Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de alexlovenico : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Pitaud grand-père Le Pitaud grand-père
Pierre Galoni   
Quelle frâicheur trouvée dans cette lecture comme dans le premier tome. J'ai adoré, je les relirai un jour tous les 3 c'est sur.

par coucougi
Quand sort la recluse Quand sort la recluse
Fred Vargas   
Il y a du suspense, de l'angoisse, des personnages toujours riches, complexes et intéressants. Un livre qui résonne avec les problématiques actuelles de droits des femmes et de lutte contre le harcèlement sexuel, et l'écoute des victimes. Des visions assez effrayantes des recluses - dans les deux sens. Mais j'ai trouvé que la fin traînait en longueur, peut-être parce que j'avais deviné l'identité du coupable.

par Laurien
Le Contrat Le Contrat
John Grisham   
dans une salle de tribunal surchauffée, douze jurés rendent un verdict historique : l'entreprise Krane Chemical est lourdement condamnée pour avoir empoisonné l'eau d'une cille et provoqué des cancers mortels par dizaines. c'est le triomphe du Bien sur le Mal...
cependant Carl Trudeau, propriètaire de Krane Chemical est prêt à tppout pour que le juement en appel tourne en sa faveur. même à manipuler la Cour suprême de Mississippi. l'instrument de sa machination se nomme Ron Fisk. aussi séduisant que naif, ce gentil pére de famille accepte imprudemment le financement de sa cantidature au poste de juge à la Cour suprême.
mais bientôt Ron comporend ce qu'on lui demande en échange de sa compromission...

par bamby114
Les Herbes de la Saint-Jean Les Herbes de la Saint-Jean
Hélène Legrais   
Au début du XXe siècle, dans les Pyrénées-Orientales, Félicie vit sa singularité depuis sa plus tendre enfance. Sa liberté : courir, seule, la montagne à la recherche des herbes qui soignent.

De génération en génération, sur les hauteurs du mont Canigou, on est mineur comme le père de Félicie, charbonnier, forgeron ou muletier, les pieds dans la neige de novembre à avril. Gamine étrange et solitaire, intelligente et rebelle, un peu sorcière même, Félicie grandit dans ce monde rude où tout tourne autour de la richesse locale, le fer. Ni jolie ni soucieuse de l'être, la jeune fille n'aime que sa montagne où elle va cueillir les plantes médicinales et lire Victor Hugo.

Lorsque arrive la Grande Guerre, des mineurs étrangers remplacent les hommes partis au front. Différences de langue, de culture. On les tolère, à défaut de les accepter. Et Félicie, l'imprévisible, s'éprend de l'un d'eux...

* * *

Au début du XXe siècle, dans les Pyrénées-Orientales, Félicie vit sa singularité depuis sa plus tendre enfance. Sa liberté : courir, seule, la montagne à la recherche des herbes qui soignent.


"Un peu à l'écart de la foule, Félicie savourait ce spectacle avec une exaltation farouche. La "vestale du feu sacré et du Canigou" ne pouvait que voir un signe dans cette avalanche brasillante qui déboulait vers elle. Des crispations impatientes couraient le long de ses cuisses. Elle aurait adoré s'élancer vers eux. Devant eux, même. Elle les aurait battus, c'est sûr. Elle connaissait si bien le terrain qu'elle pouvait s'imaginer là-haut, sautant par-dessus les rochers, évitant les mouillères autour des sources, glissant sur les talus herbeux comme sur de la neige pour gagner quelques secondes."

Gamine étrange et solitaire, n'aimant que ses montagnes, un peu sorcière selon certains, Félicie grandit dans un monde rude et superstitieux où tout tourne encore autour de la richesse locale, le fer. Sur les hauteurs du mont Canigou, de génération en génération, on est mineur comme le père de Félicie, charbonnier, forgeron ou muletier, les pieds dans la neige de novembre à avril.

Soutenue par Balthazar, l'ermite de Sainte-Anne, qui l'initie aux pouvoirs des plantes, et par monsieur Legrand, l'ingénieur de la mine de La Pinouse, ébahi par ses facultés intellectuelles, Félicie impose sa singularité. Arrive la Grande Guerre. Les hommes sont mobilisés, des mineurs étrangers les remplacent : polonais, tchèques et même chinois... Différences de langue, de culture. On les tolère, à défaut de les accepter.

Félicie, toujours inattendue, s'éprend de l'un d'eux.
La Reine du Sud La Reine du Sud
Arturo Pérez-Reverte   
À la façon d'un enquêteur, le narrateur (qui se confond avec l'auteur) recueille les témoignages d'une multitude d'individus ayant croisé la route de la célèbre « Reine du Sud », aussi appelée la Mexicaine ou, plus simplement, Teresa Mendoza, afin d'établir avec exactitude la chronologie des événements qui ont propulsé cette femme au sommet de la pyramide.
De ses craintes à ses pleurs, des rencontres aux séparations, aucune facette de la Mexicaine n'est ignorée dans cette biographie si particulière, construite de telle façon que toujours le lecteur tourne les pages à un rythme soutenu, pour essayer de cerner ce personnage certes très charismatique, mais irrémédiablement seul. L'immersion dans l'univers des cartels et des trafiquants de drogue du Mexique, de l'Espagne et aussi du Maroc est totale, prenante, parfois angoissante, souvent tragique. Mais c'est la transformation – ou l'éveil – de Teresa Mendoza qui marque le plus, comme elle se dédouble, voire se « détriple », jusqu'à ne plus se reconnaître elle-même. Ce quasi roman d'apprentissage est une incroyable découverte.
Et pour les curieux qui, comme moi, ont décidé d'ouvrir ce livre après avoir vu la série télévisée du même nom, sachez que les intrigues divergent grandement (seuls quelques personnages (à compter sur les doigts d'une main) se retrouvent dans l'une et l'autre œuvres) si bien que la lecture est surprenante.

par Hillja
Le pain des fossoyeurs Le pain des fossoyeurs
Frédéric Dard   
Je l'ai trouvée à la bibliothèque coincé entre deux gros livres, et quelle trouvaille! Ce petit polar est une surprise à laquelle je ne m'attendais pas. Il se lit sans peine, les personnages sont surprenants et nous mènent dans des situations cocasses.
Une petite histoire sans prétention et pittoresque.

par Audrey81
Colocs (et rien d'autre) Colocs (et rien d'autre)
Emily Blaine   
Depuis le départ de Maddie et Connor, Ben : l'ami et collègue de travail de Connor, squatteur de canapé aux cheveux bleus, dévoreur de céréales et pâtissier de son état vit au loft avec Ashley, la meilleure amie de Maddie, véritable pile électrique blonde, amatrice de muffins et de téquila ; et déclencheuse de cataclysme. Cela fait six mois que les deux jeunes gens vivent en colocation. Cette relation, basée sur des échanges de post it, de sucreries et de chamailleries, semble convenir à Ashley... peut être moins à Ben ...

C'est avec un énorme plaisir que, dès mes premières secondes de lecture, j'ai retrouvé la plume pétillante et drôle d'Emily Blaine. Dès les premières lignes, on sait qu'on va passer un très bon moment. En plus du style enjoué de l'auteur, nous retrouvons un couple aussi improbable qu'attachant qui vit une histoire inédite pour eux. Le fait que les chapitres nous donne, par alternance, le point de vue de Ben et celui d'Ashley, est un super bonus. Cela nous permet de mieux cerner le caractère des personnages et l'évolution de leur relation.

Tout réside sur l'association de Ben et Ashley. Ben est le calme quand elle est la tempête, il est stable quand elle est imprévisible... Deux ingrédients si différents et pourtant si complémentaires. Ben est un jeune homme timide, bien élevé, comme en pâtisserie il laisse peu de place à l'improvisation, il aime que les choses soient carrées... Mais ça c'était avant de rencontrer Ashley, elle est la pointe d'acidité dans son monde de douceur, sa cerise sur le gâteau. J'ai aimé le côté romantique que Ben, sa manière d'être gêné devant certaines attitudes de sa colocataire, sa patience pour tenter de la canaliser mais aussi j'ai aimé le voir laisser sortir le cro magnon sous son costume de prince charmant, il est drôle (j'adore ses "yodismes"), sa maladresse attendrissante et sa gentillesse communicative [spoiler]il est resté ami avec son ex qui lui a tend les cheveux en bleu c'est dire lol[/spoiler] Même si Ben n'est pas vraiment le type de garçon qui fait battre mon cœur (je suis plus bad boy lol) , j'ai rapidement été sous son charme...et pourtant je suis pas dessert lol ! Ashley elle m'avait déjà séduite dans l'opus précédent. J'ai aimé son côté naturel, insouciant, libre ; elle est l’énergie à l'état pur. Et même si l'abus de téquila n'est bon ni pour sa santé , ni pour son entourage, elle est l'amie que l'on rêve d'avoir (ou pas lol).Sa tendance à pousser Ben dans ses retranchements est excellente ! Elle croque la vie à pleine dent, comme les desserts que son colocataire lui concocte d'ailleurs. On découvre que ses airs bravaches, sa facilité à changer de rencards et de messages de répondeur cachent des failles. Ashley m'a beaucoup touchée. On arrive à lui pardonner toutes ses bourdes.

On retrouve également tous les protagonistes rencontrés auparavant et c'est un plaisir de voir comment ils ont évolué !

J'ai essayé de prendre mon temps, de savourer ma lecture mais je n'ai pas pu me retenir... Colocs (et rien d'autre) est addictif ! C'est comme une fraise tagada, pétillante sur le dessus avec un coeur tendre... on ne peut pas s'arrêter de mettre la main dans le paquet jusqu'à la dernière... Accro je suis, Encore j'en veux ^^

Ne passez pas à côté !!!!

PS : Mme Blaine, pouvons nous caresser l'espoir de savoir qui c'est qui ..... s'il vous plait, s'il vous plait, s'il vous plait...* petits yeux implorants*


par BeaMars
Complètement cramé ! Complètement cramé !
Gilles Legardinier   
Ça va paraître étrange, mais j'ai préféré "Complètement cramé" à "demain j'arrête!"
J'ai de suite ressenti quelque chose de spécial envers le personnage principal, ce sexagénaire triste et en même temps si drôle et vivant!
Ce roman se lit aussi facilement qu'il est émouvant et à mourir de rire (certains dialogues m'ont complètement ridiculisé dans le train, je ressemblais à une tomate en phase d'étouffement terminal...)
MAis c'est aussi une leçon de vie, une belle histoire d'amour (belle, ça veut dire HUMAINE) avec des sentiment vrais, réels, que tout un chacun peut ressentir chaque jour. Ce sont des personnages touchants (français pour la plupart ;) ) et qu'on apprend à aimer au fur et à mesure de notre lecture. Alors merci à Andrew, à Manon, à Philippe, à Odile, à Richard et à Yannis et Nathalie (sans oublier Youpla et Méphisto!!) qui m'ont fait rire, pleurer, et m'ont fait comprendre que les plus belles histoires ne sont pas toujours les plus extraordinaires!
Comment épouser un milliardaire Comment épouser un milliardaire
Audrey Vernon   
J'ai lu ce livre à cause de son titre. Donc en le lisant, je pensais que c'était bourré d'humour. Certes, il y en a mais c'est plus une critique des riches et du monde capitaliste avant tout.
De plus, j'ai été curieuse d'en savoir plus sur l'auteure alors Google est mon ami. J'ai appris que ce livre est issue ou a inspiré sa pièce de théâtre (ou plutôt son woman show) mais on sait peu de choses sur le fameux milliardaire (si c'est vrai ou pas).
Enfin, j'ai appris énormément de choses sur les personnes milliardaires. Pour conclure, un livre pour passer un bon moment.
Les Choix de Clara Les Choix de Clara
Sophie Di Paolantonio   
Les choix de Clara est une lecture qui m’a vraiment beaucoup plu. Je me suis beaucoup reconnue en elle et elle m’a bien fait marrer, j’ai passé un très bon moment en lisant ce livre.

Clara et Alexandre sont deux personnes et personnalités complètement différentes, la vie va faire qu’ils vont être amenés à se parler, des échanges pas toujours amicaux, qui ne montrent pas Alexandre sous son meilleur jour. Celui-ci vient de perdre sa maman et c’est Clara qui travaille dans un centre d ‘appel pour une banque dans le service succession qui va prendre son dossier en charge. Seulement Alexandre n’a pas toutes les pièces et va devoir réitérer ses appels et se confronter à Clara à plusieurs reprises. La jeune femme, habituée à certains clients peu aimables, va pourtant être perturbée par ses coups de fil à répétitions. Ils la dérangent, ne sachant jamais comment ses réponses vont être prises par cet interlocuteur froid et parfois à la repartie violente. Elle va elle-même se mettre en position délicate en répondant à celui-ci de manière peu professionnelle.

Alexandre qui à force, constate qu’il n’a rien de très agréable va prendre l’initiative de s’excuser et commencer à faire des recherches sur Clara. Sa repartie l’a amusé, mais aussi troublé, il aimerait pouvoir mette un visage sur cette voix qu’il a pris l’habitude d’entendre, mais surtout il aimerait la connaitre mieux. De son côté Clara a elle aussi du mal à se sortir Alexandre de la tête, cet homme qu’elle n’a jamais vu la perturbe. Les recherches d’Alexandre ne seront pas vaine, il va finir par la trouver, et être charmé. Il fera le premier pas pour prendre contact, ils vont échanger des messages, se parler et enfin passer le cap de la rencontre.

Clara sera charmée sur bien des points, entre eux l’attirance ainsi que l’envie de découvrir l’autre est très visible. Ils n’ont pourtant rien en commun, ils ne se connaissent pas vraiment et pourtant, beaucoup de choses vont se passer, de bonnes comme de mauvaises. Ils seront choqués par certains moments, perturbés, troublés. Se mettant parfois dans une position dangereuse, doutant même des réelles intentions de l’autre.

Une lecture qui m’a fait passer un très bon moment, j’ai adoré le personnage de Clara, sa maladresse, sa façon de s’exprimer et d’être parfois à côté de la plaque. Sa dyslexie lui fait parfois dire des choses déplacées, mais au moment où elle les dit elles ne peuvent qu’être drôles car tellement inattendues. J’ai adoré ce côté de sa personnalité. Alexandre peut paraitre froid au début, mais on voie rapidement qu’il n’est pas tel qu’il parait, il va au fil de la lecture se dévoiler, se montrer charmant et moins bourru comme on a pu l’apercevoir lors des premiers échanges téléphoniques qu’il aura avec Clara. J’ai aussi beaucoup aimé ce personnage, il va vivre de grands bouleversements et se montrer fort malgré les douleurs et les imprévus.

Un livre qui se lit assez rapidement, qui vous permet de décrocher quelques instants de votre quotidien et qui fait du bien, on entre facilement dans l’histoire et il est simple de s’attacher aux personnages. Une lecture pétillante, drôle et pourtant le sujet de départ est assez difficile. De même durant la lecture j’ai été touchée de plusieurs manières, l’auteure nous apporte des scènes émouvantes et inattendues. C’est ce qui a fait aussi que j’ai aimé lire ce livre, le fait d’être surprise.

http://www.livresavie.com/les-choix-de-clara-de-sophie-di-paolantonio/#more-14917

par Natoche