brume Brume
Stephen King   
Un très bon recueil de nouvelles de Sk.
Très angoissant, ce livre vous captive. On retrouve avec plaisir l'écriture de King et son incroyable don à donner naissance à des récits qu'ils soient courts ou longs.

Femmes et filles Femmes et filles
Elizabeth Gaskell   
Je dois préciser que je n'ai pas apprécié ce livre autant que je l'aurait pu : une avalanche de bons livres m'est tombé dessus au cours de ma lecture et j'ai eu toutes les peines du monde à m'accrocher aux histoires sentimentales de Molly et Cynthia.

Tout d'abord, ce qui m'a marquée et embêtée, pour une fois, c'est que ce livre est un ENORME pavé. 650 pages dans mon édition, mais qui en valent facilement le double, tant l'écriture est petite et les pages grandes. 1300 pages, donc, de littérature victorienne : cela se digérerait relativement bien en temps normal, mais en raison des circonstances, j'ai été frustrée et impatientée et je suis soulagée d'avoir fini ma lecture !

Concernant l'histoire elle-même : nous avons deux jeunes filles, demi-sœurs par le mariage de leurs parents. L'une, Molly, est douce, réservée et bonne, l'autre, Cynthia, est gentille, scintillante et charme tout le monde.
C'est la personnalité de Cynthia qui est la plus intéressante et son histoire recèle quelques mystères, alors que Molly a toutes les qualités, parfois un peu fades, de l'héroïne victorienne.
Nous avons aussi une belle-mère niaise et calculatrice (deux défauts antinomiques qui trouvent pourtant leur paroxysme chez Mrs. Gibson), une famille noble et riche et une famille ancienne et moins riche. Des demandes en mariage, des amoureux éconduits... Toute une galerie de personnages hauts en couleur, dont certains, comme Lady Harriet ou Hollingford, auraient mérité une plus grande place dans l'histoire à mon goût.

Par ailleurs, nous sommes privés de la fin de l'histoire par le décès de l'auteure elle-même : son roman est paru pendant 2 ans sous forme de feuilleton dans un magazine, auxquels elle n'a pu rédiger le dernier chapitre (nous y avons tout de même droit, même si l'on se doute du dénouement - il n'empêche qu'il me reste un goût d'inachevé, après avoir ingurgité vaillamment tout le roman...).

Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est la psychologie des personnages. Celle-ci, qui m'apparaissait moins clairement dans Nord et Sud, est ici magnifiquement travaillée : Elizabeth Gaskell a parfaitement su saisir quelques manières d'être et de faire, quelques hypocrisies, dont certaines ont toujours cours aujourd'hui et que je n'avais relevé dans aucun autre livre à ce jour. L'auteure a toujours explicité les raisons d'agir de ses personnages, en distinguant nettement le conscient et l'inconscient, ce qui a été un vrai délice. C'est sans doute ce que j'ai préféré dans cette lecture !

Une lecture que j'ai apprécié, qui m'a déçue par certains aspects et quelques longueurs, mais qui reste sans nul doute un classique de la littérature victorienne : je la recommande aux amateurs !
Les Mystères de la forêt Les Mystères de la forêt
Ann Radcliffe   
Un vrai bijou.

Un style splendide, des descriptions magnifiques qui n'alourdissent pas le texte mais rendent merveilleusement l'atmosphère de l'histoire, inquiétante et envoutante...
Et les poèmes bien que traduit restent d'une grande beauté.

Le suspense est mené d'une main de maitre, on est suspendu aux pages, jusqu’à la fin, dénouement empli de révélations.

Bien que l'ambiance semble presque surnaturelle par moments, nous restons pourtant ancré dans une forme de réalité, aussi réelle que possible dans une œuvre de fiction

Adeline, l'héroïne ne peut que nous touche par sa naïveté et son innocence.

Le petit bémol de l'œuvre tient peut-être au fait que les personnages sont un peu stéréotypés


par Mondaye
Sherlock Holmes, Intégrale 1 Sherlock Holmes, Intégrale 1
Arthur Conan Doyle   
Je m'ennuie vite quand il s'agit de romans policiers mais ce Conan Doyle a vraiment su trouver LE personnage et LES enquêtes qui nous tiennent en halène!

par Nanis
Le Moulin sur la Floss Le Moulin sur la Floss
George Eliot   
C'est un beau livre un peu chiant.

par frani
Ariel Ariel
Sylvia Plath   
« Secs, sans cavalier, les mots Et leur galop infatigable Quand Depuis le fond de l'étang, les étoiles Régissent une vie. » Ariel, génie de l'air de La Tempête, de Shakespeare, est aussi le nom du cheval blanc que montait à l'aube dans le Devon, en Angleterre, l'un des plus extraordinaires poètes du vingtième siècle, Sylvia Plath, aux derniers mois de sa courte vie. Ariel, borne décisive marquant un « avant » et un « après », parole intense jusqu'à la rage parfois, question de vie ou de mort. Ariel, jusqu'au bout, l'extrémité du dernier souffle.


par Biquet
Le Docteur Thorne Le Docteur Thorne
Anthony Trollope   
Le fils unique, héritier de Greshambury, s'appelait comme son père Francis Newbold Gresham. Il aurait été le héros de notre roman, si cette place n'avait déjà été occupée par le médecin du village. En réalité, ceux qui le souhaitent peuvent le considérer comme tel. Ce jeune homme aura notre faveur, figurera dans les scènes d'amour, aura ses épreuves et ses problèmes et les surmontera ou non, selon les cas. Je suis trop vieux maintenant pour être un écrivain au coeur insensible, et il est donc probable qu'il ne mourra pas de chagrin.

par Mikada