Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de alexlovenico : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Seul le silence Seul le silence
R. J. Ellory   
Coup de coeur.

Seul le Silence n'est pas un roman policier comme les autres. Et c'est ça qui fait tout son charme. Lorsque j'ai commencé le livre, je m'attendais à un thriller haletant, à une histoire palpitante, à ressentir de l'appréhension alors que la fin serait proche ; je m'attendais au déroulement classique de tout bon policier : une enquête, un enquêteur, des indices qui s'accumulent et qui n'ont au premier abord pas grand chose à voir les uns avec les autres, un suspect, un nouvel élément qui aurait changé tout ce que l'enquêteur pensait être acquis, et enfin la naissance de la vérité. Mais ce roman de R. J. Ellory défie ces codes et change de perspective.
C'est quelque peu déroutant au début car on se demande quand l'enquête va enfin commencer avant de se rendre compte que, bien qu'il y ait une investigation en cours de route, le lecteur ne la suivra pas. On ne découvrira pas de nouveaux indices, ni ne recherchera impatiemment le coupable. Au lieu de ce schéma classique, l'auteur préfère nous plonger dans la vie de son protagoniste, Joseph Vaughan.

Joseph eut une vie bien compliquée, très riche en événements et en émotion, remplie de cauchemars et d'horreur, entrecoupée d'instants de bonheur qui ne durent jamais suffisamment longtemps pour être pleinement appréciés par celui qui les expérimente. On suit le parcours d'un enfant qui grandit dans la peur et l'incertitude, qui tente de vivre bien qu'il soit hanté par les meurtres perpétrés dans la ville où il a toujours vécu. Il ne comprend pas ce qu'il passe, ces morts le suivent comme son ombre et viennent lui rendre visite chaque fois qu'il semble les oublier. Alors qu'il regarde en arrière et nous raconte son enfance, son adolescence et sa vie en tant qu'adulte, il nous fait part de ses faiblesses et des choses qu'il aurait aimé faire autrement, de ses regrets mais aussi de ce qu'il n'avait pas anticipé. On s'attache à ce gamin devenu un homme, on comprend ses sentiments, on est content de son succès, on s'ouvre au monde grâce aux personnes qu'il rencontre, on partage sa vie avec lui. La frustration nous envahit quand plus rien ne va, quand Joseph lui-même perd espoir et égare son âme dans une pièce sans fenêtre. C'est un personnage principal on ne peut plus humain, son esprit n'est pas d'acier, les événements de l'existence l'atteignent, le touchent et l'affectent mais comme il est fort et déterminé, le temps guérit ses blessures et il se relève chaque fois qu'il est à terre. Il ne prend pas forcément les bonnes décisions, il ne fait probablement pas les meilleurs choix qui pourrait lui faciliter la vie. La nature ne lui fait pas de cadeau, une grande partie de sa vie est faite d'épreuves éprouvantes mais il s'accroche. Il est entouré de personnes qui tiennent à lui et l'aideront à s'en sortir. Joseph Vaughan a un côté fragile et humain qui en font un personnage extrêmement plaisant à suivre au fil des ans et des différents « stades » de son existence.

L'histoire en elle-même ne repose donc pas sur l'enquête policière. Cette dernière est reléguée au second voire troisième plan. L'auteur ne la mentionne pas vraiment. On sait qu'il y en a une car tout meurtre impose une enquête, de plus la situation est beaucoup trop grave pour ne pas créer la panique auprès de la population, mais l'enquête n'est pas au centre du roman.
J'ai plutôt eu l'impression que les meurtres étaient perpétrés avec l'intention de perturber et interrompre la vie paisible de Vaughan, comme si lorsqu'il semble enfin heureux et qu'il a trouvé un peu de tranquillité et de paix émotionnelle, un meurtre le ramenait brutalement sur terre et lui rappelait que la réalité était tout autre. Pour lui remémorer les erreurs et échecs de son passé. Les morts viennent s'accrocher à sa vie comme à un aimant et il doit les traîner partout avec lui. Comme un poids sur sa conscience.

Un autre élément qui m'a beaucoup plu, c'est le contexte historique au début de l'histoire. On a un petit aperçu du point de vue des Américains sur la seconde guerre mondiale, sur Hitler et ses actions, sur ce qu'il s'est passé en Europe. Cela ne fut mentionné que durant les premiers chapitres et n'a servi que de comparaison aux événements qui marquèrent la tranquille ville d'Augusta Falls mais j'ai beaucoup aimé cette vision de l'Histoire. On y ressent également l'aversion encore profonde des gens pour les noirs tout en s'apercevant que les mentalités commencent à changer.

En conclusion, Seul le Silence est un excellent roman policier qui prend par surprise au premier abord car on ne suit pas une enquête policière traditionnelle. On se plonge dans la vie mouvementée et tragique de Joseph Vaughan, enfant désireux d'aider et de protéger, adolescent hanté par sa culpabilité, adulte brisé, on découvre chaque nouvel moment de sa vie avec une certaine fébrilité, nous doutant que le pire reste à venir, que la fatalité finit toujours par le rattraper.
L'histoire m'a obsédée. Je tournais les pages avec impatience, emportée par ce que je lisais. L'écriture de Ellory est très agréable à lire, ça coule comme de l'eau de source et on se laisse porter par le courant. Le style n'est peut-être pas haletant mais cela ne m'a pas empêché de frissonner d'horreur et d'épouvante plusieurs fois au cours de ma lecture.

par Aunbrey
Cocktail club Cocktail club
Sophie Kinsella    Madeleine Wickham   
Un roman très agréable à lire, avec une très belle leçon sur l'amitié. L'auteur a encore réussi à m'emporter tellement que je n'ai presque pas pu décoller du livre.

Juste une chose qui n'a rien à voir avec le roman en lui même, mais le résumé au dos est erroné, ce qui selon moi craint vraiment pour l'éditeur!

par mlles007
Cool Water Cool Water
Dianne Warren   
Rien ne semblait lier les habitants de Juliet, au Canada, mais il suffira d'une nuit et d'un jour pour que leurs destins se croisent et basculent.


Les attentes, les peurs et les rêves se mêlent, à l'Oasis Café, unique lieu de rencontre d'une ville de 1011 âmes ou il ne se passe jamais rien. Un jour, pourtant, surviennent dans la vie de certains habitants des événements qui vont influencer à jamais celle de leurs voisins. Dans ce décor faussement calme, les langues se délient, les conflits latents explosent, les existences se transforment, pour le meilleur et pour le pire...

Une galerie de personnages inoubliables qui évoluent dans un paysage à couper le souffle, pour un roman choral maîtriséà la perfection.
Rendez-vous au Cupcake Café Rendez-vous au Cupcake Café
Jenny Colgan   
J'ai tout de suite accroché à ce livre, et ce dès la page où l'auteur explique s'être mise à la cuisine et à la pâtisserie pour ses enfants : si ce n'est pas exactement ma situation, c'en est pas loin et je m'efforce désormais de devenir la meilleure pâtissière possible pour ma fille. Je commençais donc ce livre dans de parfaites dispositions !
Et puis je suis tombée sur Izzy, sur ses doutes et sa gentillesse, sur une histoire fraîche, douce et sucrée sans pour autant tomber dans le cucul des robes à fleurs. Sur son ex-petit-ami également, qui incarne parfaitement ces adorables personnes qui ne font rien pour vous comprendre et vous mette des bâtons dans les roues en ne voyant que leur propre petit nombril. La lecture, parsemée de recettes comme j'aime les écrire (et les faire, il est évident que j'ai fait une fournée de cupcakes après avoir terminé ce bouquin), est agréable, reposante et addictive, et m'a vraiment donné envie de retomber dans le monde enchanteur des livres – surtout lorsqu'ils sont aussi gourmands. On ressort de ce bouquin joyeux. C'est un livre qui fait du bien.
Elles sont parties pour le Nord Elles sont parties pour le Nord
Patrick Lecomte   
Un joli premier roman qui entremêle des personnages fictifs et le début de la véritable lutte pour la sauvegarde d'une espèce : la grue blanche d'Amérique. Entre London, Twain et évidemment Lagerlöf, un roman sur les liens puissants qui unissent l'homme et la nature. Et le lien invisible et pourtant si fort entre Wilma, la biologiste déterminée, et Akka, la grue, véritable symbole de son espèce.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2016/03/aucune-espece-na-besoin-des-hommes-pour.html
Dernières Vendanges Dernières Vendanges
Laura Dave   
Une jolie histoire familiale avec pleins de secrets et de rebondissement. Un peu de déjà vu, notamment dans un livre de Françoise Bourdin avec le cas des deux fréres [spoiler]amoureux de la même femme[/spoiler] ou encore l'heroine [spoiler]qui doit se marier et annule au dernier moment mais sans rester seule ... [/spoiler].
Un livre agréable, simple à lire, un bon moment

par cindy03
Un voisin si craquant Un voisin si craquant
Léna Forestier   
J’ai trouvé cette lecture totalement inintéressante !

Je ne me suis pas attachée aux personnages, je les trouvais juste chiants et barbants… Ca réfléchit en long, en large et en travers, l’histoire n’avance pas, l’écriture est brouillonne, les dialogues sont entrecoupés de paragraphes interminables de détails et descriptions... Du coup, on perd le fil de l’histoire et on n'arrive plus trop bien à savoir où on en est resté quand le dialogue recommence !
Je n’ai jamais lu autant de descriptions et détails pour, au final, ne rien dire ! J’ai d’ailleurs survolé un bon nombre de pages tellement je m’ennuyais…

Même la scène coquine finale n’est pas intéressante, c’est dire…

Bilan après ma lecture : je n’ai rien retenu d’important ni de marquant concernant les personnages, on n'apprend quasiment rien sur eux et, si on résume l’histoire, il ne se passe… rien en fait !

Je déconseille, il y a des choses bien mieux à lire.

par Vitany
Et puis, Paulette... Et puis, Paulette...
Barbara Constantine   
très beau livre sur la solidarité intergénérationnelle!!! tout le monde devrait en prendre de la graine!!!la lecture est très fluide même si parfois le vocabulaire n'est pas très recherché.mais les personnages et l'histoire sont tellement attachants que ce détail est totalement oublié au cours de la lecture...je le conseille à tout le monde!!!

par ddcoucou
Sang famille Sang famille
Michel Bussi   
Encore une fois, j'ai passé un très bon moment à lire ce roman qui a la saveur de l'été. L'île imaginaire de Mornesey est très sympathique, et les personnages sont toujours très attachants et humains, comme dans la plupart des romans de Bussi.
L'intrigue centrée sur quelques jours est toujours très dense et passionnante à suivre. Néanmoins, la fin est un peu trop prévisible à mon goût. Il faut dire que les jeux d'identité et de mémoires sont assez récurrents dans les intrigues de cet auteur et je n'ai pas vraiment eu d'effet de surprise.
Malgré tout, Sang famille reste un très bon livre pour l'été.
Le Cercle des loups Le Cercle des loups
Nicholas Evans   
mon préféré de Nicholas Evans. Cet auteur a cette particularité inouie de pouvoir retranscrire autant les paysages que les émotions humaines. Au fil des lignes le décors se peind devant nos yeux et le résultat en est sublime. Les personnages sont complexes et attachant et il est difficile de leur dire au revoir quand on arrive à la dernière page. Ce livre a été un des premiers que j'ai lu avec passion alors que je n'étais encore qu'au collège, aujourd'hui encore je le dévore avec toujours autant d'entrain et d'émotion.

par lihiel