Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AlexLys : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée
Cassandra O'donnell   
EXCELLENT!!!

J'ai ADORE ce premier tome, ce fût pour moi un vrai COUP DE COEUR.
J'ai dû me faire violence pour ne pas le finir d'une traite et m'octroyer une petite heure de sommeil ;-).
Voilà une héroïne comme je les aime, une guerrière intrépide et farouche qui n'hésite pas à faire ce qu'il doit être fait, avec un humour sarcastique et corrosif, tout en étant sensible.
Dans ce livre une grande partie de la communauté surnaturelle est représentée : sorcières, vampires, lycanthropes, démons, muteurs, chamans, potionneuses...
On s'attache à une vitesse déconcertante à la quasi totalité des personnages, quant au vampire Scythe Raphael...hum, disons qu'il est à la fois troublant et délectable!
Voici une nouvelle série qui rejoint mes chouchous et dont j'attends la suite avec une impatience non feinte.
A DECOUVRIR SANS DELAI ET SANS RESERVES!

PS : il était dispo dès hier soir chez Virgin.

par ccmars
Chasseuse de Vampires, Tome 1 : Le Sang des Anges Chasseuse de Vampires, Tome 1 : Le Sang des Anges
Nalini Singh   
Certains penseront que j'ai noté ce livre un peu large mais c'est ainsi, que je le veuille ou non, il fait incontestablement parti de " mes protégés ".
Malgré un début un peu délicat quant à l'écriture et la construction des phrases, j'ai été emportée par cette histoire de Chasseuse, d'Anges, d'Archanges et de vampires.
Raphaël, cet Archange à la séduction sensuelle et létale est auréolé de mystère, de froideur et d'impassibilité... sauf au contact de notre guerrière Elieanora qui semble le touché dans la solitude et l'ennui de ses siècles d'existence.
Bien que nous ayons à peine effleuré le passé torturé de l'héroïne et de l'Archange, on se doute que les prochains tomes ne manqueront pas de répondre à nos interrogations et expliqueront le comportement et les choix de chacun.
Un final SUBLIME...
A LIRE ! VRAIMENT !

par ccmars
Les Âmes vagabondes Les Âmes vagabondes
Stephenie Meyer   
Les âmes vagabondes est vraiment un livre génial ; c'est l'un des seuls qui a autant joué avec mes émotions, au point de me faire pleurer. J'crois bien que c'est tout simplement LE meilleur de livres que j'ai lu. Bien plus émouvant et beau que l'autre saga à succès de Stephenie Meyer. Son vrai talent, c'est de faire vivre les émotions à ses lecteurs avec l'attachement qu'on porte aux personnages.
Dépassé les premières pages et un début assez difficile à prendre, je le concède, on peut plus lâcher l'histoire en cours de route. Ça serait comme abandonner les Humains aux mains des âmes ^^
On rentre vraiment dans l'histoire à ce moment là, quand Gaby rejoint les humains, et on vit vraiment cette incroyable histoire à travers elle. Alors impossible de s'arrêter, on veut toujours savoir ce qu'il se passe si on tourne la page d'après. Ce livre est vraiment addictif, je crois.
Sinon, toujours les longues descriptions de la part de l'auteur, ce qui nous permet vraiment de bien visualiser le décors, et imaginer les personnages à merveille. Ce livre vaut la peine d'être lu, malgré un début assez difficile. Parce que l'histoire qui suit et si juste, si belle, on se met si facilement à la place de Gaby, l'âme dans un corps humain, mais aussi on comprend tout à fait Mel, coincé dans la tête de son hôte.
Au fur et à mesure que l'histoire avance, Gaby est obligée de faire des choix, décisifs pour son avenir au sein de la petite communauté d'humains avec qui elle vit.
Et quand vient la fin... Ce sont ses amis qui prennent une bonne décision pour elle.
Une fin surprenante, et un second tome attendu avec impatiente... J'espère avec toujours autant d'émotions, et qu'il nous transportera comme le premier à pu le faire. J'espère aussi sincèrement que le film adapté de cette fabuleuse histoire ne sera pas raté, qu'il retranscrira les émotions du livre à merveille et qu'il transposera correctement l'histoire du roman.
Je peux dire que c'est un livre qui m'a vraiment marqué :)

De plus, j'ai acheté la version avec le chapitre bonus, et ça vallait le coup ! [spoiler]On apprend qu'est ce qui se passe dans la tête de Melanie quand elle se retrouve à nouveau seule dans son corps [/spoiler](j'crois que j'en ai trop dit pour ce qui n'avait pas lu le livre, là, non ? :P)

par Marie.
Les Chroniques d'Alvin le faiseur, tome 4 : Le Compagnon Les Chroniques d'Alvin le faiseur, tome 4 : Le Compagnon
Orson Scott Card   
Cette saga est l'une des meilleures que j'ai lues, le langage des personnages est si particulier, j'adore !
Cependant, le début de ce tome est difficile à lire, le style d'un narrateur étrange, et il m'a fallut quelques chapitres de lecture laborieuse avant de retrouver la magie de Scott.
Maintenant, je vais me jeter sur le tome suivant^^

par MyriamT
Les chroniques d'Alvin le faiseur, tome 3 : l'apprenti Les chroniques d'Alvin le faiseur, tome 3 : l'apprenti
Orson Scott Card   
Moins sanglant et moins triste que le tome précédent, ce troisième volet de la saga n'en est pas moins assez dur par son thème : l'esclavage, la traite des Noirs et les préjugés raciaux et théologiques. Bien que cette histoire soit rebattue, Card arrive à la rendre intéressante et touchante grâce à un traitement plein d'humanité et de fraîcheur. le décalage uchronique et l'atmosphère de fantaisie fantastique alliés au grand talent de l'auteur le permettent.

par barzoi
Les Chroniques d'Alvin le faiseur, tome 2 : Le Prophète rouge Les Chroniques d'Alvin le faiseur, tome 2 : Le Prophète rouge
Orson Scott Card   
Lorsque j’avais quitté le petit Alvin à la fin du premier tome, j’avais pressenti que cette histoire était d’envergure ! Mais en refermant ce deuxième tome je réalise que j’avais sous-estimé ce qui m’attendait…
Ce second volet n’est pas centré sur Alvin, mais plutôt sur deux destins légendaires de l’Amérique du XIXe siècle ayant réellement existé.
Et là, Orson Scott Card fait encore très fort, il oriente histoire sur ces deux personnages emblématiques, dignes représentants d’un peuple dépossédé de ses terres et de l’anéantissement d’une culture.
Il nous emmène avec eux sur les chemins au cœur de la terre, dans les croyances ancestrales des Indiens et de leur relation très particulière avec la nature.
Comme dans le précédent nous croisons d’autres personnages illustres, de grandes figures historiques, pour donner foi à cette uchronie de la conquête de l’Amérique du XIXème siècle, tel un historien voulant réécrire l’histoire à sa manière et pour en révéler un sens profond
C’est ainsi que l’on croise Napoleon Bonaparte, le marquis de La Fayette, William Henry Harrison...
La magie est là aussi, toujours omniprésente, faisant partie intégrante du récit.
Ce que j’aime par-dessus tout, c’est que lorsque je suis ressortie de ce livre, que je me suis documentée sur ce qui s’était réellement passé, et que j’ai tenté de décrypter les événements précis d’une histoire que je ne connais pas bien, j’ai eu l’impression que ce livre était un cadeau !
Un cadeau sous forme de reconnaissance, un devoir de mémoire envers deux Indiens héroïques, dont je n’aurais peut-être jamais entendu parler mais qui dorénavant resteront graver dans ma mémoire.:
Merci pour eux Monsieur Orson Scott Card !

par Lupa
Les chroniques d'Alvin le Faiseur, tome 1 : Le Septième Fils Les chroniques d'Alvin le Faiseur, tome 1 : Le Septième Fils
Orson Scott Card   
Ce "Septième fils" a vraiment trouvé grâce mes yeux, et ce, pour différentes raisons.
Tout d’abord le décor, quoi de mieux que la colonisation d’un nouveau continent comme l’Amérique des pionniers pour mettre en scène toutes les différentes cultures et traditions, les croyances religieuses et les superstitions héritées des différents peuples (Indiens, européens…), permettant de créer dès les premières pages cette atmosphère très particulières d’une Amérique uchronique superbement crédible grâce notamment à l’ajout de véritables personnages célèbres (hommes politiques, écrivains…), venant en quelque sorte donner foi au récit en lui donnant une force supplémentaire.
Ensuite cette part d’humanité présente à tous les chapitres, avec les personnages et au travers de leurs épreuves traversées, à commencer par cette petite torche Peggy, première pièce du puzzle, déjà investie d’un fort pouvoir laissant présager un lourd fardeau. Mais aussi avec Mot-pour-mot, auquel je me suis immédiatement attachée, cet insolite voyageur-conteur inspiré apparemment par le peintre et poète pré-romantique britannique William Blake et apportant cette pointe de poésie qui affleure de temps à autre.
Tout sonne vrai, la réécriture de l’histoire de cette Amérique du XIXe siècle, les dialogues exprimés avec ce langage argotique des villageois, l’utilisation des charmes et la faculté innée d’utiliser la magie ancestrale …
J’ai d’ailleurs trouvé passionnante cette approche du bien et du mal, apparemment chère à Orson Scott Card, alliant débats théologiques, découvertes et apprentissages de dons extraordinaires de l’enfant élu, pouvoir de la nature et des éléments (eau, terre, etc…).
Evidemment la tâche de ce septième fils d'un septième fils reste nébuleuse, quelle est la nature réelle de ses pouvoirs, jusqu’où peuvent-ils aller, et dans quel but final ?
Et c’est justement tout le sel de ce premier tome, nous mettre en condition optimale avec de solides bases pour passer à la suite avec le "Prophète rouge". Toutes ces pistes ouvertes et restées en suspens m’ont grandement ouvert l’appétit !

par Lupa
Les Chroniques d'Alvin le faiseur, tome 5 : Flammes de vie Les Chroniques d'Alvin le faiseur, tome 5 : Flammes de vie
Orson Scott Card   
Une superbe suite, le thème de l'esclavage y est très présent ainsi que le jugement des sois disant "sorcier".
J'ai adorer les personages, on a vraiment l'inpresion de les avoire en face, on les aprécie ou on les haie.
Magnifique.

par Biarée
Terre des Origines, tome 5 : Les Terriens Terre des Origines, tome 5 : Les Terriens
Orson Scott Card   
Akma était né chez un homme riche. Il avait peu de souvenirs de cette époque. Dans l’un d’eux, il revoyait son père, Akmaro, le porter au sommet d’une haute tour et, là, le donner à un homme qui le suspendait au-dessus du vide, par-delà le parapet, jusqu’à ce qu’il hurle de terreur. L’homme ne cessait de rire que lorsque Père lui arrachait Akma des mains et le serrait contre lui. Plus tard. Mère lui apprit que celui qui l’avait tourmenté sur la tour était le roi de la terre de Nafai, un homme du nom de Nuak. « Il était très méchant, dit-elle, pourtant les gens ne s’en souciaient pas tant qu’il exerçait efficacement sa royauté. Mais quand les Elemaki conquirent la terre de Nafai, les sujets de Nuak lui en voulurent tant qu’ils le brûlèrent vif. » De ce jour, le souvenir d’Akma se modifia, et quand il rêvait de l’homme qui le tenait en riant par-dessus le rebord de la tour, il le voyait environné de flammes, tant et si bien que la tour tout entière finissait par s’embraser, et au lieu de tendre les bras pour récupérer son enfant, Akmaro sautait dans le vide et il tombait interminablement ; alors la détresse saisissait Akma : devait-il rester sur la tour et périr dans les flammes, ou bien sauter dans l’abîme à la suite de son père ? De ce rêve, il s’éveillait toujours en hurlant de peur.

par Enekia
Terre des Origines, tome 4 : Le retour Terre des Origines, tome 4 : Le retour
Orson Scott Card   
Un cycle de quarante millions d'années est sur le point de s'achever. Quittant Harmonie à bord du vaisseau spatial Basilica, Nafai et les siens se dirigent vers la Terre, guidés par Surâme. Hélas, plus l'influence de l'ordinateur-dieu faiblit, plus l'homme montre qu'il n'a rien oublié de ses bas travers tels que violence ou rancœur. A l'intérieur du Basilica, la haine qu'éprouve Elemak pour Nafai prend des proportions démesurées et menace de faire exploser les liens qui se sont tissés entre les membres de la communauté. Est-ce ainsi, divisée, agressive, que l'espèce humaine s'apprête à retrouver sa planète natale ? Les colons feraient bien de se rappeler que la Terre et son gardien ne sont pas restés inactifs pendant tout ce temps...


_______________________________________


Les élus de Surâme vont quitter leur monde dans le vaisseau Basilica. Un voyage d’un siècle qu’ils vivront, eux, dix ans. Ou qu’ils ne vivront pas, plongés en hibernation : autre conflit d’intérêts ; nouvel enjeu de pouvoir. Vers la Terre des origines et son mystérieux Gardien qui les appelle...

par x-Key